20 décembre 2017

Tex, Maëva, Antoine: les fers de l’opinion

Une petite phrase, un mot incertain, une blague scabreuse, et les voilà cloués au pilori numérique. Jetés en pâture dans l’arène médiatique. Normalisés parfois, s’ils se soumettent. Car certains se plient à la phrase rituelle d’excuses, comme l’humoriste Tex. Ce faisant ils donnent le pouvoir à la foule justicière.

 


sexisme,racisme,tex,humour,maeva coucke,miss france,antoine griezmann,bénéton,opinion,soumission,desproges,coluche,foresti,Tex

L’amuseur anime l’émission Les Z’amours sur France 2, avant midi. Il est connu pour vanner sans méchanceté les gens qui s’y prêtent complaisamment. Récemment il a fait blague avec un sujet actuellement tabou en France. Une blague très incorrecte:

« Les gars, vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir? Elle est terrible, celle-là. On ne lui dit plus rien! On vient déjà de lui expliquer deux fois! »

Bien sur c’est provocateur et incorrect. Comme souvent l’est l’humour. On doit bien trouver l’équivalent chez Coluche, Les Inconnus, et autres survivants ou non d’une époque où la liberté n’était pas aussi surveillée et encadrée qu’aujourd’hui. Rappelons-nous feu Pierre Desproges: « Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde ! » Ou Florence Foresti: « Tu demandes à un garçon qu’est qui faut sur la planète c’est facile : une Porsche, une vache, une patate ! »

Comme une soumission aux maîtres invisibles ou anonymes du web, Tex a ensuite tweeté les excuses insipides habituelles: « Mes excuses les plus sincères à toutes les personnes que ma blague a pu blesser. Je m’oppose fermement à toutes formes de violences faites aux Femmes. »

Il s’est soumis aux fers de l’opinion, au tribunal de l’opinion.

Si l’on ne peut plus choquer, s’il faut faire attention à tous ceux et celles qui se sentiraient blessés par tel ou tel propos, s’il faut une policière pour surveiller nos paroles, on va droit vers le Monde du silence.

 

 

sexisme,racisme,tex,humour,maeva coucke,miss france,antoine griezmann,bénéton,opinion,soumission,desproges,coluche,forestiMaëva

Coucke, la nouvelle Miss France, fait polémique. Comme toujours avant la dernière étape du sacre, chaque Miss dit en quelques mots la raison pour laquelle les téléspectateurs devraient voter pour elle.

Pour Maëva c’est sa rousseur. Elle arbore une flamboyante chevelure rousse. Et les rousses comptent pas pour du couscous. Elle a terminé sa présentation ainsi: « Après une blonde, une brune, une miss à la crinière de lion­ne… Pourquoi pas une rousse? »

La Miss à crinière de lionne est Alicia Aylies, Miss Réunion élue Miss France l’an dernier. Sa crinière c’est bien sûr sa belle et volumineuse coiffure (image 2 avec Maëva Coucke).

Des suppôts de l’antiracisme officiel abêtissant ont trouvé à y redire. Sa petite phrase lui a valu d’être traitée comme une tache raciste, ou comme un point noir (si j’ose…):

« Depuis l’es­cla­vage, la femme noire est anima­li­sée et compa­rée à des félins », « Quand va-t-on arrêter de faire semblant de ne pas comprendre que parler de crinière de lionne à propos des cheveux d’une femme métisse est raciste et offensant ? »

Crinière n’est en rien péjoratif. On le dit fréquemment à des femmes blanches. On dit aussi habituellement de la chanteuse Tina Turner: « Crinière de légende, tigresse, rugissante ». Rien de cela n’est diminuant, raciste ou insultant, au contraire.

