14 octobre 2017

L’ouragan Ophelia file vers l’Europe : du jamais vu depuis 1961

Jusqu’à cette nuit vendredi il se déplaçait lentement, aux alentours de 12 km/h. Passé en catégorie 2, il a accéléré ce matin. Il longe maintenant, à bonne distance, les côtes portugaise, espagnole et française.

 


ouragan,ophelia,atlantiqueVers l’est

Si sa trajectoire présumée se confirme il traversera l’Irlande et l’Écosse. Attention la secousse! Il sera alors repassé en catégorie tempête tropicale mais restera très violent. Pour ces deux régions il apparaîtra comme une tempête automnale particulièrement vigoureuse.

Dans une courte présentation vidéo, BFMTV annonce que cet événement est rarissime. Il faudrait remonter à 1961 pour trouver un ouragan qui file directement vers l’Europe. En effet les cyclones tropicaux se forment en général plus au sud et les vents dominants les poussent vers l’Amérique centrale.

Ici Ophelia a pris une direction opposée et remonte directement vers l’Europe. La raison est simple: il est apparu à une latitude plus au nord que celle où les cyclones se forment habituellement. Il a été ensuite pris directement dans le flux dominant d’ouest de cette latitude.

Statistiquement c’est peu fréquent. Mais est-ce rarissime, comme le suggère la vidéo mentionnée? Faut-il dramatiser cet événement? Une recherche dans les années passées montre que 1961 a bien connu un tel événement, voire deux.

 

 

ouragan,ophelia,atlantiqueDebbie, Grace et les autres

L’ouragan Debbie (image 1) s’était formé très à l’est du plan d’eau atlantique. Après un démarrage timide vers le nord-ouest et un renforcement, il avait viré plein est sans aller frôler l’Amérique et avait terminé sa course vers l’Irlande. Quant à Jenny il s’était formé dans les petites Antilles et avait ensuite pris une direction inhabituelle nord-est, puis est, avant de faire un petit pas de danse (image 2).

Autre information dans le 20 Minutes:

« La particularité d’Ophelia n’est pas l’impact qu’elle pourrait avoir sur le continent européen, mais bien le fait qu’une tempête tropicale de cette ampleur touche sa côte atlantique. «C’est très spécial, explique Klaus Marquardt de Meteonews à nos confrères alémaniques. Je travaille comme météorologue depuis quinze ans et je n’ai jamais vu ce type de trajectoire. »

Ah la la!… S’il avait consulté les archives plutôt que sa mémoire… Car il y a eu l’ouragan Vince, de catégorie 1. Le 11 octobre 2005, soit douze ans en arrière, il touchait l’Espagne après un parcours presque plein est (image 3).

ouragan,ophelia,atlantiqueEntre le 4 et le 6 octobre 2009, soit huit ans en arrière, la tempête tropicale Grace  a suivi un étrange parcours (image 4). S’étant formée à une latitude inhabituelle elle a pris une direction vers l’est, a fait là aussi un pas de danse, puis est allée s’éteindre en mer Celtique.

 

 

3,5 milliards

Il arrive que des restes d’ouragans arrivent en l’Europe après avoir survolé le sud des États-Unis. Ce sont alors de simples tempêtes. Mais que des tempêtes tropicales ou des cyclones prennent dès leur formation la direction de l’est est effectivement plus rare.

Pour autant l’Europe n’est pas à l’abri de tempêtes extrêmes, presque aussi fortes que des ouragans tropicaux. La Bretagne se souvient encore de l’épisode extrême qui s’est déroulé il y a exactement 30 ans dans la nuit du 15 au 16 octobre 1987.

ouragan,ophelia,atlantiqueL’anémomètre de la pointe du Raz fut cassé par la violence d’une bourrasque alors qu’il mesurait une pointe de vent à 220 km/h, ce qui laisse penser que des rafales devaient dépasser cette vitesse. « L’ouragan de 1987 », c’était des vents de force 12 (le maximum de l’échelle) dignes d’un ouragan, une pression centrale chutant à 948 hPa, et des vagues de 16 mètres à Ouessant et Belle-Île-en-Mer.

Cette intempérie coûta 23 milliards de francs (l’équivalent de 3,5 milliards d’euros).

« En France, les dégâts ont été estimés à environ 23 milliards de Francs à l'époque, soit 3,5 milliards d’euros. Des forêts entières furent ravagées, quasiment le quart de la surface des bois de Bretagne ne résistèrent pas à ces vents surpuissants. »

 

 

ouragan,ophelia,atlantiqueCoup de chaud

« L’ouragan est considéré comme l’un des six sinistres les plus chers au monde depuis 1970, après l’ouragan Andrew aux États-Unis (1992), le séisme de Northridge en Californie (1994), le cyclone Mireille au Japon (1991), la tempête de l’hiver 1990 en Europe, l’ouragan Hugo à Porto Rico (1989). »

Au fait, bien joli prénom qu’Ophélie. Celui d’une héroïne de Shakespeare, comme le rappelle Wikipedia:

« Ophélie est un personnage de fiction de la tragédie d’Hamlet, l’une des plus célèbres pièces de William Shakespeare. Dans cette tragédie, elle est la fille de Polonius et la sœur de Laërte. Elle sombre dans la folie et meurt, par accident ou par suicide, lorsque Hamlet (son amant qui l’a délaissée) assassine son père. »

Dernier point: le passage d’Ophelia au large de l’Europe fait office de pompe à chaleur. L’ouragan aspire de l’air chaud et du sable des Tropiques. Il générera de douces températures ce week-end et les jours suivants (voir l’animation en fin d’article). Peut-être même des pointes à 30° à Biarritz, selon Météo France.

ouragan,ophelia,atlantique

 

Mais, non, ce n’est pas encore l’été indien.

