11 août 2018

Ramadan et Weinstein : l’accusation mise à mal

Pas de Une attractive dans les médias. Étrange. Il y aurait pourtant de quoi. Si ces révélations ne modifient pas la situation des prévenus, du moins pour le moment, on peut se poser des questions. Et redescendre un peu des hautes conjectures où nous a fait grimper l’arbre à porcs.


tariq ramadan,harvey weinstein,asia argento,henda ayari,accusation,viol,#metoo,#balancetonporc« Harvey, je t’aime toujours »

La première révélation concerne la principale accusatrice de Harvey Weinstein. Une accusatrice dont le nom n’est pas mentionné dans la presse. J’en ignore la raison. Pourquoi une personne nommée publiquement quand elle accuse et prend la tête d’une croisade (image 2), reste-t-elle cachée quand son témoignage bat de l’aile?

D’après les indices il pourrait s’agit d’Asia Argento. C’est elle qui accusait Harvey Weinstein de viol. Mais cela reste à vérifier. Dans son sillage elle a entrainé d’autres actrices à dénoncer le producteur.

Or, ce qui était déjà évoqué viendrait d’être confirmé: l’actrice aurait eu une relation amoureuse suivie avec lui, cela jusqu’en 2017. Ses courriels à HW sont explicites.

« Vendredi, les avocats de Harvey Weinstein ont cependant produit de nombreux extraits de correspondances qui témoignent, selon eux, d’une relation amoureuse suivie, qui se serait prolongée au moins jusqu’en 2017. »

Que dit cette correspondance? Elle montrerait le lien véritable entre les protagonistes. Petits extraits:

« J’espère pouvoir te croiser aujourd’hui », « je peux déjeuner si tu as le temps », indiquent certains messages. La défense souligne que le ton employé par la victime présumée, dont le nom n’a pas été révélé publiquement, est « clairement chaleureux ». « Je t’aime, toujours. Mais je déteste avoir l’impression d’être un plan cul », écrit la femme dans un e-mail daté du 8 février 2017. »

Troublant.

 

 

tariq ramadan,harvey weinstein,asia argento,henda ayari,accusation,viol,#metoo,#balancetonporcTariq, un 26 mai

La seconde révélation concerne Tariq Ramadan. Comme pour Weinstein elle a trait à la première et principale accusatrice du conférencier. Laquelle avait initialement donné une fourchette de dates où le viol présumé aurait eu lieu. Par la suite elle a précisé sa version:

« … la plaignante a cherché des éléments en sa possession, et retrouvé un agenda. Lors de son audition par les juges, le 24 mai 2018, la plaignante a invoqué une date précise : le samedi 26 mai 2012. »

Or la défense vient de produire des éléments qui décrédibilisent l’accusatrice: le 26 mai en question, elle était non pas avec Tariq Ramadan mais au mariage de son demi-frère.

« Ce sont les témoignages de proches de Henda Ayari qui ont permis aux enquêteurs d’établir son agenda du 26 mai 2012 et sa présence au mariage de son demi-frère. À commencer par celui de son fils aîné, confirmé ensuite par le demi-frère en question.

Ce dernier a aussi transmis aux enquêteurs deux photographies de son mariage où il apparaît avec son épouse et Henda Ayari. Il a précisé qu’elle était arrivée vers 20 heures et était repartie aux alentours de 3 heures du matin. La date de ce mariage a été confirmée par la mairie de Rouen aux enquêteurs. »

Pourtant encore en juin, madame Ayari déclarait, en larmes, après un passage à la télévision:

« Revoir le visage de mon agresseur fut difficile, mais soulagée d’avoir passé cette étape de la confrontation devant les juges. Déçue, car je pensais naïvement qu’il finirait par avouer mais il persiste dans le mensonge. J’irai jusqu’au bout dans ce combat pour la justice et la vérité pour moi et pour toutes les autres femmes victimes ! »

Espérons que « toutes les autres femmes victimes » n’auront pas à regretter le témoignage ni la croisade de madame Ayari.

 

 

tariq ramadan,harvey weinstein,asia argento,henda ayari,accusation,viol,#metoo,#balancetonporcVérification

En 2013, soit un an après les fait allégués, elle tenait des conversations privées avec monsieur Ramadan. Extrait du Parisien:

« Salam Tariq comment vas-tu ? » débute Henda Ayari en ce mois de juin 2013. « Salam. J’espère que tu vas bien. Que me vaut l’honneur ? » répond le petit-fils du fondateur des Frères musulmans. « Ça fait longtemps, je voulais avoir de tes nouvelles », reprend-elle. « Et pourquoi ? Insultes et menaces ont été tes derniers mots. Pourquoi revenir ? »

Puis, de plus en plus intrigant:

« Nous sommes des êtres humains avec nos failles. J’étais dans une période difficile et instable et des personnes qui te haïssent m’ont monté la tête contre toi en te faisant passer pour un monstre pervers et sans cœur. »

Elle ajoute:

« Une certaine personne m’a vraiment monté contre toi et m’a dit des choses très graves sur toi. Je l’ai crue et je le regrette car par la suite j’ai constaté que c’était une folle et une hystérique. Je pense qu’elle m’a menti sur beaucoup de choses te concernant. » A aucun moment Henda Ayari ne révèle le nom de cette « personne ». « C’est trop tard. Tu as trop parlé et tu as fait du mal. Avec des gens aux mauvaises intentions. Sois heureuse maintenant. »

Ces révélations ne préjugent de rien. Mais elles laissent perplexe.

