30 juillet 2018

Passer sur Benalla

En pleine affaire Benalla, et près quelques baisses sondagières, Emmanuel Macron reprend des points. Soit entre 2 et 5 % de bonnes opinions, selon le statut des sondés. Le dernier sondage a été réalisé du 26 au 28 juillet, avant l’intervention du président sur l’affaire.


macron,benalla,christophe passer, le matin dimanche,Il semble que beaucoup de Français n’en fassent pas un fromage. En particulier les non-encartés: « …le chef de l’Etat et son Premier ministre progressent de 5 points auprès des Français interrogés qui n’expriment aucune préférence partisane. »

Des questions restent, et le jeune Emmanuel sait un peu plus aujourd’hui que rien ne lui sera passé. Surtout avec son parti-pris jupitérien du pouvoir (dont un des synonymes est absolu), et sa vision très verticale de l’autorité. Mais il n’y a pas de drame au sommet de l’État et les français ont d’autres priorités.

Depuis, Macron a pris la parole. Il a salué l’action d’Alexandre Benalla lors de la campagne, mais en déplorant au final une faute de la part de son ex-collaborateur. Il en assume la responsabilité.

Le Matin dimanche d’hier publie un billet du journaliste Christophe Passer sur Benalla. Je partage son point de vue (à une petite réserve près), dont voici quelques extraits:

« … l’un comme l’autre, Macron et Benalla, faisaient tout de même référence à des valeurs en forte baisse dans le monde du travail, par les temps facebookés et tweetés qui courent: la loyauté et la compassion. »

Et plus loin:

« …cette façon moderne, entre dureté à l’anglo-saxonne et hystérie sur smartphone, de ne jamais pardonner la moindre glissade de parcours, de vouloir sans répit s’acharner sur un fautif, sans jamais tenir compte de ses « états de service », de son histoire, de son ancienneté. ou des efforts et du travail fourni jusque là: cela me paraît participer de l’effet de meute particulièrement inhumain et fondamentalement imbécile dans lequel nous conduisent l’époque et ces réseaux visiblement de plus en plus asociaux. »

Ma réserve? Je crains que l’effet de meute ne soit pas inhumain, dans le sens où il resurgit régulièrement. L’Histoire montre que la meute, et le bouc émissaire qui lui sert d’aliment, sont très, trop humains.

L’homme est malheureusement très doué pour cet effet de meute.

 

 

 

10:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (53) | Tags : macron, benalla, christophe passer, le matin dimanche | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bis repetita placent : (du 24/07, et nous sommes le 30)

"Un déchaînement de haine contre Macron qui est une marque d'une des composantes principales de la société française. Ils n'ont jamais quitté l'esprit des massacres de septembre et de la Terreur. Il y a un commentateur qui parle de Macron et sa grand-mère, toujours maintenant. Pas sa mère, notez bien, et vu le niveau des commentaires de ce monsieur, il est lui-même très, très âgé. Brigitte est bien moins âgée que lui...
La foule hideuse des hyènes en colère se lâche. Cela rappelle la chemise du responsable RH d'Air France déchiquetée par les chacals de la CGT...
Douce France, pays de la Haine Pure. Ils ont eu Fillon pour des broutilles, ils vont avoir Macron et pourront se complaire dans leurs conflits sociaux et grèves perpétuelles. Grand Bien leur fasse, mais le premier qui parle de leur acheter des Rafale...

Écrit par : Géo | 24/07/2018

Écrit par : Géo | 30 juillet 2018

"Il semble que beaucoup de Français n’en fassent pas un fromage."
Parce qu'il faut croire ce que les sondages racontent? Le seul vrai sondage, ce sont les prochaines élections.

L'affaire, ce sont tous les passe-droits, le pouvoir absolu du monarque. Si on le fait descendre de son olympe, tant mieux.

Écrit par : Daniel | 30 juillet 2018

Pas convaincu de l'angle de lecture Passerien.

Surtout par le deuxième paragraphe que vous citez.
" s’acharner sur un fautif, sans jamais tenir compte de ses « états de service », de son histoire, de son ancienneté. ou des efforts et du travail fourni jusque là"

Je ne vois absolument pas le lien avec l'affaire. L'Elysée aurait pu désamorcer toute l'histoire en communiquant convenablement dès le premier jour. Aussi cette affaire est moins intéressante par les faits qui la constitue que par la nature profonde de comportement qu'elle révèle et qui se résume à peu de mots: mensonges, arrogance et mépris.
Tout ceci se limiterait à quelques passes d'armes entre formations politiques, si en toiles de fond les mesures macroniennes tant vantées pour leur dynamismes donnaient quelques choses. Mais la réalité, ne lui en déplaise résiste toujours à Jupiter. Chômage , croissance, pas d'embellie alors que le pouvoir d'achat diminue.
Qui en est surpris ? puisqu'en fait il ne fait qu'appliquer la politique délirante des idéologues européens. Certes, il a redoré l'image d'autorité de la présidence mise à mal par son prédécesseur, mais attention qu'il ne finisse pas par glisser de la superbe jupiterienne à l'entêtement bravache d'un Ubu Roi.

