02 décembre 2017

Contre-feu pour Tariq Ramadan ?

Qu’on les aime ou non, lui et son idéologie, le droit reste le droit. En l’état le prédicateur n’est pas considéré comme coupable, malgré le tribunal de l’opinion convoqué sur Twitter. Mais bon, Twitter... On sait il n’est plus besoin d’être jugé en Cour pour être déjà condamné dans la rue.

 


justice,tariq ramadan,accusation,violence sexuelle,viol,ayari,twitter,Assermenté

Je ne vais pas tresser de couronne de martyr à Tariq Ramadan. Il n’a pas besoin de moi pour cela: les commentaires du net dégoulinent d’injures et de menaces à l’encontre de ses accusatrices et de louanges envers le prédicateur. Son clan est debout, couteau entre les dents.

Une telle « défense » en forme de chapelet non de prières mais d’injures, dans une langue plus proche de borborygmes préhistoriques que de français intelligible, montre le niveau intellectuel et émotionnel de ceux et celles à qui Tariq Ramadan s’adresse.

Les accusations sont en suspens, dans l’attente des suites de l’enquête. Accuser n’est pas prouver. La présomption d’innocence vaut même pour TR. On peut certes se demander pourquoi la première accusatrice, Henda Ayari, aurait pris l’énorme risque d’une exposition publique si son histoire était fausse.

Mais ayant creusé le sujet depuis une quinzaine d’années je sais que le mensonge est possible et qu’il peut y avoir des raisons à en prendre le risque.

Avant-hier un témoignage a été rendu public. À nouveau tout est étalé dans la presse alors qu’aucun débat judiciaire n’a encore eu lieu. Ce témoignage a été fait récemment, par un homme présenté comme un fonctionnaire assermenté.

Que dit-il?

« …cet homme de 43 ans explique avoir fait la connaissance d’Henda Ayari dans un cadre professionnel en mars 2013, soit un an après le viol dont elle dit avoir été victime. «A la suite, quelques jours après, elle voulait me revoir, me disant avoir besoin de réconfort.

 

 

justice,tariq ramadan,accusation,violence sexuelle,viol,ayari,twitter,Peste

J’ai indiqué être marié, elle insistait, je refusais ses avances. Plus tard, elle est venue me trouver (...) me faisant des avances explicites», rédige ce fonctionnaire assermenté de profession qui poursuit : «Elle s’est mise en colère parce que je refusais, elle voulait absolument une relation intime, allant jusqu’à me suivre jusqu’à un rendez-vous. Elle m’a menacé de porter plainte pour viol si je n’acceptais pas une relation sexuelle avec elle, me harcelant des jours durant. 

L’homme explique avoir vainement tenté de raisonner son interlocutrice. Leur dernière entrevue se serait ainsi soldée par des insultes. «Je n’ai jamais cherché à la rencontrer, je l’ai vue aux infos TV, j’ai pris l’initiative de témoigner car cela me troublait. »

Que vaut ce témoignage? Sur les faits reprochés à M. Ramadan, rien. Il tend seulement à montrer la principale accusatrice comme une femme aux moeurs corrompues et spontanément violente.

Je me méfie comme de la peste des accusations paraissant sur la voie publique (médias, internet). On fait le malheur de quelqu’un en moins d’une journée, sans procès. Les gens qui réagissent trop vite à ce type d’infos sont les mêmes qui accuseraient à nouveau Dreyfus.

L’avocat de Henda Ayari voit dans ce témoignage un simple contre-feu destiné à détourner l’attention et à décrédibiliser la dame. Nous n’en savons rien et ne le saurons peut-être jamais. De plus, si c’est vrai, madame Ayari peut très bien avoir acquis une forme de liberté et d’audace dans ses rapports avec les hommes sans que cela suffise à invalider ses accusations.

