08 mars 2018

Pro-féministe repenti

Comment s’y retrouver dans les différents féminismes? La Tribune de Genève publie aujourd’hui un document web traitant des courants qui traversent ce mouvement. Deux journalistes signent ce docu: Marianne Grosjean et Cécile Denayrouse (image 2).


tribune de geneve,marianne grosjean,cécile denayrouse,weinstein,red pill,Je connais un peu la journaliste Marianne Grosjean (image 1). J’ai apprécié son style et son état d’esprit quand elle tenait son blog BerlinPinPin sur ce portail, et également depuis qu’elle a intégré la TdG. Je lui ai aussi consacré un billet.

Pour ce document web Marianne Grosjean m’a demandé une courte intervention. Nous avons réalisé une petite vidéo et fait une interview. Elle a gardé la vidéo, qui résume globalement mes réponses.

Je m’y présente comme « pro-féministe repenti ». J’ai en effet soutenu intellectuellement le mouvement féministe pendant des années, avant d’ouvrir les yeux sur sa nature et ses objectifs et de changer ma perception. S’il y a des aspects respectables, le mouvement est hélas contaminé (depuis longtemps) par la haine des hommes.

Bien sûr, un Harvey Weinstein ne fait pas une bonne pub pour les hommes. Mais celles qui ont cédé pour un rôle, ou qui se sont tues pour de l’argent, envoient une image tout autant  perturbante de ces femmes (qui ne sont pas toutes les femmes).

tribune de geneve,marianne grosjean,cécile denayrouse,weinstein,red pill,Les hommes ne sont pas des anges, mais pas des diables non plus. Tous et toutes nous avons à faire évoluer quelques aspects de notre personnalité et de notre comportement.

 

Mais revenons au sujet. Sur ce web document de la Tribune on peut lire des articles, dont une présentation des différents courants féministes (6 courants y compris le non-féminisme), une partie plus ludique en la forme d'un test pour déterminer quelle type de féministe vous êtes (si vous l’êtes), et des vidéos.

Le document est ici. Sur cette première page (« Le non-féminisme »), une vidéo présente The Red Pill, un film réalisé par une féministe américaine qui a pris le parti des hommes et qui est aujourd’hui rejetée par sa communauté idéologique. Au Canada, en Australie et aux USA le film est censuré par des activistes féministes: elles refusent que l’on parle des problématiques masculines.

La seconde vidéo de cette page est celle que Marianne Grosjean a réalisée avec moi.

Pour la petite histoire, Marianne Grosjean a réussi à me faire ôter mon chapeau: question de luminosité pendant la prise de vue!...

 

 

 

14:18 Publié dans Féminisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tribune de geneve, marianne grosjean, cécile denayrouse, weinstein, red pill | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La vidéo résume assez bien ce que je pense. Pro-féministe déçu, # MeToo. Quel est l'avenir des relations entre les sexes, de leur cohabitation ? Il est certain que la victimisation de la femme est une impasse. La diabolisation du mâle passe de moins en moins bien auprès des hommes. Je pense que les excès de certaines féministes sont mal vécus et que les plus féministes d'entre-nous se sentent mal à l'aise car,eux non plus, ne sont pas à l'abri de la balance porcine.

Écrit par : Henri | 10 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Très bon billet, et bonne interview aussi. Bravo !

Écrit par : Marcel | 14 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.