01 avril 2018

De Jupiter à Van Gogh, les étranges collisions

Bien sûr, Vincent Van Gogh est mort depuis longtemps. Et je doute qu’il ressuscite ce jour de Pâques. Mais on peut rêver, et imaginer que le Vincent s’est fait astronome. Avec une spécialité: peindre les étoiles. (Cliquer sur les images pour les agrandir).


juno,jupiteqr,van gogh,ciel,espace,étoilesDu peintre on connaît les ciels nocturnes et les chevauchées de vents roulants et tournoyants. On pense à ses brillances de lune et ses scintillements. À ses couleurs. À ses traits reconnaissables entre tous.

Et, comme cela arrive parfois avec des artistes, on pourrait penser qu’il a peint le ciel et ses phénomènes électro-magnétiques ou gazeux. On pourrait par exemple lui attribuer les images en plans rapprochés de Jupiter.

La grosse planète est travaillée de convections et remous, de tempêtes et de vents fous. La petite sonde Juno l’ausculte depuis 2016: images, mesures diverses, analyse précise de sa composition, étude de sa magnétosphère.

juno,jupiteqr,van gogh,ciel,espace,étoiles« Juno tentera par ailleurs de préciser la composition de Jupiter. La planète géante, 318 fois plus massive que la Terre, est constituée d’environ 90 % d’hydrogène et d’hélium, auxquels s’ajoute un pourcentage d’éléments autres (oxygène, azote, carbone…). Leurs quantités ne sont pas précisément connues. 

Grâce aux deux spectromètres et au radiomètre dont elle est équipée, la sonde pourra dresser une carte des divers composés présents en surface. Et même sonder pour la première fois en profondeur l’atmosphère de Jupiter, pour tenter d’en déduire les teneurs en eau », explique Pierre Drossart, le directeur du Lesia, associé à l’instrument Jiram (Jovian InfraRed Auroral Mapper) de Juno. »

 

juno,jupiter,van gogh,ciel,espace,étoilesDans son exploration spatiale la Nasa n’oublie pas nos yeux. L’agence américaine n’est jamais avare de beaux clichés, qui sont sa pub autant qu’ils enrichissent l’iconographie de notre environnement céleste.

Il y a quelque chose de fascinant quand l’imaginaire d’un artiste produit des images qui collent, même imparfaitement, aux structures géantes ou microscopiques de la nature. C’est l’étrange collision de l’imaginaire et du réel. Vincent Van Gogh aurait pu peindre certaines de ces images. A-t-il été chercher son inspiration dans les étoiles, par une intuition flamboyante?

 

juno,jupiteqr,van gogh,ciel,espace,étoilesEn haut à droite, en une minute trente, une vidéo qui groupe quelques-une des plus belles images de Jupiter. À regarder de préférence en plein écran. Plus de détails sur Juno: iciAutres images: ici.

 

Crédits images de Jupiter: Gerald Eichstädt et Seán Doran / NASA / JPL-Caltech / SwRI / MSSS.

 

 

 

Ici, structure interne de Jupiter, sous ses jet streams.

 

Présentation plus complète de la mission Juno, avec animation. En anglais.

 

 

La sonde Juno, vue d'artiste:

juno,jupiteqr,van gogh,ciel,espace,étoiles

 

09:09 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : juno, van gogh, ciel, espace, étoiles, jupiter | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Merci pour ce sujet. C'est bien vu: ces formations nuageuses auraient très bien pu avoir été imaginées par l'esprit torturé de Vincent. Vu d'encore plus près on imagine à quoi peuvent ressembler ces gigantesques nuages. J'ai aussi apprécié le petit film explicatif sur la mission. Entre autres, je comprends mieux la raison de l'orbite fortement excentrée maintenant.

Écrit par : Kad | 01 avril 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).