 

 

justice,tariq ramadan,accusation,violence sexuelle,viol,ayari,twitter,Question

La guerre médiatique est montée d’un cran avec les déclarations récentes de la deuxième accusatrice:

« C’est au mois d’octobre 2009 qu’elle rencontre Tariq Ramadan et décide de monter avec lui dans sa chambre d’hôtel, pour bavarder. « Il était dans mon dos, et quand je me retourne ce n’est plus la même personne que j’ai en face de moi, se rappelle-t-elle face à la caméra de BFMTV. J’avais l’impression d’avoir Docteur Jekyll et Mister Hyde. Il avait un regard de fou, terrifiant. La mâchoire serrée. » « J’ai eu la peur de ma vie », poursuit-elle. Pour elle, l’enfer va commencer. « C’est des coups, c’est des violences sexuelles, des mots ignobles, d’une vulgarité sans nom, détaille-t-elle. J’ai hurlé, je hurlais au secours. Je hurlais non. Et plus je hurlais, plus il cognait. » Prise au piège dans cette chambre d’hôtel, elle raconte que cela a duré des heures. »

Une telle séquences, d’une telle violence, n’aurait pas convaincu la dame de déposer plainte immédiatement? Admettons. C’est alors le descriptif et les circonstances qui posent problème. L’accusatrice dit avoir reçu des coups, des violences sexuelles; elle dit qu’elle hurlait,  qu’elle hurlait au secours. Que cela a duré des heures.

Question: comment une telle scène, d’une violence insoutenable, une scène longue et très bruyante pendant laquelle elle hurle non! et reçoit des coups, n’a-t-elle pas été entendue dans d’autres chambres et dans l’étage? Comment une scène si longue (des heures) et violente peut-elle échapper au personnel et aux clients?

Je n’y étais pas et je n’ai pas de réponse à cela. Pas de réponse, mais une grosse, grosse question sur la fiabilité de ce témoignage.

 

 

 

 

11:36 Publié dans Politique, société | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : justice, tariq ramadan, accusation, violence sexuelle, viol, ayari, twitter | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Comment une scène si longue (des heures) et violente peut-elle échapper au personnel et aux clients?"
Je vous rappelle qu'aujourd'hui il y la télévision dans chaque chambre d'hôtel, que 99.9 % des films sont constitués de scènes de viols où des femmes crient et que 99.9% des gens qui nous entourent adorent ce genre de films...

Écrit par : Géo | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Vous avez parfaitement raison, M. J.-N.C., de relever le fait que ni Twitter ni BFM ni les journaux...etc...n ont le droit de remplacer et de se substituer à l Etat de droit et aux tribunaux.

Où je ne suis pas d accord sur ce "contexte" est que les Ramadan en tête et leurs consorts véhiculent depuis belle ou mauvaise lurette une idéologie de terrorisme dit islamiste afin de mettre la Chariaa, soit dit, au sommet de l Etat et ceci avec l aide de la GB, la France et les USA. La mettre au dessus de l Etat même laïque même si cette Chariaa est désuète surtout au 20ème et 21ème siècles. Les soutiens des Hanif (Les Frères) sont depuis belle ou mauvaise lurette sont les Qataris (leurs frics donc) avec Al Qayda/Al Nosra qui font du bon boulot en Syrie, dixit MM. Fabius et Hollande.

Le Soutien du terrorisme par les sus cités tous n a jamais été évoqué ni dans le passé ni dans l actuelle accusation de harcèlement sous réserve de la véracité juridique de ces accusations.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Vous avez parfaitement raison, M. J.-N.C., de relever le fait que ni Twitter ni BFM ni les journaux...etc...n ont le droit de remplacer et de se substituer à l Etat de droit et aux tribunaux.

Où je ne suis pas d accord sur ce "contexte" est que les Ramadan en tête et leurs consorts véhiculent depuis belle ou mauvaise lurette une idéologie de terrorisme dit islamiste afin de mettre la Chariaa, soit dit, au sommet de l Etat et ceci avec l aide de la GB, la France et les USA. La mettre au dessus de l Etat même laïque même si cette Chariaa est désuète surtout au 20ème et 21ème siècles. Les soutiens des Hanif (Les Frères) sont depuis belle ou mauvaise lurette sont les Qataris (leurs frics donc) avec Al Qayda/Al Nosra qui font du bon boulot en Syrie, dixit MM. Fabius et Hollande.

Le Soutien du terrorisme par les sus cités tous n a jamais été évoqué ni dans le passé ni dans l actuelle accusation de harcèlement sous réserve de la véracité juridique de ces accusations.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

En tant que femme, je trouve ce « témoignage » parfaitement invraisemblable.
En supposant qu’une femme poursuive un homme avec une telle assiduité, l’histoire de la menace de plainte pour viol ne tient pas la route.
Pouvez-vous imaginer des rapports intimes après une telle menace? Un homme peut-il avoir une érection sous la menace?
« Baise-moi ou je t’accuse de m´avoir violé » il faut vraiment être sacrément malade pour imaginer un pareil scénario.
Surtout que la femme pourrait alors faire constater la présence de sperme dans son vagin et porter plainte pour viol.
Une histoire à dormir debout, je vous dis!