Écrit par : aoki | 30 juillet 2018

"Mais la réalité, ne lui en déplaise résiste toujours à Jupiter. Chômage , croissance, pas d'embellie alors que le pouvoir d'achat diminue."
De un, il doit s'affronter à la résistance acharnée de l'obscurantisme syndicaliste,
Et donc, et en plus de toute façon, cela ne peut avoir des résultats si vite. Il n'est donc pas honnête intellectuellement de s'attendre à des résultats si peu de temps après son élection. Il faut lui laisser son mandat...

Écrit par : Géo | 30 juillet 2018

Quel choix de titre! Il me semble pourtant que Macron a mis fin à cette rumeur.

Écrit par : Mère-Grand | 30 juillet 2018

Pas convaincu non plus Géo,

L'application de la loi travail et la réforme du code du travail auraient dû infléchir rapidement les indicateurs de ce secteur.
En fait ce ne sont que des gesticulations (toujours demandées par Bruxelles) dans un environnement qui ne crée pas de croissance. Comment cela pourrait marcher ?
C'est la même politique mais en pire que faisait Hollande, avec un rythme plus alerte et de la brillance. Mais au fond en quoi le résultat pourrait être nouveau ?

Certes, à force d'attendre dans le fond marécageux du vallon, un facteur circonstanciel ne pourrait créer qu'un mieux et à ce moment vous direz vive macron et ses réformes.

Je suis effaré de voir cette confusion qui porte à croire que le style est plus important que le contenu.
Il faut lui laisser son mandat ... ouaip comme avec François et après ce temps perdu faudra voir à faire vraiment quelques chose.

Écrit par : aoki | 30 juillet 2018

Mère-Grand, oui le titre est... un jeu de mots.
Pas dans le sens de la rumeur, mais de "Passer (s'exprime) sur Benalla", ou "passer sur (l'affaire) Benalla", comme "passer à autre chose. Ce qui est aussi dans la conclusion de C. Passer."
Merci en tous cas d'avoir relevé la chose.
:-)

Écrit par : hommelibre | 30 juillet 2018

Un fait remarquable n'est pas vraiment relevé; contrairement à ce que dit C.Passer, ce ne sont pas les réseaux plus où moins sociaux qu'il faut incriminer, mais bel et bien un des journaux de références dans l'hexagone; "Le Monde" qui a livré l'affaire en pâture à l'opposition.
Et c'est bien ce ménage média- groupes d'oppositions tous confondus qui ont fait vivre cette affaire aussi longtemps.

Est-ce que le journal a imaginé une telle résonance à l'avance ? On peut en douter, mais c'est tout de même étrange de la part de ce journal qui a activement soutenu Macron lors de sa campagne.

Écrit par : aoki | 30 juillet 2018

Aoki@ Le Monde n'est plus un journal de référence pour rien du tout depuis longtemps. Vous semblez reprocher à Macron une politique hollandaise. Ce n'est pas mon analyse. Néanmoins, les résistances en France sont monstrueuses et vous ne semblez pas en tenir compte. Cette affaire Benalla, c'est de la poudre aux yeux venue des oppositions, toutes aussi minables les unes que les autres. A mon avis et jusqu'à preuve du contraire.

Écrit par : Géo | 30 juillet 2018

Géo,
Il me semble que vous dramatisez ces résistances

Le Président fonctionne par ordonnance, l'assemblée dispose de la majorité lrem et ne laisse aucune marge d'écoute de quelques amendements possible, l'opposition n'existe plus depuis un an !

Alors certes on peut reprocher aux oppositions de se jeter sur l'os à ronger que représente Benalla, mais il est difficile de leur reprocher "en même-temps de bloquer les réformes du pays car ils n'ont en fait aucun levier sauf celui de leurs avis.
La mobilisation d'automne de la CGT et des insoumis a fait flop. Certes les cheminots ont fait la grève deux trois mois, c'est ça cette résistance monstrueuse ?

Le monarque est maître de son parlement lrem, c'est une monarchie absolue de fait, car dans lrem, il n'y a que Macron ! Et il faudrait le plaindre de quelques critiques ?

