15 août 2017

Espagne : « capitalismophobie », racisme, exclusion et attaques contre les touristes

Selon M6, les Espagnols en ont ras-le-bol. Pas des Espagnols, non: les Espagnols, selon le titre de l’info. Dit comme ça on penserait que tous les Espagnols en ont ras-le-bol. Mais de quoi? Du tou-tou, du touriste.

 


espagne,tourisme de masse,arran,barcelone,nuisance,préférence localeAutochtones

À Barcelone par exemple les touristes écument les terrasses, souillent les rues et laissent leurs déchets en tas sur des trottoirs. Au matin les habitants déambulent entre des paquets d’immondices.

Autre problème: les locations d’appartement de vacances entre particuliers, qui font exploser les prix de l’immobilier au détriment des locaux. Sans compter les nuisances sonores de voisinage de palier quand ils rentrent soûls en pleine nuit.

Le tourisme représente 12% de l’économie espagnole. Une rentrée importante dans ce pays touché par un fort chômage. Le soleil assuré et les plages de rêve sont de puissants attracteurs. Certes en accueillant des étrangers en si grand nombre, même touristes et européens, il y a des risques de débordement. Quand on n’est pas chez soi on est parfois moins attentif ou attentive à l’environnement, comme par une régression de la responsabilité individuelle favorisée par l’éloignement de sa propre région.

Cependant les touristes sont une population variée. Certains visitent les monuments, d’autres font de la marche dans des natures sauvages. D’autres boivent toute la soirée et vomissent dans les ruelles en milieu de nuit. C’est dégoûtant bien sûr, que les vomis soient étrangers ou autochtones.

 

 

espagne,tourisme de masse,arran,barcelone,nuisance,préférence localePréférence nationale

À défaut de recevoir de bons visiteurs bien éduqués, un groupuscule espagnol suivi par une petite partie de la population veut mettre les touristes au pas ou les rejeter hors des frontières.

Les groupuscules Endavant et Arran sont les fers de lance de ce mini-combat estival. Ils sont affiliés à l’extrême-gauche capitalismophobe espagnole. Manifestations de rue, slogans peints sur les murs, sabotage de vélos de vacances, fumigènes, analyse politique plus que sommaire (le capitalisme est le méchant exploiteur des travailleurs espagnols et le touriste en est son suppôt).

Je comprends que ceux qui vivent dans leur ville et leur quartier souhaitent voir leur mode de vie respecté. Les nuisances sonores, les déchets, les débordements, ne font visiblement pas partie de ce mode de vie. Mais depuis des décennies l’Espagne est une des zones de vacances de l’Union Européenne.

On va aux Baléares en grande partie pour les fêtes nocturnes débridées, moins pour contempler la faune des insectes de ces îles! Et avec les nuisances invasives (le terme invasion est utilisé par l’extrême-gauche espagnole) vient le flot d’argent.

 

 

espagne,tourisme de masse,arran,barcelone,nuisance,préférence localeExclusion

Puis le flot d’argent est dépassé par le ressenti immédiat des habitants: les nuisances. À partie de là certains veulent défendre leur pays, leur ville, leur quartier, leur immeuble. Un réflexe de défense, de préférence locale et nationale et d’exclusion de l’autre si différent et emmerdeur. C’est assez classique.

Vous avez dit défense de son homeland? De son bocal local, de son petit terroir minuscule, de son bout de trottoir? Mais c’est quoi, ça? Du nationalisme qui ne dit pas son nom? Qui veut exclure les étrangers touristes, les renvoyer chez eux, et donner aux notions de territoire et de chez-soi une nouvelle valeur politique en faveur de la souveraineté des habitants. Et selon quelle légitimité? Parce qu’on y habite, et parce qu’on se sent souvent plus responsable, propriétaire et disposant d’une autorité sur le lopin ou le quartier que l’on habite, que sur la terre des autres.

Si la gauche extrême le dit, ce doit être vrai et bien, puisque personne ne soulève les propos et intentions ouvertement discriminantes, excluantes, rejetantes, jusqu’à dire « On ne veut pas d’eux » (vidéo 1, à 45’’). On croirait entendre des Suisses après la votation du 9 février!