Écrit par : Arnica | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

"Une telle séquences, d’une telle violence, n’aurait pas convaincu la dame de déposer plainte immédiatement? "
Immédiatement, même avant de quitter l'hôtel. Et d'aller voir un médecin pour faire établir un constat.
Mystère absolu !

Écrit par : Ben Palmer | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

"@hommelibre
Postulez à Cambridge, il vous faudra préalablement avoir publié dans Science ou Nature et avoir présidé un association scientifique nationale ou continentale, avoir passé un ou deux semestres à Harvard ou au MIT, et supervisé une dizaine de thèses sur articles et manuscrits."
Je me vois obligé de répondre à cela sur votre site, HL. Mabut ne m'a publié sur son site sans que je comprenne pourquoi. Je voulais justement répondre au commentateur qui s'appuyait sur la communauté scientifique. La même, à mes yeux, qui en médecine a suivi comme un seul homme sur la question du cholestérol et donc des statines, du Mediator, du Vioxx...
On sait que depuis longtemps il est impossible dans le milieu universitaire d'obtenir des crédits sur le réchauffement climatique si l'on n'est pas dans la droite ligne du parti des réchauffistes. Et j'ai constaté depuis longtemps que mes amis dans le milieu scientifique n'ont qu'un seul argument en bouche : cela doit être vrai puisque ce sont des scientifiques qui l'affirment...
Cette communauté démontre plus souvent qu'à son tour que sa caractéristique première est l'esprit moutonnier.

Derrière ce cirque sur le réchauffement, il y a les assertions selon lesquelles les éboulements, les ouragans et l'érosion côtière en sont les effets directs. Sauf que les montagnes sont faites pour s'aplanir, de manière plus ou moins violente. Que les ouragans, plus ou moins forts, existent de tous temps. Mais le plus beau dans l'escroquerie qui s'annonce, c'est la disparition des îles océaniques. Toutes sont dues à l'émergence d'un volcan (ou plus d'un). Darwin avait déjà vu que les îles qu'il étudiait était de plus en plus vieilles. En fait, la plaque tectonique se trouve sur un point chaud du manteau (où la chaleur se transmet par convection), donc au point de remontée de magma qui finit par percer la plaque, jusqu'à créer une île. La plaque continue à se déplacer et le phénomène se reproduit. Et les îles se dégradent et finissent par disparaître, sous l'effet de l'érosion de la mer. Réchauffement ou pas. Mais il va falloir dédommager ceux qui ont eu l’inconscience de les habiter, si on a bien compris les résultats de la COP21…

Et l'effet de la dilatation de l'eau, provoquant la remontée du niveau de la mer ? De un, on se demande sur quelles données se basent ceux qui parlent d'une remontée de 20 cm depuis le début du 20ème. Il n'y avait pas de satellites à cette époque et les autres méthodes sont très imprécises...
De plus, les océans couvrent le 70% de la surface terrestre avec une profondeur moyenne de 5000 mètres. On ne connaît que très peu de ce milieu en général, en particulier les échanges thermiques. Quand on parle de réchauffement des océans, je crains qu'on confonde bandes côtières, zone photique et océans. Alors remontée des eaux due à la dilatation...

Maintenant, savoir pourquoi Mabut n'a pas laissé passer ce commentaire...
Il doit être copain avec Patoucha...

Écrit par : Géo | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

@Géo

« La même, à mes yeux, qui en médecine a suivi comme un seul homme sur la question du cholestérol et donc des statines, du Mediator, du Vioxx... »

On se calme, Géo, ne prenez pas les praticiens pour plus cons et jobards qu’ils ne sont ! Pour les statines, il y belle lurette qu’il y a controverses sur leur utilité réelle. Si elles font indiscutablement baisser la cholestérolémie, cette diminution ne semble avoir aucun impact sur la morbidité des accidents cardio-vasculaires (AVC, infarctus…) et la mortalité qui en découle. Et croyez-moi, on en discute fort aussi chez les allopathes. On remarque par contre pas mal d’effets secondaires (articulaires, musculaires…). Ce sont des faits établis depuis les années 90.

