14 janvier 2018

Oprah Winfrey, reine de la sucée d’oreille

En demandant à Oprah Winfrey de galvaniser le peuple féminin lors des Golden Globes, les organisateurs ont-ils commis une bourde? Toutes occupées à la dénonciation universelle des hommes, aucune des participantes ne semble l’avoir relevé.

 


oprah winfrey,harvey weinstein,hollywood,harcèlement,drague,puritanismeAllumeuse

Dénonciation universelle, oui, car madame Winfrey n’a cité aucun nom pour désigner qui elle visait. Sans nom, son « C’est fini pour eux » ne peut s’adresser qu’à l’ensemble du peuple masculin.

Si elle n’a pas cité de noms, d’autres l’ont fait après elle. Weinstein, Affleck et autres ont ainsi été portés comme en Place de Grève, lieu historique de la première exécution par guillotine en 1792. Sans procès, sans parole à la défense, sans contextualisation des pratiques d’une époque libertine. Une manière pour celles qui ont accepté des avantages contre du sexe de se refaire une virginité?

Le show-bizz, Hollywood en particulier, n’est pas connu pour être un modèle de pudeur. Alors que l’on chasse aujourd’hui les comportements masculins, les femmes, actrices ou productrices, s’y promènent dans des tenues qui auraient de quoi réveiller un vieil opéré de la prostate. Harcèlement visuel? Proposition implicite? Simple narcissisme féminin? Ou ambiguïté de l’allumeuse de plus de vingt ans qui se la rejoue Lolita?

Pour beaucoup d’hommes, la nudité féminine est attractive et plutôt sympathique. Vivre dans cet environnement euphorisant grâce aux dénudés féminins est de nature à inspirer des idées agréables et coquines. Mais ils ne sont pas dupes; ils savent qu’ils font face à une redoutable contradiction: je t’invite à me regarder mais surtout ne me touche pas. Et que la jeune femme de l’image 1 (Miranda Kerr) ne demande pas forcément qu’on la regarde dans les yeux...

Les hommes sont comme ils sont: multiples, complexes, parfois insistants et très démonstratifs, parfois réservés et tendres. Entre sifflet de rue, drague poétique, écoute attentionnée ou serviabilité opportuniste, et j’en passe, les comportements de sollicitation lui sont habituels.

 

 

oprah winfrey,harvey weinstein,hollywood,harcèlement,drague,puritanisme,Cochon et cochonne

Les mâles insistent, c’est dans leur nature/culture. Chacun à sa manière. Certaines manières sont bienvenues, d’autres non. Tout dépend sur qui on tombe. Je pense qu’un homme sent/sait quand une femme est disponible pour une approche ou un compliment. Il peut se tromper et se faire éconduire, mais en général les ressentis sont suffisamment explicites pour décider de tenter quelque chose ou non.

La drague insistante en tant que pratique désagréable est le fait soit d’une petite partie d’hommes qui essaient quoi qu’il leur en coûte – au point de se demander s’ils désirent réellement conclure vu le le peu d’efficacité de la drague dite lourde, soit de certains qui ne comprennent pas les signes venus d’en face, ou qui parfois n’y voient pas un message clair.

Il est aussi lié au ressenti de certaines femmes: pour les unes c’est sans effet ni importance, pour d’autres c’est une agression. Tout dépend de son histoire, de ses expériences et de sa nature.

Comme on ne changera pas les hommes il faut apprendre à faire avec. Oprah Winfrey l’a-t-elle compris? Je me suis demandé pourquoi, dans son discours, elle n’a pas cité une seule fois le nom d’Harvey Weinstein. La réponse est que Oprah et Harvey étaient cul et chemise, copains comme cochons. La bourde des organisateurs?

 

 

oprah winfrey,harvey weinstein,hollywood,harcèlement,drague,puritanismeSucée

Il suffit de voir la dame sucer passionnément le lobe de l’oreille du monsieur (image 2) pour comprendre qu’ils s’entendent bien. Waow!… Il semble que toucher de manière, disons… érotique ne choque personne à Hollywood.

Oprah a également travaillé avec Harvey dans l’industrie du cinéma. Suite aux Golden Globes le chanteur Seal a été l’un des rares à mettre en cause madame Winfrey, considérant comme impossible qu’elle n'ait rien su. Il la qualifie d’hypocrite et de complice.

En femme de pouvoir, Oprah ne peut que frayer avec d’autres personnes de pouvoir, dont Weinstein. D’ailleurs, à sa place, elle ne pouvait ignorer ce qui se disait autour du producteur, et que beaucoup savaient. Elle ne semblait alors pas gênée.

Suite à son discours les progressistes ont déjà évoqué une candidature de madame Winfrey à la présidence en 2020. De pire en pire. Mais si par hasard elle s’y présentait, elle devrait quand-même s’expliquer sur cette sucée publique d’oreille de porc présumé, et sur les amitiés singulières qu’elle suggère…

 

 

 

10:35 Publié dans Féminisme, société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : oprah winfrey, harvey weinstein, hollywood, harcèlement, drague, puritanisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Qui règne dans un monde d'hypocrites si ce ne sont les hypocrites?
Toute prise de position devrait être jugée à l'aune de ce qu'elle rapporte à son auteur.
Il est difficile de vendre beaucoup sans se vendre un peu soi-même.
Pour le reste, à un niveau supérieur, lire La Fontaine, La Bruyère, Montaigne, Rabelais et les autres.
P.S. Ceux qu'il ne faut pas lire, ou du moins prendre au sérieux, pour réussir dans la société.

Écrit par : Mère-Grand | 14 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

En effet Mère-Grand, tous ces comportements ont été décrits de différentes manières. Ce n'est pas nouveau.