Écrit par : aoki | 30 juillet 2018

Alors on parle beaucoup de la déclaration "type universitaire et académique" de M. Banalla:"Cette affaire n est pas une affaire d Etat mais une affaire d Eté".

D été, dit il Sieur Benalla?! Ou "des Thés" marocains puisque le Roi du Maroc invitent toute la crème de la classe politique française incluant les commanditaires de M. Macron qui l ont propulsé au poste du Président.

Je parle de "Thés morocains" car des palaces là bas sont offerts à ces leaders français (Leaders ou Dealers?) all inclusive, palaces donc, alcool, bonne nourriture au frais du Roi, nanas bien sûr et même des garçons, tant qu on y est! Suivez mon regard mais chacun aurait des enregistrements audio-vidéo....si jamais ..

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 30 juillet 2018

"Il me semble que vous dramatisez ces résistances" Il est vrai que j'écoute peut-être un peu trop les journalistes français, qui eux cherchent à les maximiser. Cela dit, je ne plains pas Macron. La question n'est pas là.

Écrit par : Géo | 31 juillet 2018

Bah, c'est un non-événement.
Un gamin un peu attardé qui veut jouer à l'agent de police et à qui les "avantages" de son poste sont montés à la tête. Il était salarié à l'Elysée? Ben oui. Il doit y en avoir des container un peu partout et dans toutes les branches de la société civile. Des vigiles qui jouent au petit chef avec le public, j'en ai rencontré des palanquées.
Quant au réseaux sociaux, qui donc prend encore en compte ce qui s'y passe, hors documentation sur la connerie (et la hargne) humaine?

PDO

Écrit par : PDO | 31 juillet 2018

Une chose est sure : une telle affaire n'aurait pas eu lieu en Suisse. Elle aurait été étouffée dans l'oeuf; la dénégation aurait été opérée par le pouvoir politique et les citoyens n'y auraient vu que dalle. Les dernières votations le démontrent encore une fois. La légendaire e discrétion peut cacher bien des choses peu louables, mesquinement et lâchement.

Saluons le courage civique des Français qui a provoqué une réel débat sur le (dys) fonctionnement de l'Etat et d'un abus de pouvoir par certain mythomane.

Je ne me fais aucun souci pour Macron, qui a inventé une nouvelle rhétorique du pouvoir. Il a raison de minimiser l'affaire d'autant qu'il en endosse l'entière responsabilité. Il ne s'est pas caché en niant tout d'un bloc, lâchement, et n'a pas flingué un collaborateur injustement comme on aurait pu s'attendre.

Écrit par : Sissi | 31 juillet 2018

"Saluons le courage civique des Français qui a provoqué une réel débat" Voilà une vision quelque peu délirante de la réalité française. La vidéo a été diffusée pour des raisons de guerre des polices plutôt que par souci de démocratie. L'euphémisme "guerre des polices" a été inventé pour cacher ce qui est en fait une guerre des gangs à l'intérieur de l’État français. Il n'est question ici que de barbouzeries, de SAC et autres histoires de voyous infiltrés au coeur même de l’État.
Et vous avez raison sur ce point, cela n'existe pas en Suisse.

Écrit par : Géo | 31 juillet 2018

Aoki@ Je suppose que comme moi vous suivez C dans l'air, sur les motions de censure. Et vous aurez constaté comme moi qu'il n'est question que de bloquer les réformes constitutionnelles pour ce ramassis d'abrutis de droite ou de gauche qui forment l'"opposition" à Macron. Vraiment minable. Et d'abord avant tout pour l'image de la France, n'en déplaise à "Sissi"...

Écrit par : Géo | 31 juillet 2018

@Géo

Plus possible personnellement de suivre cette émission, surtout sur les sujets franco-français... Tout cela ronronne dans l'entre-soi, toujours les mêmes tronches, tous les invités à quelques exceptions, coassent dans le même marigot que les politiques, tous appartiennent au "microcosme" comme le disait R.Barre aux temps anciens et usent des mêmes codes. Beaucoup de reproches ont été adressés à Cavi, lui au moins savait rendre l'émission vivante.

A sauver : les jolies gambettes furtivement apercues de quelques jolies invitées, mais ce genre de remarque risque encore de me faire mal voir, carrément taxer d'affreux macho par la patrouille des femen à l'affût...

Écrit par : Gislebert | 31 juillet 2018

Moi, j'aimerais juste savoir sur qui il se défonçait le Benalla... était-ce juste un manifestant ou un fouteur de merde ?

Curieusement on ne sait pas grand-chose sur les gugus qui ont pris les beignes.

Pour moi, quiconque qui fout un pied dans le c... a un un fauteur de m. a parfaitement raison et mérite d'être salué; mais pas traîné dans la boue. Pounkte schlousse !

