08 mai 2017

La France d’après

Deux votants sur trois: le résultat est tranché. En chiffres du moins. En adhésion à son programme c’est une autre affaire. Najat Vallaud Belkacem avait mis de beaux habits colorés pour la télé. Elle félicitait le jeune Emmanuel.

 


france,élection,macron,le pen,europe,nation,socialiste,bovarysme,privilègesRêver

Pour être certaine qu’on la croie elle précisait le féliciter sincèrement. Avec un visage si peu expressif je doute quand-même de cette sincérité. Le sourire était jaune. Pour une rose – je veux dire une socialiste, c’est un curieux mélange.

Étrangeté du pouvoir. Tant de félicitations de femmes et d’hommes politiques envers un élu dans lequel ils ne se reconnaissent pourtant pas! On devrait rapidement revenir au réel. Après la nomination du gouvernement et les législatives, les perdants seront bien seuls et chercheront une meute pour exister à nouveau.

J’ai peu écouté la soirée: qu’allaient-ils dire que l’on ne sache déjà, des paroles mille fois répétées, de la langue de bois de chêne? J’ai cependant entendu une électrice déclarer au micro d’une journaliste: « Il va tenir ses promesses ». Je précise que la journaliste, au Louvre, trouvait l’ambiance exaltante. Encore une qui confondait information et prise de parti personnelle.

Mais ça on a l’habitude. On n’écoute plus la télé pour être informé mais pour savoir ce qu’il convient de penser. En tous cas le rituel de dramatisation a eu lieu. Le système à deux tours fait monter la sauce. Il place en orbite un seul personnage sur lequel presque tout repose pendant cinq ans.

Le mécanisme du rêve est à nouveau enclenché. L’homme providentiel est intact dans sa virginité toute fraîche. Puis, d’avoir tant rêvé les Français se lasseront, comme d’habitude.

 

 

france,élection,macron,le pen,europe,nation,socialiste,bovarysme,privilègesBovarysme

Placé trop haut, comme un objet de fantasme, le président élu ne peut que retomber. Tous ont suivi la même pente. La France doit être maniaco-dépressive! Mais pour le moment peu importe.

Comme disait hier ma meilleure amie qui habite en France, beaucoup de Françaises ont été contactées par un robot téléphonique: « Allo c’est Emmanuel Macron ». Elles se le racontaient ensuite entre nanas chez sa coiffeuse et se pâmaient. Macron serait-il la victoire de Cosmopolitan, de Jeune et Jolie et de Nous Deux? Leur libido est remontée à bloc. Cela devrait tenir un moment.

Je suis intéressé par sa volonté de brusquer la France. Ce président atypique – c’est plutôt fait pour me plaire – saura-t-il renverser les ornières politiques françaises? Il faudra qu’il fasse du rentre-dedans. Il sait faire, on l’a vu avec sa Brigitte quand il avait quinze ans.

Entre nous soit dit il illustre l’évolution restrictive des moeurs: à l’époque, dans la bonne société, personne n’a bronché. Aujourd’hui sa prof cougar serait en prison et on le verrait comme une victime, non comme un héros de la transgression. C’est l’autre face de cette jolie histoire heureuse. Une femme de 39 ans qui cède aux avances d’un ado de quinze ans, il y a comme un parfum de bovarysme. L’ex-mari y a perdu sa famille: on s’en fiche. Personne ne parle de lui. Lui qui accueillait dans sa maison des ados élèves de sa femme.

 


france,élection,macron,le pen,europe,nation,socialiste,bovarysme,privilègesChanger tout

Lui, probable bobo ayant abdiqué sa dignité et son autorité. Accueillant même le très jeune Emmanuel sans voir ce qui se tramait sous son propre toit, peut-être dans son propre lit, ou sur le canapé du salon, pendant qu’il trimait pour assurer le confort de cette famille bourgeoise. Lui qui a connu la disgrâce et l’exclusion. Même ses filles ont préféré leur mère. Ken Emmanuel n’aura lui pas d’enfants. L’homme père a été renversé dans notre société.

Hommes, ne vous mariez plus! L’homme blanc occidental cisgenre a abdiqué. Il n’est plus qu’une ombre errante ou un produit marketing.

Il reste à l’homme blanc occidental cisgenre ce substitut de masculinité: la présidence. Il est le chef, il décide. Il peut prendre la France dans toutes les positions pour lui provoquer quelques orgasmes politiques. Son libéralisme fait déjà frissonner la gauchosphère qui a pourtant voté pour lui. Après Hollande ils semblaient crier: « Encore, encore. »

Je reste dubitatif et alerté sur sa personnalité, son immigrationnisme et sur son européisme. Mais je n’ai pas d’avis sur ce qui va suivre. De plus le déchaînement des diatribes anti-libérales me paraît excessif. Macron sera-t-il capable de débloquer le pays, enlisé dans une administratite chronique et dans des conflits de classe récurrents? Le sortir de l’ornière où il creuse son trou depuis tant d’années? Provoquer une relance économique? Une simplification administrative? Réduire la fracture sociale? Faire aimer une Union Européenne autoritaire? Faire aimer l’argent et l’entreprise dans ce pays où la réussite est suspecte?

 

 

france,élection,macron,le pen,europe,nation,socialiste,bovarysme,privilègesCoupe-coupe

Saura-t-il faire oublier cette sortie digne de Sarkozy à des grévistes de Lunel: « La meilleure façon de se payer un costard est de travailler » (vidéo en fin de billet). Les chômeurs ont-ils voté pour lui? Pour sa France en cravate issue de la bourgeoisie aisée d’Amiens?

Saura-t-il rectifier sa faute politique à propos de la colonisation, et rappeler aux jeunes beurs en rupture que leurs ancêtres ont colonisé le Maghreb et le Moyen-Orient et qu’ils n’ont pas de leçon à donner au pays?

