10 juillet 2017

Mossoul reprise. Dans la douceur ?

Les autorités irakiennes annoncent la chute de Mossoul et sa reprise par les forces gouvernementales. L’annonce est faite avec une certaine distance. Pas de mots-chocs, pas d’accusations contre les libérateurs. Le traitement est très différent que celui lu et entendu lors de la libération d’Alep

 


syrie,guerre.mossoul,libérée,alep,assad,poutine,daesh,À Alep on accusait l’armée syrienne et les forces russes d’avoir sciemment tué des civils, détruit la ville et organisé la famine. Rappelons-nous le tollé suscité par la chute de cette ville syrienne aux mains de factions islamistes. Rappelons-nous: cette ville était qualifiée de « martyre » par les médias occidentaux. Martyr sous les coups de l’aviation russe et du pilonnage de l’armée régulière.

L’Obs du 22 décembre envisageait même un tribunal pour juger les responsables: Assad, Poutine et Obama. Combien de civils sont morts pendant le siège? On ne le sait pas exactement. À Mossoul non plus mais la presse mentionne un bilan lourd:

« Des milliers d’habitants ont été tués, victimes de l’Etat islamique mais aussi des bombardements irakiens et de la coalition. Des corps sont encore retirés chaque jour des décombres. »

Pourtant, on n’entend pas de cris d’indignation à la pensée de toutes ces bombes de la coalition lancées sur la ville, tuant sans faire la différence entre des civils en djellaba et des djihadistes en djellaba. À la violence des combats qui laissent la vieille ville détruite, fracassée (image AFP).

On croirait presque que Mossoul a été reprise dans la douceur, avec des fleurs et des bombes faites de ouate. Or la bataille, plus longue que celle d’Alep, a été aussi dure, meurtrière et destructrice selon les descriptions des combats par les commentateurs de presse.

Cela confirme la différence de traitement de l’information sur la guerre de Syrie. Au cas où l’on en aurait douté.

 

 

 

12:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : syrie, guerre.mossoul, libérée, alep, assad, poutine, daesh | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Ces parti pris systématiques de ces agences de presse (AFP, Reuters et AP) ne sont qu'une facette de ce conglomérat mondialisé qui tourne entre milieu d'affaires et pouvoir politiques.
Grossistes de l'info auprès desquels se fournissent tous les détaillants sans rien remettre en cause.
Elles ne remplissent plus le cahier des charges de neutralité dont elles tentent encore de se prévaloir.
C'est devenu flagrant lorsque ces 3 multinationales de l'info ont décidé de concert de ne prendre que la controversée OSDH,officine artisanale, sans réelle fiabilité, comme source pour couvrir le conflit syrien. Indigne !
Surtout que cette dernière ne cite jamais ses sources. Hallucinant !

Comme quoi seul dans cuisine on peu s'autoproclamer observatoire juxtaposé à la formule magique de probité ... droits humains ! Et surtout avoir un discours qui sert des puissances qui le rendront bien en monnaie sonnantes et trébuchantes via quelques agences intermédiaires.
Puis, l'impéritie de l'OSDH devenant ostensible, le conglomérat occidental invente les casques blancs, autre officine de propagande sous couvert humaniste.

Ainsi les détaillants médiatiques ne sont devenus que des portevoix de propagande d'états privatisés.

Écrit par : aoki | 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

aoki dit:"L OSDH,officine artisanale, sans réelle fiabilité, comme source pour couvrir le conflit syrien. Indigne !""

En principe l osdh répand quelques infos. Puis ces infos sont reprises par l AFPute, Reuters et l Associated Press. Puis l OSDH reprend ce qu a dit l AFP/AP/Reuters pour se donner de la crédibilité et le tour est bien Joué.

Et qui est le PDG de cette OSDAH, un seul gars et peut être son épouse qui ont un magasin de vêtement et/ou de Kebab en Grande Bretagne mais faisant Officine ou succursale de la Loge 6 dite MI 6, c est autant simple et amoral que ça!