Écrit par : petard | 31 juillet 2018

C'est pas l'amant de Macron !

Écrit par : Valium | 31 juillet 2018

@Pétard, c'était simplement un bedeau de passage, petit, car les Benalla ne s'en prennent qu'à plusieurs sur les plus fables, ce sont les moeurs de ceux qui par exemple sèment la terreur au nom du roi du Maroc !

Exactement la même attitude !

Écrit par : Valium | 31 juillet 2018

Pendant qu on parle de Benalla, Macron et Machin-truc, on ne parle plus d affaires plus percutantes comme la Complicité contre l Humanité: 12 millions d Euros versés à Daech par le Cimentier Lafarge-Holcim en Syrie!
-------------------------

Il se peut que je sois hors sujet! Mais avec l affaire de Ms Benalla et de Macron, on ne parle nullement d autres sujets aussi cruciaux!

Néanmoins, je parle de Fabius, un "ami qui m est très cher"(je plaisante!) que j avais traité à maintes reprises d escroc.

-------------------------

M. Laurent Fabius, l'ancien ministre des Affaires étrangères a été entendu comme témoin dans l'enquête sur les soupçons de financement de groupes terroristes, dont Daesh, en Syrie, qui visent le groupe Lafarge. Il assure ne pas avoir été au courant de ces activités.

Entendu le 20 juillet 2018 comme témoin dans l'enquête sur les soupçons de financement du terrorisme qui visent le cimentier Lafarge en Syrie, Laurent Fabius a assuré ne pas avoir été informé des activités de l'entreprise.

C'est ce 30 juillet que le journal Le Monde révèle l'information, confirmée par l'AFP.

Le ministre des Affaires étrangères de 2012 à 2016, et actuel président du Conseil constitutionnel a affirmé qu'«aucun élément d'information» ne lui était parvenu concernant le maintien en Syrie de l'entreprise au prix de présumés arrangements financiers avec des groupes armés dont l'organisation terroriste Daesh.

«Si la question est de déterminer si je savais ou non qu'il y avait une usine Lafarge en Syrie, je n'ai pas de souvenir précis», a déclaré l’ex-chef de la diplomatie française lors de cette audition. Avant de marteler : «Je n'ai jamais été saisi d'une question concernant Lafarge, je suis catégorique.»

Depuis la plainte déposée par Bercy fin 2016, dans le cadre de l'interdiction d'acheter du pétrole en Syrie, l’entreprise Lafarge a été accusée de vouloir saboter des preuves exploitables dans le cadre de l'enquête. Ainsi, le 12 décembre 2017, l'association Sherpa, qui avait également déposé plainte contre le groupe, affirmait que «des ordinateurs [avaie]nt été passés à l'eau de javel pour empêcher la justice de travailler».

«Est-ce à dire qu'en France, un ministre des Affaires étrangères est volontairement tenu dans l'ignorance de questions aussi cruciales que le maintien d'une entreprise française dans un pays en guerre et en proie au terrorisme qui n'aura d'autre choix que de financer Daesh pour maintenir son activité ?», a réagi auprès de l'AFP l'avocate de l'ONG, Marie Dosé.

Lafarge est soupçonée d'avoir versé entre 2011 et 2015 plus de 12 millions d'euros à des groupes armés en Syrie, dont Daesh, afin de continuer à faire tourner sa cimenterie de Jalabiya dans le nord du pays malgré la guerre.
-------------------------

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 31 juillet 2018

Hlcim.Lafarge pendant que les banques suisses sont en relation avec des terroristes comme El Assad, finalement c'est ça la neutralité.

Benalla transforme la France en régime totalitaire, si c'est monté jusque dans les plus hautes sphères, c'est plutôt mauvais signe.

Écrit par : Valium | 01 août 2018

Vous avez le droit de traiter Al Assad de terroriste ce qui n est pas mon avis car lui il a protégé les minorités en Syrie dont les Chrétiens par exemple voire la majorité des citoyens sunnites qui ont été attaqués par Daech, Al Qayda et l ASL..., soit.

Mais vous ne réussissez pas à noyer le poisson. Quand on met tout ce beau monde dans le même panier, nous serons honnêtes et objectifs.

N occultons pas que la France est un pays pro-terroriste voire terroriste comme par ailleurs carrément les pays voisins de la Syrie dont la Turquie et Israel, la Jordanie et un peu plus loin au Sud pour Al Qayda du Qatar et les Salafistes Saoudiens de Daech.... Voulez vous qu on aille encore un peu plus loin pour citer les USA, l Allemagne et la Gde Bretagne, le compte est de 7 pays principaux

7 principaux pays auraient soutenu Daêch en Syrie !