Ce genre de rejet et d’exclusion d’un groupe, fut-il économique et non pas ethnique, recèle le même mécanisme que le racisme. On isole un groupe, on l’attaque et le rend responsable de causer des problèmes par sa seule présence, enfin on le stigmatise publiquement.

 

 

espagne,tourisme de masse,arran,barcelone,nuisance,préférence localeBien et mal

Il faut noter que ces espagnols ne sont pas seuls à se plaindre. Le tourisme de masse encombre également Venise, où des habitants ont déjà manifesté leur désapprobation.

Il faut choisir entre de grosses rentrées d’argent avec le tourisme, et plus de chômage sans. Choix cornélien qui illustre une contradiction de la société moderne: vouloir le monde à portée de main pour tous, mais sans que cela ne nous envahisse chez nous.

Les courtes vidéos ci-dessous illustrent cette problématique émergente des invasions de touristes. Ces invasions ne sont pas nouvelles et ont déjà été signalées comme gênantes par le passé. Le fait nouveau est que le malaise des autochtones est exploité politiquement par l’extrême-gauche gauche espagnole.

Et aussi le fait qu’une habitante dise ouvertement On ne veut pas d’eux sans que cela ne suscite de commentaire sur l’exclusion, la discrimination, le racisme potentiel de ces propos encouragés par l’extrême-gauche. Cela montre que l’exclusion est admise en géométrie variable, selon qui exclut. Quand les anti-capitalistes créent des catégories puis les rejettent, c’est bien.

Moralité: défendre son pays, sa ville, son quartier, sa qualité de vie, et vouloir stopper une invasion et limiter le nombre des étrangers parce qu’ils sont migrants vacanciers (touristes), c’est bien.

Mais faire la même chose: défendre son pays, sa ville, son quartier, sa qualité de vie, et vouloir stopper une invasion et limiter le nombre des étrangers parce qu’ils sont migrants économiques, c’est mal.

Deux poids deux mesures? J’ai dû rater quelque chose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

09:55 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : espagne, tourisme de masse, arran, barcelone, nuisance, préférence locale | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Quand j'étais jeune, on rigolait sur l'Espagne en se disant que décidément l'Afrique commençait aux Pyrénées. Ce n'était pas si faux que cela. Les Espagnols, comme les Africains, ont un goût certain pour la guerre civile. Celle de 1936 est trop vieille, ils ont envie de remettre le couvert. C'est pourquoi le juge Garzon a demandé la réouverture des fosse communes. L'attaque contre les touristes rentre dans ce processus.
Grand bien leur fasse, pourvu qu'on ferme bien la frontière aux Pyrénées et qu'on les laisse s'entretuer sans intervenir...

Écrit par : Géo | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

@Géo
La différence d’avec maintenant, dans l’âge de votre automne, c’est que l’Afrique commence à la gare de Lausanne…

Plus sérieusement, je puis vous assurer que les Espagnols n’ont aucune envie de remettre le couvert. La guerre civile est encore présente dans les mémoires, du moins chez les gens cultivés, avec ses horreurs et ses ignominies perpétrées dans les deux camps. On parle encore des guerres napoléoniennes illustrées par Goya, c’est dire, un peu comme les Allemands qui reprochent encore aux Français le sac du Palatinat sous Louis XIV… (ils se sont bien vengés depuis…)

Si vous ne l’avez lu, vous conseille le livre de Michel del Castillo, vrai républicain lui, « Le Temps de Franco » qui, sans occulter du tout les violences et la répression nationalistes qui furent terribles et durables, pondère bien la vision éthérée et idéalisée que l’on lit trop souvent à propos des vaincus… Les Républicains en 1936, il n’y en avait plus lerche, les démocrates idem, aux abonnés absents qu’ils étaient, noyautés par les communistes staliniens et autres syndicalistes anarchistes.

J’ajoute que le peuple espagnol n’est pas naturellement sanguinaire, au moins pas plus que les Français de la Terreur, de la Guerre des Chouans ou de l’ère plus récente de la collabo-épuration… On l’a d’ailleurs beaucoup aidé dans cette magnifique entreprise, répétition générale du conflit à venir (Russie, Allemagne, Italie, Portugal, Angleterre, la liste n’est pas exhaustive…) en matériel et en hommes.
La violencia está en el corazón del hombre, les progrès sont lents.

