08 septembre 2018

Le parti de Mélenchon en froid avec le climat

La France Insoumise se soucie du climat. Du moins électoralement. Dans un article non signé et sourcé sur Le Monde, la section du Midi de LFI tenait une communication hasardeuse. C’était en 2012. Six ans plus tard la page internet est toujours là.


réchauffement,mélenchon,lfi,groenland,inlandsis,calotte glaciaire,fonte,prophètes,cassandre,pergélisol,surfaceDégel

En juillet 2012 la presse s’inquiète: la couverture de glace du Groenland a fondu à 40% le 8 juillet et à 97% le 25 juillet (image 1, clic pour agrandir). 97%: du jamais vu! Presque tous les médias font alors leurs gros titres sur la fonte spectaculaire de la calotte du Groenland – en reléguant en sous-titre ou dans le corps de l’article la mention: 97% de la surface fond.

Or la subtilité est là: on a laissé passivement entendre, par les gros titres, que la calotte glaciaire elle-même avait fondu à 97%. Or cet inlandsis est haut de 2 km et 135 mètres. Ce n’est en aucun cas le 97% de cette masse qui a fondu. Mais à l’époque le chiffre de 97% avait sidéré les journalistes. Il se suffisait à lui-même.

Le gratuit 20minutes était assez explicite sur le sujet. Ce canard minimaliste donnait dans l’ambiguïté:

« L’été est déjà bien avancé au Groenland: selon les observations par satellite, 97% de ses glaces ont fondu au 12 juillet. Habituellement, ce sont environ 50% des glaces qui fondent pendant l’été, aux plus basses altitudes. Cette année, même les pics montagneux ont connu un dégel comme il ne s’en était pas produit depuis 1889. «Nous avons tous été surpris», explique Thomas Mote, climatologue à l’université américaine de Géorgie, cité par le New Scientist. »

 

 

réchauffement,mélenchon,lfi,groenland,inlandsis,calotte glaciaire,fonte,prophètes,cassandre,pergélisol,surfaceSurface

97% de ses glaces, cela n’est pas 97% de sa surface. Dans le premier cas « ses glaces » signifie la totalité des glaces, puisque rien d’autre n’est précisé. Dans le second cas, « sa surface », il s’agit de quelques centimètres de la surface. Cette seconde version est la bonne. Le canard le reconnaît implicitement puisqu’il mentionne les altitudes nouvelles de fonte, soit les sommets.

L’année 2012 a été plus chaude que d’autres dans les hautes latitudes. Cela arrive (image 3, avril 2016). Et donc le dégel s’est produit à plus haute altitude également. Tout simplement. Un dégel temporaire qui consiste en un ruissellement. L’eau descend, et souvent regèle la nuit.

La masse totale de glace peut en être diminuée, comme cela a été le cas ces dernières années. Et ce n’est pas si grave: les précipitations neigeuses abondantes en 2017 ont en partie compensé les pertes.

Pour les météorologues cette fonte de surface n’a rien d’anormal. Elle est connue et périodique:

« Surpris mais pas inquiets outre mesure, précisent les scientifiques: une fonte aussi importante semble se produire environ tous les 150 ans et il y a une dizaine d’années, environ 75% des glaces n’avaient pas résisté à l’été. »

 

 

réchauffement,mélenchon,lfi,groenland,inlandsis,calotte glaciaire,fonte,prophètes,cassandre,pergélisol,surfaceInlandsis

Je reviens maintenant à l’article de La France Insoumise. Le titre est sans nuances: « La calotte glaciaire du Groenland a dégelé à 97 % en juillet 2012 ». Rien ne mentionne qu’il ne s’agit que de la surface de ladite calotte. Le sous-titre ne corrige pas le tir. À ce stade de lecture on peut penser que la masse de glace du Groenland est en voie de disparition totale.