Le site canadien, « Global Research » a publié, dans son édition du 24 décembre 2016, un article dans lequel il dresse une liste nominative de sept pays désignés comme ayant soutenu le mouvement terroriste de Daêch comme s’apprête à publier l’écrivain australien Tim Anderson dans un prochain livre.

Dans ce qu’il appelle la « guerre sale en Syrie », l’auteur donne un aperçu du rôle de chacun des pays mentionnés.

https://www.espacemanager.com/7-principaux-pays-auraient-soutenu-daech-en-syrie.html..
-------------------------

Sur ce, Bien à Vous et Amen.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01 août 2018

@ Gislebert:

Je ne la regarde pas tous les jours mais j'apprécie cette émission.
Mais comme vous je trouve que c'est devenu trop ronronnant, avec des têtes qui défendent leur place de chroniqueuses.

Sur la question des gambettes (trop) furtivement aperçues, une condamnation par les Femen équivaut à une médaille de l'Ordre du Mérite. Donc no problemo.
Nan, pas la Légion d'Honneur, quand-même, faut pas pousser.
:-)

Écrit par : hommelibre | 01 août 2018

Dites voir "hommelibre", c'est quoi votre problème envers les femmes ?

Écrit par : Valium | 01 août 2018

"Mais comme vous je trouve que c'est devenu trop ronronnant, avec des têtes qui défendent leur place de chroniqueuses."
Et surtout cinq émissions de suite sur l'affaire Benalla. Cela rend tout de suite moins crédible...
Je vous signale que les jambes des intervenantes, qui ne sont pas des chroniqueuses, ne sont jamais visibles. Vous êtes, Gislebert et vous, très doué en fantasmes...

Écrit par : Géo | 01 août 2018

"Chroniqueuses" concerne "des têtes", pas seulement des intervenantes.

C'est un terme peu approprié, en effet ces journalistes ne sont pas des chroniqueurs ou chroniqueuses, ni dans le style ni dans le statut. Mais ça fait un peu comme, d'où ce mot qui, bien que mal approprié, qui dit mon sentiment.

Écrit par : hommelibre | 01 août 2018

Vous faites des sortes de prouesses afin d'éviter de répondre ?

Dites le franchement, qu'est-ce qui vous dérange dans votre relation avec la gente féminine ?

Écrit par : Valium | 01 août 2018

Lisez bien Valium: ce n'est pas à vous que j'ai répondu.

Par ailleurs de quoi parlez-vous? Jouez-vous à l'Inquisiteur avec ce procès d'intention? Essayez d'être clair ou laissez tomber.

Écrit par : hommelibre | 01 août 2018

@Géo
Je regardais cette émission à ses débuts il y a plus d'une dizaine d'années. Mais aujourd'hui la regarder relève de l'exception en ce qui me concerne.
Pour les mêmes raisons que Gislebert.

En ce qui concerne le sujet du bloquage des réformes, je ne le vois pas négativement. Entre la loi sur les fake news et la réforme de la constitution qui rogne toujours plus le rôle du parlement et les possibilités des députés, tout en jettant aux oubliettes l'amélioration du "référendum d'initiative partagée". On a vraiment l'impression qu'une "soft" dictature se mette en place en éliminant toujours plus les possibilités de contestations. Il ne s'agit plus ici de guerre de clan politique, mais bel et bien de sauvegarder des mécanismes de démocratie républicaine. Il ne faut pas oublier que l'affaire Benalla résonne aussi sur cet arrière-plan

Les invités de C est dans l'air ont toujours été complaisants avec le pouvoir en place sur les sujets sensibles. C'était le cas sous Hollande, ça l'est aussi avec Macron.

Écrit par : aoki | 01 août 2018

Homme Libre,

Valium est Corto. Aucun doute là-dessus. Dans un prochain message, ce menteur pathologique va vous accuser de pédophilie. Il est obsédé par les banques suisses, et par Assad.
http://croireounepascroire.blog.tdg.ch/archive/2018/07/19/corto-est-de-retour-293303.html

http://croireounepascroire.blog.tdg.ch/archive/2018/07/26/usurpation-d-identite.html

Autres pseudos utilisés récemment: Léo, Marianne, nunc abest, ...

@ Aoki
"Il ne s'agit plus ici de guerre de clan politique, mais bel et bien de sauvegarder des mécanismes de démocratie républicaine."
Cela fait longtemps que la France n'est pas une démocratie. Avec un parlement croupion (ou de godillots), il n'y a pas de séparation des pouvoirs. Les procureurs ne sont pas non plus élus. C'est bien un dictature de type monarchie élective. La constitution n'est pas respectée puisque le premier ministre n'est qu'un collaborateur aux ordres du monarque (hormis cohabitation).

