20 juin 2017

France : les partis pro-islam ramassent des miettes

Plusieurs listes présentes aux législatives françaises affirmaient leur obédience islamique. Des candidats ont passé le premier tour, mais aucun n’a été élu. Le plus jeune et actif parti, le PEJ (Parti Justice Égalité) n’a même pas obtenu le minimum de voix (1% sur 50 circonscriptions) pour ensuite être financé par l’État.

 


PEJ01.jpgPro-turc

Ce parti a été très critiqué pour son attachement à la Turquie d’Erdogan. Il est également proche du Cojep (Conseil pour la justice l’égalité et la paix). « Cette association culturelle turque fondée à Belfort par Ali Gedikoglu est activement soutenue par Ankara depuis que l’AKP a pris le pouvoir en Turquie en 2002. »

De nombreux turcs pro-régime se sont faits entendre ces derniers mois lors de la campagne du référendum sur l’hyper-présidentialisation en Turquie. Leur programme est traditionnel et cohérent avec les valeurs musulmanes:

« Son manifeste fondateur demande de revenir sur la loi de 1905 pour y introduire des « accommodements raisonnables pour les musulmans » ainsi qu’un « moratoire sur la laïcité », il veut lutter contre « l’islamophobie d’état », contre « le positionnement libertin de la société française pour pouvoir revenir à la cellule familiale traditionnelle », « abolir la loi de 2004 » sur les signes religieux à l’école, et non sans un certain complotisme, « abolir le mariage homosexuel » car le précédent gouvernement a répondu à un « petit lobby influent d’homosexuels », et « abolir l’enseignement de la théorie du genre à l’école »… »

D’autres partis de même inspiration tentent eux aussi de s’implanter dans la politique française. Ils font promotion d’une idée de la France sans ressemblance ni lien historique avec la France actuelle, majoritairement laïque et d’origine chrétienne.

 

 

PEJ02-bergé.jpgPhobie

Ces partis sont anti-sionistes, c’est-à-dire opposés à l’existence de l’État d’Israël.

Ils dénoncent l’islamophobie comme étant un problème majeur en France pour les musulmans. Islamophobie est un mot-leurre, qui sert à celui qui l’utilise à se placer du côté du bien et à désigner le mal. Elle est assimilée à une forme de racisme. C’est une erreur classique avec les mots en -phobie. Une phobie est une peur irraisonnée, une aversion, qui est parfois du ressort de la médecine. Ce n’est donc pas une attitude raisonnée et élaborée d’un rejet de groupe considéré comme inférieur.

La critique de la religion est normale en Europe. C’est donc aux musulmans de s’adapter car les européens de souche n’accepteront pas de laisser museler la libre pensée et la libre parole.

Pourtant certains européens pensent que l’Histoire à venir consistera dans un grand mélange égalitaire. Je lis par exemple que l’homme d’affaires Pierre Bergé propose la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes.

« Je suis pour la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes. Nous vivons sous le régime de la séparation de l'Église et de l'État. Nous ne sommes pas que des chrétiens en France. Il y a une grande partie de musulmans. Il y a beaucoup d'autres religions. Pourquoi ne pas en tenir compte ? Je préférerais qu'on soit laïcs jusqu'au bout et qu'à l'exception de Noël, qui est devenu une fête chrétienne et qui était une fête païenne, on supprime toutes les autres. »

 

 

PJE03-culture.jpgCombat culturel

Sous le couvert de l’égalité et de la laïcité il est donc proposé d’éliminer peu à peu les repères historiques, culturels et spirituels qui ont fait la France et l’Europe depuis la fin de l’empire romain.

La république égalitaire est faite pour tous? Eh bien il faut peut-être la repenser. Elle doit être faite pour certains, ceux qui ont reçu, transmettent et font évoluer notre culture, plus que d’autres, qui veulent la changer. Je ne parle pas de l’ensemble des musulmans dont beaucoup apprécient notre démocratie et la séparation de l’Église et de l’État. Mais au vu de la minorité agissante, une forme de discrimination n’est pas forcément une mauvaise chose.