À 39 ans saura-t-il éviter le monarchisme? Le système présidentiel français est vertical et de haut en bas. Un seul homme décide de ce qui doit aller vers le peuple. Il n’y pas de remontée autre que la rue ou l’élection suivante. La culture politique française n’étant pas propice au dialogue autrement que dans le rapport de force belliqueux, il lui faudrait instaurer de nouveaux pouvoirs comme le référendum simple, voulu par la population et non par le président. Les Français devraient disposer de ce premier instrument pour exprimer leurs colères habituelles dans les urnes plutôt que dans la rue. Ils commenceraient enfin à toucher du doigt la démocratie moderne.

Il faudrait décentraliser davantage les lieux de pouvoir afin de réduire la fracture économique et sociale, et se diriger vers un fédéralisme à l’allemande. Ce sera difficile: la culture centralisatrice est très imprégnée. Il ne proposera sûrement pas la révocation des élus, idée de Mélenchon qui n’est pas sans intérêt si elle est précisément cadrée mais qui hélas est de nature à alimenter les pulsions irrépressibles des coupeurs de têtes. Car en France on porte aux nues ou on coupe la tête. C’est sans nuances.

 

 

france,élection,macron,le pen,europe,nation,socialiste,bovarysme,privilègesPrivilèges

L’image que je retiens juste après les résultats, c’est la forêt de drapeaux français sur l’esplanade du Louvre. Alors que l’Emmanuel est le candidat de plus d’UE et moins de souveraineté nationale. Et donc moins de moyens propres pour régler les problèmes du pays. Mais il y croit fermement. Qu’il y aille.

L’idée de souveraineté continuera à progresser, qui tient compte des ancrages identitaires et traditions des nations très diverses et des populations, et alors que le nationalisme et centralisme européiste ne trouve plus ses marques. Les tenants du centralisme européen devraient renoncer à une part de leurs prérogatives et accepter de mettre en question l’intangibilité des quatre piliers fondateurs de l’UE. Le but étant de laisser se profiler une Europe plus diversifiée autour des thèmes fédérateurs. Ce débat devrait voir lieu dans une France qui a passé outre le non au référendum de 2005 et dans une Union Européenne qui a grandi trop vite.

La Marine nationale se relèvera de sa fin de campagne désastreuse. Elle est défaite avec un bon score. Le Front national va opérer une rupture plus profonde d’avec ses origines et changera de nom, entre autres. Mesure symbolique indispensable pour créer les conditions de futures alliances avec d’autres formations politiques de droite et de gauche. Le nouveau nom contiendra probablement le mot France. Ses thématiques sortent renforcées de la campagne et méritent donc de s’inscrire durablement dans le débat français.

Le peuple de l’Hexagone a appris ce qu’est une campagne moderne: brutale, violente, télévisuelle, où mensonge et vérité se confondent pour un seul objectif: la victoire à n’importe quel prix.

En Suisse, pays libéral, social, conservateur et raisonnablement nationaliste, nous avons ce bonheur: notre système politique ne permet pas une telle dérive. Puisse le jeune Emmanuel en prendre un peu exemple dans la mise en place d’institutions susceptibles de modifier la nature verticale et autoritaire du pouvoir. Puisse-t-il faire tomber les privilèges des élus qui reconstituent à chaque fois la cour du roi et les petites cours des vassaux, députés-maires, sénateurs.

Car les privilèges et l’adulation visibles des élus, des riches peoples formateurs d’opinion, des lobbys divers, des groupes de pressions sociétaux, des seigneurs de la finance, sont du poison pour la cohésion sociale et, partant, pour la démocratie.

 

 

 

 

 

10:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : france, élection, macron, le pen, europe, nation, socialiste, bovarysme, privilèges | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Puis, d’avoir tant rêvé les français se lasseront"
"beaucoup de françaises ont été contactées"
"Les français devraient disposer de ce premier instrument"

Cette suppression de la majuscule pour les Français participe-t-elle d'une volonté d'humiliation ? On se pose la question...
Mais bravo, vous êtes le premier et le seul blogueur à orthographier correctement le patronyme Mélenchon...

Écrit par : Géo | 08 mai 2017

@ Géo
"Cette suppression de la majuscule pour les Français participe-t-elle d'une volonté d'humiliation ?"
Pardonnez-moi de me mêler de ce qui ne me concerne pas directement, mais mon irritation face à cette autre d'orthographe, qui ne touche évidemment pas que les Français, est si ancienne (les archives des blogs pourraient en témoigner) et si vive que je ne peux m'empêcher répondre, pas à la place de homme libre, mais peut-être avant lui.

Écrit par : Mère-Grand | 08 mai 2017

Géo, mais non! Je n'ai pas l'idée de les humilier, il n'y a pas de raison.
C'est une faute classique de rapidité, malgré ma relecture.
Merci de me l'indiquer.
Pour Mélenchon, c'est grâce à vous...
:-)

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2017

"Saura-t-il rectifier sa faute politique à propos de la colonisation, et rappeler aux jeunes beurs en rupture que leurs ancêtres ont colonisé le Maghreb et le Moyen-Orient et qu’ils n’ont pas de leçon à donner au pays? "

ça serait déjà bien de leur dire la vérité à propos de la colonisation.

"Vouloir nier que l’immigration a pu jouer un rôle positif pour la France, cela procède de la même veine que vouloir nier que la France a pu jouer un rôle positif au cours de sa période coloniale, dans les territoires qui constituaient son empire colonial. J’ai trop longtemps vécu au Maghreb pour pouvoir souscrire à l’effacement de la reconnaissance de tout ce que les Français y ont apporté. L’injustice et l’ingratitude sont terribles de conséquences sur les enfants issus de l’immigration maghrébine et africaine."

son programme sur l'intégration est lamentable !!!

l'émancipation pour construire l'égalité des chances". Dans le document attenant, on trouve "des emplois francs pour encourager l'embauche des habitants des 200 quartiers prioritaires de la politique de la ville". Emmanuel Macron veut offrir une "prime de 15 000 euros sur 3 ans" aux entreprises qui recrutent en CDI un habitant de l'un de ces quartiers.

