29 mai 2017

Les hauts et les bas du girl power (1) : Léa

Tout mène à tout et inversement. Pourvu qu’on ne se pose pas trop de questions. L’Aubainerie, chaîne de magasins de mode au Québec, ne s’en est pas posé. Les Matilda’s non plus.

 


léa clermont-Dion,tetue,aubainerie,filles,jolie,beauté,stéréotype,linotte,Léa

Il y a quelques temps l’Aubainerie crée une ligne de t-shirts sur le thème « tuminspires ». L’un des modèles porte une inscription qui se veut légère: « Têtue? Normal, je suis une fille » (image 1, cliquer pour agrandir).

Il n’en faut pas plus pour que Léa Clermont-Dion monte aux barricades. Elle écrit un tweet au magasin en assurant que ce slogan est sexiste: « Pas bravo @aubainerie. On se passerait de slogan aussi stéréotypé. ». Quelques internautes la suivent. Il en faut peu pour que les moutons bêlent et forment un troupeau.

Je ne vois pas ce qu’il y a de sexiste. C’est plutôt amusant. Mais Léa le voit, elle. Normal: c’est une jeune féministe professionnelle, avec diplôme de féminisme en poche. Mais oui, il y a des écoles et universités qui enseignent l’idéologie et la propagande. Avec l’argent public.

Léa Clermont-Dion (image 2) veut ex-is-ter. Elle a donc écrit un livre: La revanche des moches. Elle se plaint de la société qui renvoie aux femmes l’image qu’elles sont toutes moches.

léa clermont-Dion,tetue,aubainerie,filles,jolie,beauté,stéréotype,linotte,Bon, la société… hum… les filles veulent être belles depuis la nuit des temps. C’est comme ça. Personne ne les y oblige. Mais quand on voit les filles canons qui sortent avec les richissimes footballeurs on se dit qu’il y a peut-être quelque chose de plus fort qu’une injonction sociale.

 

 

Soumission

C’est injuste bien sûr. Les vraies moches ont aussi droit à l’amour avec un riche bellâtre habile du pied. Mais à part de tous nous reprogrammer génétiquement pour être tous et toutes des top modèles, cette injustice durera encore très longtemps.

Léa affirme avoir souffert d’anorexie à cause de la supposée contrainte sociale. Ou parce qu’elle avait un problème personnel dans son rapport à elle-même? Car toutes les filles, pas toutes hyper jolies, ou rondes, ne font pas pour autant de l’anorexie. Ce n’est pas un problème de société mais d’acceptation de soi. Une problématique individuelle.

Léa s’est donc trouvée moche. Il y en a beaucoup qui aimeraient être moche comme elle… Ce qui a fait écrire à un journaliste, amusé, qu’entendre Léa se plaindre de la dictature de la beauté c’est comme imaginer Bill Gates se plaindre du capitalisme…

léa clermont-Dion,tetue,aubainerie,filles,jolie,beauté,stéréotype,linotte,Mais revenons à l’Aubainerie. Qu’a fait la chaîne au cinquante-sept magasins de mode? Elle a basté immédiatement. Sans discussion. Sa réponse vaut son pesant de chocolat (pas pour les grosses):

« Merci @leaclermontdion pour votre commentaire constructif. En effet, la ligne est parfois mince entre le ludique et le stéréotype et nous serons plus vigilants dans notre approche. L’Aubainerie est une compagnie familiale, bien ancrée dans les valeurs québécoises. Nous avons écouté nos clientes et nous avons retiré le t-shirt rapidement. L’Aubainerie n’est pas sexiste ».

 

 

Linottes (têtes de)

Et encore:

« Au département du marketing, on explique que ce chandail fait partie de la nouvelle collection #TuMinspires, sortie il y a environ une semaine. Il s'agit de vêtements affichant des slogans à saveur humoristique pour toute la famille. « Celui-ci était une erreur et il a été retiré. »

La trouille d’un boycott et voilà une chaîne, une direction, des équipes, une unité de production, à genoux. Pas de débat. Pas l’ombre d’un mot pour assumer la ligne. Soumission n’est pas seulement le nom de l’islam. C’est le nom de la société occidentale face à une gamine féministe de 23 ans, qui fait plier une chaîne commerciale par la seule suspicion de sexisme. La croisade morale ne vaut pas un clou mais elle produit du résultat. C’est la seule chose qui compte: produire du résultat.

léa clermont-Dion,tetue,aubainerie,filles,jolie,beauté,stéréotype,linotte,La chaîne annonce qu’elle va lancer une page Facebook pour que les filles proposent des slogans. Les créateurs n’assument plus rien. Démagogie.

A noter qu’il existe toutes sortes de t-shirts amusants pour les filles et les garçons. Il y en a certains pour tacler les garçons. Par exemple ce t-shirt pour adolescentes (image 3) qui traite tous les garçons de têtes de linottes.

Léa Clermont-Dion n’a visiblement pas fait de recherches poussées en vue de dénoncer tous les sexisme. Pas plus qu’elle n’a été importunée par cette vitrine du magasin l’Aubainerie (image 4): « On s’en fout des garçons ».

Léa est certes très mignonne. Même quand elle semble surtout faire sa pub. Dommage qu’elle soit féministe. C’est rédhibitoire.

 

Demain ce sera Matilda.

 

 

 

09:48 Publié dans Féminisme, Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : léa clermont-dion, tetue, aubainerie, filles, jolie, beauté, stéréotype, linotte | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).