19 juin 2018

Netflix : 5 secondes, douche comprise

La société Netflix, qui produit et diffuse du divertissement télé, a mis en place une politique comportementale anti-harcèlement post-Metoo. Elle s’adresse aux équipes de tournage comme aux acteurs et actrices.


netflix,harcèlement,5 secondes,flirt,9 secondes

Les nouvelles règles sont drastiques:

« Il est désormais interdit de fixer une personne pendant plus de cinq secondes, de lui demander son numéro de téléphone sans en avoir eu l’autorisation préalable de la direction, ou encore de flirter avec. »

Poser des limites est naturel et légitime. Celles-ci ou d’autre, il faut bien établir des normes comportementales et des frontières mentales.

Imaginez une personne qui pose son regard sur vous pendant, disons, une minute. C’est énorme, une minute. Certains et certaines s’en trouveront bien, d’autres clairement non.

Où est la juste place du curseur? Il y a quelques années c’était encore 9 secondes. Peut-être parce que « En couple, se regarder dans les yeux  plus de 10 secondes déclenche soit l’envie de faire l’amour, soit de se battre. » Mieux vaut donc s’arrêter avant.

 

 

netflix,harcèlement,5 secondes,flirt,Pause-café

Quoique. La presse relate souvent les amours, temporaires ou non, licites ou non, des acteurs et actrices. La proximité physique et émotionnelle sur un tournage, la culture d’ouverture et de permissivité des milieux artistiques, favorise les rencontres… et plus si affinités.

Avec ces nouvelles règles la morale du consentement trouve son compte, peut-être. Mais aussi une morale plus « classique » des comportements sexuels, puisqu’elles rendront plus difficile les rencontres illicites. Les partenaires « légitimes » peuvent se rassurer.

Quoique, encore. Rien n’empêche d’échanger un numéro discrètement pendant une pause. Si les deux personnes y consentent, c’est leur liberté et leur responsabilité.

La société Netflix ne veut pas d’ennuis. C’est son droit. Peut-être est-ce une bonne chose de poser des limites de manière aussi tranchée. Pourtant, selon un article du Figaro et un sondage, de nombreux couples se forment sur le territoire professionnel:

« Regards échangés à la machine à café, e-mails troublants et pauses à répétition... Un Français sur quatre serait déjà tombé amoureux dans son entreprise d’après une enquête OpinionWay. (…) … Si elle joue les Cupidon, l’entreprise devient aussi souvent une terre bénie pour l’infidélité. Loin de l’aspect éphémère d’une rencontre au hasard d’une soirée, en entreprise, le flirt se construit, se répète chaque jour, sans pour autant s’immiscer dans la vie de famille. »

 

 

netflix,harcèlement,5 secondes,flirt,Le grand Jacques

Cinq secondes c’est court. Le feeling devrait nous éviter d’insister lourdement si l’on perçoit un désintérêt en face. Il suffit souvent d’un regard de moins de 5 secondes pour être fixé et fixée sur un éventuel intérêt réciproque. Mais pour celles des femmes et ceux parmi les hommes qui sont plus lents à montrer leur intention, ou à percevoir celle d’autrui, ce sera un gros facteur de stress.

En 5 secondes ces personnes devront: évaluer l’attractivité de la personne qu’elle regardent, ressentir ou non un intérêt, considérer qu’il est ou non réciproque, calibrer l’intensité de son regard pour qu’il ne soit ni fuyant ni pesant, pressentir la gratification d’une relation avec cette personne, y compris au lit ou dans un jardin japonais, et imaginer déjà la douche d’après coït, le tout en comptant jusqu’à 5. Chez Netflix l’amour sera sportif: place aux sprinteurs et sprinteuses!

Paraphrasant une blague sur les relations extra-conjugales prêtées à Jacques Chirac, réputé pour être sexuellement affamé et rapide, ce sera « 5 secondes douche comprise ».

Mais bon, le monde continuera. Les jolies filles seront toujours courtisées et les beaux gosses n’essuieront pas (trop) de refus. La survie de l’espèce n’est pas (encore) menacée.

 

 

Et pour une poignée de secondes de plus...

netflix,harcèlement,5 secondes,flirt,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

netflix,harcèlement,5 secondes,flirt,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

netflix,harcèlement,5 secondes,flirt,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

netflix,harcèlement,5 secondes,flirt,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:41 Publié dans Humour, Philosophie, société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : netflix, harcèlement, 5 secondes, flirt | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Merci pour cette bonne tranche de rigolade.
Il m'en faudra un petit peu plus pour résilier mon abonnement mais je ne doute pas que cela viendra très vite.

Écrit par : Pierre Jenni | 20 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Avancée logique, totalement crétine mais qui montre que la judiciarisation/codification des relations humaines est en route. Que les hommes se rassurent, ils pourrons toujours se faire adopter par des femmes sur adopteunmec.com, un site où apparement une sexualité agressive et liberée (de la femme) est encore tolérée. Nous pouvons pousser un "ouf" de soulagement...

Écrit par : DeNice | 21 juin 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.