31 octobre 2017

Hallo-ouine : ne tapez pas sur le boxeur !

Premièrement j’ai changé l’orthographe par compassion pour la minorité de personnes humaines qui ne parlent pas l’anglais. Les entendre prononcer Aloveune m’était une trop grande souffrance.

 


halloween,déguisements,bisounours,Car il faut ne blesser personne. Surtout pas les minorités, catégories protégées. Et je suis une minorité à moi tout seul. Dans cet esprit compassionnel les déguisements ne doivent emprunter aucune caractéristique susceptible d’être stigmatisante.

D’ailleurs un blog nous guide vers les bons costumes non-oppressifs. « Parce que c’est important de ne jamais propager de comportements déplacés, peu importe les intentions! », dit l’auteur.

Un blog où l’on apprend par exemple que travailleurs s’écrit travailleurses au féminin inclusif.

Voici quelques-une des recommandations bienveillantes qu’on y découvre.

 

« 1. Ne vous déguisez pas en personnages aux genres différents des vôtres, et n’utilisez jamais quoi que ce soit issu des stéréotypes de genre. Les personnes transgenres ne sont pas des costumes, elles sont des personnes valables et respectables.

2. Ne vous déguisez pas en personne homosexuelle, en personne lesbienne, en personne queer ou encore en personnage historique/réel/fictif ayant une orientation sexuelle différente de la vôtre.

3. Ne faites pas preuve de grossophobie. Le poids et l’apparence ne sont pas quelque chose qui peut servir de costume, sous aucun prétexte. Ne vous déguisez jamais en personne grosse.

halloween,déguisements,bisounours,4. Ne faites pas preuve de sexisme. Tous les costumes en lien avec des inégalités sexistes, en lien avec la culture du viol et les stéréotypes de genre sont inacceptables.

5. Ne faites pas preuve de putophobie. Les travailleur.se.s du sexe ne sont pas des costumes. »

Bref:

« S’il vous plaît, faites preuve de respect, d’ouverture d’esprit et d’empathie envers toutes les personnes, et ne choisissez jamais des costumes qui sont problématiques. »

Bien que cela ne soit pas précisé sur ce blog féministe, on ne doit pas se déguiser en homme blanc hétérosexuel, cette minorité quotidiennement stigmatisée dans le Novmonde merveilleux qui se prépare. Ni en femme blanche hétérosexuelle: on ne se moque pas d’elle même si elle tarde encore à devenir lesbienne.

Dans le Novmonde tout le monde est gentil. On se protège mutuellement de tout. On n’a plus besoin de se défendre de rien. Même les tigres sont bienveillants.

Enfin on ne doit pas taper sur le boxeur. Ce petit être sensible, représentant d’une minorité sportive, n’est devenu méchant que parce qu’on a été méchant avec lui. Il ne donne pas de coups, il ne fait que les rendre.

Donc ne vous déguisez par en boxeur, et si vous en croisez un ne tapez pas sur lui. C’est pas bien. Telle est la nouvelle religion visant à l’anéantissement dans le Grand Tout Indifférencié par perte de l’immunité.

D’ailleurs prochainement la Loi sur la Bienveillance Obligatoire du Gouvernement Bienheureux du Novmonde n’autorisera à se déguiser qu’en soi-même. Tout contrevenant fera un séjour dans un des camps de rééducation des Bisounours.

En route pour 1’000 ans de bonheur, comme le promettait un certain Führer  plein de fureur.

 

 

(Image 2: Hilary Swank et Clint Eastwood dans le film Million Dollar Baby)

 

 

23:23 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : halloween, déguisements, bisounours | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

A-t-on le droit de se déguiser en soi-même ?

Écrit par : Mère-Grand | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Oui, je crois, si l'on n'est pas d'un genre opposé au sien propre. S'il est identifiable...
:-)

Écrit par : hommelibre | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

D’après ces injonctions il faut aussi interdire les drag queen. Ces hommes se déguisent en femmes et les imitent de manière particulièrement caricaturale et stéréotypée…

Écrit par : hommelibre | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ah mais... Pour bien imposer le nouvel ordre moral, il faut aussi interdire La Cage aux Folles, film outrageusement misogyne (et soigner celles que le film fait rire car elles se « blessent » elles-mêmes de manière inconsidérée). Il fait passer les femmes pour des idiotes. Interdire aussi le film Victor, Victoria, et beaucoup d’autres.

Écrit par : hommelibre | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Enfin, on y arrive à ce novmonde merveilleux annoncé en ces termes il y 2'600 ans par le plus grand des prophètes:
“Le loup et l'agneau paîtront côte à côte, le lion mangera du fourrage tout comme le boeuf, et le serpent se nourrira de poussière”
(Ésaïe 65:25; voir aussi Ésaïe 11:6-9 ainsi que le chapitre XIX de l’Évangile apocryphe du Pseudo-Matthieu, qui s’achève sur une citation d’Ésaïe 65:25).

Reste à espérer que le jour où le lion mangera du fourrage tout comme le boeuf, le boeuf ne sera pas devenu carnivore...

Écrit par : Mario Jelmini | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Il y a une course à la radicalité dans tout ce mouvement de moralisation biaisé, malgré l'humour second degré de mon billet. "La Cage aux Folles" avait fait rire et beaucoup aidé à accepter l'homosexualité masculine. Comment en arrive-t-on là aujourd'hui?

Écrit par : hommelibre | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui m'étonne énormément, puisque les féministes ont fait tout un cirque à Paris sur Polanski - après que la France toute entière se fut levée contre ces ignobles Suisses qui avaient osé obéir à la demande d'extradition des USA...-, c'est que personne n'a encore sorti ceci après l'anniversaire de la publication des thèses de Luther : http://www.cicad.ch/fr/anti-semitism-history/luther-et-les-juifs.html

Le politiquement correct ne sait plus où donner de la tête ?

Écrit par : Géo | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

bon relais des mensonges féministes ce site.

http://www.tonpetitlook.com/fr/2017/10/26/non-les-hommes-et-les-femmes-ne-sont-pas-faits-pour-etre-complementaires

et comme livre à l'appui de ces thèses

http://www.editions-rm.ca/livres/cerveau-hormones-et-sexe/#tab-description

impossible de faire moins féministes comme sources du livre

Des textes de Line Chamberland, professeure au département de sexologie de l’UQAM et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM ; Louise Cossette, professeure au département de psychologie de l’UQAM et membre de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’UQAM ; Chantal Maillé, professeure à l’Institut Simone de Beauvoir à l’Université Concordia et Catherine Vidal, neurobiologiste, directrice de recherche à l’Institut Pasteur de Paris.

Écrit par : leclercq | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

bon jour
ge demand o persones de pa ce déguizé en Per Noel paskifo fer preuve de respect et d’empathie pour le Per Noel qui è kelkun de très bien.
Merci pour lui.
--
Mariolino

Écrit par : Mario Jelmini | 01 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).