Ce qu’a précisé Maëva Coucke:

« C’est un compli­ment que je faisais à Alicia! C’est comme si j’avais dit à une candi­date blonde : « à la cheve­lure blonde comme les blés. »

Comme le fait remarquer un internaute: « Crinière de lionne, queue de cheval, cou de taureau, vue de lynx, flair de renard, mémoire de poisson rouge et au passage l’équipe nationale du Cameroun c’est les Lions indomptables, celle de la Côte d'Ivoire les Éléphants... faut arrêter de s’offusquer pour un rien. » 

sexisme,racisme,tex,humour,maeva coucke,miss france,antoine griezmann,bénéton,opinion,soumission,desproges,coluche,forestiLe plus amusant: ce ne sont pas les lionnes qui portent crinière, mais les mâles, les lions. A-t-on bien vérifié l’entrejambe de la candidate? Cette confusion entre femelle et mâle est si intrigante…

 

 

Antoine

Griezmann est un joueur chouchou de l’équipe de France de foot. Récemment il a participé à une fête. Il était déguisé en black des années 1980, en hommage aux joueurs mythiques Harlem Globe Trotters (image 3). La réaction des réseaux a-sociaux: « supprime », « c’est raciste! », « Griezmann il est fini médiatiquement. On assiste à sa chute en direct », « Griezmann il va se faire terminer, on dirait il est pas au courant ».

La réponse du footeux montre encore une fois un repentance déplacée: « Calmos les amis, je suis fan des Harlem globetrotters et de cette belle époque... c’est un hommage. Je reconnais que c’est maladroit de ma part. Si j’ai blessé certaines personnes je m’en excuse. »

Pourquoi maladroit? Aux États-Unis ce déguisement, nommé blackface, est mal vu. Selon le CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France): « Il ne s’est sans doute pas douté une seule seconde que son déguisement, maladroit, renvoyait, dans l’imaginaire nord-américain, aux blackfaces. Les spectacles de blackface ont été créés à l’époque de la traite transatlantique par des hommes blancs désireux de se moquer des esclaves. »

Soit. Mais les temps ont changé. Cette charge prétendument anti-raciste contre Griezmann n’a pas lieu d’être, sauf à envoyer une sorte message général non-dit: « On vous surveille. Vos mots et vos pensées ne sont plus libres désormais. Nous vous détruirons publiquement si vous ne nous faites pas allégeance. »

 

 

sexisme,racisme,tex,humour,maeva coucke,miss france,antoine griezmann,bénéton,opinion,soumission,desproges,coluche,forestiResserrement

L’opinion publique est un monstre sans forme, à part tôt ou tard celle de la violence. Elle veut établir des normes de langage et de pensée par l’intimidation et la stigmatisation. Imposer le silence et sa norme par le jugement dépréciatif et manichéen.

Parfois une vedette, nouveau modèle de société et nouveau maître à penser, lance en premier l’anathème, suivie par ses cohortes de fans. Parfois cela vient comme une bourrasque: on ne sait où elle commence mais on en voit la rage.

Le philosophe de la politique Philippe Bénéton, professeur à l’Université de Rennes, résume la situation dans son excellent petit ouvrage Les fers de l’opinion:

« … la tendance dominante est bien, me semble-t-il, celle-là: dans le monde de la liberté d’opinion, il y a des questions closes pour deux types de raison: des questions closes pour cause de relativisme, des questions closes pour cause de dogmatisme. (…)

Le paradoxe est celui-ci: nos sociétés se proclament libérales, il est indéniable que les règles d’organisation le sont et pourtant l’esprit ou la parole y apparaissent  à certains égards comme gênés ou entravés. Quel est le malin génie qui est au travail? Quel qu’il soit , il agit de manière progressive: au fil du temps, les questions qu’il est convenable de disputer se resserrent un peu, puis se resserrent davantage. »

sexisme,racisme,tex,humour,maeva coucke,miss france,antoine griezmann,bénéton,opinion,soumission,desproges,coluche,forestiDe ceux qui n’acceptent pas ce resserrement progressif, les moralistes de l’opinion disent: La parole se lâche, avec ce que cela suppose de danger et de référence au fascisme. Hallucinant. Ce jugement inadéquat, stupide et réducteur confirme surtout ceci: la parole n’est pas vraiment libre. Ceux qui jugent, se l’approprient en jugeant.