Quant au Vioxx, anti-inflammatoire avec ses effets secondaires quasi létaux au niveau du cœur, introduit en 1999 et retiré 5 ans plus tard, et au Mediator, idem pour les dégâts valvulaires, il s’agit davantage de scandales liés au poids des lobbys pharmaceutiques (Servier, Merck) et de l’inertie, voire le déni (intérêts particuliers ?) de l’administration chargée de la santé.

Pour le Mediator, il est vrai qu’en France il a fallu le combat acharné d’une pneumologue, le Dr Irène Frachon, pour ébranler le cocotier. Il y avait longtemps que l’on connaissait en cabinet les dangers des amphètes utilisées comme coupe-faim. Le benfluorex, le principe actif du Médiator, est une molécule apparentée.

Enfin, petite question subsidiaire : que vient faire Patoucha dans votre argumentaire ? Elle vous manque à ce point, vous vous ennuyez ?

Écrit par : Gislebert | 03 décembre 2017

"Mystère absolu !"

Si tu parles, j'ai des amis qui s'occuperont de toi. Le vitriol tu sais ce que c'est n'est-ce pas? Ou tout autre formule de ce genre avant de la renvoyer. Même vous, vous n'iriez pas à la police.

Écrit par : Daniel | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Mon amie genevoise m'a raconté une histoire de ce type, bien avant qu'on parle de harcèlement. Une connaissance à elle avait rdv avec un médecin syrien, séduisant et tout et tout. Elle était donc consentante, sans problème. Mais lui ne voyait pas les choses comme ça : il l'a prise par les cheveux, l'a traîné sur un lit, l'a baisée le plus violemment possible puisqu'on ne peut pas dire violée, l'a vraiment maltraitée. Elle a cru qu'elle allait y passer...
Heureusement non, mais elle n'a pas porté plainte. L'humiliation ? La culpabilité ? Elle s'est fait avoir, et n'a pas eu envie de le publier sur les toits...

Écrit par : Géo | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Géo,

Vous êtes géologue ou géographe, ou océanologue?

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9vation_du_niveau_de_la_mer#/media/File:Recent_Sea_Level_Rise-fr.svg

Il n'y avait pas besoin d'attendre les satellites:

http://hmf.enseeiht.fr/travaux/CD0001/travaux/optsee/hym/20/projet.htm

Il n'y a pas besoin d'être scientifique pour faire les observations suivantes:

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/montee-des-eaux-les-iles-du-pacifique-lancent-un-appel-de-detresse_1562982.html

"ceux qui ont eu l’inconscience de les habiter"

Pourquoi? Ils y vivent depuis des siècles sans problème.

Écrit par : Daniel | 02 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Daniel@ Tiré de votre propre lien : "L'élévation du niveau marin est une des conséquence du réchauffement climatique, via deux processus principaux : la dilatation de l'eau7, de la mer (puisque les océans se réchauffent), et la fonte des glaces terrestres."
Dilatation de l'eau : 70% de la surface terrestre = océans. 5000 m de profondeur moyenne...
Et cela provoquerait une montée des eaux ?

"Pourquoi? Ils y vivent depuis des siècles sans problème."
Ben oui, mais ce n'était pas garanti ad aeternam. Si vous n'avez pas compris pourquoi, relisez mon commentaire...

Sur Wikipedia, vous trouverez aussi une chose très importante, la plus importante qui soit : la mesure du niveau des mers à l'heure actuelle se fait avec une marge d'erreur de +/- 2m (en toutes lettres pour les nuls : plus ou moins deux mètres). Cela fait réfléchir, n'est-ce pas ?

MARGE D'ERREUR : +/- 2 METRES. Pourriez-vous svp vous l'imprimer très fort dans la tête ?
Quand les scientifiques prétendent avoir décelé une onde gravitationnel dans l'espace, ils nous disent qu'il s'agit d'un mouvement de l'ordre du cent millième de la taille d'un atome. Et moi, je voudrais juste connaître la marge d'erreur de cette mesure...
Il y a aussi des chalets dans nos Alpes construits dans des zones dangereuses, qui ont duré des siècles et se font emporter un jour par une avalanche. Plus de 80 chalets dans les Ormonts, je crois que c'était en 1984.