"La question est de savoir si l’on peut réussir l’éducation d’un enfant – “éducation” dans son acception la plus large, qui inclut l’aptitude de l’insertion future dans le monde économique et professionnel – sans le concours de sa famille. Les enseignants dont, nous le savons, les enfants sont ceux qui réussissent le mieux à l’école, connaissent parfaitement la réponse à cette interrogation : “Car – est-il besoin de le dire – l’école ne peut pas tout. Pour permettre à l’enfant d’accéder à la liberté et de s’insérer dans la société qui l’accueille, elle peut difficilement se passer du concours de la famille.[1]” Tant que cette vérité ne sera pas dite et répétée aux parents de l’immigration, tant que ceux-ci ne prendront pas conscience de la nécessité de laisser leurs enfants saisir les perches que leur tend l’école, des générations d’enfants continueront d’être sacrifiées. Il en résultera inévitablement une très grave crise du vivre ensemble, et c’est d’ailleurs déjà le cas dans certains territoires de la République. (…)"

c'est pas en nous faisant croire que ces jeunes sont discriminés que ça changera quelque chose.

une entreprise n'a que faire d'un asocial même avec 15000 € à la prime.

, explique-t-il, proposant par exemple une prime de 3000 euros net par an pour les enseignants en zone prioritaire Rep+ et de diviser par deux le nombre d'élèves en CP-CE1 pour qu'il n'y ait pas plus de 12 élèves par enseignant.

3000€ pour se faire cracher dessus.

le manque de respect à l’égard des enseignants qui est, en partie, le fruit d’un laxisme ambiant (chose que je n’ai jamais eu à observer en Algérie, où parents et enfants étaient respectueux de l’enseignant et où, malgré les plus de trente élèves que nous étions souvent par classe, les apprentissages se déroulaient dans de bonnes conditions).

"Emmanuel Macron propose aussi une réforme de la carte scolaire. "Moi, avec la carte scolaire, je n'ai pas le droit de mettre mon gamin à l'école en centre-ville, c'est injuste. Il n'y a plus de petits blonds dans nos écoles".

Des expériences de transport d’élèves des quartiers sensibles vers d’autres quartiers sont actuellement déployées, et il est question de fermer les établissements scolaires qui ont le plus pâti de la suppression de la carte scolaire, et d’en répartir les élèves.

Voici à présent une information relayée hier par France Info, et aujourd’hui par le Figaro et le Monde :

« L’Établissement de Réinsertion Scolaire avait ouvert ses portes ce lundi matin, à Craon en Mayenne. Un établissement censé accueillir des collégiens dits perturbateurs […] “dont le comportement nécessite un éloignement”.

Or, la douzaine de collégiens de Seine-Saint-Denis en rupture de ban s’en serait pris aux autres élèves ce matin. Les enseignants ont donc décidé d’exercer leur droit de retrait, et demandent la fermeture de la toute nouvelle unité […] Des parents d’élèves aussi ont annoncé leur intention de retirer leurs enfants de l’établissement, en attendant que l’Établissement de Réinsertion Scolaire (ERS) ferme. Cinq des agresseurs auraient été renvoyés dans leur département d’origine par les gendarmes. »

« À la mi-journée, dans la cour déserte de ce coquet collège, on pouvait entendre des insultes proférées par les neuf pensionnaires restants depuis les fenêtres des leurs locaux, situés dans le bâtiment central du collège. “Un ministre a dit qu’un seul de ces jeunes pouvait pourrir un établissement de 1.000 élèves, alors imaginez 14 d’entre eux au milieu de 350 collégiens”, soupire M. Mounier. »

« “Aujourd’hui, ils ont l’air content de leur coup, en moins de 24 heures ils ont ’vidé’ les 350 élèves du collège et ont crié ’on est chez nous’", poursuit l’enseignant »

Écrit par : leclercq | 08 mai 2017

« Le nouveau nom contiendra probablement le mot France.»

"Debout la France", c'est déjà pris...

"À genoux la France", ç'est pour après, en marche... "Couché la France", ç'est pour après, à genoux...

Pourquoi pas le slogan des Vaudois: "Liberté et Patrie" ? Puisque chez nous, il est prêt à jeter...

Écrit par : petard | 08 mai 2017

MDR MDR MDRRRR Impayable petard! J'adore!

Écrit par : Patoucha | 08 mai 2017

Emmanuel Macron, invité par Hollande, dans le clan des socialistes, a désenchanté de voir comment le parti gérait la France. Il quitta le parti pour en créer un autre : ''En Marche'' dont les initiales correspondent à 100 % aux initiales de son fondateur.
Macron apparaît il comme un électron libre ? Comme quelqu'un qui peut faire mieux que les autres dans un gouvernement qui a déçu les Français depuis tant d'années ?

Ne peut-on pas croire ou espérer qu'un tel homme puisse exister ? et qu'il veuille faire mieux que les autres ? Pourquoi pas ? Est-il vraiment impossible de placer sa confiance en quelqu'un ? Les Français sont-ils devenus si méfiants ? si incrédules ? si intolérants ? si renfermés sur leurs désillusions ? si racistes ? si intolérants envers tout ce qui est étranger à la France, et aux Français ?

Bref, il fut très étonnant, et heureux de pouvoir espérer un meilleur avenir, pour la France, et les Français, avec un nouveau parti et avec un nouvel homme comme président... faut-il encore qu'il puisse engager des gens (et bons collaborateurs) qui, comme lui, cultivent l'excellence...

Oui, pourvu que Macron puisse s'entourer de personnes efficaces : Fonctionnaires, collaborateurs, citoyens, et autres... efficaces, honnêtes et loyaux !
Car c'est toute l'équipe, en place dans le gouvernement, qui est réellement responsable du succès ou de l'échec de d'un programme !
Il ne faut pas oublier cette évidence.

Hollande ne fut pas le seul responsable de l'échec de l'ancien gouvernement ! C'est toute l'équipe du PS qui en est responsable !