Écrit par : Daniel | 01 août 2018

@ Daniel: je le pense aussi.

Écrit par : hommelibre | 01 août 2018

Absolument pas, juste que c'est un peu lourdingue à la longue.

Mais revenons à nos "moutons", Macron s'entoure de crapules des banlieues, normal, ces banlieues sont ce qu'il y a de plus productif dans ce pays, sans parler que c'est tout en argent liquide.

Cette économie parallèle dont personne ne parle en France, ces racailles des banlieues qui se payent des véhicules hors de prix, ces policiers inculpés puis relâchés aussitôt, un président qui déclare "Benalla n'est pas mon amant" et 2 semaines plus tôt, qui recevait une vingtaine de travestis travaillant dans les bois de Boulogne, un autre arabe au prénom francisé, dénommé (Ludovic) Shaker et un de leur barbouze de service pris en photo avec le Macron et sa guenon puis filmé en vidéo avec le logeur de ceux qui ont massacrés 130 français en novembre 2015.

Ou ce type démissionne ou il se fera trucidé par le milieu criminel à la botte des islamistes.

Écrit par : Valium | 01 août 2018

@ Daniel

On peut le dire ainsi.
C'est encore plus le cas avec Macron et il n'est ni au service du peuple ni à celui de la nation. Je crains qu'après la fascination qu'il exerce chez certain l'Emmanuel céleste ne se révèle en réalité qu'un liquidateur de la nation française.

Écrit par : aoki | 01 août 2018

Il faut savoir que pour accéder à des postes de commandeur, il faut avoir des casseroles, c'est pour cette raison que la banque Rothschild l'a jeté comme un malpropre et que depuis, il n'a plus aucun lien avec cet établissement, mais qu'a t-il fait au sein de cet empire pour s'enfiler dans les coulisses du pouvoir ?

Hollande qui n'aimait pas les riches adopte le garçon à sa Brigitte pour le catapulter ministre des finances, poste dans lequel ce garnement n'a rien fait, hormis vendre la France à des instituts financiers obscurs !

Écrit par : Valium | 01 août 2018

Géo,

Attaqué de toutes parts avec stérile joie mauvaise à partir des résonances juives de son identité, Corto changeant de pseudo, sur ce plan, n'est pas un menteur pathologique. La plupart d'entre nous avons tenté de telles métamorphoses sachant que les teneurs de blogs concernés connaissent notre identité.

Valium, nom d'un calmant du système nerveux central, peut-être avoir été choisi par Corto en rapport avec l'agitation de certain qui l'attaque en justice avec soutiens amis.

Certain mal placé vu sa participation au blog Jenni accusant une commentatrice de paranoïa… en traitant une autre de mouche à merde notamment; avec Corto, mais oui, sauf erreur, mise en doute des diplômes de Madame de Meuron.
Avec la plus grave malveillance faussant l'intention ou l'être de l'interlocuteur.trice ciblé

ce qui donnerait, rapport à ma référence au Valium, de la part de ce certain: "Tiens, tiens, Mme B., je ne savais pas que vous aviez été traitée au Valium

pire malveillance que celle de Corto aux prises, lui, avec ses données et attaques variées.

Ce certain ne publie plus mes commentaires qu'il se garde en ses archives selon lesquels ce qu'il n'avouera pas sans forcément, Géo, sous étonner.

Point final.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01 août 2018

Corto a le droit de faire les commentaires qu'il veut mais ceux qui hébergent ses commentaires doivent savoir qu'ils en sont co-responsables. Et là, cela coince sérieusement et je me réjouis de voir ce que vont penser ceux qui vont devoir aller au tribunal pour cette raison, Maendly l'UDC en particulier...
De deux, le fait de changer perpétuellement de pseudo est un manque de respect des règles régissant les rapports entre humains. Déjà, vous le savez très bien, la question d'utiliser un pseudo est très contestée. Personnellement, dès l'instant où cette pratique sera interdite, j'arrêterai toute présence sur les blogs. Par contre, par respect pour mes interlocuteurs "amis ou ennemis", je ne vais pas en changer comme de chemise.
Et si la TdG faisait son boulot de contrôle de sa plateforme des blogs, tout irait mieux. C'est probablement le point le plus litigieux...

Écrit par : Géo | 01 août 2018

Aoki@ "Les invités de C est dans l'air ont toujours été complaisants avec le pouvoir en place sur les sujets sensibles. C'était le cas sous Hollande, ça l'est aussi avec Macron."
Et c'est pour cela probablement qu'ils font cinq émissions de suite sur l'affaire Benalla ? Affaire montée en épingle par ce ramassis d'incapables de droite comme de gauche qu'ils appellent l'opposition. De Marine le Pen à son copain et complice Mélenchon en passant par le guignol Wauquiez...

