09 mai 2017

France : les mélenchonistes jettent le masque

En 1944 il aurait été traité d’hitléro-trotskiste. Et aujourd’hui? Mélenchon est revenu, la bouche pleine de mots. Son silence d’entre deux tours laisse place à une nouvelle logorrhée de conquête.

 


RNP00.pngAntisémitisme

En renvoyant dos à dos Marine et Macron, le spice boy Mel E. a repris la posture des Lambertistes. Parlant des Résistants, des Alliés et des occupants Allemands, ces trotskistes de 1944 considéraient « qu’ils se valent ». Pierre Lambert fit partie du Rassemblement National Populaire (RNP), parti collaborationniste de l’époque au logo suggestif (image 1). Ce parti se voulait socialiste et, comme écrit sur Wikipedia, se destinait à protéger la race. L’ultra-gauche trotskiste et l’ultra-droite hitlérienne réunies par le racisme: l’Histoire est facétieuse et les origines du socialisme français sont bien obscures. Sur ce parti:

« L’une des particularité du RNP est la prédominance dans ses instances dirigeantes d’éléments issus de la gauche pacifiste, très majoritairement de la SFIO ou du néosocialisme… »

L’hitléro-trotskisme valut une disgrâce à Pierre Lambert et à ses affidés. Dès lors ils se firent discrets. Ils pratiquèrent l’entrisme, technique qui consistait à infiltrer le parti socialiste pour en influencer la philosophie et la ligne politique. Lambert fut le mentor de Lionel Jospin et de Jean-Luc Mélenchon. Quand on sait que les héros de Mélenchon, soit Chavez et Peron, étaient antisémites, la boucle est bouclée. On ne s’étonne pas de la posture du Jean-Luc à propos du FN, dont l’antisémitisme du Vieux était patent. Non que JLM soit lui-même clairement antisémite mais ses préférences posent objectivement question.

 

 

RNP03.jpgLiquidation

Mélenchon, en digne héritier de Pierre Lambert, n’a pas fait autre chose que son mentor au petit soir du premier tour. Il a déclaré que Macron et la fille Le Pen « se valent ». Mot pour mot la déclaration et l'attitude intellectuelle des lambertistes en 1944.

Au soir du second tour Mélenchon l’autoritaire est donc revenu, la bouche pleine de mots. Des mots qui révèlent l’ampleur de l’aigreur dans la défaite de celui qui se voyait un destin national. L’aigreur, que sa bouche montre quand il ne la maquille pas d’un sourire télégénique. Et pas seulement quand il insulte les journalistes.

Jean-Luc veut donc être le premier opposant du jeune Emmanuel. À gauche du moins. Une gauche qu’il a laminé en pompant les dernières forces du parti communiste, et en parlant peuple mieux que Benoît Hamon. Parler peuple, il sait le faire, lui le millionaire, avec son ton de compassion dégoulinant de pathos, et qui se met seul en lumière.

Benoît Hamon lui propose une alliance pour les législatives. Hamon voudrait liquider totalement le parti socialiste, il ne s’y prendrait pas autrement. Cela dit cette liquidation ne serait pas une perte. Laisser la gauche aux extrêmes lui rend sa vocation originelle: la lutte des classe et peut-être la prise du pouvoir par tous les moyens.

Et c’est là où la soirée du 7 mai a fait tomber les masques. Non seulement dans le violent appel de Mel E. à se grouper autour de lui. Mais aussi dans les propos du porte-parole des Insoumis, Alexis Corbière (extrait vidéo 1 ci-dessous).

 

 

RPN02-flicbrule.jpgL’habit de l’agneau

Corbière attaque brutalement François Bayrou et tente de récupérer les votes anti-Le Pen. Il termine en menaçant: « Je vous mets en garde: ça va mal finir. » Les voilà, les vrais intolérants de France: cette gauche au couteau entre les dents, la gauche trotsko-socialo-communiste que Mélenchon a capté à son seul avantage sur le dos du peuple.