Tant que ceux et celles qui prononcent ces jugements ressasseront des émotions négatives (ressentiment social, victimisation, par exemple) ces émotions contamineront les débats.

C’est par l’émotion polluée que les anti-racistes auto-proclamés recréent aujourd’hui un nouveau danger de racisme, voire tombent dans le racisme « anti-homme-blanc hétérosexuel ». C’est par les excès émotionnels de l’anti-sexisme à sens unique que les anti-sexistes deviennent eux-mêmes les serviteurs d’un nouveau sexisme.

Et c’est par crispation dogmatique que même l’humour devient suspect. Mais au fait, pourquoi certaines stars noires blanchissent-elles leur peau?

 

 

 

 

 

Michel Leeb L’Africain

 

 

 

Éric Blanc imitant Frédéric Mitterrand

 

 

 

Éric Blanc Le dictateur africain

 

 

 

 

Commentaires

Il est connu pour vanner sans méchanceté : "On ne lui dit plus rien! On vient déjà de lui expliquer deux fois!"
Jamais entendu parler de ce Tex, heureusement pour moi. Personnellement, je n'appelle pas cela de l'humour. Juste de la haine à l'état pur. Un peu le genre de gag comme les officiers SS qui s'amusaient à faire du balltrap avec des bébés juifs qu'ils jetaient en l'air. C'était aussi de l'humour, façon Tex...

Écrit par : Géo | 20 décembre 2017

Vous n'exagérez pas un peu Géo ??? Ok blague nulle et maladroite, mais rien à voir avec les nazis...

"Alicia Aylies, Miss Réunion" Miss Guyane. Vous savez ? L'île préférée de Macron.

Au passage elle n'est même pas noire. Elle est métisse avec des yeux qui, selon l'éclairage, tirent un peu vers le vert.

Écrit par : Kad | 20 décembre 2017

Avec les nazis qui font de l'humour, nuance. De 0% à 100% cynisme, les SS qui pratiquent le tir aux pigeons sur bébés juifs : 100%. L'autre connard, on le met où ? 90 % ? 99% ?

Écrit par : Géo | 20 décembre 2017

@Géo
Donc si je vous comprends tout ceux qui pratiquent l'humour noir sont classés parmi les nazis dans votre échelle de l'humour. Elle doit pas être bien haute votre échelle, 1 ou 2 échelons pas plus.
Griezmann et Miss France, on les classes où sur l'échelle? Gros racistes haineux qui n'aiment personnes, nazi ou hors-catégorie?

Écrit par : omar | 20 décembre 2017

Géo, je vous suggère de regarder ces quelques images de Tex dans ses oeuvres sur France 2. Vous faites fausse route dans votre jugement.

https://youtu.be/Sc45oaL2mWw

On peut aussi penser à Baffie, il y a un esprit comme ça en France, Coluche et Desproges, Choron en faisaient partie.

Non, vous allez trop loin.

Écrit par : hommelibre | 20 décembre 2017

"L’opinion publique" serait devenus un monstre tyrannique... Sauf que c'est qui l'opinion publique ? Si on regarde de plus près ce sont une minorité de biens pensants qui se sont autoproclamés "opinion publique", mais avec un immense pouvoir de nuisance grâce aux milieux moutonnesques qui veulent bien les écouter.

Sérieusement prenez l'exemple de "la crinière de lionne" (le summum du grotesque selon moi): En réponse a l'article publié sur yahoo.fr, la quasi totalité des milliers de commentaires d'internautes trouvent cette polémique aussi ridicule qu'inutile. Alors elle se cache ou cette prétendue "opinion publique" ? A mon avis uniquement dans des associations ultra minoritaires qui pourchassent désespérément le dernier nazi pour se trouver une raison d'exister mais qui sont présentés comme "l'opinion publique" par des médias noyautés.