Écrit par : Charles 05 | 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Une manière plus locale de voir le problème des lignes éditoriales en France:

https://www.youtube.com/watch?v=BHrnSo9gU1I

Écrit par : aoki | 10 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

L'explication est simple: il y a avait des officiers ("conseilliers") américains, israéliens, britanniques, français et séoudiens à Alep.

Écrit par : Jérôme | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@Jérome Bingo!

Écrit par : le moyne des sables | 11 juillet 2017

Tant que les bigboss israélien, américain et russe continueront a s`entendre sur la Syrie, la presse occidentale -o miracle!- oubliera de s`indigner sur le sort des victimes "collatérales". En contrepartie, on peut espérer que cette entente au sommet raccourcira la guerre meme si, au bout du compte, la Syrie risque bien de tomber en morceaux.

Écrit par : jean jarogh | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

La ville a été qualifié de martyr parce qu'elle a subit 4 ans de guerre, et elle a été en grande partie démolie, et soumise à des bombardements aveugles de la part de Bachar, notamment avec les fameux barils .

Si les russes visaient les terroristes, ce n'est pas le cas de Bachar. Les bombardements à l'aveugle de Bachar est aussi un moyen de punir la population qui s'est opposée à lui.

Le terme de martyr n'a pas été développé lors de la dernière offensive victorieuse soutenu par l'Iran et la Russie.

Si la presse occidentale était si mauvaise, elle ne parlerait pas des bavures des forces occidentales, ni des scandales.

Oui, la presse occidentale, comme celle de la Russie, et toutes les autres ne sont pas totalement neutre. Tout le monde le sait, rien de nouveau sous le soleil.
Néanmoins, elle fait un bon travail, on le voit avec les lanceurs d'alertes qui font appel à cette presse occidentale.

Écrit par : motus | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Entendu ce matin aux nouvelles des la rts :

Un compte-rendu du rapport d'Amnesty international au sujet de la reconquête de Mossul. Rapport très critique et qui n'a donc pas été totalement oublié par les médias suisses :

https://www.amnesty.ch/.../bataille-mossoul-provoque-situation-dramatique-pour-civil...

Dans la TdG du jour :

"La victoire à Mossoul a été obtenue au prix de milliers de victimes, civils et militaires, d'une crise humanitaire énorme et de destructions colossales. Amnesty International a réclamé mardi la création d'une commission indépendante sur les crimes qui ont pu être commis contre les civils à Mossoul par le groupe Etat islamique (EI), mais aussi par les forces irakiennes et la coalition anti-djihadiste."

http://www.tdg.ch/monde/moyen-orient/Mossoul-la-derniere-poche-resiste-toujours/story/18557829

La situation dramatique et le rapport d'Amnesty n'a pas non plus échappé au Washington Post du jour :

"Meanwhile, Amnesty International warned in a report released Tuesday that the conflict in Mosul has created a “civilian catastrophe,” with the extremists carrying out forced displacement, summary killings and using civilians as human shields.

The report also detailed violations by Iraqi forces and the U.S.-led coalition."

https://www.washingtonpost.com/...mosul-after.../3aab681e-6603-... -

On trouve dans Huffington Post un reportage effectué sur place:

"Other civilians have been killed in similar strikes more recently in and around Tal ‘Afar, north-west of Mosul. On June 22, as I was interviewing a family who fled Tal ‘Afar and is now sheltering near Erbil, they received a call from their relatives in Tal ‘Afar, telling them that their cousin, Adnan, his wife Zeinab and their two young children, a boy and a girl aged six and eight, had just been killed in an artillery strike by the Iraqi forces on their home. They too had fled Tal ‘Afar when it had been taken over by ISIS earlier this month, but had returned back home two days earlier, thinking that it was now safe and to escape grim conditions in the place where they were sheltering. "


www.huffingtonpost.com/.../war-crimes-in-the-battle_b_5537661

La journaliste, Donatella Rovera, qui a interviewé les gens sur place est donnée comme "Amnesty International’s Senior Crisis Response Adviser".