Ils n’acceptent pas l’élection. C’est donc Mélenchon l’anti-républicain, le facho – c’est excessif de dire cela mais c’est au sens large où ce terme a été prononcé ad nauseam avant le second tour. Mélenchon a perdu. Il n’a pas à envoyer quelqu’un pour menacer les gagnants. Les mélenchonistes ont voté Macron contre Le Pen? Quelles que soient leurs raisons, qu’ils assument. Leur vote appartient désormais à Macron. Sur leur bulletin il n’est pas écrit: Pour Macron mais contre Macron.

On ne vote pas le dimanche matin pour retirer son bulletin le dimanche soir. On assume ses choix. Macron a annoncé la couleur, ils savaient exactement pour quoi ils votaient. Mélenchon veut-il mener la France dans l’émeute et démolir la légalité républicaine? Que se passera-t-il s’il perd les législatives? Quelle est cette menace proférée par Alexis Corbière avec autant de véhémence et d’esprit de revanche?

Pendant que la France soumise et insoumise traitait Marine Le Pen de raciste et fasciste (je n’ai pourtant entendu aucun mot raciste ou fasciste de sa part), les crypto-fascisants se cachaient dans la peau de l’agneau et sous le masque de leur peuple. On connaissait déjà certains fascistes rouges: la gauche antifa qui refuse l’élection et brûle impunément du flic lors d’émeutes de rue.

 

 

Pendreclown01.jpgLégitimité

On sait maintenant que cette gauche parlementariste prend le même chemin, dans sa violence, son refus de son propre vote et le déni d’elle-même, et dans la menace non voilée que son porte-parole profère en direct sur TF1.

Ciel! Le Camp du Bien serait-il en réalité le Camp du Mal, pour employer le système binaire en vigueur? Le diable s’habille-t-il donc en justicier? Cette inversion pourrait donner envie de se pendre. Et cette France menaçante n’incite pas à entreprendre.

L’élection fut régulière selon le système électoral français. On peut se poser mille et une questions sur l’ascension très rapide du jeune Emmanuel et ses appartenances mais dans les faits toute autre considération ne saurait modifier cela.

Pourtant, outre la violence et la menace, il y a tentation de dé-légitimer le nouveau président. C’est ce que veut démontrer la seconde vidéo ci-dessous. L’argument ne tient pas, sauf à dire qu’aucun président n’a jamais eu de vraie majorité. Même à 53%, en décomptant les abstentions, Mitterrand, Chirac, Sarkozy n’étaient pas réellement majoritaires. Donc pas légitimes?

Reste la question de l’argent. Aucun président n’est venu de la classe ouvrière. La France se donne aux forts et aux riches. Rien de nouveau.

 

 

BrigitteMacron.jpgPeut faire pire

Or je lis sur Facebook que Gérard Miller, psychanalyste connu, marxiste et fan de Mélenchon, raconte recevoir en consultation plein de gens qui haïssent Macron parce qu’il représente tout ce qu’ils détestent: le succès, l’argent, la banque, le pouvoir, le patron. Cette manière de penser est sans issue.

Cette gauche a repris à son compte la vieille culpabilité catholique sur l’argent, et cultive le misérabilisme comme une vertu.

Sur Facebook encore je découvre nombre de publications injurieuses ou sordides sur Macron. Les commentaires antisémites y foisonnent comme jamais. Un mot revient en boucle: oligarchie. Ce mot trop court suffit-il à figer l’élection? Ou plutôt ne serait-il pas la marque désespérante du niveau intellectuel auquel le débat est rendu en France?

Enfin je découvre cette photo en gros plan de Brigitte Macron, sans fards, avec la légende: âmes sensibles s’abstenir (image 5, cliquer pour agrandir). C’est moche de dire cela. C’est une honte. Doit-elle faire peur parce que son visage est marqué par l’âge?

Elle est certes moins sexy que Marion Maréchal Le Pen. Mais son visage est intéressant, ses rides souriantes et son regard intense. Ce serait la photo d’une vieille indienne chaman des plaines du nord des États-Unis, on tomberait en admiration devant elle. Et puis, dirait-on cela du visage d'un homme aussi marqué?

