25 août 2017

Identité sexuelle : X, comme X-Files

Le Canada vient d’autoriser la mention « X » pour désigner le sexe de personnes qui ne s’identifient ni comme femmes ni comme hommes. Mais existe-t-il vraiment un sexe neutre? Ou la vérité est-elle ailleurs comme dans la série X-Files?

 


sexualité,transgenre,genre x,canada,france,hermaphrodisme,féminin,masculin,x-files,bébé,juge,justiceCréer la loi?

Une demande de mention sexe neutre avait été présentée aux juges français dans la ville de Tours. Acceptée en 2015, elle a été finalement rejetée en appel en mai 2017. Le vice-procureur de l’époque, Joël Patard, s’était opposé à la demande et précisait:

« Né, selon son médecin, avec un «vagin rudimentaire» et un «micropénis», mais pas de testicules, il souffre d’avoir été mis dans la case masculine dès sa naissance. (…) Il voulait ne plus voir mentionnée de manière aussi tranchée son appartenance à la catégorie masculine. Les pièces qu’il fournissait ne permettaient pas non plus de le ranger tout aussi facilement et catégoriquement dans l’autre catégorie juridique : on n’en connaît que deux, masculin ou féminin. »

Et le vice-procureur ajoutait, après avoir fait appel du premier jugement:

« J’ai fait appel non pas par esprit d’opposition forcenée, mais simplement pour connaître également la position d’un autre niveau de juridiction et dans la mesure aussi où, toute compréhensible que soit cette demande, elle vient quand même heurter le corpus législatif et réglementaire tel qu’on en dispose actuellement et tel qu’on l’applique. (…) On n’est pas non plus dans le rôle du législateur pour créer la loi là où elle n’existe pas encore ou pour la modifier sur les points qui existeraient déjà. »

 

 

sexualité,transgenre,genre x,canada,france,hermaphrodisme,féminin,masculin,x-files,bébé,juge,justiceHermaphrodisme

Deux points sont questionnés ici:

1. Les juges peuvent-ils remplacer l’instance législative s’ils sont devant une situation non prévue par la loi? Ont-ils légitimité et pouvoir pour créer de toutes pièces une identité sociale d’un individu, allant au-delà du législateur et remodelant les questions identitaires sans débat de société?

La République des juges aurait ceci de dangereux: personne ne contrôlerait les décisions sociétales prises par les tribunaux. Nous devons refuser aux juges le droit de prendre une décision sans qu’un texte de loi spécifique et explicite n’existe. La marge d’appréciation des juges, qui aboutit à des adaptation des textes (la jurisprudence), ne peut exister sans texte fondamental sur lequel on s’appuie et dont on précise ou reformule l’esprit.

Les questions identitaires sont devenues des ferments de réflexion et de controverse. Avec un biais: si par exemple il est bien de défendre l’identité culturelle (et ethnique) des amérindiens, celle des musulmans, celle des minorités sociales, celle des personnes transgenre, il est devenu mal de défendre celle des européens caucasiens.

2. Dans le cas présenté à Tours il s’agit d’une anomalie physiologique nommée hermaphrodisme, et non d’un état permettant d’envisager une reproduction. La maladie ou l’incomplétude ne sont pas la norme. L’hermaphrodisme est défini par le cnrtl.fr comme une « Anomalie tout à fait exceptionnelle caractérisée par la coexistence chez un même sujet de tissu testiculaire et de tissu ovarien. »

 

 

sexualité,transgenre,genre x,canada,france,hermaphrodisme,féminin,masculin,x-files,bébé,juge,justiceAssignation

Le mots est clair: anomalie. On parle de choisir son genre sexué par son ressenti personnel. Or il n’y a pas de choix dans ce cas: le développement des organes sexuels de cette personne n’est pas allé à son terme. On devrait peut-être stipuler, plutôt que X: sexe incomplet, indéfini ou inabouti. Mais comme on a peur de dire les choses, à savoir que l’hermaphrodisme est une maladie, et si peur d’offenser des électeurs potentiels, on invente de toutes pièces une catégorie qui est une chimère.

Au Canada le gouvernement vient d’inventer cette nouvelle catégorie en approuvant la mention X  pour les personnes qui ne s’identifient ni à un homme ni à une femme. Ainsi n’importe qui, et non les seules personnes souffrant d’hermaphrodisme, pourra décider de son identité sexuelle selon son ressenti, sans plus d’objectivation par le corps ni de preuve à fournir de cette identité.

Or un groupe humain a besoin d’avoir des repères en commun, et donc des désignations communes fondées sur l’observation de faits objectifs. Avec la disposition du sexe X il y a un schisme entre le corps objectif et la représentation subjective de soi, et une perte d’un repère commun majeur.

