29 juillet 2017

Migrants, nationalisation : la France se protège

La France vient d’annoncer sans rougir deux intentions de type protectionniste. C’est d’une part la création de hot spots pour migrants en Libye, afin de trier sur le sol africain les situations des demandeurs d’asiles et d’éviter que la marée humaine venue du sud ne prenne des risques mortels lors de la traversée de la mer.

 


migrants,macron,libye,protectionnisme,nationalisation,Activité stratégique

C’est d’autre part la nationalisation, ou l’achat de la totalité des Chantiers de l’Atlantique (STX France, dont l’État français détient déjà 33% des parts). Ici il s’agit d’une intervention des pouvoirs publics dans une négociation privée de rachat par un groupe italien. 

Ce n’est pas exceptionnel mais c’est peu libéral – sauf si l’on admet que le libéralisme n’est pas un dogme absolu et qu’il peut être l’objet d’aménagements exigés par le réalisme du moment ou par des situations particulières.

En avril dernier un accord de principe avait pourtant été trouvé avec le groupe italien Fincantieri. Cet accord intervient dans un secteur très sensible de l’économie qui concerne une activité jugée stratégique pour la France: 

« Sur le plan stratégique, STX France est un actif clef de l’industrie navale militaire française. C’est à Saint-Nazaire qu’est située la «forme» de grande capacité qui permet de construire les plus gros bâtiments, comme les Mistral. 

Chez de nombreux experts économiques et militaires, l’opération entre STX France et Fincantieri est vue comme une possible première étape vers la création d’un véritable «Airbus» du naval civil et militaire. »

 

 

migrants,macron,libye,protectionnisme,nationalisation,Protectionnisme

Le gouvernement Philippe est revenu sur ce projet d’accord. Il veut donner à l’État français une égale part dans STX que celle des investisseurs privés. Cette nouvelle posture irrite au plus haut point les autorités italiennes:

« Les conditions posées par la France ont braquée Rome. Paris semble en effet demander davantage de gages à son partenaire européen qu’il ne l'avait fait, en son temps, pour le Coréen STX! «Je crois que c’est un bon test pour comprendre si celui qui parle d’européisme et de valeurs libérales ensuite les applique», a glissé, mordant, Carlo Calenda. »

Sans entrer dans le détail, la décision française est considérée comme une posture de défiance entre partenaires. Rome ajoute en effet:

« Le nationalisme et le protectionnisme ne sont pas des bases acceptables sur lesquelles régler les rapports entre deux grands pays européens. Pour réaliser des projets communs, il faut de la confiance et du respect réciproques. »

On sait que l’Allemagne a fait de même récemment en s’autorisant à user du veto pour empêcher la vente de ses fleurons industriels à des investisseurs d’hors de l’Union Européenne. Comme en France, il s’agit de protéger une activité classée stratégique pour le pays. On est bien devant une forme de protectionnisme mesuré.

 

 

migrants,macron,libye,protectionnisme,nationalisation,Migrants et SDF

Sur la question des migrants le président Macron veut créer des centres de tri de migrants africains en Libye, où près d’un million de candidats sont en attente. Ce pays est la base de départ de la plupart des migrants. Le désordre politique qui règne en Libye favorise la migration illégale et l’activité de passeurs devenus très riches grâce à cette moderne traite d’humains.

Le nouveau président se dit prêt à agir seul, sans partenaires européens: « Sur la création des «hot spots», le chef d’Etat a reconnu que les autres pays européens étaient «très réticents», mais il a voulu montrer sa détermination. «On essaiera de le faire avec l’Europe, mais nous la France on le fera. »

Macron a ajouté que: 

« … d’ici la fin de l’année», il ne voulait «plus personne dans les rues, dans les bois». «La première bataille: loger tout le monde dignement. Je veux partout des hébergements d’urgence. Je ne veux plus de femmes et hommes dans les rues. »

Intention louable. Mais qui fait contraste avec la situation des personnes Sans Domicile Fixe (SDF), soit près de 150’000 personnes en 2017. Dont plus de 80% sont des hommes.

Une étude réalisée par les hôpitaux de Marseille dans le cadre du programme « Un chez soi d’abord » montre pourtant que loger les SDF coûte moins cher à la collectivité que de les laisser vivre dans la rue. 

 

 

migrants,macron,libye,protectionnisme,nationalisationIntention ferme?

Prendre en compte les besoins des natifs du pays au moins autant que ceux des candidats à l’émigration est la moindre des choses. Sans quoi quelle légitimité aurait un gouvernement qui s’occupe davantage des étrangers que de ses concitoyens? 

Si une certaine morale d’inspiration chrétienne suggère de tendre la main à l’étranger, à l’exilé, à l’exclus, un État n’a pas de religion et ses élus doivent rendre des comptes d’abord auprès du pays.