Mais je peux affirmer que Najat Vallaud Belkacem est à éviter dans le nouveau gouvernement. Car c'est une féministe déviante, misandre, perverse,... qui a tenté de supprimer les sexes mâles/féminins des petits garçons et filles, dans les petites écoles, en leur donnant des poupées aux garçons, comme jeu de distraction; et donnant d'autres jouets aux filles, comme des autos, des marteaux,... destinés aux garçons. Ceci en prétextant, en ce sens : que les sexes des enfants dépendaient de leurs éducations... Grosse ignorance ! Alors, comment peut-on faire confiance en une telle mentalité aussi débile ?

à suivre...

Écrit par : Will | 08 mai 2017

@ Wil : Félicitations pour votre excellent commentaire, vous avez totalement raison !

En ce qui concerne N. Vallaud Belkacem, vos remarques sont très pertinentes et tout à fait justes.

Excellente fin de journée

Écrit par : Lise | 08 mai 2017

"Hollande ne fut pas le seul responsable de l'échec de l'ancien gouvernement ! C'est toute l'équipe du PS qui en est responsable !"

D'accord avec vous! Mais a-t-il vraiment voulu cette équipe ou lui a-t-elle, ne serait-ce qu'en partie, été imposée? Le saurions-nous un jour?!!!!!

Écrit par : Patoucha | 08 mai 2017

John,
"(...)Puisse le jeune Emmanuel en prendre un peu exemple dans la mise en place d’institutions susceptibles de modifier la nature verticale et autoritaire du pouvoir. Puisse-t-il faire tomber les privilèges des élus qui reconstituent à chaque fois la cour du roi et les petites cours des vassaux, députés-maires, sénateurs.(...)"

Comment résoudre l'équation qui, d'un côté, énonce que le Président élu doit faire en quelque sorte le ménage et de l'autre postule qu'il est préférable de préparer tout ce qu'il est possible pour qu'il n'y parvienne pas.

J'appelle volontiers cela le paradoxe français tout en restant dans l'attente d'une démonstration probante par un mathématicien de génie.

Écrit par : Michel Sommer | 08 mai 2017

Tout s'explique par les mathématiques et les équations !

Écrit par : Will | 08 mai 2017

Tout s'explique par les mathématiques et les équations !

Écrit par : Will | 08 mai 2017

Ben... on ne peut dire qu'il a été normalement élu!?

Écrit par : Patoucha | 08 mai 2017

@ Will

quel rapport entre

Est-il vraiment impossible de placer sa confiance en quelqu'un ?

et ça

si racistes ? si intolérants envers tout ce qui est étranger à la France.

je vois pas et en plus les français serait serait sois disant intolérants et racistes, les français en ont marre d'être traités de racistes à tort et a travers.

Écrit par : leclercq | 08 mai 2017

Michel,

Là vous mettez dans le mille!
Il est dans ce système vertical , et je ne sais pas s'il a la volonté, la capacité, l'envie de changer cela. À moins qu'il ait une fibre de sainteté, il devrait avoir envie de goûter au pouvoir. Un pas à pas serait possible, comme l'introduction du référendum populaire à la Suisse, pour que les électeurs et électrices aient une étape intermédiaire entre l'adulation et le rejet.

Mais il y a un bon début (à mon point de vue) avec la loi travail, sujet de mon nouveau billet.

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2017

"Un pas à pas serait possible, comme l'introduction du référendum populaire à la Suisse, pour que les électeurs et électrices aient une étape intermédiaire entre l'adulation et le rejet."

J'ai plutôt entendu parler de décrets massifs !

Écrit par : Pierre Jenni | 09 mai 2017

La Chaîne la plus sérieuse pour le rendu de cette élection, encore aujourd'hui, est TF1. À remarquer l'étalage de la joie des macronistes interviewés, alors que nous savions tous que les dés étaient déjà jetés!

Tout le monde est d'accord pour dire que Macron n'a pas obtenu de blanc-seing pour son mandat. Lui même le reconnaît!

Il a déclaré, haut et fort, qu'il n'était pas socialiste mais un homme de gauche...

Je ne serais pas étonnée qu'il donne le poste de NVB à sa femme! NVB, avec le culot qu'on lui connaît, va-t-elle lui rappeler l'appel de l'UOIF...? Souvenez-vous de ce qu'a écrit Pascal Boniface dans sa note interne, datée d'avril 2001 - un an avant la présidentielle - destinée à Hollande: "«l'efficacité électorale» des positions du parti, jugées trop favorables à Israël alors que l'électorat d'origine arabe pèse de plus en plus lourd."

Et pas que!

http://www.liberation.fr/france/2003/07/18/israel-fait-claquer-la-porte-du-ps_440058

Aurélie, 37 ans, infirmière: "... Mais, cette fois c’était clair, il n’était pas permissible qu’il n’y ait plus d’enfants de couleur dans la classe de mon fils»."

Voilà comment MLP a été diabolisée!

MLP, savait qu'elle n'avait aucune chance d'être élue. Elle l'a fait savoir lors du face-à-face avec Macron, lui rappelant les incitations aux votes des médias, ses x invitations sur les plateaux TV, les couvertures des journaux dont il a fait l'objet, et l'appel de l'UOIF.... d'où sa rancoeur dévoilée ce soir là, et bien mal comprise du public!

Le grand danger pour Macron était Fillon! S'il a été traîné dans la boue, c'était pour que la France se trouve dans ce cas de figure avec le FN, et non MLP!? C'était bien huilé!

J'attends ce qu'ils appellent tous "LA bataille des législatives"!

Écrit par : Patoucha | 08 mai 2017

Michel, si je vous comprends vous préconisez de lui donner une majorité de députés à l'Assemblée Nationale?

Ce serait dans la logique de la 5ème. Mais peut-être trop logique si l'on tente d'envisager une modification des moeurs et de la culture politiques françaises. Une assemble sans majorité ferait passer vraiment à autre chose. Rappel de la 4ème qui est fort décriée, mais qui n'était pas si dysfonctionnelle, sauf autour de l'Algérie.