Écrit par : K. Bereit | 20 décembre 2017

omar@ Kad a déjà essayé ce coup-là:
- "Ok blague nulle et maladroite, mais rien à voir avec les nazis..."
- "Avec les nazis qui font de l'humour, nuance."
"Griezmann et Miss France, on les classes où sur l'échelle?"
Griezman ? Un peu maladroit dans le contexte actuel. Il ne doit pas suivre l'actualité...
Miss France : rien à redire, sauf qu'on n'est pas dans le domaine de l'humour. Ou alors, peuvent être considérés comme des comiques involontaires ceux qui lui reprochent quelque chose à propos de crinière...

HL : J'ai détesté ce gag (mais en est-ce un ???) de ce Tex. Cela s'arrête là pour moi. Il y a de l'humour infect, et je pense que ni Coluche, ni Desproges ne l'auraient fait. Baffie joue plutôt sur les mots que sur les situations. Choron, peut-être...Orelsan, sûrement.

Écrit par : Géo | 21 décembre 2017

Hommelibre cet article reflète un monde qui n'a plus pour s'occuper que de chercher des poux dans la tête des gens
Heureusement que Pierre Dac n'existe plus ,il serait mis au pilori
Macron aurait été prédisent en ces temps là il en aurait fait une jaunisse !!!!
Quel monde de ploucs qui ne pense qu'à violer la sphère privée des gens pour mieux s'en gargariser par derrière
Finalement n'est -ce pas ceux critiquant qui font le lit des vacheries des humoristes ?
Et puis si on aime pas on éteint son poste
Toutes belles fêtes de pour vous

Écrit par : lovejoie | 21 décembre 2017

Au sujet de Griezmann, il aurait eu l'air malin en Harlem Globe Trotter blanc. Il n'y a jamais eu de blancs dans l'équipe et pour cause: Harlem est un quartier noir, où les blancs ne sont pas les bienvenus.

Écrit par : Kad | 21 décembre 2017

Franchement, certains voient du racisme où il n'y en de toute évidence aucun. Par exemple, en ce qui concerne le commentaire Miss France, comparer un homme à un lion est plutôt flatteur; pourquoi comparer une femme (ou sa coiffure) à une lionne serait-il péjoratif?
Quant au déguisement d'Antoine Griezmann, il est clair qu'il s'agit d'un hommage et non de moquerie, et que cela n'a rien à voir avec les "black face" visant à ridiculiser les Noirs. Et si on pousse ce genre de logique jusqu'au bout, va-t-on interdire à des acteurs "caucasiens" de jouer le rôle d'Othello?
Il faut toujours s'interroger sur les motivations derrière un commentaire ou un déguisement avant de crier au loup.

Écrit par : alena hochmann | 21 décembre 2017

Lire sur ce sujet l'éditorial de Charlie Hebdo de cette semaine. Disponible en ligne sur le site du journal.

Écrit par : Mère-Grand | 21 décembre 2017

Dans Causeur:

"Oui, le racisme est une chose grave. Le vrai racisme.
Ni Griezmann ni Miss France ne sont racistes
Et c’est une chose trop grave pour qu’on l’édulcore en appelant « racisme » ce qui n’est que « l’ensemble des propos et comportements pouvant froisser des gens à la susceptibilité exacerbée »."

https://www.causeur.fr/rokhaya-diallo-conseil-national-numerique-148558?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=6f0cb3650c-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-6f0cb3650c-57355593

Écrit par : hommelibre | 22 décembre 2017

@ Mère-Grand: bien l'édito de Riss dans Charlie.

Écrit par : hommelibre | 22 décembre 2017

Curieux, Pascal Décaillet n'a pas encore pondu un billet sur les agressions terribles que subit ce pauvre martyr Charles Dutoit. Il faut croire qu'il n'est pas PDC...

Écrit par : Géo | 22 décembre 2017

Les commentaires sont fermés.