Écrit par : Calendula | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

"Si les russes visaient les terroristes, ce n'est pas le cas de Bachar. Les bombardements à l'aveugle de Bachar est aussi un moyen de punir la population qui s'est opposée à lui."
Vous en êtes sûr Motus ou est-ce une conviction uniquement basée sur la presse univoque occidentale ? :)

Contrairement à vous je pense que la mainmise sur la presse et les médias est une nouveauté qui a commencé en France avec le gouvernement Sarkozy. Ce phénomène s'est accentué et répandu en Europe et dans le monde avec la montée en Force de l'UE depuis le traité de Lisbonne en 2005.
Depuis lors un alignement des agences de presse s'est effectuée précisément à l'occasion de la guerre en Syrie.
Il n'y a plus dans le domaine médiatique des voix ou débats contradictoires.
Par contre on a voit une forte émergence d'une catégorie de journalistes que l'on appelle " les chiens de garde" qui veille à ce que chaque voix discordante soit étouffée ou ridiculisée.

D'après cette chercheuse, moins d'1/4 des français font encore confiance en leurs médias tout en les consommant assidument. Ceci date de 2015 :

https://www.youtube.com/watch?v=ZzOh29GVHWY

Écrit par : aoki | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@ Calendula

C'est vrai que la tdg cite Amnesty International. Dont acte!
Cela dit, tout est dans l'accentuation des nuances ou pas.
C'est en fin d'article et ce n'est en tous cas pas équivalent au gros titres et la dramatisation lors de la bataille d'Alep où les civils étaient pris en otage par les terroristes mais personnes ne le mettait en avant afin de diaboliser l'autre partie.

Écrit par : aoki | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@aoki,

Voici sur quoi je suis tombée en lisant Le Temps cet après-midi. C'est écrit par une journaliste du "Monde" à Mossul.

https://www.letemps.ch/monde/2017/07/10/dernieres-heures-bataille-mossoul

Un petit extrait :

"Ceux qui parviennent à sortir de cet enfer arrivent aux positions des soldats en état de choc, parfois estropiés. Sabah, son mari et leurs trois enfants ont le visage et le corps balafrés de blessures mal cicatrisées laissées par des éclats d’obus. Ils restent mutiques quand d’autres ne peuvent plus contenir leur colère. «Regardez ce que nous ont fait les Américains! Leurs avions nous tuent à nouveau», crie un vieil homme famélique, le torse nu et les cheveux blancs ébouriffés. «Tais-toi et va-t’en, espèce de Daech», le rabroue un soldat en le poussant à poursuivre sa route."

Dans tous ces articles, il manque le souffle explicite de l'indignation et de la dramatisation, c'est vrai.
En a-t-on besoin ? Ça peut bien sûr faciliter la tâche du lecteur, si l'indignation est là, noir sur blanc. A mon avis, on comprend tout seul, combien c'est meurtrier pour les civils.
Il ne faut jamais oublier que le premier scandale, c'est la présence de l'EI et de leur façon de prendre la population en otage.

Pendant les combats pour la libération d'Alep, plusieurs personnes envoyaient des messages depuis la ville, dont cette petite fille, coachée par sa mère, ainsi que plusieurs journalistes occidentaux. A Mossoul, cela n'a pas été le cas.
Il serait intéressant de savoir pourquoi. L'Irak est-il moins connecté ou est-ce que la situation générale y est plus chaotique que ne l'était celle de la Syrie dans la région d'Alep ?
Il faudrait se rappeler précisément, pourquoi il y avait diabolisation. Je me souviens que les bombardements d'hôpitaux ont été contestés et niés, ainsi que fait même qu'il y ait eu des interventions aériennes.
Je ne me lance pas dans cette polémique, me sentant incapable de décider qui dit la vérité.

Écrit par : Calendula | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Qui dit la vérité ?!?

L'homme est ainsi fait qu'il y aura toujours autant de vérités que d'observateurs. Car l'information remonte vers notre mode de représentation, et nos préjugés. Ce n'est pas le problème, car le concert d'un ensemble de témoignages, nous permet d'appréhender une réalité dans la nuance des facettes différentes.