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2017

"vous préconisez de lui donner une majorité de députés à l'Assemblée Nationale?"
Comme si cela dépendait de "michel"...
En attendant, l'attitude de Hollande envers son petit caniche était assez comique, lors de la cérémonie du 8 mai.

Écrit par : Géo | 08 mai 2017

Oui Géo, je ne sais pas si Hollande lui rend vraiment hommage et service.........

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2017

Les législatives seront rock'n'roll.

1. Mélenchon se posait hier en premier opposant au nouveau président. Il veut éviter que MLP lui prenne cette place.

2- MLP se déclare légitimement premier opposant de par sa présence et son score au 2ème tour.

3. Un "Front social" manifeste aujourd'hui à paris contre Macron. Cela fait un article dans Le Monde... pour quelques centaines de personnes réunies à l'appel de la CGT, Sud, Unef, et d'autres associations qui refusaient les deux candidats. Quelques centaines de personnes... Bientôt Le Monde écrira sur une grande manifestation d'une seule personne... :-)

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2017

Patoucha:

"... d'où sa rancoeur dévoilée ce soir là, et bien mal comprise du public!"

Je suis d'accord sur le fait que la presse a pris parti de manière que je qualifie d'outrageuse. Que Macron a des zones floues en particulier sur l'islamisme radical. Mais MLP n'était pas obligée de se comporter comme elle l'a fait. Même se sachant perdante elle pouvait rester plus à distance.

Par exemple citer la rumeur du compte offshore n'est pas du niveau d'un tel débat, surtout quand il ne s'agit que d'une rumeur. Dreuz info a commis une erreur journalistique en la diffusant d'abord, puis en la retirant avec une explication que je ne peux accepter. Ce n'est pas honnête et discrédite ce média sur d'autres infos. Je n'excuse pas plus Macron pour le mot "parasite".

De même la presse s'est beaucoup trop investie dans les accusations contre Fillon, qui n'était pas encore jugé.

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2017

«Mélenchon se posait hier en premier opposant au nouveau président»
«MLP se déclare légitimement premier opposant de par sa présence et son score au 2ème tour»
«Baroin a annoncé qu’il était à disposition de son mouvement pour être le premier ministre d’une cohabitation»

Si on en est là, va falloir organiser des primaires et une élection à deux tours pour désigner le mouvement leader de l’opposition... et avec les casserolés, on désignera le Master Chef de la fine équipe !

Écrit par : petard | 08 mai 2017

LOL

Écrit par : Patoucha | 08 mai 2017

Elle n'avait plus rien à perdre! C'est une femme blessée qui n'a pas admis une telle injustice. MLP était ignorée pour combattre le FN, ce Parti d'extrême droite! sans cesse rappelé, qu'il fallait mettre en exergue: Le FN, rien que le FN! Et qu'on vienne pas me dire le contraire. J'ai vu et revu ce débat en différé trois fois plutôt qu'une, et cela m'a procuré la même impression. De plus Macron détenait la palme pour couper la parole à l'autre. Ce qui a choqué c'est qu'ils ont ignoré la présence des journalistes et leurs interventions pour les calmer en vain. Ces derniers ,las, ont pris le parti de les laisser dans leur lancée....Je rappelle que Macron, seul invité chez Pujadas, a eu le même, sinon pire, comportement vis-à-vis des deux journalistes, dont Pujadas. J'ai eclaté de rire quand en fin d'émission Pujadas a dit: Nous......Macron d'avoir bien voulu répondre à nos questions, alors qu'il n'a pa en placer une! Et, sans surprise, pas une seule ligne de désapprobation contre Macron! Alors, faudrait peut-être arrêter de mettre le ratage de ce débat sur le dos de Marine! Macaron y a contribué plus qu'elle.

Je reviendrai plus tard sur Dreuz!

Écrit par : Patoucha | 08 mai 2017

John,

Oui, une majorité pour E. Macron serait dans la logique de la 5ème république, d'autant plus que l'opposition, d’où qu’elle vienne, n'est généralement guère constructive, voire plutôt destructrice. Mais logique ne signifie pas forcément normal !

La France, embourbée dans sa sacro-sainte alternance n'est pas (encore ?) en mesure d'imaginer ne serait-ce qu'une timide coalition. Et Baroin, par exemple, en mauvais perdant, ne rêve que d'imposer à E. Macron sa majorité qu'il est déjà persuadé d'obtenir alors qu'à mon avis, le risque d'une déculottée est loin d'être nul.

Finalement, il ne servira à rien de changer le "système" français si le changement ne s'accompagne pas concomitamment de profonds changements dans les têtes. J'ignore si E. Macron sera en mesure de mettre en oeuvre la vision qu'il a d'une nouvelle France. Mais il a d'ores et déjà mis le bâton dans la fourmilière et l'agite pour le plus grand bonheur de ceux qui lui font confiance. On peut calculer comme on veut, additionner les mécontents, retrancher les votes blancs et nuls, au bout du compte il y a quand même une majorité. Je n'aime guère cette attitude de certains qui consiste à affirmer "on a perdu, mais on a gagné..."

Enfin, il y a quelques jours vous m'avez gentiment interpellé au sujet de mes propos concernant P. Décaillet qui, s'étant déjà signalé par un Macron "qui se vautre dans l'européanisme" (sic) en remet une couche avec un très distingué "Putain, cinq ans". Que la plume soit belle, sans doute. Les mots, en l'occurrence, sont moches.

Écrit par : Michel Sommer | 09 mai 2017

Emmanuel Macron a remporté le deuxième tour de l'élection présidentielle française...
Il a rassemblé environ 20,8 millions de voix, soit 66,10% des votants...
Marine Le Pen, avec 10,6 millions de voix, plafonne à 33,90% des votants...
Marine Le Pen ne l'a emporté que dans 2 départements: le Pas-de-Calais et l'Aisne, dans le Nord de la France...
Au premier tour, la candidate du Front National était arrivée en tête dans 47 départements...
Fameux retournement de situation... nous serine les médias.

