06 août 2018

Température record en Suisse? ☐ Oui ☐ Non ☒ Ne sait pas

La Tribune de Genève et le Matin sont-ils en concurrence caniculaire? Parce que le second annonce que le « Record absolu de chaleur » pour la Suisse a été battu hier. 36,2° à Sion. Oui mais non.


canicule,chaleur,record,suisse,giec,En juillet 2015 la Tribune de Genève annonçait elle aussi que le vieux record de chaleur de 1921 en Suisse était tombé.

« Ainsi les records historiques de chaleur qui dataient de juillet 1921 sont tombés à Genève et Neuchâtel. A 16h10, le thermomètre affichait ainsi 39,7 degrés dans la cité de Calvin. C’est la valeur la plus élevée mesurée en Suisse au nord des Alpes, sachant que le record absolu d’août 2003 (41.1 degrés à Grono) le fut au sud des Alpes. A Neuchâtel, il a fait 37,7 degrés, contre 36,5 degrés en 1921. »

Donc 36,2° à Sion en 2018, comme le dit Le Matin, serait plus chaud que 36,5° en 1921, et plus chaud que 39,7° en 2015. Et alors que l’article précise que le record de 1921 est bien le record suisse.

Cherchez l’erreur.

Bah, elle est dans le titre du Matin: « Record absolu de chaleur battu à Sion ». Absolu? À Sion? « A Sion, il a fait dimanche jusqu'à 36,2 degrés. De quoi battre le précédent record absolu de température 2018 pour la Suisse, qui était de 35,9 degrés. »

canicule,chaleur,record,suisse,giec,Ah, il s’agit du record absolu mais relatif à l’année 2018. Bon, d’accord, mais enfin... Bientôt on annoncera un record absolu pour le 6  août 2018 à Cossonay nord entre 06h et 07h du matin.

Ils obéissent aux consignes et chargent, annoncent encore et encore des records (qui n’en sont pas toujours). Et ils s’emmêlent les pinceaux. D’ailleurs l’article de la TdG mélange Suisse romande avec sud des Alpes. Et il faudrait croire les yeux fermés? Ne plus douter ni vérifier par soi-même?

En l’état, on ne sait plus quel est le record, de combien, quand, où, donc on se marre. Enfin pas trop, vu la chaleur: rire fait transpirer.

Le forçage radiatif de la Terre n’est rien à côté du forçage médiatique des pro-Giec. Mais parfois, un forçage se paie d’un retour de bâton. Wait and see. 

 

canicule,chaleur,record,suisse,giecEn image 3 (clic pour agrandir), la carte relayée par le météorologue Régis Crépet et La Chaîne Météo, indique les records de températures en Europe, records anciens ou récents et non battus. Elle est basée principalement sur la liste établie par Wikipedia (on y trouve les années des records), reprise dans l'infographie. Ce relevé des records dans le monde s’étend sur environ 130 ans. Beaucoup de records, en Europe, datent de plusieurs décennies et n’ont pas été détrônés.

 

 

 

 

 

16:11 Publié dans Environnement-Climat | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : canicule, chaleur, record, suisse, giec | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Encore une étude alarmiste:

https://www.20minutes.fr/planete/2318199-20180807-reaction-chaine-irreversible-pourrait-transformer-terre-etuve


Bon, voici ce qui se disait dans un hebdomadaire de gauche il y a une trentaine d'années:

https://lesobservateurs.ch/2018/08/06/medias-en-moins-de-30-ans-der-spiegel-a-modifie-sa-prediction-dune-ere-glaciaire-en-celle-du-rechauffement-climatique/


C'est donc avec méfiance qu'il faut prendre toutes ces informations. Difficile de savoir ce qui se cache derrière tout cela.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 07 août 2018

Répondre à ce commentaire

Est-ce sérieux? Cette nouvelle étude devrait faire plaisir aux partisans de la décroissance!

Je vais probablement en faire un autre billet car il y a là aussi des éléments probablement abusifs.
Merci pour le lien.

Écrit par : hommelibre | 07 août 2018

Répondre à ce commentaire

Allez, bientôt un article sur les chemtrails ?

Écrit par : Luc | 07 août 2018

Répondre à ce commentaire

J'imagine que les Verts et autres écolos souhaiteraient ardemment déplacer les élections au mois de septembre.... ça les aiderait.

C'était sympa toute cette neige cet hiver!

Écrit par : Riro | 07 août 2018

Répondre à ce commentaire

@ Luc:

J'en ai déjà fait un survol ici:

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2018/03/19/les-chemtrails-un-complot-contre-l-humanite-290836.html

Je n'y crois pas trop...

Écrit par : hommelibre | 07 août 2018

Répondre à ce commentaire

Excellent article, bravo ! Je l'avais raté, merci pour le lien 8)

Écrit par : Luc | 07 août 2018

Répondre à ce commentaire

La question du climat et les problèmes de trafic à Genève ont un point commun.

Pour ce qui est du trafic à Genève, les autorités et les administrations ont jusqu'ici rejeté mes propositions en avançant ses inconvénients, mais sans jamais mettre ces inconvénients en balance avec ses avantages. Cette attitude constitue une évidente violation du principe d'objectivité.

Le domaine du climat ne m'est pas familier du tout. Mais le bon sens suffit à l'affirmer: le réchauffement du climat, en même temps qu’il cause de graves dommages, produit aussi des effets bénéfiques. Quelques minutes de réflexion permettent à tout lecteur d’en découvrir. L'attitude objective du monde scientifique exigerait qu'il établisse la balance des inconvénients et des avantages. Or, à ce que j'en sais par la grande presse, qui est la seule que je consulte sur ce thème, la balance n'est pas faite: des bénéfices dus au réchauffement climatique, il n'y en a pas. Les avantages sont tus.

Ceci m'amène à une réflexion supplémentaire. On parle beaucoup de fausses nouvelles, fake news, les médias les décortiquent pour les dénoncer. Dans les deux cas que je décris, la fausse nouvelle résulte d’un mensonge par omission. Il suffit que les médias (et les pouvoirs) taisent les avantages de mon projet à Genève pour que le mensonge se réalise. Il suffit aussi aux médias de taire les bénéfices dus au réchauffement climatique pour qu’il n’y en ait pas. Et puisque il n’y a aucun bénéfice, aucun avantage, la balance s’établit spontanément.

Les fake news par omission sont de loin les plus faciles à faire avaler. Il n’y a aucune manigance à échafauder, il suffit de se taire. En revanche, il faut une collusion. Pour ce qui est du trafic à Genève, j’en suis toujours à m’interroger sur la nature et les intérêts de cette collusion, qui conduit la Confédération, le canton, la ville, les CFF, à établir des projets de 4,7 milliards alors que le mien coûterait moins d’un milliard, en rendant des services au moins équivalents.

Écrit par : weibel | 07 août 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.