Que des personnes se sentent plutôt féminines ou masculines dans leur manière d’être au monde, de vivre leur sexualité et de ressentir leur identité ou leurs désirs est une chose. Cela indique au moins que masculin et féminin sont bien deux statuts et vécus différents. De plus je reconnais aussi aux personnes hermaphrodites la légitimité de refuser d’être opérées et assignées de force à un sexe plutôt qu’à l’autre.

 

 

sexualité,transgenre,genre x,canada,france,hermaphrodisme,féminin,masculin,x-files,bébé,juge,justiceGénétique

Mais la société doit-elle accepter de s’éloigner à ce point des marqueurs objectifs (corporels, biologiques) et laisser toute la place à la subjectivité? Je ne le pense pas. Il me semble même y avoir une sorte d’arnaque sur cette question. C’est ainsi que le 30 juillet dernier un média associé à la chaîne CNN annonçait en titre:

« Un homme transgenre donne naissance à son premier enfant. »

Plus loin le corps de l’article précise:

« Né femme, Trystan a décidé de prendre des hormones depuis une décennie, mais a arrêté après avoir appris qu’il était enceinte. »

Trystan est donc une femme. Elle voulait être homme et a pris des hormones masculines à cet effet. Elle s’est mise en couple avec un homme. Mais elle a gardé tous ses attributs sexuels et génétiques féminins, ainsi qu’une pratique hétérosexuelle. C’est cela qui lui a permis de devenir enceinte et d’avoir un enfant: parce qu’elle était toujours une femme.

En fait elle n’a jamais vraiment été un homme dans son corps, dans sa physiologie ou dans sa génétique. Elle ne l’a été que dans ses propres représentations. De la même manière qu’un comédien peut aussi se sentir dans la peau de Jules César sur scène.

 

 

sexualité,transgenre,genre x,canada,france,hermaphrodisme,féminin,masculin,x-files,bébé,juge,justice1984

Non, un homme n’a pas accouché de son premier enfant. Comme dans X-Files, la vérité est ailleurs. Titrer qu’un homme transgenre donne naissance à un enfant est sot et abusif. Car il s’agit d’une femme, une femme se voulant plus homme grâce à des hormones. Mais ce n’est pas l’homme qui donne naissance, c’est bien la femme! Trystan est restée anatomiquement et génétiquement une femme.

Les politiciens et politiciennes qui autorisent le sexe dit neutre ne pensent pas. Ils suivent complaisamment les minorités et les marges qui leur donneront une possible majorité électorale.

Soit, plongeons dans le monde confus des mélanges de genre. Mais qu’on nous épargne cette manière de tordre le langage pour le faire correspondre à l’idéologie du moment: « … mais a arrêté après avoir appris qu’il était enceinte ». Ou bien l’on parle d’un homme et l’on accorde l’adjectif avec le masculin, et donc l’homme n’est pas enceinte mais enceint – ce qui est physiologiquement impossible. Ou bien l’on parle de la femme et toute la phrase doit passer au féminin.

Torturer la langue, semer la confusion et dénaturer les concepts est un exercice prisé par les régimes totalitaire. Remember 1984.

 

 

 

11:33 Publié dans Philosophie, Politique, Repères | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : sexualité, transgenre, genre x, canada, france, hermaphrodisme, féminin, masculin, x-files, bébé, juge, justice | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Homme, femme ou hermaphrodite, la seule véritable question est de savoir qui ira au paradis et qui en enfer.
Jésus nous a donné une précieuse indication à ce sujet (qui ne saurait être hors sujet):
"Lorsque vous ferez (...) du mâle et de la femelle un seul et même être, de façon à ce que le mâle ne soit plus mâle et que la femelle ne soit plus femelle, (...) alors vous entrerez dans le Royaume”
(Évangile extra-canonique de Thomas, logion 22).

Pour sa part, l'épistolier a écrit: “Il n’y a plus ni homme, ni femme; car tous, vous êtes un en Jésus-Christ” (Galates 3:28).

De là à se demander si Jésus était X...

Écrit par : Mario Jelmini | 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

"alors vous entrerez dans le Royaume”
... du féminisme!

Féminisme avant la lettre! :)))))

Écrit par : Patoucha | 25 août 2017

@John

Cela se passe au Canada, avec Trudeau.... Cela vous étonne!?

Écrit par : Patoucha | 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

J'ai écouté votre chanson "Homme libéré" : je ne crois pas comme vous que les pères qui savent cuisiner, s'occuper des enfants, faire la lessive, le ménage et les emplettes, bref ceux qui partagent le travail de la maisonnée avec la mère de leurs enfants, perdent de leur virilité.