Il n’y a pas de mal à préserver une souveraineté culturelle. C’était déjà le cas quand la France a imposé des quotas de musique française sur les ondes, pour contrer l’hégémonie américaine. Se reconnaître entre soi est simplement humain, d’ailleurs les musulmans se reconnaissent aussi entre eux par leur culture, dont la religion fait partie.

Ces musulmans de France vivent eux dans deux cultures, c’est à eux de trouver comment intégrer ces deux visions dans leur vie. Un parti musulman tel que le PEJ n’est pas la bonne voie puisqu’il s’appuie sur le communautarisme, la demande d’arrangements spécifiques pour l’islam en France, et est dans la sphère d’influence du régime d’Erdogan.

S’il y a confrontation dans un pays sur deux principes de loi, le nouvel arrivant doit se plier à la loi de ceux qui ont l’antériorité sur le pays. La diversité est une chose plutôt bonne je trouve, mais la multi-culturalité est autre chose, une lutte cachée pour le pouvoir.

Une culture qui recule est une culture à terme en risque d’extinction. La culture qui s’affirme le plus fortement deviendra la culture dominante. En république chacun accepte et/ou tolère l’autre. Mais la tolérance républicaine ne signifie pas que ce combat soit éteint ou devenu inoffensif.

 

 

 

 

12:51 Publié dans Divers, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : islamisme, parti, pej, france, législatives, bergé, turc | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La nature a horreur du vide si on supprime les fêtes chrétiennes elles seront remplacées par d'autres et tout ce qui va avec... Bergié le sait bien mais il s'en fou, jusqu’à ce qu'il soit concerné directement, comme tout les monde, ce qui ne manquera pas d'arriver.

Écrit par : Maendly Norbert | 20 juin 2017

Répondre à ce commentaire

"Une culture qui recule est une culture à terme en risque d’extinction. La culture qui s’affirme le plus fortement deviendra la culture dominante."
C'est un tellement bon résumé de ce qui nous menace que le répète pour le plaisir.

Écrit par : Mère-Grand | 20 juin 2017

Répondre à ce commentaire

En roman d'anticipation ça donne le dernier livre de Houellebecq, soumission.

Écrit par : steppenwolf | 20 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord, la phobie relève de la psychiatre douce, mais ça peut s'aggraver. Elle n'est en aucun cas synonyme de haine. Un arachnophobe ne hait pas les araignées, il les craint. En quoi il a tort, ce sont des bestioles utiles car prédatrices des insectes. C'est vrai que certaines sont venimeuses. Mais bon, il y a des brebis galeuses même chez les araignées. Suffit de les reconnaître.
Bien à vous, Thomann

Écrit par : andré thomann | 21 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Pierre Bergé, parangon de la laïcité et qui veut ratiboiser les fêtes chrétiennes…drôle de référence… Il n’en est plus à une provocation près.

Cet esthète octogénaire, industriel de la haute-couture, richissime copropriétaire du groupe Le Monde( parmi d’autres médias), devrait être « modéré » dans l’espace médiatique, chose évidemment impossible car intouchable…

Assurément très cultivé et fin lettré (souvent cité comme papable pour le ministère de la Culture), ce collectionneur d’objets d’art n’a pas le talent diplomatique de son illustre modèle Mécène, que les contemporains d’icelui se plaisaient à reconnaître, même s’il en a les goûts… Chantre de la trouduculterie hexagonale, il représente l’archétype de la gauche caviar (normal, PDG de la Brasserie « Prunier », il en vend…).

Tolérant avec cela : « Si une bombe explose sur les Champs à cause de la Manif pour tous, ce n’est pas moi qui vais pleurer. » Tweet du 16.03.2013 (j’allais dire tweed…). On comprend qu’il n’aime guère les électeurs tendance Fillon qu’il compare à des pétainistes.

En politique, toujours du côté du manche : successivement giscardien, barriste, mitterrandien, chiraquien, hollandisé, il finit macronisé. L’homme a certainement des convictions, mais lesquelles ?

Écrit par : Gislebert | 21 juin 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).