Mais je vois ça autrement ! Je trouve que c'est quand même très inquiétant, et même très angoissant, de voir que Marine Le Pen a un peu plus de la 1/2 des voix de EM !
Ça n'inquiète donc personne ?
Car ne sont pas vraiment les rapports de 66,10 % de votants pour EM, et de 33,90 % de votants pour MLP... qui comptent, pour moi !
Ce qui compte, le plus, c'est la réalité du nombre de voix : 20,8 millions de voix pour EM, et 10,6 millions de voix pour MLP.
C'est à dire que Marine Le PEN représente, plus exactement, 50,96 % des voix de Emmanuel Macron !
Oui, c'est vraiment inquiétant ! Aux Larmes les Citoyens...
Oui, c'est à pleurer !

Écrit par : Will | 09 mai 2017

Patoucha,

Blessée, peut-être. Je ne lui refuse pas sa part d'humanité, au contraire. Mais ce n'est pas ce que l'on attend de voir chez un candidat ou une candidate. La France s'offre au plus fort, et sa fin de campagne ne l'a pas montrée de cette manière. Ce qui était fort jusque là était l'évolution de son attitude trop connue. Elle est responsable d'elle-même, quoique Macron ait dit ou fait pendant le débat.

Écrit par : hommelibre | 09 mai 2017

Will:

MLP ne me fait pas peur. Son parti va probablement continuer à évoluer et fera partie durablement de la vie et de l'offre politique. Il représente un courant assez important, il a des raisons d'exister.

Je sais que cela vous choque mais je ne crois pas au danger "fasciste" de MLP. Dans son parti elle devra encore clarifier.

Je pense que les Insoumis de Mélenchon sont plus dangereux pour la république:

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2017/05/09/france-les-melenchonistes-jettent-le-masque-283919.html

Écrit par : hommelibre | 09 mai 2017

Il est toujours difficile d'évaluer la dangerosité d'un parti tant qu'il n'a pas franchi les portes du pouvoir. Et jouer le jeu démocratique est sans doute la seule façon d'y accéder, peut-être ! Mais si ou quand il y parvient, on n'est jamais sûr que les dérapages antidémocratiques ne deviennent pas la règle. En cela les partis aux discours musclés et revendicatifs sont-ils probablement plus "dangereux" que d'autres. Encore faut-il se mettre d'accord sur le sens que l'on donne au mot "dangereux" !

P.S.: les premiers craquements et fissures apparaissant au FN ne sont pas de très bon augure pour lui. Quant au dogmatisme de J-L. Mélenchon, on ne sait où il pourrait conduire si le chant de ses sirènes parvenait à séduire une majorité de citoyens...

Écrit par : Michel Sommer | 10 mai 2017

Aurai-je retrouvé Sommer?

http://lesobservateurs.ch/2017/05/08/le-niveau-des-electeurs-francais-si-marine-passe-cest-le-retour-des-chambres-a-gaz/


Plus sérieusement, Sommer fait juste un procès d'intention, comme tous les pitres de la politique, que ce soit en France avec le Front national ou en Suisse avec l'UDC.

Apparemment, leurs programme est "battons le FN" ou "Ecrasons l'UDC".

En réalité, vous préférez cacher la merde au chat en espérant que vous n'aurez pas à débrouiller toute la caque que vous aurez permis de s'amonceler au fil des décennies.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 10 mai 2017

Sans commentaires, M. Vuilliomenet ! Vos propos n'en valent pas la peine.

Écrit par : Michel Sommer | 10 mai 2017

Si, quand même, M. Vuilliomenet : soignez davantage votre expression écrite.

Écrit par : Michel Sommer | 10 mai 2017

Comment évaluer la dangerosité d'un parti? Pour me faire ma propre idée j'ai quelques critères.

- son passé historique. Le FN est marqué de ce point de vue. Il n'a cependant participé à aucun coup politique antidémocratique, coup d'Etat, attentat, pas fait d'appel à la violence. Les anciens membres sont aujourd'hui morts ou écartés, à part peut-être quelques résidus.

- Il ne professe pas d'idéologie crapuleuse. Les propos de JMLP étaient parfois son idéologie apparente, mais il est écarté et sa fille en change progressivement le fond et le ton. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un bluff.

- Il n'a jamais passé outre une décision électorale et accepte le jeu démocratique.

- son programme ne contient rien qui soit légalement répréhensible. J'ai envie d'ajouter: ni moralement. Les dernières déclarations polémiques sont des sursauts individuels plus qu'une ligne politique à mon avis.

- serait-il possible qu'une fois au pouvoir il fasse qu'un Hitler a fait? J'ai un doute majeur. La situation ne s'y prête pas, la démocratie aujourd'hui est plus réactive et les Français descendent facilement dans la rue. Il n'y a pas de revanche à prendre sur un pays voisin, pas de traité de Versailles qui traine. Il n'a pas de milice pour appuyer une terreur.

Mélenchon non plus mais on sait que ce bord politique n'hésite pas à faire la loi dans la rue. Et ses origines (lambertisme) ont imprégné sa génération.

Je trouve très dérangeant qu'on ne puisse parler normalement avec ce parti, ou de ce parti et de ses thèses. S'il n'y pas d'intention explicite d'atteindre au pays on doit parler. Comme du Parti de Gauche. Il y a de la démagogie chez les deux (pas que chez eux), mais aussi de vrais thèmes. Par exemple je crois que nous somme d'accords sur le fait qu'un problème dans l'immigration mal vécue c'est le nombre. Ce n'est pas "mal" de le dire.

