03 septembre 2018

Hillary Clinton, la coupe jusqu’à la lie

Suite à mon billet d’hier je reviens à Hillary Clinton. Je ne suis pas fan. Néanmoins je ressens de la compassion pour cette dame aux grandes ambitions déçues. Parce que, sous son masque de dureté, on trouvera probablement une part de souffrance.


hillary clinton,bill clinton,monica lewinsky,ariana grande,Presque parfait

Une souffrance que j’imagine mêlée de déception abyssale, de rage, d’auto-flagellation et de prise de la mesure des erreurs faites durant son propre parcours jusqu’à la candidature à la présidence.

Ce sont des sentiments humains. Elle en a fait part à sa manière dans son livre paru après sa défaite. Le goût de la revanche est là. Pourquoi en serait-elle dépourvue? Ou pourquoi faudrait-il qu’elle joue à se hisser au-dessus, comme un ange incapable de mauvais sentiments?

Je ne la juge pas, ou plus. En voyant la vidéo postée sous mon billet hier, en regardant ces images de Bill Clinton bavant très lourdement du regard, bouche entr’ouverte, sur la beauté d’Ariana Grande, alors que son épouse est à quelques places de lui et qu’il fait face au public, et en voyant le visage d’Hillary se décomposer au fur et à mesure, je ne peux qu’entendre sa souffrance.

Mortifiée, encore une fois humiliée publiquement par celui qui devait lui ouvrir la voie vers la présidence, elle ne dit rien. Y a-t-il encore quelque chose à dire? Leur projet était pourtant presque parfait. Pour le réaliser elle est restée avec Bill après l’affaire Lewinsky. Elle engrangeait le bonus d’une image responsable, solidaire et bienveillante. Et puis, divorcée, elle aurait probablement été affaiblie dans l’opinion et/ou dans son parti.

 

 

hillary clinton,bill clinton,monica lewinsky,ariana grande,L’amer

On peut bien sûr la renvoyer à elle-même et à ses erreurs. On peut considérer qu’elle reçoit à juste titre le choc en retour de son ambition, comme tout politicien qui s’expose sans arriver à fédérer une majorité.

Mais en même temps ces images montrent une femme habitée d’une grande souffrance. La souffrance atténue les oppositions et les clivages politiques. La part simplement humaine de l’être humain prend le dessus.

Elle a aimé ce Bill audacieux, sexy en diable, au sourire ravageur. Elle a tout fait pour qu’il réussisse. Leur « union sacrée » devait les conduire à l’Olympe.

Aujourd’hui je l’imagine, jour après jour, plongée dans une longue et douloureuse introspection. Ravivée à chaque fois, comme à l’épée, quand son mari se donne ainsi en spectacle avec les jeunes et jolies femmes.

J’écrivais hier: « C’est un mec! » Oui. Et je ne veux pas condamner cet aspect de la virilité, quelle analyse que l’on puisse en faire. Mais je dirai pudiquement que le comportement de Bill est déplacé. Ou alors il quitte sa femme.

Je comprends certaines récriminations féminines à l’encontre des hommes. Ils peuvent parfois être imbuvables.

Aujourd’hui Hillary est nue. Au fond de sa coupe il reste l’amer.

 

 

 

 

 

 

 

09:46 Publié dans Politique, Psychologie | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : hillary clinton, bill clinton, monica lewinsky, ariana grande | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Homme Libre:
"Parce que, sous son masque de dureté, on trouvera probablement une part de souffrance."
Elle, souffrir? Si seulement! Les infidélités du monsieur se comptent par dizaines, si ce n'est par centaines. Elle n'en à rien à faire. Seule compte son ambition.
https://www.truthaboutdeception.com/cheating-and-infidelity/politicians/bill-clinton.html

Je trouve votre intterprétation des images que vous nous soumettez tendancieuse. Il n'a pas les yeux constamment rivés sur la chanteuse, il discute à gauche et à droite ou regarde ailleurs une partie du temps. En outre le visage d'elle ne marque aucune émotion, et elle est mal placée pour voir son "mari" sans tourner la tête à 90°. L'un des clips vidéo est un montage et le commentaire est inepte: c'est de la propagande.

Sur ce coup, je vous trouve très subjectif.