Mais lorsque l'info devient univoque et traitée industriellement par un conglomérat d'intérêts; cela n’appauvrit pas seulement l'image des réalités, mais configure en masse les préjugés de tout un chacun.

Cela nourrit également un appauvrissement intellectuel, en réorientant l'info vers de la comm, qui excite les réactions immédiates des sentiments.

La vérité peut bien ressurgir après, qui s'en préoccupera ?

Écrit par : aoki | 11 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@Homme Libre,

Merci pour votre article chapeau qui est excellent!

Je me demande qu en fin de compte entre "libérer" Mossoul et entre Alep qui est "tombée", si ce sol syrien et irakien n a pas été condamné à être détruit afin de l effacer de la carte. L Obsolescence programmée des combattants étrangers à ces pays est de mise sinon comment expliquer l invention d Al Qayda par les USA, chose devenue reconnue, puis de sa branche Al Nosra qui fait du bon boulot en Syrie selon Fabius et Hollande? Cette Al Qayda et Al Nosra ont été programmées dès le départ à être détruites en 2ème ou 3ème temps où elles se trouvent ( et tant mieux) mais où le bât blesse est de détruire forcément tout ce qui les entourent d infrastructures et d humains? Pas besoin de faire un dessin pour le même topo de Daech soutenu et même soigné dans des hôpitaux d Etats voisins à la Syrie/Irak , pays "souverains et démocrates", nous dit-on...

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 12 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@aoki,

Mon propos était d'illustrer par des exemples concrets que l'information n'est pas forcément traitée de façon univoque et "industriellement par un conglomérat d'intérêts; cela n’appauvrit pas seulement l'image des réalités, mais configure en masse les préjugés de tout un chacun. "

Comme nous avons déjà échangé à ce sujet, je sais que votre position est très critique envers les médias occidentaux et que vous privilégiez la perspective des médias russes, ou du moins vous appréciez la relativisation qu'elles apportent au traitement par les médias occidentaux.
C'est OK, nous avons effectivement tous notre point de vue, nos représentations ou préjugés.
Il m'est impossible d'envisager la Russie comme une victime et surtout comme l'unique victime de la critique médiatique. En effet, il est plus que fréquent de lire et d'entendre des remises en cause de la politique de l'UE ou des USA ou de l'OTAN.
Dans nos pays, malgré une impression d'uniformité, on peut trouver des voix dissonantes, sans même aller sur les réseaux sociaux ou le web. D'ailleurs, sur internet, les gens semblent aller de préférence sur les sites qui les confirment dans leur opinion ou leur sensibilité et ainsi, ils évitent de remettre leurs conviction en question.
Peu de gens se sentent indignés par procuration quand ils prennent connaissance d'opinions critiques envers l'UE, les USA ou l'OTAN, car on a généralement l'impression que les médias donnent une image assez correcte de l'état des lieux, puisque l'UE est considérée comme une institution mal en point et la politique étrangère des États-Unis n'a plus été approuvée en Europe depuis des décennies. C'est comme ça.
Cela ne me rend pas plus amène envers la Russie pour autant. En quoi l'échec des USA, de l'UE ou de l'OTAN devrait-il me remplir d'espoir envers la Russie ou la Chine ?
Faut-il donc forcément s'aligner derrière une grande puissance et en quelque sorte "comprendre" et accepter son agenda ? Je n'y arrive toujours pas.
La loi du plus fort est probablement une fatalité et la manipulation de l'opinion publique fait partie des stratégies nécessaires. Pourquoi Trump déteste-t-il tant les médias de son pays ? Elle est fouineuse, elle ne lui est pas acquise et cela le dérange. Il croit qu'en passant par Twitter, il va créer une réalité parallèle sympa, alors qu'il ne fait que s'enfoncer et désespérer son propre entourage.
Oui, la vérité finit souvent par se révéler après coup, en tout cas une vérité partielle, en pointillés.
Qui s'en préoccupe ? En tout cas, l'histoire de la fiole de Colin Powella causé un dégât massif à la crédibilité des USA et cela pour un long moment.