La France n’est apparemment pas encore au plus bas. Elle peut faire pire. On verrait bien tourner un épisode de Game of Thrones à l’Élysée.

 

 

 


Gros accrochage entre François Bayrou et Alexis... par Lopinionfr

 

 

 

 

13:54 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Il n'y a plus que deux partis en France : Le FN et un grand parti d'échangistes de tous bords. J oubliais le troisième qui se nourrit des errances du deuxième pour affermir ses bases, l'intégrisme.

Écrit par : norbert maendly | 09 mai 2017

Répondre à ce commentaire

La photo de Brigitte Macron a probablement été photoshoppée ou traitée avec ce logiciel qui permet de vieillir les portraits.
Je fréquente beaucoup de personnes âgées ( au-delà de 80 ans) ces temps et franchement, même les plus fripées n'ont pas cette tête-là !

Brigitte va se faire jeter son âge à la figure pendant 5 ans et cela par tous les moyens et tous les canaux.
Selon certains, elle est trop vieille pour son mari et Emmanuel est trop jeune pour le job.

Pour finir, c'est un débat intéressant qui s'ouvre sur le jeunisme et sur les attentes face aux jeunes et aux vieux. Et on peut aussi réfléchir aux qualités requises pour être un président raisonnablement utile à son pays.

Un vieux est-il forcément sage, expérimenté et savant ? Est-ce que c'est suffisant pour être président ?
Un jeune est-il forcément inconscient et présomptueux ? Est-il moins bien armé pour le défi présidentiel que p.ex. un businessman de 70 ans ?

Quel rôle pour les conjoints et les enfants dans un dispositif gouvernemental ? Ferait-on mieux d'élire un célibataire sans enfants ou un homme avec une famille présente ?
On n'a pas élu Brigitte, mais on savait qu'elle est bien là ...
Marine Le Pen est-elle trop connotée par son histoire familiale pour pouvoir être indépendante ?
Chacun va répondre selon ses convictions et probablement selon sa sensibilité politique.

Écrit par : Calendula | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Je pense que l'hypothèse de Calendula tient la route. Les fachos l'ont photoshopée en pire. Dans la réalité, Brigitte est plutôt remarquable dans l'autre sens. Jamais vu une femme de plus de 60 ans aussi bien conservée, Jane Fonda comprise.
Ce n'est donc vraiment pas le sujet.
Ce qui l'est, c'est l'obsession des fachos de salir Macron. Bon, c'est l'homme de paille de Bilderberg, soit. Mais qu'est-ce que les fachos ont à nous offrir ?
Hollande voulait réformer la France, mais il s'est fait élire sur une pure escroquerie : le discours du Bourget. Ce qui a donné la main à ses ennemis de l'intérieur, les anti-capitalistes de salon que sont Montebourg, Filipetti, Hamon et consorts, tous apparatchiks et grandes gueules parisiennes de gôche patentés.

Ce que voyant, Hollande s'est trouvé un remplaçant en la personne du petit minet banquier. Minet est fortiche, genre premier de classe. Même qu'il baise la maîtresse...

Donc, il faut réformer la France parce que ce pays est totalement miné par un syndicalisme tout-puissant. Le maître de la France, c'est Philippe Martinez (et les autres milliardaires rouges qu'il y a derrière lui...). Par exemple, celui qui a dit : quand on tient Marseille et la SNCF, on n'a pas besoin d'avoir de bons résultats électoraux. C'est tellement vrai qu'en charge d'expédier des échantillons de roches en Belgique pour analyse depuis l'Arabie saoudite, les responsables du bureau français pour lequel je travaillais m'ont enjoint de renoncer à Marseille, trop peu sûr. Il fallait passer par Anvers...

Le premier ennemi de ces réformes, c'est l'extrême-gauche et son Chonchon ronchon. Ce ne devrait en principe pas être la droite dure. On comprend donc pour quoi la jeune Marion Maréchal se retire de ce guêpier. Elle a bien raison...

