07 février 2018

Tesla : don’t panic !

Ils sont fous ces ricains. Il n’y a qu’eux pour imaginer un tel défi: une sortie dans l’espace sur les chapeaux de roue. De voiture. Inconvénients: pas de panneau indicateur ni de marquage des routes célestes.


falcon heavy,spacex,elon musk,tesla,espace,starman,Avantages: pas de feu rouge ni de croisement intempestif. On roule – que dis-je: on plane! Une pub d’enfer pour Tesla et son fondateur Elon Musk. En plein Super Bowl.

L’entreprise voulait tester sa nouvelle super-fusée Falcon Heavy. L’Elon a eu l’idée de mettre une Tesla 3, la voiture électrique compacte et bon marché produite dans ses usines, dans la coiffe de la fusée. Et une fois en l’air cette charge a été relâchée dans la grande banlieue terrestre, sur l’air de Starman de David Bowie.

Tweet d’Elon Musk, patron de Tesla et de SpaceX, après le lancement: «  Apparemment, il y a une voiture en orbite autour de la Terre. »

La Falcon Heavy est composée de trois éléments de premier étage de la Falcon 9, dont deux font office de boosters (image 1). L’élément central comporte en plus un deuxième étage et la coiffe avec la charge utile. Ses vingt-sept moteurs Merlin produisent au décollage une poussée équivalente à dix-huit Boeing 747.

Les deux boosters d’appoint ont été récupérés après leur atterrissage parfait sur la terre ferme. L’élément central a, lui, raté la barge prévue pour son retour. Il s’est abimé dans l’océan suite à une panne du moteur qui freine sa descente.

falcon heavy,spacex,elon musk,tesla,espace,starman,La charge utile était donc une Tesla 3 décapotable. À son volant: un astronaute en scaphandre – un mannequin! Touche d’humour: un écriteau est fixé au tableau de bord avec la mention: « Don’t panic! »

Lost in space, la Tesla va quitter la banlieue terrestre pour la région de Mars, que l’entrepreneur américain souhaite atteindre avec un équipage d’ici 2030. 

La privatisation de l’exploration et de la conquête spatiale va bon train. Musk imagine même que la première ville martienne pourrait voir le jour d’ici l’an 2100. Avec un million d’habitants, venus par des convois incessants.

Mais, question: quelle sera la gouvernance des planètes colonisées? Tout le monde peut se rendre sur une planète inhabitée. Les premiers se sentiront peut-être investis d’un droit de propriété sur le territoire qu’ils fouleront. Accepteront-ils l’arrivée d’autres colons? Feront-ils une guerre d’indépendance pour se libérer de l’emprise terrienne?

Depuis les premiers pas sur la Lune, un nouveau cycle de conquêtes a commencé. L’Histoire continue.

 

 

 

 

 

 

 

08:03 Publié dans Science, Univers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : falcon heavy, spacex, elon musk, tesla, espace, starman | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Mais, question: quelle sera la gouvernance des planètes colonisées? Tout le monde peut se rendre sur une planète inhabitée. Les premiers se sentiront peut-être investis d’un droit de propriété sur le territoire qu’ils fouleront. Accepteront-ils l’arrivée d’autres colons? Feront-ils une guerre d’indépendance pour se libérer de l’emprise terrienne?"

Je pense que tout le monde sera accueilli avec joie et bonne humeur, et que les richesses seront partagées. Et il y aura un grand feu de joie.

Écrit par : omar | 08 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).