Selon vous ce ne seraient plus de vrais hommes, mais des êtres un peu efféminés ?
Les enfants ont tout à y gagner, d'être pris en charge à part égale par leur père et leur mère.

Ce sont plutôt des hommes libérés du carcan dans lequel ils étaient enserrés autrefois, quand ils ne participaient que trop peu à l'éducation des enfants, quand ils n'étaient que le père qui dictait les règles de conduite et qui punissait.

Écrit par : Zinnia | 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

@ Zinnia

"quand ils ne participaient que trop peu à l'éducation des enfants"

A vous lire, on a l'impression que pour vous l'éducation c'est ce que fait la femme, et le temps quelle y passe.

vous semblez oublier que le rôle éducatif des hommes et des femmes est différent, les délires égalitaristes actuels ne changent rien à cette réalité.

http://www.jafland.info/post/La-fonction-paternelle-dans-l-education

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-place-des-peres-et-des-meres-145293

http://cidp31.free.fr/CIDP/dossiers/le_pere.htm

"savent cuisiner, s'occuper des enfants, faire la lessive, le ménage et les emplettes, bref ceux qui partagent le travail de la maisonnée avec la mère"

donc vous voulez un temps de taches ménagères égal pour les hommes et les femmes.

le temps contraint des hommes et des femmes est identique, les femmes sont majoritaires au foyer et en temps partiel voulu, elles ne voudraient pour rien au monde aller au travail pendant que le père maternerait les enfants en bas âge, les deux tiers ne cuisinent plus, le repassage idem, idem la couture le tricot, elles n'effectuent pas les taches domestiques qu'effectuent les hommes (gros travaux dans la maison, réparation de véhicules).

donc l'égalité en temps pour les taches ménagères c'est du foutage de gueule pas autre chose

Écrit par : leclercq | 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

Cher Monsieur Goetelen,

Ce message est hors sujet, j’en suis bien conscient, mais je me permets de vous l'adresser en espérant que grâce à votre blog et/ou vos relations vous pourrez contribuer à informer la population genevoise pour qu'elle signe la pétition et nous aide à sauver de la destruction ce petit bijou architetural qu'est le Jeu de l'Arc.

Ce superbe bâtiment fait partie de notre patrimoine, de notre culture et de nos racines et il faut absolument le sauvegarder pour nos descendants.

Merci par avance de faire tout ce que vous pouvez, car il est bien difficile de lutter seul contre le rouleau compresseur de la pensée unique qui s'en prend désormais à notre patrimoine architectural:

https://www.change.org/p/antonio-hodgers-sauvons-le-jeu-de-l-arc-des-d%C3%A9molisseurs?source_location=minibar

et aussi:

https://www.facebook.com/contrelenlaidissement

Chaleureuses Salutations!

Écrit par : Arthur | 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

" je ne crois pas comme vous que les pères qui savent cuisiner, s'occuper des enfants, faire la lessive, le ménage et les emplettes, bref ceux qui partagent le travail de la maisonnée avec la mère de leurs enfants, perdent de leur virilité."

En plus du boulot Zinnia!? Durant les week-end?, avant et après le boulot? Et OUF! le soir "s'occuper" de sa femme..... Quelle santé! Une sacrée machine cette homme!

Écrit par : Patoucha | 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

De nos jours, dans certaines familles, le père et la mère réduisent chacun le temps de leur occupation professionnelle pour se partager la garde des enfants et le travail à la maison.

Je ne vois pas en quoi les hormones masculines empêcheraient les hommes de préparer les repas ou d'emmener les enfants à l'école et de faire les devoirs avec eux.

Je ne dis pas que les hommes doivent en faire plus que les femmes, je dis seulement qu'il peut y avoir un partage équitable du temps consacré à la bonne marche de la maisonnée.

Écrit par : Zinnia | 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

@ Zinnia

équitable, le temps contraint des hommes et des femmes est identique, qu'est que vous voulez de plus équitable ?

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1372773?sommaire=1372781

ne lisez pas que les conclusions lisez tout.

"Je ne vois pas en quoi les hormones masculines empêcheraient les hommes de préparer les repas"

euh les hormones féminines empêchent bien les femmes de faire les gros travaux de bricoler de réparer les voitures.