Pour rappel:
https://duckduckgo.com/?q=hillary+gaddafi&t=ffsb&ia=videos&iax=videos&iai=tIZWLhgJouQ

Écrit par : Daniel | 03 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

@ Daniel:

Le commentaire est inepte, oui. J'ai pris cette vidéo pour le visuel, parce qu'elle offrait à mon sens une meilleure présentation des images que d'autres.

Bill ne la fixe pas pendant les 3' de la chanson, c'est vrai, mais c'est très, très insistant. Et quand il parle à sa gauche ou à sa droite, il semble encore parler d'elle. Et franchement, son expression ne laisse aucun doute sur "l'émotion" de Clinton. Hillary pouvait le voir grâce au fait que les deux rangées de sièges sont légèrement incurvée. Sur la vidéo du billet d'hier on voit mieux.

Vous faites bien de rappeler sa réaction à la mort de Kadhafi. Je n'oublie pas non plus. Mais aujourd'hui elle n'est plus face au monde mais à elle-même, et je pense que ce doit être compliqué.

Sur la souffrance, j'interprète son visage, et j'imagine ce que vivrait quelqu'un de proche dans cette situation. Je lui donne le crédit de souffrir, même si elle se barricade. Ou bien vous avez raison: seule compte son ambition. Pour ma part je lui accorde le bénéfice d'une part d'humanité.

Écrit par : hommelibre | 03 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Bah non, je n'en veux pas à Clinton mâle. C'est humain. La nature quoi... quant aux filles, ou sont celles qui ne regardent pas les fesses, les épaules et les abdos des hommes? On est à la même enseigne pour ça, sauf qu'elles, elles ont du mal à le reconnaître.
Et oui, c'est un peu lourd pour Hillary, cette histoire. Mais bon, après un certain age (et un certain entrainement) en est on encore là? La tolérance est souvent de mise. Ce qui doit surtout être douloureux pour elle, c'est ce nouveau buzz sur les réseaux sociaux. Pas agréable de passer pour une sorte de quoi... serpillière?

PDO

Écrit par : PDO | 03 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

J'ai suivi une partie de cette cérémonie funéraire sur CNN.
Avant la prestation de A. Grande, Bill Clinton a parlé de Aretha Franklin et l'enthousiasme qu'il a eu pour sa musique depuis ses jeunes années.
Enthousiasme partagée avec Hillary, dès le début de leur histoire, à l'université. Je cite de mémoire : "Avant d'être président, sénatrice ou secrétaire d'état, nous étions des sortes de groupies d'Aretha Franklin."

Cela pèse bien davantage à mes yeux, que les œillades en direction de la délicieuse Ariana. En comparaison d'une très longue histoire de couple et du monument musical et humain qu'est Aretha Franklin, cette jeune femme est bien légère, une sorte d'écume.
Au regard d'une histoire de couple dramatiquement exposée aux regards du public, l'attitude de Bill Clinton n'est qu'une confirmation de ce que nous connaissions déjà.
Sans être groupie de Hillary, je trouve qu'on n'est pas équitable en chargeant son bateau avec les frivolités de son mari.
Quelle femme aurait suffi à contenir les élans de cet homme, à travers les âges ? Franchement, je ne vois pas !
Même Monica Belluci ou Isabelle Adjani vieillissent ! Quelle femme de 60 ans aurait la bêtise de se mettre en compétition avec une jeune femme de 25 ans ?!?
Je ne plains pas Hillary. Elle a fait le choix de rester avec lui, rien ne doit la surprendre et je ne me pose pas la question de ce que ça lui fait de voir cette campagne rigolarde sur les réseaux.
J'espère qu'elle a la clairvoyance de se dire que Bill ne changera jamais et qu'il y aura toujours du monde aux aguets pour les coincer, elle et lui.

C'est la rançon du pouvoir et de la célébrité.

Cela étant, ces funérailles ont pris la forme d'un concert incroyable, c'était magique. La petite Ariana n'était vraiment pas impressionnante à côté des pointures qui ont rendu hommage à la très grande Aretha, dans une ambiance indescriptible.
Sans verser dans une nostalgie naïve, j'ai pu penser que si ce n'était pas mieux avant, du moins était-ce plus profond, davantage vécu et plus prenant.