Écrit par : Calendula | 12 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Calendula

Je suis effectivement très remonté contre les médias surtout français que je connait plus et déplore une contamination progressive de la presse romande.
Car de la fameuse fiole de Colin Powell je me souviens surtout du suivisme de la presse américaine à l'époque, alors qu'en Europe on se rendait bien compte de la manipulation. Ainsi beaucoup d'américains étaient convaincu de l'attaque imminente de Sadam contre les Etats Unis. Je me souviens du french bashing après l'admirable intervention de Dominique de Villepin.

Comme quoi, " un conglomérat d'intérêts" peu parfaitement faire basculer l'opinion en le manipulant émotionnellement.

De la même manière je suis horripilé de l'alignement des médias européens depuis cette guerre en Syrie.
Aujourd'hui, même si le MIT a infirmé scientifiquement la responsabilité de l'Etat syrien dans l'attaque chimique de la Ghouta, une majorité de journaliste français ne tiennent pas compte de ce paramètre et continuent la même diatribe. "L'aggiornamento" de Macron vis a vis de la Syrie a été reçue froidement par la presse française. Le journal le Monde n'a même pas daigné sortir une ligne sur le sujet.
Dur à suivre pour ces médias quand pendant des années, ils ont bêtement vociféré dans la ligne du gouvernement Hollande.

Effectivement on commence à percevoir un peu plus de nuances glissées ça et là, après le traitement excessif sur "la chute d'Alep.

Oui tout ceci m'énerve beaucoup, pour autant ne faîtes pas de moi un Poutinophile béat, même si dans ces circonstances je trouve la posture Russe plus posée et plus rationnelle. J'ai aussi apprécié une maîtrise certaine et une retenue face aux provocation états uniennes. Oui pour éviter une catastrophique nouvelle guerre je fais plus confiance à la Russie actuelle, qu'à l'Etat profond américain.
Ce genre de positionnement que certain appelle la " fachosphère" des blog de la tdg.


De la même manière j'apprécie votre persévérance à dialoguer quoiqu'il arrive et je le salue bien bas :-)

Écrit par : aoki | 12 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@ Calendula
"Il faudrait se rappeler précisément, pourquoi il y avait diabolisation. Je me souviens que les bombardements d'hôpitaux ont été contestés et niés, ainsi que fait même qu'il y ait eu des interventions aériennes."
Lisez mon premier commentaire et vous comprendrez le pourquoi de la diabolisation.
Les bombardements d'hôpitaux n'ont pas été contestés vu qu'ils servaient de place forte pour les terroristes d'une part et que d'autre part le principal hôpital d'Alep avait été au préalable pris d'assaut par les terroriste grâce à un camion suicide et dont partiellement déjà détruit. Renseignez-vous avant d'écrire n'importe quoi, c'est-à-dire de répéter les mensonges de la presse aux ordres.
Vous oubliez en outre de souligner que cette même presse hurlait au crime de guerre à Alep, en appelait au TPI, alors qu'AUCUN titre, aucun article n'est venu dénoncer les crimes commis à Mossoul. Se donner la peine de vérifier les informations me semble la plus élémentaire politesse avant de commettre un commentaire qui ne fait que répercuter la propagande des anti-syriens, de ceux qui veulent la destruction et le démembrement de la Syrie.

"et la politique étrangère des États-Unis n'a plus été approuvée en Europe depuis des décennies. C'est comme ça. "
C'est n'importe quoi! Que faites-vous du plan révélé par Wesley Clark de remodeler le Proche-Orient et de la destruction de l'Irak, de la Libye, de la Syrie et du Yémen? Plan auquel collaborent militairement la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, l'Arabie, le Qatar et Israël? Sans parler des pays de l'Est de l'Europe qui réclament des troupes américaines sur leur sol.

" Pourquoi Trump déteste-t-il tant les médias de son pays ? Elle est fouineuse,"
Non, elle ne fouine pas, elle ment, elle couvre et elle est corrompue. Renseignez-vous. Renseignez-vous donc sur le pizzagate, Anthony Weiner, John Podesta, etc.

