04 avril 2018

Affiches de campagne : du spectacle et une belle collection de dents

Coup d’oeil (taquin) aux affiches électorales dans les rues de Genève. Tous ces visages qui me veulent du bien! Vivrais-je, à l’insu de mon plein gré, dans la République Heureuse d’un conte de fées? Ils me regardent droit dans les yeux, me sourient. Ils me racolent un peu aussi (normal, il faut attirer et promettre).


geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesQuand quelqu’un que je ne connais pas me fait autant d’oeillades et de sourires, je me pose des questions… Bon, d’accord, ce sont les élections, donc aussi une entreprise de séduction, et il faut s’adresser au quidam.

En politique la mode n’a pas encore tout envahi. Pas besoin d’être top model pour être élu ou élue. Je vote pour une idée, un programme précis, ou une personnalité que j’apprécie, mais pas pour une tête.

Tous ces candidats ici ont leur tête et surtout leur expression. Et pour beaucoup, une seule expression: le sourire. Un sourire pour la photo, un peu forcé pour certains, pas très naturel.

On comprend bien que sourire est engageant. Dans la rue si j’ai besoin d’un renseignement j’adresse la parole à un ou une inconnue en l’accompagnant d’un sourire. Cela montre une bienveillance, en principe.

Je n’ai rien à craindre de ceux qui me sourient, non? Mes parents, personnes bienveillantes, ne me souriaient-t-ils pas au-dessus de mon berceau? Et puis un sourire est plus agréable qu’une expression sombre et querelleuse. C’est en tous cas un puissant outil de communication.

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesLaListe, ou le retour de la femme invisible

Alors allons-y, avec un brin d’humour acidulé pour marquer le coup mais sans méchanceté. Je commence par la liste 7, dite LaListe (image 1, cliquer pour agrandir). Celle de femmes, dont le programme consiste essentiellement à être des femmes. Une liste communautariste de genre? Eh oui…

Leur objectif tel qu’inscrit sur leur affiche est d’atteindre le même nombre de députées que de députés: 50 femmes au grand conseil. Voyez plus grand, Mesdames, : sans la parité il pourrait y en avoir un jour 75! Petits bras ces filles.

Alexis Favre, coproducteur d’Infrarouge, a commis un article amusant récemment dans Le Temps. Il pose une question embarrassante:

« Imaginons maintenant qu’un fonctionnaire canadien, suffisamment imprégné de sa nouvelle directive, traverse l’Atlantique pour se présenter au parlement genevois. Appelons-le Robert et dotons-le d’une grosse barbe et d’une chemise à carreaux, pour éviter les clichés. Au nom du progrès et de la lutte contre les discriminations, Robert pourra prendre contact avec Laliste et faire valoir son droit légitime d’y figurer. Après tout, comment ses colistières pourraient-elles dénier à Robert le droit d’être une femme, si tel est son ressenti? »

Mais le plus remarquable sur cette affiche est l’absence totale d’image et de visage. Des femmes qui valident inconsciemment l’invisibilité féminine, c’est croquignolesque.

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesLa telenovela du PS

Je continue avec enfin des visages. En ouverture, le Parti Socialiste aligne ses trois candidats dans un style visuel de générique de série (image 2). Les expressions des deux dames, ces plans rapprochés et ces yeux mouillés, me font penser à une possible telenovela brésilienne.

Ce serait un vrai bonheur de voir ces candidats danser sur Girl of Ipanema un samedi place du Molard. Mais surtout  l’affiche du PS dévoile la tendance des élections 2018: sourire et montrer de belles dents, des dents qui occupent une bonne place sur l’image. Mais non mon enfant, ce n’est pas pour te manger, que vas-tu imaginer?

À part ça le PS semble faire peu cas de la parité, alors qu’il la réclame souvent. Sur le site du parti figurent les 51 candidats. 51, soit 17 femmes et 34 hommes. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Comme dirait Coluche, …

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesLa Revue du PBD

Le PS est suivi par le PBD où les meneurs de la Revue électorale communiquent à pleines dents un enthousiasme qu’ils espèrent contagieux (image 3). Deux joyeux fêtards qui m’invitent apparemment à participer à je ne sais quelles agapes.

Que ne ferais-je pas avec ces deux-là? Boire un verre, raconter une blague, éclater de rire avec eux quand ils affirment être candidats au Conseil d’État. Mais je me trompe peut-être. Le rire pourrait être La synthèse des idées revendiquée sur l’affiche.

Ils en font beaucoup. N’empêche, avec son texte ultra simple et une image originale (aucun autre candidat ne rit avec autant de franchise et de bonheur) accrocheuse et claire, je l’aime bien cette affiche.

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesVerlib’ ou Matrix Reloaded

L’exercice du sourire semble obligatoire pour certains et certaines. Avec plus ou moins de bonheur. Ici c’est plutôt moins (image 4). Je ne sais pas vous, moi j’ai l’impression que la photo a été réalisée un peu vite.