Quant au juge Garzón, sa carrière s'est arrêtée en 2012.Il était surtout en attente d'intérêt médiatique...

En espérant que ce commentaire trouvera quelque intérêt à vos yeux, je vous souhaite une bonne après-midi.

Écrit par : Gislebert | 15 août 2017

Article intéressant qui pointe l'absurdité des groupuscules d'extreme gauche. Ils veulent des migrants, mais pas des touristes.... Ils se disent prolétaires, mais ne bossent jamais et sont souvent des fils de bobos.

Petit point qui a sont importance au sujet de Barcelone. La catalogne vit, depuis la crise des subprimes, une révolte anti-espagnole qui se traduit par une poussée indépendantiste, nationaliste et xénophobe. Les catalans ne s'en prennent rarement aux étrangers, ils préfèrent s'en prendre à Madrid, qu'ils accusent de tous les mots. Surtout ne pas les traiter de xénophobes, car ils vous répondront que leurs grands-parents ont été des victimes du franquisme.... Ce qui les autorisent à haïr tout ce qui est espagnol. Pourtant, il en a existé beaucoup de victimes du fascisme partout en Espagne. D'ailleurs, les touristes sont toujours les bienvenus dans le reste de la péninsule ibérique et sur les îles!

Écrit par : Riro | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

Article intéressant qui pointe l'absurdité des groupuscules d'extreme gauche. Ils veulent des migrants, mais pas des touristes.... Ils se disent prolétaires, mais ne bossent jamais et sont souvent des fils de bobos.

Petit point qui a sont importance au sujet de Barcelone. La catalogne vit, depuis la crise des subprimes, une révolte anti-espagnole qui se traduit par une poussée indépendantiste, nationaliste et xénophobe. Les catalans ne s'en prennent rarement aux étrangers, ils préfèrent s'en prendre à Madrid, qu'ils accusent de tous les mots. Surtout ne pas les traiter de xénophobes, car ils vous répondront que leurs grands-parents ont été des victimes du franquisme.... Ce qui les autorisent à haïr tout ce qui est espagnol. Pourtant, il en a existé beaucoup de victimes du fascisme partout en Espagne. D'ailleurs, les touristes sont toujours les bienvenus dans le reste de la péninsule ibérique et sur les îles!

Écrit par : Riro | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

@Riro

Très juste! Les terroristes, marocains pour la plupart, viennent de Catalogne!

Écrit par : Patoucha | 19 août 2017

Le retour d'Isabelle ......

Écrit par : Patoucha | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

Les "IMMIGRANTS WELCOM" est l'ordre de l'UE!

Écrit par : Patoucha | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

Lire "welcomE ......

Écrit par : Patoucha | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

Lire "welcomE ......

Écrit par : Patoucha | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

"Plus sérieusement, je puis vous assurer que les Espagnols n’ont aucune envie de remettre le couvert."
Vous oubliez, et Riro de même, le temps qu'il a fallu pour que l'ETA renonce à la lutte armée. Et les dégâts qu'elle a fait en s'attaquant aux petites gens au simple prétexte qu'ils étaient du PP ne s'oublient pas si vite. Parler de ça aujourd'hui dans ces régions me paraît encore difficile. Peut-être parce que je suis un gros maladroit, peut-être parce que les visages se ferment immédiatement pour tout le monde qui serait étranger et qui voudrait aborder ce sujet...
Vous parlez de la Catalogne. Ma famille était liée à celle d'un réfugié républicain établi dans le canton de Vaud. Les enfants - entre autres, moi - ont passé les vacances soit en Suisse soit en Espagne. Sur un col en face de Montserrat. Pour y aller, il fallait passer par Viladecabals, petit village sans intérêt spécial. Et un jour, on apprend que les valeureux combattants de l'ETA ont assassiné le plombier de ce bled, parce qu'il appartenait au PP...

Ce n'est pas tout : regardez les succès de Podemos, l'équivalent de Syriza ou des Insoumis français. Heureusement, la situation économique se redresse et espérons que cela dure...