Il faut aussi rappeler qu’en l’état, les dizaines ou centaines de milliers de messages d’accusation postés sous #balancetonporc ou #metoo n’ont pas été vérifiés ni démontrés. Cela ne signifie pas que certains ne soient pas authentiques et sincères mais qu’il est impossible d’en évaluer le nombre et le contenu accusatoire précis.

Ces affaires sont difficiles à appréhender. La tendance actuelle est aux manipulations, aux pressions médiatiques, à la politisation qui veut prendre la place de la Justice et aux contaminations dogmatiques en tous genres. Cela n’arrange rien.

La politisation de ces affaires ne les rend pas plus légitimes, mais elle aggrave les dégâts. Pour tout le monde.

 

 

 

 

11:00 Publié dans Féminisme, société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : tariq ramadan, harvey weinstein, asia argento, henda ayari, accusation, viol, #metoo, #balancetonporc | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Excellente présentation des deux sujets.
Il en ressort à quel point les médias suivis du public prennent vite parti pour ces femmes qui s'exhibent tandis que personne ne relève l'aberration qu'une femme blessée retourne plusieurs fois auprès de l'agresseur présumé.
Un homme n'est pas un thérapeute et n'a pas à tenir compte du psychisme particulier de celle qui lui court après à répétition.
D'autre part, on met en évidence la dimension humaine de ces "pauvres" femmes exploitées tandis qu'on laisse croupir en prison avec une santé qui se dégrade dangereusement un homme depuis plusieurs mois alors qu'il est encore sous présomption d'innocence.
Pourquoi la mentalité actuelle montre-t-elle autant d'incohérences?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 11 août 2018

Il ne fait aucun doute pour moi que Ramadan paie quelque peu pour sa morgue et sa stratégie de démolition face à notre culture occidentale. Ce que ne l'absout évidemment pas en ce qui concerne les accusations dont il fait l'objet.

Écrit par : Mère-Grand | 14 août 2018

Ramadan et Weinstien sont affreux et ne sont pas la même chose.
Les deux nient le viol mais assument l acte sexuel.
Pour le premier, Tariq R. professe ses enseignements "rigoureux" contre l adultère ( et pour le Djihad, mais ceci est hors sujet). Enseignements (sic) venant, nous dit-on d un "célèbre et brillant intellectuel et Prof d Uni et Genevois". Ces enseignements auraient dû l empêcher d adultérer puisqu il nous dit que toute forme d adultère, homme ou femme, est prohibée dans l Islam et de surcroît que que c est une des 3 grands pêchés. Surtout qu il a demandé un moratoire quant à l application de la lapidation des femmes par les écrits de son frère Hani R. publiés dans le Monde. Au fait pourquoi une femme adultère (ou un homme adultère?) subirait-il/elle ou la lapidation avec des pierres? Pierres ni trop grandes car elles la tuent trop vite sans grande souffrance ni trop petites car elles ne la font pas assez souffrir?
Donc à vos pieds à coulisse pour mesurer le diamètre des pierres à sélectionner !!


Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 15 août 2018

Weinstien off the hook, début de contre attaque ou bien démystification de harpies cupides mais finissantes voire finies ?"

"Asia Argento aurait acheté le silence d’un homme qui l’accuse d’agression sexuelle"

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/08/20/asia-argento-figure-du-mouvement-metoo-a-paye-un-homme-qui-l-accuse-d-agression-sexuelle_5344086_3224.html

Écrit par : Giona | 20 août 2018

Harpies ? Vous vous référez à ces divinités mythologiques de la vengeance, dévastatrices, qui ratiboisaient tout sur leur passage, ne laissant que leurs déjections… Enée eut affaire à elles durant son périple et ce ne fut pas une mince affaire, invulnérables qu’elles sont, ces chéries...

En plus, les vôtres sont cupides, voilà qui égaie encore le tableau. Si j’ai bien saisi, toutes ces femmes qui estent en justice leurs harceleurs présumés, les voilà habillées par vos soins pour l’hiver prochain. Heureusement que c’est une femme qui l’écrit, sinon gare à nos matricules, que n’aurait-on pas lu…

Écrit par : Gislebert | 20 août 2018

@Gislebert

Oh ! Vous savez, j'en ai autant pour frère Tariq qui tape dans le même registre mais en plus cheap. A en croire notre RTS :

"Selon la justice belge, Tariq Ramadan a passé en 2015 un accord avec une Belge d'origine marocaine. Cette femme devait cesser ses révélations publiques sur leur "relation" en échange de 27'000 euros (31'800 francs)."

https://www.rts.ch/info/monde/9463278-tariq-ramadan-a-paye-une-femme-belge-pour-qu-elle-taise-leur-relation-.html

Il faut dire qu'au moment du deal, l'actuel pensionnaire de Fleury Mérogis ne savait pas qu'il serait ultérieurement amené à confesser quelques coups de canif au contrat de mariage, se couper volontairement un doigt pour tenter de garder la main quoi. Bref 27'000.00 euros partis en fumée si j'ose dire.

Écrit par : Giona | 20 août 2018

Les commentaires sont fermés.