Est-ce dû à la qualité de la prise de vue ou de l’éclairage? Est-ce à cause d’une photo à but politique un peu bâclée? Ces deux candidats me semblent rentrer d’une nuit trépidante suivie de deux afters assassins. La nuit dans un bois ils feraient peur au loup. 

Dur dur, certaines photos.

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesEàG rejoue Persona (Grata)

Après la nuit dans les bois, le réconfort avec ce remake du film de Bergman, Persona (image 5). La brune, la blonde, l’essentiel y est. Ces visages calmes tranchent et l’absence de sourire est presque reposante. Ils expriment une volonté de se montrer posé et posées.

En regardant bien, Salika esquisse quand-même ce très léger sourire dont on se demande s’il est moqueur ou complice. J’aime bien Salika Wenger, son franc parler et sa bienveillance.

À côté d’elle Jocelyne Haller montre le même côté posé. Avec en prime, très léger, un sourire à la Joconde!

Ce que je vois dans leurs expressions: la force vient du dedans. Comme dans Bergman. Dès lors pas besoin de montrer deux dents dehors...

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesLes Verts ou La Promesse de l’Aube

Les Verts (image 6) ont-ils lu Romain Gary? Avec eux c’est La Promesse de l’Aube. L’aube d’une nouvelle ère. Ou l’aube du jour, avec ce fond de ciel bleu un peu délavé. Ça change du Grand soir.

Les sourires « tout-va-bien » sont de circonstance, quoiqu’un peu moins pour Yvan Rochat. Ils montrent la satisfaction de soi. Pas de blâme, il y a de la place pour tout le monde dans une société inclusive.

Pour les candidatures au Grand Conseil les Verts affichent une litanie de 73 sourires (image 7 sous le billet). C’est trop! Je ne veux pas autant de bonheur. C’est comme au Club: le bonheur si je veux.

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesLe PLR comme Jules et Jim

Une femme – tout sourire – et deux hommes. Lequel choisira-t-elle (image 8)? Le sémillant Pierre, dont le sourire laisse à penser qu’il a ses chances? Ou le fier Alexandre qui semble quand-même un peu stressé par la situation? Le choix que fait une femme reste un mystère pour nombre d’hommes. Lequel va-t-elle croquer?

Mais non mais non, cela n’arrivera pas. Nous ne sommes pas dans un triangle amoureux.

En fait la vraie question de cette image est: pourquoi Alexandre ne sourit-il pas?

 

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesAu MCG, Easy Rider féminin au cigare

La chevauchée de ce parti souffrira-t-elle de la présence d’une liste des « séditieux » de GEM, Genève en Marche? On le saura dans quelques jours. Pour contrer son ancien chef le MCG mise sur le sourire gagnant d’Ana Roch (image 9).

Le feu de l’Espagne couve-t-il encore un peu en elle? Ana Roch pourra-t-elle faire oublier l’image d’un parti d’hommes qui colle aux basques du MCG? À cette question du journaliste Olivier Francey la dame répond:

« Faire oublier l’image d’un parti d’hommes, arborant des vestes en cuir sentant le tabac froid? Je fume le cigare, j’ai une veste en cuir et une Harley. Ah. »

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesUDC: Dis-moi, Céline

Adieu, sourire blond: l’atout charme et combattif de Céline Amaudruz n’y est plus pour les raisons que l’on sait. L’affiche des candidats UDC est dès lors plutôt sobre (image 10). Un seul sourire, léger, celui de Stéphane Florey.

Peu de séduction par le sourire à l’UDC, donc. Mais peut-être une petite chanson sur un air de Hugues Aufray:

Dis-moi, Céline,

Que serait devenu,

Ce siège à toi promis,

Si tu n’avais pas bu…?

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesLpG ou Mission impossible

Une mention spéciale décernée à LpG, qui présente Pierre Gauthier et Magali Orsini au Conseil d’État. Voici deux sourires mesurés, peu racoleurs, avec une bonne lumière et une qualité d’image appréciée.

Et puis cette belle verdure derrière eux  fait du bien, même si elle n’a rien à voir avec les sourires. Mais au vu de la division de la gauche de la gauche, se faire élire au Conseil d’État est pour eux comme Mission Impossible.

 

 

 

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistesHé hé

Hé hé, ou é&é si vous préférez, est une liste qui fait Pâques: elle affiche ses candidats dans une forme d’oeuf (image 11). Et ils sourient, ils sourient!… Cette liste est dérivée des Verts.

 

 

Quant à l’orange-kiwi ou l’éléphant-zèbre, c’est amusant, mais l’éléphant ne souriant pas, je n’en dirai rien et m’arrête ici.