Écrit par : Géo | 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

@Géo
« Parler de ça aujourd'hui dans ces régions me paraît encore difficile. Peut-être parce que je suis un gros maladroit, peut-être parce que les visages se ferment immédiatement pour tout le monde qui serait étranger et qui voudrait aborder ce sujet... »

La maladresse n'a rien à y voir, Géo, ai eu droit quasi aux mêmes réactions avec la parentèle de mon amie d’alors, basque espagnole… Les visages ne se fermaient pas vraiment, mais on éludait. Faut dire que l’ETA, c’est très récent. Je me souviens m’être promené un 1er janvier (2004 ou 2005 ?) dans les rues d’un bourg à côté de Bilbao, toutes les devantures des banques, des administrations, les guichets automatiques avaient sauté au petit matin blême… Une « nuit bleue », ce qu’ils m’ont dit.

Il faut comprendre que presque tous ont un parent (fils/fille, cousin/e, nièce/neveu…des jeunes surtout) impliqués plus ou moins directement quand ils ne sont pas en taule… Taule éloignée du Pays basque, d’où difficulté des visites, précarité des familles. Alors on se tait, car beaucoup d'autres familles comptent aussi leurs morts, explosés ou assassinés sans raison… Impossible dans ces conditions de promulguer une amnistie, trop de victimes et de blessures fraîches.

Heureusement, l’autonomie a amené un certain apaisement et l’économie du Pays basque s’en sort mieux que le reste du pays.Mais j'avoue ne pas connaître la situation actuelle.

Écrit par : Gislebert | 15 août 2017

"La maladresse n'a rien à y voir, Géo, ai eu droit quasi aux mêmes réactions avec la parentèle de mon amie d’alors, basque espagnole…"

Amusant de constater qu'il ne vous vient pas à l'idée que VOUS auriez pu aussi vous montrer maladroit, vous qui savez vous montrer insultant sans raison valable : traiter qqn d'alcoolique parce que cette personne a mis en ligne un passage du livre de Allen Dulles, "les Secrets d'une Reddition". Livre dont je recommande la lecture à quiconque s'intéresse au rôle de la Suisse durant la WW II...

Écrit par : Géo | 16 août 2017

Répondre à ce commentaire

Vous me la baillez belle, Géo, avec Allen Dulles… Allez un peu voir sa biographie, celle de son grand frère aussi, sa situation personnelle dans la United Fruit et les conflits d’intérêt que cela pouvait amener avec son poste dans l’administration américaine… Alors pour ce qui est de la probité du personnage, vous repasserez… La Suisse lui ayant laissé toute latitude pour son réseau de renseignement pendant la guerre, il n’allait pas en écrire du mal…

Et puis vous-même êtes mal placé pour venir parler d’insultes et me faire la leçon, vos commentaires les plus fleuris à l’égard de ceux avec lesquels vous êtes en désaccord sont riches de divers noms d’oiseaux (connards, merdeux…liste non exhaustive). Vous êtes co-responsable de l'inflation verbale qui a amené HL à intervenir.

Écrit par : Gislebert | 16 août 2017

"Vous êtes co-responsable de l'inflation verbale qui a amené HL à intervenir."
C'est faux, c'est moi qui ai demandé à HL d'intervenir. Et non Patoucha...
Malheureusement, HL a supprimé ma demande et si elle était injurieuse, c'est parce que je pense qu'il faut répondre aux injures par les injures.

Votre appréciation de Allen Dulles : lisez son livre, on pourra toujours en parler après. Les gens qui jugent sans avoir lu ne méritent pas beaucoup de respect...
Comme le dit un humoriste qui plaît beaucoup aux gens de votre bord : je ne vous aime pas, Gislebert. Les raisons pour cela sont nombreuses et il suffit de lire vos commentaires pour le comprendre...

Écrit par : Géo | 16 août 2017

Répondre à ce commentaire

Vous ne m’aimez pas, comme c’est dommage… Et cela sans mieux me connaître, sans rien rien savoir ni de mes opinions politiques, ni de ma trajectoire personnelle ou professionnelle (catégorie où l’on est rarement du bord où vous me classez…) Amusant. Moi, je commençais à m’attacher à vous, à apprécier vos commentaires à l’emporte-pièce. Faudra me faire une raison, on ne peut pas plaire à tout le monde. Je clos là.