Écrit par : Géo | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Photoshop: je n'y avais pas pensé. Je la trouvais très marquée mais n'ayant encore jamais vu son visage en gros plan je n'a pas tilté sur celle-ci. J'ai déjà vu des visages de femmes aussi marqués dans la soixantaine, surtout les femmes minces dont les tissus sont peu hydratés ou qui ont abusé du soleil.

J'ai regardé depuis vos commentaires: vous avez probablement raison et je me suis fait avoir. Problème quand-même: elle est en général très maquillée. Les rides des yeux apparaissent quand-même bien présentes, même maquillée.

Sur son âge c'est leur vie à eux. Cela me laisse cependant deux objets de réflexion. Le premier est leur rencontre. Lui 15 ans, elle 39, aujourd'hui elle serait en prison pour agression sexuelle ou équivalent. Ces dernières années un certain nombre de prof femmes ont été lourdement condamnées au USA et au Canada pour des faits similaires.

Si c'était l'inverse, un homme de 39 avec une adolescente de 15, ce serait un scandale. Leur origine sociale a possiblement joué dans la neutralisation pénale du scandale que leur relation avait déclenché à Amiens. De plus la différence d'âge n'est pas un problème en soi mais c'est vraiment son âge à lui au début. Ne lui incombait-il pas à elle de ne pas donner suite? À 15 ans est-on vraiment assez mûr pour dire que l'on va épouser la dame? Bon, c'est leur mystère, je vais le dire ainsi, et espérer qu'avec ce modèle atypique à la présidence les médias lâcheront un peu la pression sur le puritanisme sexuel.

Le deuxième objet est la psychologie du garçon ou de l'homme qui prend femme sensiblement plus âgée. Je ne parle pas d'Oedipe mas l'homme dans cette situation est-il vraiment solide et mûr? Ne cherche-t-il pas un tuteur? Je reste sur le constat qu'il me paraît manquer d'aplomb émotionnel et de maturité.


Cela dit les attaques sur l'âge sont détestables. Et inutiles: elles ne changeront rien au fait qu'il est élu. Sur l'expérience par contre, je n'ai pas la croyance que l'âge amène forcément à la sagesse et au savoir-faire, mais il peut donner un aplomb et un recul sur certains problèmes. Par contre la jeunesse donne une énergie d'action intéressante.

Sur l'expérience, les nouveaux candidats qu'il va proposer n'en auront probablement pas. On verra à l'usage ce que cela donnera. Par contre il veut instaurer la parité, et je ne le comprends pas. Ce ne devrait pas être un critère déterminant en comparaison de la compétence, de la nouveauté, de la participation de la société dite civile, etc. Beaucoup de femmes vivent cela assez mal, elles ne sont pas reconnues en tant qu'individu compétent mais en tant que représentantes d'un sexe particulier. La parité prolonge une forme de sexisme en prétendant la combattre.

Rôle de la femme: celui de femme. Elle n'est pas élue. Ou alors il la nomme conseillère personnelle. Et on aura droit à une affaire Fillon bis!!! Car un statut de l'épouse parce qu'elle est épouse valide le mélange des genres qu'on a justement reproché au candidat LR. Pour les Le Pen, le nom familial est une force et une limite. On peut aussi se demander s'il ne faut pas maintenant changer.


@ Géo: Martinez se comporte en nabab. Macron aura fort à faire.

Écrit par : hommelibre | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

"Le premier est leur rencontre. Lui 15 ans, elle 39, aujourd'hui elle serait en prison pour agression sexuelle ou équivalent"
En prison parce que son élève est tombé amoureux d'elle ? Vous rêvez, HL. Personne ne sait s'ils ont couché à ce stade. Probablement non. Puis lui est resté fixé sur cette image, c'est certes bizarre, mais se fixer érotiquement sur un homme quand on est un garçon me paraît comparativement, beaucoup, infiniment plus bizarre que ça. J'ai fait des progrès, notez. J'ai vu deux garçons s'embrasser sur la bouche sur un quai de gare sans vomir...
Alors quand vous ferez de gros billets sur la bizarrerie de l'homosexualité, vous pourrez aussi trouver étrange la relation d'un homme de 24 ans plus jeune que sa partenaire...