Écrit par : hommelibre | 10 mai 2017

@ Will

ce que Marine le Pen a compris c'est qu'il fallait redonner de l'autorité aux professeurs, mais ce n'est pas suffisant, il faut aussi, remettre les pères a leur place dans les familles, que les mères ne soient plus régentes et les hommes des "mères bis", il faut aussi abroger la loi, sur l'autorité parentale partagée, une des premières erreurs de l'idéologie de l'égalitarisme, remettre en place la puissance paternelle.

https://www.youtube.com/watch?v=JHxLV-FsUl0

je viens de finir

"quels pères quels fils" d'Evelyne Sullerot , édifiant le parti pris des personnes travaillant dans le social a partir des années soixante dix. "des pourritures"

http://www.fayard.fr/quels-peres-quels-fils-9782213025155

Écrit par : leclercq | 10 mai 2017

@ Will

le partage des charges familiales entre époux, la puissance paternelle remplacée par l’autorité parentale ont posé problème, donnant lieu à des manifestations populaires dans le pays.

http://www.afrik.com/article17743.html

ils ont bien raison, l'homme occidental n'a pas compris ce qui lui arrivait, il aurait du faire la même chose dans les années soixante dix.

http://www.journaldemontreal.com/2015/08/29/le-regne-du-parent-roi-prend-de-lampleur

Écrit par : leclercq | 10 mai 2017

http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/Dossiers/Parents-poules-couver-mais-pas-trop-2015-04-22-1305035

se veut rassurant envers les mères poules. «La surprotection est un faux problème. La mère est-elle heureuse d’être poule?

Si besoin, le père ou, à défaut, un tiers, pourra rétablir l’équilibre.

Ah oui mais à l'heure actuelle avec les mères régentes ce sont elles qui décident comment doivent se comporter les pères !!!

et en plus le pères ne sont plus soutenus dans leur rôle de poseurs de limites par la société.

Écrit par : leclercq | 10 mai 2017

https://www.club-50plus.fr/magazine/societe/les-enfants-rois-1071.html

. Du point de vue psychologique, le père joue plusieurs rôles : il tempère la tendance fusionnelle entre la mère et l'enfant, il offre une alternative masculine à l'identification féminine et enfin, il se fait porteur des interdits moraux qui s'opposent aux tendances pulsionnelles.

", mais aussi sur l’environnement scolaire de ses enfants roi."

tout le personnel actuel de l'éducation nationale, subit ces enfants rois!!!

http://www.etatdedroit.fr/Education/les-10-pires-BO-de-l-Education-nationale.php

Écrit par : leclercq | 10 mai 2017

il ne sert à rien d'utiliser les vieilles méthodes pour compenser le travail éducatif qui n'est pas fait en amont.

http://www.leveil.fr/vieille-brioude/faits-divers/2017/04/05/deux-enseignantes-a-la-barre_12352119.html

« C’est un métier usant, a fait valoir la prévenue. Il faut bien trouver un moyen pour calmer une classe.

je connais une institutrice qui a une autre méthode, elle recadre en début d'année, la mère régente et la mère bis.

Écrit par : leclercq | 11 mai 2017

Michel,

J'ajoute ce lien vers un article qui résume l'accession au pouvoir de Hitler. Je suppose que vous connaissez déjà assez l'Histoire mais juste pour rappel. On voit que les conditions de l'époque n'étaient pas celle d'aujourd'hui à part la crise économique. Par exemple le FN n'a jamais tenté de coup d'Etat comme Hitler, n'a pas de milices comme en avait le parti national socialiste.

https://storify.com/rtbfinfo/comment-hitler-est-il-arrive-au-pouvoir

En France la Constitution prévoit bien les pleins pouvoirs pour le président mais avec certaines limitations.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Article_16_de_la_Constitution_de_la_Cinqui%C3%A8me_R%C3%A9publique_fran%C3%A7aise


Les craintes que l'on pourrait avoir ne sont que spéculatives. Pour les justifier on peut s'appuyer sur l'histoire d'un parti, sa doctrine, son programme et les personnes qui le dirigent. Sur ce point les indices de dangerosité sont à mes yeux peu relevant, surtout en considérant l'évolution de ses dirigeants et du ton comme du discours par rapport à JMLP.

Je rappelle aussi qu'Alain Madelin avait fait partie du groupe Occident, mais qu'il a évolué et qu'il soutient aujourd'hui Macron sans que l'on puisse lui faire un procès d'intention sur son passé.

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2017

Oui, John, vous avez raison : "Les craintes que l'on pourrait avoir ne sont que spéculatives." Si tout était clair dès le départ, nous n'aurions effectivement pas besoin d'en discuter !

On peut, comme vous le faites, se baser sur le passé pour oser quelques hypothèses sur l'avenir d'un parti ou d'une personne. Mais vous savez mieux que moi ce que recèle parfois (souvent ?) l'âme humaine d'incohérence et d'imprévisibilité. La logique voudrait que le passé soit une explication de l'avenir parce que cela permet à celui qui s'en prévaut - c'est-à-dire nous tous - d'en tirer des certitudes apaisantes ou dangereuses.

Alors oui, vous avez raison : rien n'indique que le FN, par exemple, chercherait à s'emparer du pouvoir pour établir je ne sais quelle espèce de dictature. Le problème c'est que l'on ne peut pas l'exclure non plus ! Et aucun mouvement dépourvu d'un passé qui pourrait laisser augurer du pire nous assure qu'ils ne "virera pas sa cuti" un jour. Et pour illustrer cela, le président Erdogan me semble assez bien refléter mon impression.

Nous sommes donc bien dans la spéculation ! Et prédire l'avenir, c'est assez rassurant...ou déstabilisant. Laissons donc les prédictions à l'astrologie !

Écrit par : Michel Sommer | 11 mai 2017

Vous oubliez, Sommer, de faire remarquer que si nous sommes au bord d'une guerre civile, ce n'est pas le fait du FN, mais bien du laxisme de nos politiciens et du gouvernement des juges.

