30 décembre 2017

Lewis en fait des (Hamil) tonnes

Il implore le pardon des réseaux sociaux. Mais qu’a-t-il fait le Lewis Hamilton? Il a vu son neveu en robe de princesse et n’a pas aimé. « Un garçon ne porte pas de robe de princesse! », s’est il exclamé devant lui.

 


lewis01.jpgPardon

Il a filmé la séquence avec son portable et l’a postée sur Facebook. Bronca sur les réseaux! Aussitôt les moralisateurs se sont activés: sur Paris-Match, Hamilton est accusé d’avoir humilié son neveu. Sur le Huff:

« Seulement, le contenu de sa vidéo a outré les internautes. En effet, on y voit le champion se moquer de son jeune neveu car il porte une robe de princesse. Des commentaires jugés totalement inappropriés et d'un autre temps. »

La vidéo plus bas retrace l’incident. En fait cela illustre la théorie du genre: on est aujourd’hui obligé d’accepter qu’un garçon s’habille en fille. Sinon c’est mal. Sur Youtube par exemple on peu lire:

« Quelle honte, il y a encore du progrès à faire en matière de tolérance », ou: « Preuve supplémentaire qu'on est loin de laisser les enfants libres de leur choix et que l'éducation genrée reste d'actualité. Bravo à l'adulte qui a respecté le vœux de ce petit garçon et lui a acheté une robe. »

Parole des maîtres à penser hollywoodiens, ceux qui ont entouré et glorifié Weinstein pendant 30 ans pour un rôle. Et Lewis Hamilton s’est fendu d’une excuse parfaitement débile, qu’il termine en disant:

« Mes plus sincères excuses pour mon comportement, car je réalise que ce n’est vraiment acceptable pour personne de marginaliser quelqu’un, peu importe d’où vous venez. J’ai toujours soutenu chaque personne vivant sa vie exactement comme elle l’entend, et j’espère que je peux être pardonné pour cette erreur de jugement. »

 

 

lewis02.jpgRefoulement

L’éducation est genrée, c’est un code, oui, et elle doit l’être afin de poser les premières balises identitaires claires à l’enfant. C’est aux parents d’assumer l’éducation et de poser ces balises. Les théories modernes sur l’indifférenciation des genres ne reposent sur rien. Leur seul but est de semer la confusion chez les hétérosexuels et valoriser les transgenres.

Qu’un parent offre une robe de princesse à un garçon montre jusqu’où on peut perdre pied face au discours intimidant. Sur la vidéo le visage est caché mais on devine que l’enfant est âgée de 5-6 ans. Quel sens peut avoir pour lui une robe de princesse? Un enfant peut parfois se déguiser en fille, comme un adulte dans un spectacle. Se travestir est une pratique courante dans le monde du spectacle.

Ce garçon a-t-il des tendances homosexuelles? Peut-être. Eh bien il les réalisera quand il sera en âge de le faire. J’approuve la réaction de Lewis Hamilton. Si par le passé j’avais eu un neveu habillé en fille je lui aurais fait la même remarque. Le droit à faire de soi et de son corps ce que l’on veut est limité à son âge, et les parents n’ont pas à traiter les petits comme des adultes qui décident de tout. Cette variation sur l’enfant-roi n’a pas plus de vertu que d’autres.

Et la confrontation adulte-enfant est normale. L’enfant doit apprendre ses limites. Un jour il les discutera. Il se définira comme il l’entend. J’ai eu ce chemin à faire, à trouver et affirmer ma place. Mais si je n’avais pas trouvé d’opposition face à moi, je n’aurais jamais appris à me battre. Or savoir se battre reste important. On n’a pas à accepter tout de tout le monde. On peut, on doit porter des jugements, dans l’habillement, dans l’art, dans la finition d’un travail, par exemple. De toutes façons tout le monde juge, même les inclusifs

Quant au Lewis, il en fait des tonnes dans les excuses. Pourquoi n’assume-t-il pas son jugement? S’il l’a dit c’est qu’il le pense. Allez, encore un refoulement sous la pression des juges inquisiteurs modernes, qui s’arrogent le droit de rejeter le comportement de gens dont ils ignorent tout par ailleurs.

Cela dit, c’est une royale connerie de poster trop de choses trop personnelles sur les réseaux dits sociaux. Mais ses excuses sont également une royale connerie. Lewis Hamilton a-t-il tant besoin de se faire aimer pour se fendre d’un repentir digne du bac à sable?

 

 

 

 

 

 

 

13:09 Publié dans Philosophie, Psychologie, société, sport | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lewis hamilton, neveu, robe de princesse | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Pourquoi n’assume-t-il pas son jugement? S’il l’a dit c’est qu’il le pense"

oui pourquoi il n'a pas compris qu'ils ne faut pas donner d'importance à tous ces imbéciles des réseaux sociaux.

Écrit par : leclercq | 30 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).