Écrit par : Géo | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

«J'ai vu deux garçons s'embrasser sur la bouche sur un quai de gare sans vomir...»

Tu fumes quoi maintenant ?

Écrit par : petard | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Le PS caviar ayant rompu toute amarre avec le peuple comment s'étonner du rôle de Martinez?

Pour un peu, vu son langage familier simple au moins d'apparence humain, on ajouterait qu'"heureusement qu'il reste Marine Le Pen pour s'intéresser aux plus pauvres".

Sacrée France.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Géo, on ne sait pas.
Mais on sait qu'il y a eu passion dévorante rapidement, avec scandale dans la ville. Dans d'autres cas cela aurait suffit, surtout venant de la prof avec un ado.

Écrit par : hommelibre | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

"Tu fumes quoi maintenant ?" Toujours rien. Je devrais probablement, parce que je ne te suis pas du tout. Deux types qui s'embrassent sur la bouche, bien ostensiblement pour em...der le bourgeois vraisemblablement, à moins qu'ils s'en foutent de tout, reste pour moi un spectacle assez déplaisant. D'ailleurs, les couples hétéros évitent aussi généralement de se donner en spectacle.
Alors, où est le hiatus ?

Écrit par : Géo | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

« pour em...der le bourgeois vraisemblablement »

Mais non, c'est parce qu'ils s'aiment !?!

Ma remarque c'était un peu de la provoc, j'en conviens.
Ce qui m'a surpris, c'est ta remarque: tu a vu deux mec se rouler une pelle et ça ne t'a pas fait vomir. Semblerais-tu surpris par ton degré de tolérance ?

Tu as raisons, c'est pas parce qu'un spectacle est déplaisant que ça devrait donner envie de vomir.

Écrit par : petard | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

"Semblerais-tu surpris par ton degré de tolérance ?" Ce qu'il y a de sûr, c'est que si l'homosexualité ne choque plus, je ne vois pas du tout pourquoi il faudrait critiquer Macron et sa femme sur leur différence d'âge. A moins qu'il ne s'agisse d'un premier pas vers une société qui ne tolérerait plus l'hétérosexualité ?

Écrit par : Géo | 10 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas une spécialiste du déroulement exact des débuts de l'histoire du couple Brigitte et Emmanuel, mais le plus surprenant c'est que cette rencontre ait eu lieu dans un collège de Jésuites.
Ce cadre catholique aurait dû être le garant d'un respect absolu de la loi.
Les pères auraient-ils fermé les yeux sur cette relation illicite ou est-ce qu'à ce stade, la relation était platonique ?
Le fait qu'E. Macron ait fini par épouser celle qui était prof dans son école ne prouve pas à 100% que quelque chose d'illégal se serait passé dans le cadre scolaire.
Beaucoup de mauvaises langues partent de l'idée que la relation était forcément charnelle dès la première rencontre ( donnée à 15 ans) et que le jeune Emmanuel était forcément encore élève de l'école de Jésuites lorsque l'acte qui tomberait sous le coup de la loi a effectivement eu lieu.

Cela étant, en France l'âge de la majorité sexuelle est 15 ans.
Wikipedia:
"Par exemple, en France, la majorité sexuelle est fixée à 15 ans depuis 1945 pour les relations hétérosexuelles et depuis 1982 pour les relations homosexuelles (16 ans en Suisse et en Belgique) sauf cas de vulnérabilité particulière du mineur ou d'autorité du partenaire majeur. La relation sexuelle librement consentie d'une personne de 18 ans ou plus avec un mineur de 15 ans (en droit, « mineur de quinze ans » signifie « individu de moins de quinze ans »)2 est prévue par le Code pénal sous le nom d'atteinte sexuelle et punie de cinq ans d'emprisonnement maximum (sauf circonstances aggravantes) alors que la relation non consentie entre dans le champ de l'agression sexuelle et est punie de sept ans d'emprisonnement maximum (sauf circonstances aggravantes)."

