20 février 2018

Espace : Tesla Big Badaboum ?

Elon Musk a fait sa pub en envoyant une  Tesla roadster en l’air, comme une hôtesse du même genre. Mais a-t-il anticipé le risque de chute sur notre planète? D’autres le font. Et ça craint! Sur un un tabloïd on lirait: Tesla va tomber sur nos têtes. Séquence dramatisation.


tesla-01.jpgSimulations

La Tesla pourrait tomber de haut. Première voiture envoyée dans l’espace, elle pourrait jouer au boomerang et revenir sur Terre. Big Badaboum. On avait eu Mir en ligne de mire, voilà Tesla en haut là-bas, comme une grenouille dans un grand bénitier céleste.

L’Elon nous a promis que l’automobile irait se faire voir du côté de Mars. Une manière d’annoncer la venue d’engins humains sur la planète rouge. On sait que l’industriel vise le premier voyage habité. Mais il n’a pas dit la suite.

La suite? Que deviendra la Tesla au cours des années de son vol interplanétaire? On sait déjà qu’elle restera dans le système solaire. Elle n’a pas de moteur pour en sortir. Elle voyage maintenant sur une orbite elliptique qui oscille entre 147 et 260 millions de kilomètres. Mais encore? 

Deux chercheurs canadiens du Centre de sciences planétaires de Toronto, Hanno Rein et Dan Tamayo, ont tenté de prévoir son voyage au moyen de simulations informatiques et tesla-04.jpgde gros ordinateurs. Un Canadien moyen c’est très chaud, car y bout. Et leurs ordis ont une grosse tête: ils calculent plus vite que leur ombre.

Je me méfie cependant des simulations. Sur une longue durée le risque de rencontrer des impondérables augmente. Et même si l’héliosphère est une région relativement calme et stable, on ne peut prévoir tout ce qui s’y passera dans quelques milliers ou millions d’années. La Nasa le dit.

 

 

Géocroiseur

« Le site de la Nasa stipule que des erreurs de prédiction sont possibles, puisque les effets de la pression solaire, des radiations thermiques, ou de dégagements de gaz ne sont pas pris en compte. »

Un autre site permet de savoir où est le roadster en temps réel (ci-dessous, deuxième vidéo). Une animation situe le véhicule dans le temps par rapport aux planètes.

tesla-02.jpgMais voyons les travaux des deux Canadiens bouillants. Ils ont réalisé 240 simulations. Elles montrent que dans les prochaines années la Tesla passera régulièrement près de la Terre. En 2091 par exemple, pour son premier retour dans la banlieue terrestre, elle ne sera qu’à quelques centaines de milliers de kilomètres du Club Med. Choisissez bien vos vacances.

Surtout après 2091, parce que les deux chercheurs prédisent que le roadster pourrait revenir et s’écraser sur Terre. Comme un boomerang, disent-ils. Il ne faudra pas être dessous.

Notez, cela ne devrait arriver que dans un million d’années. Il n’y a pas urgence. On a le temps de courir se mettre à l’abri. Et vu la taille de cette nouvelle sorte de géocroiseur artificiel, il se consumera entièrement en rentrant dans l’atmosphère.

Mais s’il ne s’écrase pas sur une planète, s’il n’entre pas en collision avec un astéroïde géocroiseur, ou s’il n’est pas capturé par un commando d’extraterrestres ivres secoués de rires devant la technologie du XXIe siècle – mais charmés par Starman de Bowie – le roadster devrait errer dans l’espace au moins pendant 10 millions d’années.

 

10 millions d’années? Que restera-t-il de nous? 

 

 

« Que restera-t-il » : nouvel extrait de mon deuxième album. Une chanson très épurée:

 

 

 

 

 

Tesla in the Solar system:

 

 

 

 

 

 

 

 

17:04 Publié dans Humour, Science | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : tesla, espace, falcon, musk, mars, soleil | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Si vous mettez un objet en orbite terrestre, il y a 100% de chances que cet objet retombe sur Terre. Si vous envoyez cet objet droit dans l'espace inter-sidéral, il n'y a pas besoin d'ordinateur : il y a 0 chance que cet objet nous revienne, dans un million d'années ou dans un milliard d'années...
Il y a d'autres attractions que terrestre...des milliards de milliards...

Écrit par : Géo | 20 février 2018

Répondre à ce commentaire

Cher @géo dans un million d'années il n'y aura plus d'humain sur terre!

Écrit par : dominique degoumois | 22 février 2018

Il me semble que la plupart des objets qui tombent ou retombent sur terre se consument avant de l'atteindre. Si c'est bien le cas, tant pis pour moi, je n'aurai jamais une chance d'avoir une Tesla, même d'occasion.

Écrit par : Mère-Grand | 20 février 2018

Répondre à ce commentaire

Sans "les grandes météorites" qui en quelques secondes, ou quelques heures, détruisent toutes vies sur la Terre!

Écrit par : dominique degoumois | 22 février 2018

Et si la tesla était récupérée par une navette spatiale, puis ramenée sur terre et proposée aux enchères chez Christies... Compte tenu du nombre conséquent de trouducs potentiels qui s'intéresseraient à ce genre de buzz... Elon Musk pourrait être bien inspiré d'en envoyer une en l'air chaque semaine... pour financer sa conquête spatiale.

PS: Elon, si vous me lisez, je me contenterais bien que de 1/000'000 !

Écrit par : petard | 21 février 2018

Répondre à ce commentaire

Ceci dit, j'imagine que les milliers de personnes ayant commandé une Tesla 3 il y a bien longtemps, et exaspérés par les retards de production à répétition, ont dû apprécier qu'Elon Musk préfère en envoyer une dans l'espace plutôt que la livrer à un client...

Écrit par : mikhail | 21 février 2018

Répondre à ce commentaire

@ mikhail:

client voyant s'envoler sa Tesla: ⫷◉︿◉⫸ ...


@ petard: aux enchères elle ferait fort. Surtout avec tous les petits trous dans la carrosserie dues aux micro-météorites...
:-)


@ Mère-Grand: quand elle tombera en poussière, non seulement n'aurons-nous pas de Tesla même d'occasion, mais en plus il faudra faire le ménage. Raaahhh...
:-)

Écrit par : hommelibre | 21 février 2018

Répondre à ce commentaire

@hommellibre
Par pudeur nous omettons tous de dire que nous serons aussi tombés en poussière. Mais les voitures personnelles auront été interdites bien avant par ceux qui nous veulent du bien.

Écrit par : Mère-Grand | 21 février 2018

Répondre à ce commentaire

Doit on rappeler à tous "les éco'logistes" que les piles des voitures et des vélos électriques sont in-recyclables! Même celles qui sont dans .....................l'espace!

Écrit par : dominique degoumois | 22 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).