L’article proprement dit commence ainsi:

« Le sol gelé du Groenland a fondu en juillet sur une étendue jamais atteinte en plus de trente ans d’observation satellitaire. Selon les données de trois satellites analysées par l’Agence spatiale américaine (NASA) et des scientifiques universitaires, environ 97 % de la calotte glacière en surface avait dégelé à la mi-juillet. »

Il est question de sol gelé. Cékoiçà? Le sol gelé, techniquement, est le pergélisol. Ce n’est pas la calotte glaciaire. La glace se dépose et s’accumule sur le sol, elle n’est pas le sol.

La fin de ce paragraphe annonce quand même qu’il s’agit de la calotte glaciaire en surface. D’accord. Sauf que non. En surface n’est pas la surface. Et en surface de quoi? En surface du sol de l’île? Donc la totalité de l’inlandsis? Ou en surface de l’inlandsis, donc seulement quelques centimètres d’épaisseur? On est dans la confusion.

L’ensemble des glaces de la grande île danoise pourrait-il fondre? Et si oui, en combien de temps? Cela dépendrait du seuil de réchauffement (et de la sensibilité de la réponse climatique). En 2012 on pouvait lire ceci dans le quotidien Le Temps:

 

 

réchauffement,mélenchon,lfi,groenland,inlandsis,calotte glaciaire,fonte,prophètes,cassandre,pergélisol,surfaceLe temps des prophètes

« Le temps que prendrait une fonte totale de la calotte (ou inlandsis) du Groenland dépend de la durée et de l’ampleur du dépassement de ce seuil : elle pourrait avoir disparu en deux mille ans en cas de réchauffement de + 8 °C, mais en cinquante mille ans en cas de hausse contenue à + 2 °C, selon les chercheurs de l’Institut de Potsdam (PIK) et de l’université Complutense de Madrid. »

On le voit, de nombreux cycles de variations climatiques passeront avant que la calotte entière du Groenland fonde – si elle fond, donc pour autant que le réchauffement continue à long terme et soit compris entre + 2° et + 8°.

Le parti de Mélenchon a forcément une équipe pour développer ce sujet dans son programme. Cette équipe devrait s’informer mieux. Ça ferait moins désordre et la fibre écolo de Mélenchon et ses amis commencerait à être un peu crédible.

En France l’écologie et la thématique de la Terre menacée sont avant tout électorales, ou permettent de cristalliser d’autres angoisses et mécontentements. Et de devenir sauveur et justicier à peu de frais. Nulle part ailleurs on ne trouve autant d’imprécateurs, de Cassandre, de prophètes du malheur, qui divisent le monde entre croyants et mécréants.

Quelques lignes dans un programme suffisent à vous hisser à une grande hauteur morale. Du moins pour celles et ceux qui croient sans rien vérifier. Ou sans savoir. Sans savoir par exemple qu’une étude scientifique attribue le réchauffement du Groenland, et l’état de la Groenland Ice Sheet (GIS), à des sources thermiques souterraines, internes à la Terre. À re-vérifier:

« Une compilation d’enregistrements de flux de chaleur du Groenland montre l’existence de sources de chaleur géothermique sous le SIG et pourrait expliquer les zones de haute vitesse glaciaire comme le courant glaciaire du nord-est du Groenland. »

L’écologie est en partie devenue un acte de foi et une garantie supposée de valeur morale. Malheureusement pour elle.

 

 

 

Commentaires

Dieu du ciel depuis la fin de la guerre que de blablas concernant le climat
Sauf que nos anciens avaient appris à vivre avec sans se poser d'inutiles questions
Et bizarrement les tonnes de matériaux abandonnés dans l'espace eux on n'en parle pas
Moi je sais que lorsque un gros caillou se met en travers de ma route je vais l'enjamber mais le soleil lui que fera t'il face à une tonne de déchets encombrants l'empêchant de luire selon ses humeurs ?
Il fallait une astuce pour mieux taxer les citoyens et leur faire acheter de nouvelles technologies
C'est ainsi que naquit la climatologie prouvant s'il en était besoin qu'on nous dit tout mais qu' on nous cache tout
Et quoi de mieux que le climat pour faire marcher des gens scotchés à la journée derrière un écran?!!!!!!!
Toute belle journée

Écrit par : lovejoie | 10 septembre 2018

Les commentaires sont fermés.