Comme beaucoup de commentateurs, je trouve que l'acharnement sur le couple Macron a un côté voyeur et il y a aussi une volonté d'édicter des normes.
Il y a un message très clair : si vous voulez accéder aux plus hautes fonctions il faut être marié avec une personne qui remplit un certain nombre de conditions bien précises.
Peut-on faire semblant de ne pas avoir compris qu'il s'agit aussi de discréditer plus largement le président élu par l'intermédiaire de son épouse ? Non seulement aurait-elle commis un acte illégal, mais on peut insinuer que quelque chose cloche chez lui, puisqu'il n'est pas normal d'épouser une femme plus âgée.
Brigitte dérange, "mais en même temps" Brigitte est aussi très utile puisqu'elle permet de cibler Emmanuel.

Écrit par : Calendula | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

@Géo,

A y regarder d'encore plus près, il se pourrait bien que la photo soit celle de Jane Fonda, bidouillée par les soins d'un champion bienveillant du clavier! ;-))))

Écrit par : Calendula | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

@Calendula

Ben, non! C'est bien La femme de Macron! Son regard... :)

Écrit par : Patoucha | 08 juin 2017

Calendula, si c'est Jane Fonda je vais me cacher sous la table violet de honte et je n'en sors plus pendant une semaine!
:-)))

Mais je ne pense pas. Jane Fonda n'a pas la même forme de nez, d'eux, de sourcils, ni le même menton quand elle sourit.

https://www.mumslounge.com.au/wp-content/uploads/2017/01/fonda.jpg

https://www.google.ch/search?hl=fr&site=imghp&tbm=isch&source=hp&biw=1280&bih=1256&q=jane+fonda&oq=jane+fonda&gs_l=img.3..0l10.1141.2669.0.2837.11.9.0.2.2.0.80.568.8.8.0....0...1ac.1.64.img..1.10.572.0..35i39k1.q-0LAOT-JNM#imgrc=2pI7dudflC2TlM:

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces précisions Calendula.
Je ne sais pas si les lois étaient déjà les mêmes il y a 24 ans. De ces infos on peut exclure l'agression.
Il reste qu'elle était son prof dans une formation obligatoire, ce qui fonde la notion de "personne ayant autorité" pour un mineur.

C'est un couple atypique, c'est leur droit. Ce que je dis de l'immaturité de l'ado éventuellement subjugué par sa prof est tempéré par le fait qu'ils sont restés ensemble mais n'est pas inexistant pour autant.

Je continue à penser qu'aujourd'hui, une telle relation à leurs âges de début serait au minimum condamnée moralement par la société, et surtout s'il s'agissait d'un homme de 39 ans, forcément prédateur dans ce cas de figure aux yeux du monde actuel, avec une adolescente de 15 ans, forcément proie.

La discussion sur ce sujet ne me paraît pas déplacée, sur un point qui a plus trait à une sociologie des relations (pensons au livre Lolita) et à une psychologie particulière, qu'à un jugement négatif contre eux que je ne partage pas.

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Rapidement au sujet du dessous de table de la honte, activité physique inutile à mon avis :

- la personne est difficile à identifier, justement parce qu'il y a morphing
( je ne l'ai pas non plus "reconnue", j'en suis restée au phénomène de la flétrissure extrême de la peau)

- il se peut que deux photos aient été fondues, comme dans le célèbre passage de Margaret Thatcher à Marilyn Monroe


news.bbc.co.uk/2/shared/spl/hi/pop_ups/04/health_enl.../1.stm

Écrit par : Calendula | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

"Je continue à penser qu'aujourd'hui, une telle relation à leurs âges de début serait au minimum condamnée moralement par la société"
Je maintiens mon objection. On aurait quelque chose à redire à cette relation alors qu'il y a une loi en France qui admet le mariage entre deux personnes de même sexe ?

