25 octobre 2017

Chambre 130

Qui se souvient de l’acharnement des actrices françaises contre Roman Polanski? Personne. Parce qu’il n’y a pas d’acharnement. Il a au contraire été très largement soutenu. Pas de porc non plus. Normal: son visage tient plutôt du rapace.

 


polanski,weinstein,cantat,seigner,flok,mailfert,osez le féminisme,vallaud belkacemDécence

En France le cochon est vulgaire. On lui préfère l’aigle (ou le busard des blés comme l’image de mon blog), qui fait plus noble. Ou est-ce parce qu’il a épousé l’actrice et chanteuse française Emmanuelle Seigner? Ils se sont connus en 1987. Elle avait 21 ans, lui 54. Et ils sont toujours ensemble. Décidément, l’amûûûr est un grand mystère et la vie est un Roman.

Polanski est cité dans un débat sur CNews (ci-dessous). Un débat vif et sans langue de bois. On y apprend par exemple que Harvey Weinstein, alias Big Fat Man, n’est poursuivi par aucune plainte pénale. Selon un intervenant tout s’est réglé avec de l’argent.

Dans ce débat il a été question de Bertrand Cantat. Vous savez, le chanteur adolescent tardif qui se refait une vertu migratoire sur le dos de l’Angleterre. Une chanson qui ressemble à une vieille daube folk composée sur un texte inopérant.

L’animateur du débat s’est fâché: Cantat ne devrait plus paraître en public. Accepterait-on, dit-il, qu’un présentateur de téléjournal, condamné pour le même fait dramatique, réapparaisse sur le petit écran? Probablement pas.

L’argument n’est pas sans intérêt, mais Cantat ne présente pas le TJ. Il chante pour ceux et celles qui veulent aller l’écouter. Fallait-il alors le mettre en une des Inroks? Non dit-il. Au nom de la décence. Soit, cela se discute. Mais enfin l’obligation de décence ne figure pas au registre des peines pénales.

 

 

polanski,weinstein,cantat,seigner,flok,mailfert,osez le féminisme,vallaud belkacemBouts de ficelle

Participait à ce débat, entre autres, Anne-Cécile Mailfert (image 3), présidente de la Fondation des femmes et ancien porte-parole d’Osez le féminisme. Ses interventions peuvent presque se résumer à la répétition du chiffre 134. 134 femmes tuées chaque année par leur conjoint. Elle s’est accrochée à ce chiffre comme une moule à son rocher. Elle n’a jamais cité les 30 hommes tués par leur conjointe.

Cela lui permettait de parler des violences faites aux femmes, avec une expression enfantine et un ton d’apprentie madone. Ce faisant elle continuait à essentialiser, comme la plupart des féministes. Car si 134 tuées c’est 134 morts de trop, ce n’est pas« toutes les femmes ». C’est environ 0,000005% des femmes au-delà de 18 ans en France. On doit donc dire: la violence faite à des femmes, et non pas aux femmes. Évidemment, à des est moins sidérant.

Au passage, dans ses interventions assez peu intéressantes, elle relève que personne ne se soucie de ces violences. Elle reproche aux pouvoirs publics de ne pas prendre le problème au sérieux et de ne pas subventionner les assos d’aides aux femmes, qui selon elles doivent se débrouiller avec trois bouts de ficelle.

C’est un mensonge. Il y a deux ans Najat Vallaud Belkacem a subventionné l’association féministe FIT avec un million d’euros. Sa présidente, Séverine Lemière, était une amie de la ministre.

 

 

polanski,weinstein,cantat,seigner,flok,mailfert,osez le féminisme,vallaud belkacemChambre 130

D’autre part, en 2013, elle a lancé un plan contre la violence faite aux femmes. Budget: 66 millions d’euros sur trois ans. Madame Mailfert ne peut pas ne pas le savoir. Anne-Cécile, tu es très jolie et séduisante, mais tu mens et tu veux trop faire victime.

Cependant, est-il vrai que le public ne se soucie pas ce cette criminalité, soit la violence faite à des femmes et à des hommes? Je ne crois pas. Mais en généralisant, en disant aux femmes comme si c’étaient toutes les femmes, c’est trop abstrait, on ne peut s’en faire une représentation. En réalité trop peu de femmes subissent cette violence pour se sentir concernées. La mort de Marie Trintignant avait touché le public parce qu’elle était une personne, pas une généralité.