Notons au passage que Nicolas Sarkozy avait promis, en décembre 2006, qu’il n’y aurait plus personne dans la rue à fin 2008. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Sur la question migratoire Macron est prêt à agir sans l’UE. Tout en mettant un bémol à ce projet: « Il faut cependant que les conditions de sécurité soient réunies, aujourd’hui elles ne le sont pas. » De plus Emmanuel Macron aura fort à faire pour combattre les riches ONG gauchistes qui favorisent l’arrivée des migrants par la mer et collaborent avec les trafiquants, comme le rappelle Alexandre Del Valle dans cet article documentéFort à faire également pour sauver les migrants vendus comme esclaves sur sol africain par d’autres africains.

Les prochains mois montreront s’il s’agit d’une intention ferme ou d’une stratégie de communication et d’un effet d’annonce dans le sens du poil souverainiste, alors que deux sondages successifs montrent une chute de 15% du président dans l’opinion et une contestation populaire grandissante suite entre autres à la volonté de diminuer les aides au logement.

Au final y a-t-il encore une différence de fond entre les propos d’Angela Merkel et d’Emmanuel Macron, et ceux de Donald Trump? L’Europe finira-t-elle par imiter l’Inde, qui en 2015 a construit un mur de 3’200 km pour faire cesser l’immigration illégale venant du Bangladesh (image 4)? Ou bien lancera-t-elle un plan Marshall supervisé en faveur du développement en Afrique, plan qui soit plus efficace que les actuelles aides et qui donne un avenir aux populations locales dans leur propre homeland?

 

 

 

10:50 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : migrants, macron, libye, protectionnisme, nationalisation | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Emmanuel Macron aura fort à faire pour combattre les riches ONG gauchistes qui favorisent l’arrivée des migrants"
Chez nous, c'est la RTS qui mène une campagne acharnée en faveur de l'invasion barbare en cours. Avec les sous de notre redevance. Nous sommes vraiment des couillons...

Écrit par : Géo | 29 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

"...c'est la RTS qui mène une campagne acharnée...."

Très juste! Commanditée par QUI!?

"Nicolas Sarkozy avait promis, en décembre 2006, qu’il n’y aurait plus personne dans la rue à fin 2008."

Le freluquet de "président" ne fait qu'imiter.....! Aucun programme aucune idée personnelle! En revanche il excelle dans les déclarations imbéciles d'incultes!

Il faudrait un Winston Churchill pour remettre le monde en place! NE RIEN CEDER....

Mémoire Vivante hier: Winston Churchill/hitler! 2ème Guerre Mondiale.

@hommelibre, pour compléter votre article:

"Macron, en Australie, pas un seul migrant ne s'est noyé en trois ans"
Publié le 30 juillet 2017 - par Jacques Guillemain

http://ripostelaique.com/macron-en-australie-pas-un-seul-migrant-ne-sest-noye-en-trois-ans.html

Je ne suis pourtant pas fan de ce site!

Bonne journée! Je passais!

Écrit par : Patoucha | 31 juillet 2017

"L’Europe finira-t-elle par imiter l’Inde, qui en 2015 a construit un mur de 3’200 km pour faire cesser l’immigration illégale venant du Bangladesh (image 4)? Ou bien lancera-t-elle un plan Marshall supervisé en faveur du développement en Afrique, plan qui soit plus efficace que les actuelles aides et qui donne un avenir aux populations locales dans leur propre homeland? "

ce n'est pas facile d'aider les Africains utilement.
il faut déjà qu'ils n'aient plus cette attitude de victimes et qu'ils reconnaissent les bienfaits de la colonisation comme là fait l'Inde, leur problème à la plupart des pays Africains est qu'ils ont été décolonisé trop tôt, incapable de se prendre en main, la colonisation les avait déjà sorti d'un complet primitivisme mais ne pouvait pas en soixante dix ans les amené au niveau d'états autonomes. un pays comme la France ne pouvait pas continuer sa colonisation, le coût financier n'était plus supportable.

Écrit par : leclercq | 29 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Quoi qu'il en soit, le développement de l'Afrique ne passe pas par l'envoi des meilleurs d'entre eux en Europe comme esclaves dans les serres andalouses. Et avec l'argent que ces idiots donnent aux mafias de passeurs, ils pourraient développer leur région de façon très pertinente.
En 2005, revenant de la plage de Nouakchott où j'avais vu les cadavres d'une douzaine de ces jeunes crétins inconscients et suicidaires, j'avais demandé au jeune patron mauritanien arabo-berbère du bureau qui assurait le socio-culturel de mon projet pourquoi il ne proposait pas ses services aux Européens pour lutter contre cet exode vain et stupide : "Trop dangereux. je me ferai assassiner très vite si je faisais ça..."

Écrit par : Géo | 29 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires de NDA qui a toujours soutenu cette posture

https://www.youtube.com/watch?v=MCCxzNry31U

Écrit par : aoki | 30 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).