Écrit par : Géo | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Géo, ce n'est pas la différence d'âge qui est en question pour moi, même si c'est ce que nombre de gens pointent du doigt et désignent faussement et même abusivement comme une tendance pédophile. Après tout une telle différence n'est ni nouvelle ni exceptionnelle – sauf peut-être dans ce sens-là, nettement moins fréquent que dans l'autre. Par exemple l'épouse du psychanalyste Gérard Miller a 32 ans de moins que lui. 32 ans aussi de différence entre Johnny et Laetitia. 33 ans entre Emmanuelle Seigner et Roman Polanski. 29 ans entre Jade Foret et Arnaud Lagardère.

C'est le fait qu'un adulte donne écho à un élan affectif dans un cadre de relation éducative obligée, où la loi impose des restrictions quant à ce type de comportement à cause du biais potentiel introduit par la subordination et donc l'impossibilité pour le lycéen de se soustraire éventuellement à l'influence du prof.

La subordination obligée de cette relation devrait être la limite juridique. À moins de modifier cette disposition, qui n'existe pas dans un cadre non obligé, ou moins dans un cadre professionnel. (Elle existe par exemple dans le cas où un policier ou une policière obtient des faveurs dans une enquête, car il y a relation contraignante de subordination).

Après, la grande jeunesse du garçon est troublante, mais s'ils sont encore ensemble cela signifie qu'il y avait une bonne raison que la raison ignore.

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Même qu'il se serait marié avec sa grand-mère, qu'est-ce que ça peut foutre ?

Il y en a bien qui sont en ménage avec une "poule", une "vache" ou une "truie"... Pffh !

Au moins, il ne va pas se la faire piquer par DSK, sa mémé... quoique, de nos jours avec les pères verts faut s'attendre à tout.

Écrit par : petard | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

HL@ Alors c'est un faux débat, parce que quoi qu'il en soit, il y a prescription et personne n'a porté plainte. Donc, basta ! En plus, et cela a été cité , il y a le contre-exemple de cette enseignante dans la même situation qui s'est suicidée sous la pression sociale. Je préfère l'histoire actuelle, de toutes les manières.

Écrit par : Géo | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

"Je préfère l'histoire actuelle"
Au final moi aussi. Le reste est réflexion d'ordre général.

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Le problème de la différence d'âge entre Macron et sa femme tient au fait qu'elle dénote chez lui – pour le dire abruptement et simplement – un certain besoin d'être materné. Signe possible d'une fragilité psychologique.
De plus, cette relation l’a certainement entretenu dans l’idée qu’il était un élève prodige, ce qui n’a pu que le conforter dans un narcissisme qui pourrait, aujourd'hui, lui jouer des tours sur la scène nationale et internationale.
On peut raisonnablement supposer qu'il a été conseillé, orienté par elle tout au long de sa brillante carrière, et que sans elle, il ne serait pas là où il est aujourd'hui.
Il a clairement besoin d'elle, de sa présence, il en est dépendant, elle est en quelque sorte sa tutrice. Au point qu'il est prévu qu'elle occupera un bureau à l'Élysée. De fait, elle sera son conseiller le plus proche.
Les conseils sur l'oreiller sont les mieux suivis (en supposant, bien sûr, qu'ils fassent encore chambre commune).
Les Français l’ont élu lui, pas sa femme.
L'interférence de la femme sur la politique du Président peut aller dans le bon sens, comme dans le mauvais.
Rappelez-vous Sarkozy et sa femme Carla Bruni, une gauchiste bon teint, qui l'a influencé dans nombre de ses options politiques. Les Français l'avaient élu sur son discours de droite-droite en 2007, et ils ont finalement récolté un Président de centre-gauche.

Écrit par : Jean Philippe | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

"On peut raisonnablement supposer qu'il a été conseillé, orienté par elle tout au long de sa brillante carrière, et que sans elle, il ne serait pas là où il est aujourd'hui."
C'est assez courant, au point d'être passé au stade de dicton : "derrière chaque grand homme, il y a une grande femme"...
Le couple de ce genre le plus évident dans l'histoire récente : Bill Clinton & Hillary...

Écrit par : Géo | 11 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).