"ou d'emmener les enfants à l'école"

c'est vrai que maintenant les enfants on les emmène à l'école, euh ils ne savent plus marcher?

moins il y a d'enfants plus les femmes les couvent. comme ça elle peuvent papoter devant l'école avec leurs copine, et même être encore en train de papoter à 11h 1/2, à la sortie des classes, où rentrer à la maison faire du facebook avec les copines.

ou d'emmener les enfants à l'école

Écrit par : leclercq | 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

leclercq & Patoucha @ C'est un faux débat. Le partage des rôles comme autrefois est en train de disparaître et comme toujours il y a des avantages et des inconvénients. Les femmes contribuent plus à faire bouillir la marmite de la famille, les hommes en retour s'occupent plus des choses de tous les jours dans la maison. J'aurais parfaitement accepté une telle situation, m'occuper de mes enfants n'aurait jamais paru à mes yeux une tache dégradante, bien au contraire.
Sur ce point, notre société a changé, et changé en bien. Vivent les femmes constructives et pleines de bonne volonté qui se jettent à l'eau pour une société où elles travaillent à la place d'immigrés de je ne sais où, vivent les hommes qui comprennent cela et font avec au mieux ! A bas les horreurs du genre Coline de Senarclens, hargneuses, stupides et méchantes !

Écrit par : Géo | 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

@ Géo

" Le partage des rôles comme autrefois est en train de disparaître"

disparaitre !!!

"le rapport particulier qu’elle entretient avec ses enfants en bas âge. Malgré les injonctions féministes, les femmes continuent à vouloir s’occuper de leur progéniture."

http://www.acrimed.org/Je-suis-bankable-Eugenie-Bastie-consacre-elle

"Vivent les femmes constructives et pleines de bonne volonté qui se jettent à l'eau pour une société où elles travaillent à la place d'immigrés de je ne sais où"

elles travaillent à la place d'immigrés !!!

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article365

"Paglia rappela poliment mais fermement à ses contradicteurs que si les « femelles alpha » pouvaient en effet aujourd’hui rejoindre les hommes dans la gestion du monde, elles n’étaient guère sur le point de les remplacer. Et leurs brillantes carrières sont rendues possibles par des légions d’hommes travailleurs, preneurs de risque et innovants."

Écrit par : leclercq | 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

Calendula@ Juste pour vous signaler ceci : dans l'impossibilité de vous répondre sur le site de Marie-France de Meuron, puisque celle-ci, dans son immense malhonnêteté intellectuelle, supprime toujours les répliques à ses commentaires.
Si la question apparaît dans un blog plus ouvert...

Écrit par : Géo | 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

Puisqu'on y est, j'ajouterai l'immense malhonnêteté intellectuelle de Hélène Richard-Favre, qui ne publie que les commentaires qui la caressent dans le sens du poil ou auxquels elle a des arguments pour répondre.
Honneur à homme libre d'avoir l'esprit plus large.

Écrit par : Mario Jelmini | 26 août 2017

Calendula@ "L'euthanasie active pour les êtres humains est assez rare en milieu hospitalier ou en résidence pour personnes âgées."
Elle est assez rare parce qu'elle est absolument interdite en CH. Le reste de votre échange avec M-F de Meuron est trop nul pour y revenir. Cela vole vraiment très bas...

Écrit par : Géo | 27 août 2017

Répondre à ce commentaire

@Géo,

Merci pour votre feed-back, qui a le mérite d'exister, même s'il est hors-sujet ici !
Quand on pense qu'autrui vole très bas, on admet qu'au moins il vole ! ;-)))

Cela dit, je constate qu'il est important pour vous de me faire savoir ( ainsi qu'aux autres lecteurs) que ce que j'écris n'est pas à la hauteur de vos attentes.
Mais c'était déjà acquis !
J'imagine qu'il y a un plaisir particulier à le répéter. :-D

Écrit par : Calendula | 27 août 2017

Répondre à ce commentaire

"J'imagine qu'il y a un plaisir particulier à le répéter. :-D"
Absolument, et d'ailleurs vous répétez aussi l'occasion de me répéter :
"Si je me souviens, la mort est survenue pendant que l'affaire judiciaire était encore en cours."
Cette formulation pèche par ignorance : le frère aîné s'est suicidé avec les moyens du bord (sac de plastique) à cause de l'attitude ignoble de ses deux frères...

Écrit par : Géo | 28 août 2017

Répondre à ce commentaire

Calendula @ Réponse à vous de M-F de M sur ce sujet : "Il y a ambivalence quand quelqu'un demande de l'aide." (à Exit...)
Comme si le pento-barbital de sodium pouvait s'obtenir sans ordonnance à la pharmacie la plus proche...
C'est exactement ce genre de malhonnêtetés que je reproche à la tenancière du blog, et elle ne passerait évidemment jamais mon message...

Écrit par : Géo | 29 août 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).