Écrit par : hommelibre | 14 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Tout cela donne des retours de manivelle, et cela commence à pleuvoir. A peine ai-je fini d'entendre Ada Marra défendre l'idée qu'il n'y a pas de Suisse et donc pas de Suisses: tous égaux et donc sans identité, que je tombe sur un article dans mon canard du dimanche sur un jeune élu socialiste - deuxième derrière Apothéoz à Vernier, commune genevoise - exclu du parti pour cause de harcèlement envers une camarade. Et savez-vous ce qu'il disait à cette camarade ? "Si tu me suis, tu auras plein de voix de mes compatriotes."
Eh ben voilà : la célèbre géométrie variable de nos amis socialos et bi-nationaux. Un jour je suis suisse, un autre italien ou kosovar, ou je ne sais quoi. Cet élu fait partie du conseil municipal de Vernier, dont voici la liste. Curieusement, l'appartenance partisane n'est pas indiquée. C'est probablement plus pratique pour tromper le peuple...
http://www.vernier.ch/fr/politique/conseilmunicipal/

Écrit par : Géo | 14 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Apothéloz, et non Apothéoz, quoique...

Écrit par : Géo | 14 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

La photo la plus compromettante, mais pas l'unique. Merci pour celle-ci, je l'ai partagé sur FB. Peut-être même, sera-t-elle dénoncée, par l'une de mes "amies".

Écrit par : Laurent Lefort | 14 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

@Geo

J'ai vécu à l'office de la population une scène assez étrange. J'était à l'étage des naturalisations. Un homme y était également à attendre. D'un coup rentre un type et fait "un peu comme chez lui" se présente au guichet comme "élu genevois" genre attention "je ne suis pas n'importe qui". Il prend le téléphone de la salle d'attente et passe un coup de fil dans les bureaux. Puis, il discute en albanais avec le gars qui attendait son rendez-vous. Tout d'un coup, un fonctionnaire responsable déboule dans la salle d'attente et c'est la grande accolade avec cet "élu genevois PDC". Tous ces protagonistes passent dans le bureau du fonctionnaire.

Les albanais sont tribaux. Un lien pour vous en convaincre: http://www.kosovapress.com/sq/lajme/8-kandidate-shqiptare-fitues-ne-zgjedhjet-per-asamblete-komunale-40549/?deviceView=desktop

Écrit par : Riro | 15 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Oprah Winfrey a fait beaucoup plus que de sucer l'oreille de Weinstein. Une actrice l'accuse d'avoir joué les rabatteuses pour lui amener de futures victimes, comme vous le verrez dans cette vidéo de 5 minutes:

https://www.youtube.com/watch?v=7scQkcnw9Ng

Écrit par : Beatrice | 15 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Un "élu genevois" ne devrait user de ce titre que pour attester à quel point il est au service de la population. Dans tout autre cas il comment un "abus de pouvoir" et ne devrait s'attirer que du mépris. Cela dans un monde fondé sur l'honnêteté, c'est-à-dire une monde rêvé.

Écrit par : Mère-Grand | 15 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

"Un "élu genevois" ne devrait user de ce titre que pour attester à quel point il est au service de la population." Il est justement au service de la population. La sienne. C'est bien là le problème avec les bi-nationaux...

Écrit par : Géo | 15 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

"Les albanais sont tribaux." C'est le moins que l'on puisse dire. Ils ont ravi aux Serbes leur terre d'origine, le Kosovo. Il y a trente ans, il y avait quelques dizaines d'Albanais en Macédoine (=ancienne province de Yougoslavie), aujourd'hui ils sont sur le point de mettre la main sur une province entière vers le lac Oriz. Et dans trente ans, ils vireront tout ce qui n'est pas albanais du canton de Genève, terre ancestrale albanaise comme chacun sait...
Gengis Khan était un angelot sans couilles à côté, pour dire les choses rapidement.

Écrit par : Géo | 15 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

"Il est justement au service de la population. La sienne."
Vous avez bien sûr raison. J'ai volontairement omis d'ajouter au mot population un qualificatif tel que "en général" ou autre, mais ce que l'on appelle le "communautarisme" est tellement puissant et répandu que nombre de binationaux utilisent leur chance comme une arme contre une de leur patrie (généralement la nouvelle) plutôt que comme un cadeau dont ils devraient se montrer dignes.
P.S. Nos enfants ont des camarades qui se définissent toujours comme des Albanais du Kosovo.

Écrit par : Mère-Grand | 15 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Ma remarque concernant les élus, que je n'inclus évidemment pas tous dans ma critique, était en partie motivée par un souvenir déjà très ancien, dans lequel j'avais entendu, lors d'une dispute entre deux passants, l'un des deux, bien connu comme dans les milieux du sport genevois en tant qu'organisateur, prononcer la phrase "Vous ne savez pas à qui vous avez affaire".
Il faisait peut-être référence à sa position financière, mais sa qualité d'élu aurait dû lui interdire ce genre de vantardise.

Écrit par : Mère-Grand | 15 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

La mère maquerelle veut aussi se refaire une virginité.
Fait intéressant, dans une de ses émission elle vantait une crème de beauté fabriqué a partir de prépuce de bébé (qui ont été mutilé sexuellement).
Imaginé une seule seconde l'inverse.
Les femmes d'hollywood et d'autres ont décidés de déclarer la guerre aux hommes, mais niveau stratégie il faudra repassé car s'attaquer aux hommes puissant qui leurs ont tout donnés (sans grande contrepartie) ce n'est pas très malin.
J'attends avec impatience les mesures de rétorsion ;)

Écrit par : lit | 20 janvier 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).