 

 

 

 

 

Image 7:

geneve,élections,avril 2018,grand conseil,conseil état,libéraux,socialistes

 

 

 

 

 

 

 

11:37 Publié dans Humour, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : geneve, élections, avril 2018, grand conseil, conseil état, libéraux, socialistes | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Cher Homme Libre, vous qui savez si bien dénoncer les injustices, j'ai pensé que ceci pourrait vous inspirer un futur post. Nos médias parlent bcp des fake news, MAIS il y a aussi les news qu'on ne diffuse pas (ou plutôt qu'on ne veut pas diffuser) comme celles-ci qu'on ne trouvera ni dans la Tribune, ni dans le Matin, et pas plus dans 24h, ou le Temps:

http://www.marieclaire.fr/,les-viols-etouffes-des-petites-filles-de-rotherham,736182.asp

Écrit par : Sandrine B. | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Sandrine,

Merci pour ce lien. J'ai lu une information identique sur Telford, or ici ce serait une autre ville avec les mêmes faits. J'ai déjà gardé le lien sur Telford, je réfléchis à un billet car quasiment personne n'en parle. Je vais garder aussi votre lien et creuser encore.

Sur les injustices il y a beaucoup à faire, mais c'est un travail pour chacun. Je ne suis meilleur que personne et je ne saurais endosser un habit de justicier sans me demander si je l'ai vraiment mérité.
:-)

Merci et bonne journée

Écrit par : hommelibre | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

@ Homme libre: Très bonne résolution que de parler de Telford et d'autres cas similaires, car les adeptes de "Balance ton porc" ne le sont que dans certains cas bien précis (on s'est compris), mais appliquent l'omerta dans d'autres (comme le font si bien l'émission INFRAROUGE, la RTS, et de nombreux médias). Ce qui en dit long sur leur vraies intentions! Merci beaucoup pour toutes vos si intéressantes et si utiles contributions!

Écrit par : legaston | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Hommelibre!

Pourquoi l'absence de l'affiche du PDC? Parce que Luc Barthassat c'est tapé l'affiche tout le long de son premier mandat????

Lorsque je vois ces affiches, cela me conforte dans l'idée suivante "chacun son métier". Sérieusement, les vrais photographes c'est autre chose que les photos prises par le secrétaire du parti ou le militant de base à la va-vite avant la verrée d'une assemblée.

Et puis les femmes sont toujours au milieu. Seul les socialos mettent le gars sur le côté. On dirait presque que'elles veulent le faire sortir de l'affiche.

Et puis Magali et Pierre quel beau couple. Ils feraient une belle pub un fond de prévoyance vieillesse.

Quant au PBD, ils auraient dû mettre la rue de Berne en arrière fond. Cela aurait fait un double sens avec la capitale fédéral. C'est vrai qu'on a envie d'aller faire la foire avec ces deux-là!

Les têtes de l'UDC annoncent l'austérité. Le ton déjà cassant de Nidegger...

Et puis Nathalie Fontanet me fera toujours penser à Dalida. "Il venait d'avoir 18 ans..." Mais lorsqu'elle parle on dirait plutôt Margaret Thatcher, dommage!

Écrit par : Riro | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Les Verts n'ont d'écologistes que le nom. Si vous voulez garder un espace de verdure en ville, ne votez surtout pas pour les verts bétonneurs et mondialistes.

Écrit par : Arthur V. | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Et où est l'affiche de Genève en Marche?

Écrit par : Christine H. | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

@ Christine:

Je n'ai pas vu d'affiche avec les visages. Y en a-t-il une?

Écrit par : hommelibre | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

@ Riro:

:)))))))

Ah oui, crotte, j'ai oublié le PDC. Je vais revoir, si besoin je rajouterai un paragraphe.

Écrit par : hommelibre | 04 avril 2018

Répondre à ce commentaire

"Et où est l'affiche de Genève en Marche?
Écrit par : Christine H.
@ Christine:
Je n'ai pas vu d'affiche avec les visages. Y en a-t-il une?"


Vous n'habitez pas Genève HL ? Ou alors vous êtes encore en train d'hiberner, parce que les visages des deux candidats de "Genève en marche" nous sautent aux yeux à chaque coin de rue, sur les trams, derrière les bus, sur les panneaux d'affichage, c'est bien simple, on ne voit qu'eux … ou presque.

Il semblerait d'ailleurs que cela soit ce "mouvement" qui a le plus investi dans cette campagne électorale. Du coup, il a plutôt intérêt à obtenir le quorum de 7 %, si non, dans le genre comment gaspiller de l'argent, ça pourrait sentir la palme d’or.

Ceci dit, tout cet argent n’est pas perdu pour tout le monde car, quoi qu'il arrive, il apparait qu’avec l'apparition de « Genève en marche » et la volonté de survivre du MCG, la Tribune de Genève, le GHI et les TPG (entres autres) ont déjà gagné leurs élections. Grand bien leur fasse d'ailleurs.

Écrit par : Vincent | 05 avril 2018

Répondre à ce commentaire

@ Vincent:

Je suis en banlieue genevoise, et je n'en ai pas vu dans les rues sur les panneaux. Pas plus que sur le site.

Écrit par : hommelibre | 05 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).