Écrit par : Gislebert | 16 août 2017

Les Barcelonais doivent sabrer le champagne ce soir. Les méchants touristes en ont pris plein la gueule...
Ce soir, sur France 24, on parle d'attaque terroriste. On ne sait donc pas s'il s'agit des extrémistes catalans anti-touristes ou de vulgaires djihadistes...

Écrit par : Géo | 17 août 2017

Répondre à ce commentaire

Treize morts pour l'instant, des dizaines de blessés, personne ne va rien sabrer, ni à Barcelone, ni ailleurs. Sans autres commentaires.

Écrit par : Gislebert | 17 août 2017

Répondre à ce commentaire

@Gislebert :)

"Je ne vous aime pas" LOL....

Prenez cela d'où ça vient Gislebert! Il n'aime personne, et projette ses insultes sur les autres. Comme mauvaise foi on ne fait pas mieux! Moi, il me maudit comme le font Les lavettes dits "hommes" et cette blogosphère à battu les records.

Écrit par : Patoucha | 19 août 2017

J'apporte les dernières infos:

Attentat à Barcelone : ce que l'on sait

Par LIBERATION, avec AFP — 17 août 2017 à 17:38 (mis à jour le 18 août 2017 à 00:00) Rxtraits

*Vers 17 heures une fourgonnette a percuté la foule sur La Rambla, une artère très passante de Barcelone, ce jeudi. Selon plusieurs médias espagnols, une dizaine de personnes au moins ont été tuées. La Vanguardia fait notamment état de douze morts. De son côté, la police espagnole faisait état à 21 heures de 13 morts et plus 80 blessés, dont 15 très grièvement.

.... C’est l’artère la plus touristique de la ville.

Un «attentat terroriste» revendiqué par l’EI

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq et relayé par le centre américain de surveillance des sites jihadistes, SITE. «Les assaillants de l’attaque de Barcelone étaient des soldats de l’Etat islamique», indique le communiqué, ajoutant que «l’opération a été menée en réponse aux appels à cibler les Etats de la coalition» internationale antijihadistes opérant en Syrie et en Irak.
Le conducteur en fuite

Deux suspects ont été arrêtés. Les deux hommes, présentés comme un Espagnol et un Marocain, sont liés à l’attaque, mais aucun des deux n’est le conducteur de la camionnette, qui est toujours en fuite, a annoncé tard dans la soirée le porte-parole de la police catalane.

Un témoin a dit avoir vu dans la camionnette «un homme très jeune, d’une vingtaine d’années, au visage mince». La police avait fait état d’une personne retranchée dans un bar, avant de préciser que tous les établissements de la zone ont été évacués.
Profil d’un des suspects

Un des deux suspects arrêtés a dans un premier temps été présenté comme Driss O. par un porte-parole du Syndicat unifié de policiers (SUP). Le suspect est né en 1989 au Maroc. Il se présente sur une page Facebook à son nom, depuis rendue inaccessible, comme originaire de Marseille. L’homme était déjà connu des services de police espagnols pour des faits de violences et a déjà été incarcéré en Espagne, selon El Pais. Selon le quotidien El País, un homme répondant à ce nom se serait présenté dans la soirée au commissariat et aurait nié être l’auteur de l’attaque. L’homme a expliqué s’être fait voler ses papiers d’identité. Selon les enquêteurs cités par le quotidien, il se pourrait que son petit frère lui ait volé ses papiers d'identité.

La zone a été immédiatement été fermée par un cordon de sécurité et cinq ambulances et une vingtaine de véhicules de police se trouvaient sur place, a constaté le correspondant de l’AFP. Les stations de métro et de chemins de fer ont été fermées et la population priée par les autorités de se tenir éloignée de la zone de l’attaque. La police demande aux habitants de rester chez eux et d’éviter les déplacements non indispensables.