De plus, je crois bien n'avoir pas entendu un mot favorable pour Macron lors de ces cinq émissions, mais il est vrai que je ne les ai pas suivies attentivement...

Écrit par : Géo | 01 août 2018

@Géo

"De plus, je crois bien n'avoir pas entendu un mot favorable pour Macron lors de ces cinq émissions, "

Bah, ils ne tirent pas à boulets rouges non plus ! Il est aussi possible que vous soyez peut être trop captivé par cette émission sympathique dans son concept au demeurant.

Écrit par : aoki | 01 août 2018

Un des problèmes de l'ère Macron c'est qu'il aggrave le verrouillage des voix contraires. C'est autant inquiétant qu'insupportable
Exemples parmi d'autres:

https://www.youtube.com/watch?time_continue=120&v=nkJdYttPXQ8

http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/frederic-taddei-rejoint-russia-today-france-les-injures-je-m-en-fiche-18-07-2018-7825428.php

Écrit par : aoki | 01 août 2018

"Hollande qui n'aimait pas les riches adopte le garçon à sa Brigitte" (Valium)

Hollande, Macron sont les deux des produits d'Attali et de David Rothschild.

Pompidou était le produit de Guy de Rothschild. C'est lui qui a mis en faillite souveraine la France en lui interdisant de créer de la monnaie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_de_Rothschild

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_sur_la_Banque_de_France


Pour Pompidou et Attali, si les français courent pour payer des intérêts à Rothschild, c'est à cause que c'est de leur faute.

https://www.dailymotion.com/video/xgei9u

https://www.dailymotion.com/video/xm9572

Écrit par : Chuck Jones | 01 août 2018

Ce qui est assez piquant, ce sont les médias d'actualité qui ne cessent de parler des migrant en sous-entendant qu'ils sont les bienvenus, depuis quand parler continuellement d'un sujet d'actualité est il synonyme de "quiétude" ?

A longueur de journée ils rapportent des horreurs alors qu'ils ne relatent pas le centième des actes violents commis par les immigrés de pays musulmans tout en vantant les mérites des ong qui violent les lois en les transportant sur les cotes européennes, c'est tout simplement ahurissant de dénégation.

Écrit par : Valium | 02 août 2018

@Chuck Jones, il faut également relevé que sans la banque Rothschild la France aurait fait faillite une bonne dizaine de fois, par contre l'énorme pagaille initiée par Attali avec la BERD et ce qui en a suivi mérite réflexion, car faire un lien entre Attali et les Rothschild est bien plus compliqué que ce que vous alléguez. D'ailleurs les rapports entre Macron et Attali sont plutôt tortueux, mais c'est un levier d'analyse important sur la situation actuelle de la France dans sa politique migratoire.

Écrit par : Valium | 02 août 2018

Que fait Benalla ?

On voit ce qu'il se passe dans les aéroports français depuis qu'il a été mis-à-pied !

Écrit par : Valium | 02 août 2018

@ Valium: je ne vois pas. Que se passe-t-il dans les aéroports français depuis qu'il a été mis à pied?

Écrit par : hommelibre | 02 août 2018

Hors sujet mais pour celles et ceux que cela intéresse... Monsieur Thévoz conchie non seulement le nationalisme, comme il le dit lui-même (et c'est son droit), mais également les commentateurs de son blog, en fermant ses articles et en effaçant toutes les contributions des précités. Moi personnellement, que ce soit Thevoz ou l'autre dégénéré de Strohbach, je les laisse patauger dans leurs délires internationalistes et facistes.

Pour ce qui est de Strohbach, il voit rouge lorsqu'on suggère de donner son adresse publique aux migrants et aux dealers, et ça, ça n'a pas de prix. Le masque tombe rapidement chez ces humanistes de caniveau.

Écrit par : Laurent Lefort | 02 août 2018

Alerte!

Le blog de Mario n'est plus disponible, disparu. Je doute que Mario en soit le responsable.
Censure de la tdg?!
C'est grave.

Écrit par : Daniel | 02 août 2018

Merci de votre alerte, Daniel. Pour votre information, voici le texte d'un courriel que j'ai envoyé hier peu avant minuit:

"Monsieur le responsable de la plateforme des blogs hébergés par la Tribune de Genève,

Je note avec satisfaction que le blog de M. Norbert Maendly, avec toutes les insanités et les atteintes à mon honneur signées Corto qu'il contenait, a finalement été fermé. Il était temps.