Écrit par : Géo | 03 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Gislebert@ " Pour les statines, il y belle lurette qu’il y a controverses sur leur utilité réelle." On voit que vous n'êtes pas client (il y a longtemps que je ne dis plus "patient") de vos collègues...

PS rectificatif :"Pourquoi? Ils y vivent depuis des siècles sans problème."
Ben oui, mais ce n'était pas garanti ad aeternam. Si vous n'avez pas compris pourquoi, relisez mon commentaire...
Il y a aussi des chalets dans nos Alpes construits dans des zones dangereuses, qui ont duré des siècles et se font emporter un jour par une avalanche. Plus de 80 chalets dans les Ormonts, je crois que c'était en 1984.

Écrit par : Géo | 03 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Géo@

« On voit que vous n'êtes pas client (il y a longtemps que je ne dis plus "patient") de vos collègues... »

Dilemme : soit vous n’avez pas eu de chance et vous êtes tombé sur des médicastres particulièrement incompétents, branchés rentabilité et chiffre d’affaires, vous êtes donc un pauvre incompris ; soit vous êtes un patient particulièrement difficile, jamais content, toujours à râler (pas les râles de la fin !), de ceux que l’on qualifie d’emmerdeur de premier ordre…

Pour ma part j’hésite encore, c’est vous dire l’estime dans laquelle je vous tiens (si, si, je ne plaisante pas…).

Au fait, au sujet de Patoucha, vous ne m’avez pas répondu...Elle vous manque vraiment ? J’ai pensé à lire certains de vos échanges passés qu’un rapprochement entre vous pourrait vous être bénéfique, même si vous vous targuez de votre splendide indépendance… Rien de tel qu’une compagne un peu directive pour stimuler l’humeur et chasser la « morrinã » des jours gris de l’hiver.

Patoucha , avec son côté donquichottesque et défenderesse des causes perdues, aurait pu être votre moitié d’orange, mais il semble que vous n’ayez plus la cote, vos échanges ont tourné vinaigre et puis elle n’est pas de la bonne confession… Pour ne rien arranger, ce n’est pas en la traitant de « femme juive d’un âge certain » que vous allez rentrer dans ses bons papiers… Vous manquez là de doigté, Géo, de délicatesse. :)))

Écrit par : Gislebert | 03 décembre 2017

Daniel@ "En haute mer, une définition moderne fait appel à un géoïde de référence, une surface couvrant le globe de telle façon que la gravité terrestre lui soit toujours perpendiculaire en tout point. En l'absence de forces extérieures, le niveau de la mer coïnciderait avec ce géoïde, puisqu'il s'agirait d'une surface équipotentielle du champ de gravité terrestre. En réalité, les différences de pression, de température, de salinité et les courants marins font que ce n'est pas le cas, même sur une moyenne à long terme : à l'échelle du globe, le niveau de la mer n'est donc pas constant et les variations atteignent ±2 m par rapport au géoïde de référence. Le niveau de l'océan Pacifique à un bout du canal de Panama est par exemple 20 cm plus élevé que celui de l'océan Atlantique à l'autre bout.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Niveau_de_la_mer

Écrit par : Géo | 03 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Gislebert@ "Au fait, au sujet de Patoucha, vous ne m’avez pas répondu...Elle vous manque vraiment ?" J'ai cité Patoucha à propos du refus de Mabut de me publier. Patoucha ne peut pas me blairer et elle a bien raison : c'est réciproque.

J'ai choisi comme médecin de référence le médecin qui s'occupait de ma mère : il répondait assez intelligemment aux critiques assez virulentes que je lui adressais au sortir de ses visites chez elle...
Cela dit, j'ai compris depuis longtemps qu'il fallait s'intéresser aux pommes, selon la version de Churchill. Et je commence par viser juste...

"Vous manquez là de doigté, Géo, de délicatesse. :)))"
Est-ce que vous vous rendez compte que c'est un copié/collé d'un commentaire que vous avez écrit à Mario Jelmini ????

Écrit par : Géo | 03 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Sûr, et normal dirais-je, c'est dire et répéter dans quelle estime je vous tiens, Mario et vous-même, pour me permettre ce bémol...

Écrit par : Gislebert | 03 décembre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).