Bon, mais pourquoi la chambre 130? Cela vient de la soeur d’Emmanuelle Seigner, Mathilde. On connaît son tempérament de feu. On en sait moins sur son côté midinette. Voici comment elle a rencontré le père de sa fille:

« Mathieu c’était un coup de foudre, parce que je le trouvais très, très beau», se souvient-elle. Elle a dévoilé que c’est elle qui a fait le premier pas, encouragée par Michel Boujenah qui l’avait poussée à se lancer. «Je le trou­vais vrai­ment très très beau ce gars-là, donc je le regar­dais, je le regar­dais et je me disais qu’il me regar­dait parce que j’étais actrice et qu’il devait regar­der toutes les actrices qu’il filme.» Pensant qu’elle ne l’intéressait pas, elle a longtemps hésité mais a fini par aller vers lui : «Je lui ai dit : Chambre 130 ».

Au moins le message est clair. Et ça l’a fait. Oh mon amûûûr!

Ça… trancher dans le vif et offrir sa chair à peine sortie de l’ascenseur… Une histoire Seignante. Presque du Harvey (W)Einstein.

 

 

 

 

 

 

 

17:38 Publié dans Divers, Féminisme, société | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : polanski, weinstein, cantat, seigner, flok, mailfert, osez le féminisme, vallaud belkacem | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"L’animateur du débat s’est fâché: Cantat ne devrait plus paraître en public."

Marie Trintignant serait encore vivante si elle n'avait pas été élevée en enfant gâté.

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/10/03/bertrand-cantat-la-redemption-et-les-feministes.html

Écrit par : leclercq | 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"Anne-Cécile, tu es très jolie et séduisante, mais tu mens et tu veux trop faire victime." Ouais, et cela se voit gros comme une maison. Faudra-t-il qu'on lance le site "balancetasalope" ? Au vu des mégatonnes de félonies qu'elles ne cessent de fomenter, faudra y penser sérieusement...

Écrit par : Géo | 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Bertrand Cantat / Jacqueline sauvage: il y a plus choquant que la une des Inrocks.
Jacqueline Sauvage a délibérément assassiné son mari. Les raisons supposées, et discutables selon le dossier, n'enlèvent rien à la gravité. Il s'agissait bien d'un assassinat, pas d'un homicide involontaire. Or elle a été graciée par un président démago et confus, puis elle a écrit un livre de justification.

Et ce serait normal pour elle, pas pour Cantat?

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2016/02/01/jacqueline-sauvage-assassin-et-icone-feministe-273768.html

Écrit par : hommelibre | 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"Anne-Cécile, tu es très jolie et séduisante..." faites gaffe quand même, la plainte pour harcèlement vous guette ;-)

Écrit par : mikhail | 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

@ Mikhail:

C'est parfois dur de résister à la séduction. J'axerais ma défense sur le fait que sa beauté est en elle-même du harcèlement esthétique...
:-))

Écrit par : hommelibre | 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Intéressante ligne de défense, mais je ne sais pas si ça marchera si la juge est moche et/ou féministe... :-P

Écrit par : mikhail | 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Hors sujet mais ça devrait vous amuser (ou pas.....)
http://madame.lefigaro.fr/societe/le-royaume-uni-veut-remplacer-le-terme-femme-enceinte-par-personne-enceinte-241017-134922

La galerie de photos est assez étonnante. On peut aussi se demander s'il y a des transgenres moches et grosses et qui seraient comptables ou caissières de supermarché.

(toutes mes excuses pour ce racisme comptablophobe et discrimination anti-caissières)

Écrit par : Arnica | 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour le lien Arnica. C'est le "progressisme". La torsion du réel. De même les anglais ne veulent plus parler d'avant ou après JC, pour ne pas froisser certaines sensibilités... J'en ferai peut-être un billet.

Écrit par : hommelibre | 26 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Et pendant tous ces progressismes, tous ces discours victimaires, pendant cet essentialisation des violences conjugales et en même temps cette non-essentialisation de l'égalitarisme,... pendant ce temps là ... 40 à 100 enfants de moins de 13 ans se donnent la mort chaque année (en France)!

Et encore c'est un chiffre de 2009 et qui ne compte pas les suicides comptabilisés en accident:

"une pichenette peut suffire pour passer à l'acte. Une phrase blessante, une petite frustration, une mauvaise note à l'école ou le déménagement d'un copain peuvent provoquer une déflagration exceptionnelle". "Il peut écrire une lettre d'adieu […] mais le plus souvent, il se penche trop par la fenêtre ou descend d'un autobus en marche. Alors les adultes parlent d'accident"

Bref, toutes ces braves personnes qui pensent que l'on ne les protège pas assez, et qui veulent réagencer le monde autour de leur nombril, ne pourraient elles pas ouvrir les yeux sur l'ambiance générale qu'elles suscitent et puissent enfin passer de l'essentialisation à l'essentiel ?

Écrit par : aoki | 27 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).