... Le palais royal espagnol condamne l’attaque en assurant: «ils ne nous terroriseront pas».
(..)

http://www.liberation.fr/planete/2017/08/17/attentat-a-barcelone-ce-que-l-on-sait_1590478

Écrit par : Patoucha | 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

Err: Extraits

Écrit par : Patoucha | 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

En attendant, les djihadistes et les militants anti-tourisme ont la même cible...et je suis sûr que les anti-touristes se réjouissent de ce qui est arrivé.

Écrit par : Géo | 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

L'Espagne sous attentats!

Espagne : 5 terroristes abattus lors d’un troisième attentat à Cambrils
Publié par Christian Larnet le 18 août 2017

Vers 3 heures du matin, un attentat s’est produit dans la ville de Cambrils en Espagne au sud ouest de Barcelone. Les 5 terroristes, qui portaient des ceintures d’explosifs, ont été tués. 6 civils et 1 policier ont été blessés.

Nous allons suivre les événements pendant une partie de la journée, et vous amener avant les grands médias toutes les informations sans aucun filtre, comme nous l’avons fait hier. Pour cela, cet article est maintenant regroupé avec celui ci : Espagne attentats Barcelone et Cambrils

La police espagnole a déclaré avoir tué les cinq terroristes qui ont commis un attentat à la voiture bélier dans la ville de Cambrils, après celui de Barcelone, et après une explosion dans une maison catalane qui a fait 1 mort et 6 blessé, et que la police affirme est en connexion avec l’attentat de Barcelone.

Le chef de la police Josep Lluis Trapero a déclaré qu’il semblait que les résidents de la maison Alcanar avaient «préparé un engin explosif».

A Cambrils, les terroristes, portant des ceintures explosives, sont liés à la première attaque, selon la police.

Ils ont là aussi foncé avec une camionnette sur la foule. Un d’entre eux a attaqué une de ses victimes avec un couteau.

Sept personnes, y compris un agent de police, ont été blessées lorsqu’une fourgonnette a foncé sur eux tôt vendredi matin, ont indiqué les services d’urgence catalans. Une personne est dans un état critique.

Les médias espagnols ont signalé que le véhicule des assaillants a foncé lorsque des gens sont sortis. La fourgonnette a fait un tonneau, et la police a rapidement réagi et ouvert le feu sur les suspects.
-
La police dit que la situation à Cambrils – une station balnéaire populaire au sud-ouest de Barcelone – est maintenant sous contrôle.

Pendant ce temps, la police continue de chercher le conducteur de la camionnette utilisé dans l’attaque de Barcelone, qui a fui à pied. Il est considéré comme le seul attaquant là-bas.

Lors d’un quatrième incident, la police a abattu un homme qui a fui à un contrôle de police à la périphérie de Barcelone, mais les autorités ont déclaré qu’il n’y avait aucune preuve qu’il était connecté à l’attaque de Las Ramblas. ***

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

https://www.dreuz.info/2017/08/18/espagne-5-terroristes-abattus-lors-dun-troisieme-attentat-a-cambrils/

*** Je viens d'apprendre que le conducteur de la fourgonnette serait mort à Cambrils...

Écrit par : Patoucha | 18 août 2017

Répondre à ce commentaire

Maudits soient les adeptes du copié-collé sans façon et sans gêne !

Écrit par : Géo | 19 août 2017

Répondre à ce commentaire

C'est moi que vous maudissez Géo? Décidément, après Gislebert, moi, qui seront les autres!? Monsieur sale caractère veut avoir le vedettariat dans les blogs...... Monsieur, je sais tout! :Bande d'ignorants!
Ce soir, je mettrai un Rapport de 2013 oú vous m'attaquez! Je vous plains Géo!

Désolée John! Mais ce type ne changera jamais! Je quitte!

Écrit par : Patoucha | 19 août 2017

Répondre à ce commentaire

Attaque au couteau en Finlande: 2 morts! Encore un marocain de 18 ans......
Je remarque que le terrorisme fait son nid dans les pays qui souhaitent la bienvenue aux migrants?

Merci John pour la météo :) je m'y fie pour mes séances de bronzage!

Je vous envoie un rayon de soleil..... et hop, je quitte!

Écrit par : Patoucha | 19 août 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).