Écrit par : Calendula | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Une sorte d'écume... il y a de cela. L'époque est aux images, suggérer suffirait.
Moins prenante que les autres: elle fait ses classes et ses mentors la font progresser pas à pas.

AG a été fort critiquée aux US pour sa tenue, cette robe très courte, dans une église quand-même, et un trémoussement qui ne doit pas beaucoup au Gospel.

"Quelle femme aurait suffi à contenir les élans de cet homme, à travers les âges ? Franchement, je ne vois pas ! ": moi non plus je ne vois pas. Elle a dû s'adapter et son choix lui appartient. Mais le buzz à chaque fois, ça doit faire beaucoup.

Écrit par : hommelibre | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Beaucoup des gens étaient habillés de façon un peu excentrique, mais j'ai rigolé en regardant AG chanter "Natural Woman" avec d'épais faux cils et un postiche très long sur la tête !
;-)))

Écrit par : Calendula | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Encore à propos du buzz :

Hillary est la cible presque quotidienne de Tweets de Donald Trump, suggérant qu'il faut encore enquêter sur elle et qu'elle aurait bénéficié de mansuétude de la part du système judiciaire et du FBI.
C'est nettement plus embêtant que l'effet Miss Grande.

Écrit par : Calendula | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

"Sur la souffrance, j'interprète son visage, et j'imagine ce que vivrait quelqu'un de proche dans cette situation."
Votre interprétation vous appartient. A mon avis, c'est quelqu'un qui est incapable d'exprimer une quelconque souffrance, tant son ego est démesuré. Je doute fortement que les sociopathes de son genre puissent éprouver autre chose que de la rage et la volonté de détruire. Rage par exemple à la suite de sa défaite à l'élection présidentielle où son mari a joué un rôle important pour lui éviter des ennuis judiciaires. Les infidélités de son "mari" sont tellement nombreuses qu'un "regard" est sans aucune importance. Elles font partie du paysage et du deal entre eux.

Écrit par : Daniel | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Ariana 25 ans, Monica 53 ans, Isabelle 63 ans, Hillary 70 ans, Bill et Donald 72 ans.

Écrit par : calendar | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Ariana 25 ans, Monica 53 ans, Isabelle 63 ans, Hillary 70 ans, Bill et Donald 72 ans

................

Et?

PDO

Écrit par : PDO | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

La majorité des hommes n'ont pas la chance d'être attirés par les femmes mûres. C'est une donnée biologique, je le crains.

Écrit par : Mère-Grand | 04 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Ce serait effectivement très drôle de lire :

Bill 25 ans, Donald 27 ans, Monica 53 ans, Isabelle 63 ans, Ariana 72 ans !

On serait dans un monde de science-fiction.

Écrit par : Calendula | 05 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas encore trouvé qui est cette Isabelle...

Écrit par : hommelibre | 05 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Indice pour hommelibre : suite à un régime très strict Isabelle a perdu 45 kg.

Écrit par : iciparis | 05 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Isabelle Adjani ;-))

Écrit par : Calendula | 05 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

DÉSOLÉ. Mais cette criminelle vous a complètement embobiné. Faites de petites recherches et vous comprendrez à quelle point cette femme était (est) dangereuse et combien de témoins gênants ont déjà été mis à trépas, à cause d'elle.

Écrit par : Pierre | 07 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je rejoins @Pierre dans ce qu il dit sur H. Clinton qui est une vraie criminelle.

Bien que Trump est infecte, détestable et instable mais vraisemblablement il est bien moins nocif qu elle. Ceci dit, je ne fais pas de fleur à cet escroc de Trump.

Où le bât blesse aux EUA est que leur Président est un malade mais que le peuple en est aussi et gravement atteint dans sa santé mentale, psychologique et morale. Comment fait il qu un peuple puisse choisir et élire ce Trump qui avait dit à maintes reprises dit des horreurs d un énergumène dégénéré comme: "La femme, il faut l attraper par la chatte".

Souvenez vous qu Oscar Wilde avait dit:"L Amérique (du nord) est passée de la case de la barbarie à la case de la déchéance sans passer par la case de la Civilisation". Et quand on voit sur le blogosphère du TDG(pas ici) des pro-trump, pro capitalisme à outrance, on se rend compte qu ils sont plus graves qu on aurait pu l imaginer...


Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 07 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.