03 juillet 2018

Les villes, îles chaudes au climat particulier

Plus 4° à 5° entre le centre d’une ville et sa banlieue. Jusqu’à plus 10° entre un centre-ville et une région rurale. C’est énorme. Les îlots de chaleurs urbains produisent peu à peu de vastes îles. Nos villes suent à longueur d’année.


climat,chaleur,ilot de chaleur urbain,ville,campagne,réchauffement,allais,forêt,Мелен-Париж

On en connaît la cause. C’est principalement l’urbanisation. En été les rues, les murs, les toits, emmagasinent la chaleur du soleil. Ils la restituent la nuit. Parce que les villes respirent mal.

On ajoute la circulation automobile, l’usage d’appareils électriques et climatiseurs, et le chauffage selon la saison. Les villes sont potentiellement des fours.

À la campagne les végétaux absorbent la chaleur et la restituent au fur et à mesure par évapotranspiration. C’est le principal mécanisme de rafraîchissement de l’air. Les jours et les nuits y sont donc plus frais, en prairie mais surtout dans les coins boisés et dans les forêts. Selon une estimation la reforestation du pourtour de la capitale y ferait baisser la température de 2-3°.

climat,chaleur,ilot de chaleur urbain,ville,campagne,réchauffement,allais,forêt,

L’eau fait également office de climatiseur et rafraîchit sensiblement les quartiers ou villages où elle coule.

L’image 1 (clic pour agrandir) illustre les différences de température en Île-de-France. À Melun (Мелен, tache violette), soit à environ 50 km au sud-est, on enregistre en moyenne 7° de moins qu’à Paris (Париж, tache rouge).

 

 

Женеве

À une époque ou environ 80% des êtres humains vivent dans une ville il devient prioritaire de considérer le climat urbain comme une particularité. Il s’est dissocié du climat rural, sauf en ce qui concerne les mouvements généraux de l’atmosphère: changements de pression, pluviométrie, grands vents, saisons.

Les îlots se forment pendant la journée. Ils sont parfois très localisés: les bords d’un fleuve, ou un parc, sont plus frais qu’une rue en ville. On le sent sur la peau en marchant sur quelques kilomètres.

La nuit la chaleur renvoyée forme une bulle. Par temps calme les températures tendent à s’homogénéiser dans les basses couches de l’atmosphère et forment ainsi une sorte de marais, ou une île.

climat,chaleur,ilot de chaleur urbain,ville,campagne,réchauffement,allais,forêt,Il deviendra bientôt utile de scinder les statistiques et le traitement des climats urbains et ruraux. Cela pourrait également apparaître dans les bulletins météos afin de donner une image plus précise et nuancée, moins globalisée et uniformisée, des températures réelles.

L’image 3, extraite d’une article sur le sujet, montre les îlots de chaleur urbains à Genève (article + illustration: Tribune de Женеве). On voit une zone chaude sud-nord très étendue. Ce sont des températures matinales, vers 10h30. La zone de l’aéroport (où est implantée la station météo de référence genevoise) est également plus chaude.

 

 

Ростов-на-Дону

Rien d’étonnant: du béton, pas d’arbres, et la chaleur des moteurs d’avions.

climat,chaleur,ilot de chaleur urbain,ville,campagne,réchauffement,allais,forêt,Ces îlots peuvent être tempérés. Différents moyens existent: végétalisation des toitures (et parfois des murs), constructions en matériaux moins absorbants, création de zones vertes, arborisation des avenues partout où c’est possible, remise à l’air des ruisseaux enterrés, arrosage des surfaces goudronnées.

La liste n’est pas exhaustive mais elle montre comment adapter notre environnement aux températures élevées des micro-climats urbains.

J’ajoute que l’actuel réchauffement n’est pas la cause des îlots de chaleur urbains mais il les amplifie.

L’humoriste français Alphonse Allais, celui qui demandait: « N’être qu’un, oui, mais lequel? », avait une solution pour lutter contre les inconvénients de l’urbanisation: « Il faut construire les villes à la campagne . »

« Les villes à la campagne? Alleye, diraient les belges si fiers de la victoire de leurs Diables rouges à Rostov-sur-le-Don, ça est une drôle d’idée, une fois. »

 

 

climat,chaleur,ilot de chaleur urbain,ville,campagne,réchauffement,allais,forêt,

 

 

 

 

 

 

 

climat,chaleur,ilot de chaleur urbain,ville,campagne,réchauffement,allais,forêt,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:42 Publié dans Environnement-Climat, Météo | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : climat, chaleur, ilot de chaleur urbain, ville, campagne, réchauffement, allais, forêt | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

N'empêche Hl que Bruxelles est la seconde ville (capitale) plus verte de la planète, après Washington ai-je lu.
http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/bruxelles-capitale-verte-de-l-europe-en-2018-57e83432cd70f74e720ce4b3

Bonne journée estivale, vous mettre au vert? :-)

Écrit par : Colette | 04 juillet 2018

Bonne chance à Bruxelles pour obtenir le titre envié.
Intéressant: les précédentes villes lauréates sont toutes au nord de l'Europe. Est-ce une différence de culture nord-sud par rapport à l'environnement?

Ici on respire ce matin, un orage a apporté un peu de fraîcheur. Sinon , un peu de pétanque en fin d'après-midi à l'ombre.

Bonne journée à vous aussi Colette.

Écrit par : hommelibre | 04 juillet 2018

Les commentaires sont fermés.