Les dernières "facéties" de Corto à mon encontre auront été de me traiter de "pauvre type" et de publier cinq commentaires sous le pseudonyme évocateur de Maria Djelmina, destiné une fois de plus à me railler. J'ai heureusement pris la précaution d'effectuer des captures d'écran fort complètes (inclus mes deux réactions de ce jour aux commentaires de Corto) et je ne vais pas manquer de les transmettre au Procureur du Nord vaudois dans le cadre d'une plainte complémentaire à celle que je lui ai déjà adressée le 30 juillet.

Par contre je vous félicite beaucoup moins d'avoir fermé mon blog en cette fin d'après-midi, et cela sans le moindre mot d'explication. Ces explications, je présume que vous allez me les faire parvenir demain par email. Quoiqu'il en soit, je vous invite d'ores et déjà à procéder dans les meilleurs délais à la réouverture mon blog et à publier le billet que je vous ai fait parvenir ce jour à 14:55 sous le titre «Monsieur le Directeur».

Si les choses ne sont pas rentrées dans l'ordre d'ici mercredi 8 août à 18h00, je me verrai obligé de soumettre le cas à M. Daniel Cornu, médiateur des publications Tamedia Publications romandes SA.

Dans l'attente de vos prochaines nouvelles je vous présente, Monsieur le responsable de la plateforme des blogs hébergés par la Tribune de Genève, mes salutations respectueuses."

Écrit par : Mario Jelmini | 03 août 2018

" Le blog de Mario n'est plus disponible, disparu."

Effectivement.

"C'est grave."

Grave, je sais pas. Pour ça il nous faudrait des nouvelles de Monsieur Jelmini.

Mais surprenant ? Je conviens.

Écrit par : Chuck Jones | 02 août 2018

Buongiorno à tutti,

Je fais passer l’info sur la fermeture du blog de Mario Jelmini.

Je ne veux cependant pas ouvrir ici le débat sur ce sujet. Je pense qu’il faut s’adresser à M. Mabut, via son blog, ou attendre que MJ ait reçu réponse.

MJ a pris à partie le plus pestilentiel des intervenants sur ces blogs, et je ne saurais le lui reprocher sur le fond. Mais à mon avis quand il y a trop d’attaques personnelles, quand les gens sont cités nommément de manière peu amène, un blog devient autre chose qu’une participation personnelle aux débats de société.

En l’état, et sans plus d’infos précises et pertinentes, je ne passerai pas d’autres commentaires.

Écrit par : hommelibre | 03 août 2018

@ Laurent:

Je peux comprendre votre énervement.
Perso j'ai établi une autre relation avec Vincent. C'est fragile et nous connaissons ce qui nous oppose, sur le fond comme dans le ton. Mais je préfère cela à des invectives dont je sais d'expérience qu'elles ne mèneront à rien.

Pour ce qui est de publier une adresse, comme on ferait pour un criminel qu'il faut débusquer, je ne pense pas que Vincent mérite un tel traitement.

Écrit par : hommelibre | 03 août 2018

@Homme Libre,

Bien entendu que tous ces charlatans méritent un tel traitement. Il suffit juste de lire cet article pour se rendre compte que tous ces bienpensants se foutent de notre gueule.

https://www.rts.ch/info/regions/geneve/8141739-bilan-en-demi-teinte-pour-le-projet-genevois-d-accueil-de-refugies.html

J'en conclus qu'il n'existe qu'une centaine de socialistes dans le canton de Genève mdr.

Et comme le disait Churchill : "le socialisme est une philosophie de l'échec, le credo de l'ignorance et l'évangile de l’envie".

Écrit par : Laurent Lefort | 03 août 2018

Apparemment l'idée que j'avais évoquée - je demandais à Vincent Strohbach et à Michel Sommer de fournir leur adresse afin de bien montrer qu'ils étaient prêts à accueillir toute la misère du monde comme "Jean-Etienne Fougerole, intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités" dans le film "A bras ouvert", a été reprise par quelqu'un de bien intentionné ;-) .

Je vois une autre méthode à utiliser, et là, comment savoir qui a fourni l'adresse du quidam bobo bon teint, c'est de fournir à celui qui demande la charité, c'est de lui remettre une carte format visite avec les coordonnées de celui à qui vous désirez faire une sale blague et en insistant que la personne chez qui on l'envoie est vraiment généreuse. A l'époque j'avais quelques noms: Carlo Sommaruga et Antonio Hodgers pour Genève, Ada Marra et Cesla Amarelle pour le canton de Vaud, mais la liste n'est pas exhaustive.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 04 août 2018

Les commentaires sont fermés.