 

 

 

 

 

 

Dimanche 15 à 09:00:

ouragan,ophelia,atlantique 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13:58 Publié dans Environnement, Météo, Ouragans | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : ouragan, ophelia, atlantique | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Ophelia s'est renforcé aujourd'hui et est passé en catégorie 3, avec des vents à plus de 200 km/h. Il pourrait encore être en catégorie 1 en abordant les côtes du sud-ouest de l'Irlande lundi.

Écrit par : hommelibre | 14 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"Mais, non, ce n’est pas encore l’été indien."

Des pointes de 30° à Biarritz....

Quelle est la bonne température pour l'été indien... John?

Écrit par : Patoucha | 14 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

C'est la période qui le définit, soit fin octobre en Amérique du nord, et la Saint-Martin début novembre en Europe.

Ici il y d'abord les remontées chaudes du sud sur le flanc ouest de l'anticyclone. Ensuite sur l'ouest de la France il y aura l'effet de l'ouragan.

Écrit par : hommelibre | 14 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

À propos de l'été indien, lire https://fr.wikipedia.org/wiki/Été_indien
Pour moi, ce que nous sommes en train de vivre depuis plusieurs jours, c'est bel et bien un magnifique été indien.

Écrit par : Mario Jelmini | 15 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

@ Mario:

Soit. Je précise encore:

l’expression « été indien », ou « été des indiens » au Canada, ne concerne que le nord des États-Unis et le Canada. Avant que Jo Dassin n’en fasse un tube l’expression était peu connue en Europe. Elle ne doit donc pas être utilisée ici.

En France il y a l’été de la Saint-Denis (9 octobre) et l’été de la Saint-Martin (11 novembre).

Ensuite sur la période: un ancien Science & Vie place la période entre mi-septembre et mi-novembre (ce qui est très, voire trop précoce). De plus en Amérique la doueur doit venir après les premières gelées, sans quoi ce peut être encore la fin de l’été précédent.

https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/qu-est-ce-que-l-ete-indien-7120

Écrit par : hommelibre | 15 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"Elle [cette expression] ne doit donc pas être utilisée ici."
Et pourquoi pas? Ce ne serait pas la première fois qu'une expression venant d'Amérique du nord serait utilisée en Europe! En fait, elle est devenue d'usage courant en francophonie dans le sens judicieusement indiqué par Wikipédia:
- "une période de temps ensoleillé et radouci, après les premières gelées de l’automne et juste avant l’hiver. Elle se produit en octobre ou au début de novembre dans l’hémisphère nord";
- "les caractéristiques pour considérer qu'il y a un été des indiens sont les suivantes:
• Il se produit à l'automne, le plus souvent entre le début du mois d'octobre et le milieu du mois de novembre, après une période de gel;
• La période de redoux doit durer au moins trois jours où la température sera d’au moins 5 °C au-dessus de la normale saisonnière;
• Il n'y aura que peu ou pas de précipitations, c'est-à-dire moins de 5 mm de pluie dans une même journée. Les journées seront donc ensoleillées avec des matins brumeux et les nuits sont souvent froides."

Écrit par : Mario Jelmini | 15 octobre 2017

Oui, les critères de désignation permettent l'extension de la période. Sauf qu'il manque le gel.

Et les indiens...
:-)

Écrit par : hommelibre | 15 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"En France il y a l’été de la Saint-Denis (9 octobre) et l’été de la Saint-Martin (11 novembre)."

L'été de la Saint-Denis joue les rallonges à la plus grande joie de commenter et de prendre le petit-déj au soleil :)

Je croise les doigts pour une prolongation à la Saint-Martin! :)

Écrit par : Patoucha | 15 octobre 2017

C'est vrai ça MJ, hommelibre s'ingénie à nous gâcher notre été indien....! :-P

Écrit par : Patoucha | 15 octobre 2017

J'habite la Vallée de Joux, où le ciel est particulièrement limpide tous ces jours.
Je répète: "période de temps ensoleillé et radouci, après les premières gelées de l’automne" (Wikipédia). Les premières gelées, nous les avons eues.

Pour votre gouverne, la tribu d'indiens qui peuple notre vallée est celle des Combiers...

Écrit par : Mario Jelmini | 15 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

"... Pourquoi le hêtre? – À cause de Hamlet. – Hamlet? – Ah que, hêtre ou ne pas hêtre. – … télé la question … "

MDR MDRRRRRR C'est pas chic de le faire passer pour plus con qu'il ne l'est!? :))))))

Écrit par : Patoucha | 15 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

À 17h00 cette après-midi,

Écrit par : Mario Jelmini | 15 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Je recommence.
À 17h00 cette après-midi j'étais au lieu dit Les Croisettes, au-dessus du village de L'Abbaye (vallée de Joux), à 1200 mètres d'altitude. Il y faisait 22 degrés à l'ombre! Même les Canadiens doivent nous envier ça...

Écrit par : Mario Jelmini | 15 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Pour nous aux Québec ca prend absolument un gel au sol suivi d'un redoux pour déclarer un été indiens
Bonne journée

Écrit par : Martin St-Francois | 14 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

@ Martin St-Francois:

Merci pour cette précision/confirmation.

Écrit par : hommelibre | 14 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).