Écrit par : Jérôme | 12 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@Jérôme,

On ne nous mettra pas d'accord.
Vous êtes très sûr de vous et rien de ce que je pourrai répondre ne vous semblera crédible. Je suis déjà trop corrompue.
Je me suis informée sur l'état actuel du dossier "Pizzagate".
Voici ce que j'ai trouvé, sur Wkikileaks d'abord:

"WARNING: This investigation is a Speculative investigation which lacks clear and provable evidence, yet could be interesting should additional evidence be presented.

It is NOT an endorsed by WikiLeaks for quality of the material, content, or judgement
All statements are user generated free thoughts
Please keep Speculative Threads and informal investigations within this content area"

Sur Wikipdia (que vous considérez certainement comme un site suspect, mais je mets quand-même des extraits de l'article en anglais, qui est plus complet que la version française) :

https://en.wikipedia.org/wiki/Pizzagate_conspiracy_theory

"Pizzagate is a debunked[2][3][4] conspiracy theory that emerged during the 2016 United States presidential election cycle. The theory, which went viral, claimed that John Podesta's emails, which were leaked by WikiLeaks, contained coded messages referring to human trafficking and connecting a number of restaurants in the United States and members of the Democratic Party with a fabricated child-sex ring.[5][6] The false theory has been extensively discredited by a wide array of organizations, including the District of Columbia Police Department.[3][4][7]
(....)
The conspiracy theory has been widely discredited and debunked. It has been judged to be false after detailed investigation by the fact-checking website Snopes.com and The New York Times[47][60][61] and numerous news organizations have debunked it as a conspiracy theory, including New York Observer,[62] The Washington Post,[63] The Independent in London,[64] The Huffington Post,[65] The Washington Times,[14] Los Angeles Times,[66] Fox News[67] and the Miami Herald.[7] The Metropolitan Police Department of the District of Columbia characterized the matter as "fictitious".[7]
(...)
Additionally, no alleged victims have come forward, nor has any physical evidence been found."


En français :
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/12/06/32001-20161206ARTFIG00110-politique-pedophilie-et-desinformation-comment-le-pizza-gate-pourrit-la-vie-d-un-petit-restaurant-americain.php

Écrit par : Calendula | 13 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@ Calendula

Le troll Johann, à toujours raison ...... Chasse le naturel, il revient au. Galop! Vous n'avez donc pas deviné qui est sous ce nouveau pseudo?

Bon après-midi :)

Écrit par : Patoucha | 13 juillet 2017

Lire: il revient au galop. Toujours l'incorrigible iPad...... :)

Écrit par : Patoucha | 13 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Lire: il revient au galop. Toujours l'incorrigible iPad...... :)

Écrit par : Patoucha | 13 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@Patoucha,

Je ne suis pas persuadée qu'il s'agisse de "Johannn", mais ce n'est pas exclu non plus.Maintenat que vous le dites, un doute me vient...
Voilà encore une de ces situations de flou, dont Internet à le secret. Comment reconnaître la vérité ?
Vous et moi sommes sous pseudo, mais nous savons que d'autres en ont de multiples et le vol de pseudo existe également. :-((
De toute façon, ce qui compte, ce sont les affirmations et les opinions.
Si Jérôme = Johann, nos points de vue restent toujours aussi opposés.

Écrit par : Calendula | 13 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

@ Calendula
Vous pouvez toujours nier la réalité grâce aux chiens et chiennes de garde.
http://phibetaiota.net/2017/07/david-icke-child-abuse-pedophilia-by-the-elite/
http://csglobe.com/us-laws-legalized-pedophilia-children/
http://www.neonnettle.com/news/1997-nypd-confirms-hillary-clinton-covered-up-anthony-weiner-s-pedophilia
http://pilulerouge-pilulebleue.blogspot.fr/2007/10/o-sont-les-millions-denfants-disparus.html
Vous avez vu le film de Stanley Kubrick "Eyes Wide Shut", have you?
Bien sûr Dutroux n'a jamais existé.
L'église catholique n'a jamais couvert la pédophilie de ses membres, n'est-ce pas? Au fait pendant combien d'années?

Écrit par : Jérôme | 13 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).