Je conseille la lecture de cet ouvrage de Jean-Louis Harouel, "Les droits de l'homme contre le peuple"

http://www.francisrichard.net/2016/07/les-droits-de-l-homme-contre-le-peuple-de-jean-louis-harouel.html


Je rappelle que:

- ce n'est pas le FN qui a volé le référendum sur la Constitution européenne.
- ce n'est pas le FN qui poursuit des citoyens pour délits d'opinion.
- ce n'est pas le FN qui est à l'origine des différents attentats en France, y compris les assassinats commis par des soit-disant individus perturbés - probablement par leur malsain Coran - ce sont vos amis musulmans que vous cherchez à protéger, par racisme positif ou par condescendance probablement.
- ce n'est pas le FN qui est à l'origine des émeutes en France, ce sont plutôt des individus d'extrême-gauche, bras armés du PS et affidés.

Le totalitarisme c'est aujourd'hui et ce n'est ni le FN, ni Marine Le Pen qui en sont la cause.

Si les Français n'ont pas voté pour Marine Le Pen, ce n'est pas par peur d'un plus que très hypothétique fascisme, mais plutôt pour des raisons économiques liées à sa vision sur l'euro qu'elle n'a peut-être pas su expliquer.

Comme l'a très bien écrit Laurent Obertone, "La bataille des idées est gagnée, pas la bataille du conditionnement, des moyens, du pouvoir", ce n'est qu'une question de temps.

https://www.facebook.com/obertone.laurent/posts/821215421360792

Nous sommes en droit de se poser la question de savoir pourquoi ce rejet quasiment primaire du FN et de tout parti patriote.

http://www.causeur.fr/emmanuel-macron-fn-lepen-nihilisme-44236.html


J'en conclus que les fascistes et autres nazillons ne sont pas ceux que l'on croit.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 11 mai 2017

Sur la bataille des idées gagnée, selon les propos de Laurent Obertone, une philosophe, Bérénice Levet, affirme que nous vivons le crépuscule des idoles progressistes

https://www.youtube.com/watch?v=azNdHcSbLmY


Revenons à cette France d'après, titre qu'hommelibre semble avoir piqué à Jacques Sapir sur le blog de Claude Rochet, mais uniquement le titre.

http://claude-rochet.fr/france-dapres/

il ne voit pas du tout d'un œil optimiste le futur de la France, bien au contraire. Il voit une fracture de la France, une France des villes et une France périphérique pour ne pas dire la France des bouseux. Aujourd'hui, la guerre civile en France n'est probablement plus un fantasme, ce n'est plus qu'une question de temps.

Voici ce que Monsieur Sapir affirme au sujet de Marine Le Pen, "Son style pugnace [de MLP] s’est transformé en une agressivité sans borne. Tout cela ne fait pas d’elle, contrairement à ce que prétend une BIEN-PENSANCE IMBECILE [C'EST MOI QUI SOULIGNE], une « fasciste », et ne justifie nullement l’appel à faire « barrage » contre elle. J’ai dit, dans une précédente note[4], ce qu’il fallait penser de tout cela."

[4] https://russeurope.hypotheses.org/5948 :

"Car, quelles que soient les critiques que l’on peut faire à Mme Marine le Pen, et j’en ai fait quelques unes dans ce carnet, la décence devrait obliger cette même meute de reconnaître qu’il n’y a rien de « fasciste » ni dans son programme ni dans le comportement de son mouvement. Où sont donc les milices armées qui tiendraient les rues ? Depuis des années elles viennent d’une toute autre mouvance que le FN. A prétendre que le FN est « antirépublicain » on s’expose de plus à une contradiction évidente : si ce mouvement fait courir un danger à la République, il devrait être interdit et ses responsables emprisonnés. Si tel n’est pas le cas, c’est que ce parti n’est pas un danger pour la République."

A ce sujet, on peut également rappeler cet article de Guy Millière paru sur dreuz.info sur ce fantasme d'une MLP fasciste

http://www.dreuz.info/2017/05/02/assez-de-chantage-au-fascisme/

Lire également la section intitulée "La sécession silencieuse" qui nous décrit cette France qui rejette la République et ses lois.


Combien de fois n'a-t-on pas entendu affirmer par la BIEN-PENSANCE IMBECILE que MLP et son parti étaient fascisant [bien entendu, on ne le dit pas ainsi de but en blanc pour éviter l'accusation de reduction ad hitlerum, nazisme et fascisme étant souvent confondus]. Claude Rochet dans un article nous rappelle ce qu'est le fascisme et surtout quelle est sa nature

http://claude-rochet.fr/de-la-nature-du-fascisme/

et là, nous commençons à avoir des sueurs qui vous glacent le dos, il y a de fortes chances qu'avec Macron, la France, et peut-être l'Europe, va sombrer dans le fascisme. N'oublions pas l'islamophilie de Macron, le fascisme macronien ne verra aucun problème à faire entrer le fascislamisme dans la vie des Français.

Rendez-vous dans cinq ans pour voir faire le point sur cette France d'après.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 15 mai 2017

Sur la bataille des idées gagnée, selon les propos de Laurent Obertone, une philosophe, Bérénice Levet, affirme que nous vivons le crépuscule des idoles progressistes

https://www.youtube.com/watch?v=azNdHcSbLmY


Revenons à cette France d'après, titre qu'hommelibre semble avoir piqué à Jacques Sapir sur le blog de Claude Rochet, mais uniquement le titre.

http://claude-rochet.fr/france-dapres/

il ne voit pas du tout d'un œil optimiste le futur de la France, bien au contraire. Il voit une fracture de la France, une France des villes et une France périphérique pour ne pas dire la France des bouseux. Aujourd'hui, la guerre civile en France n'est probablement plus un fantasme, ce n'est plus qu'une question de temps.

Voici ce que Monsieur Sapir affirme au sujet de Marine Le Pen, "Son style pugnace [de MLP] s’est transformé en une agressivité sans borne. Tout cela ne fait pas d’elle, contrairement à ce que prétend une BIEN-PENSANCE IMBECILE [C'EST MOI QUI SOULIGNE], une « fasciste », et ne justifie nullement l’appel à faire « barrage » contre elle. J’ai dit, dans une précédente note[4], ce qu’il fallait penser de tout cela."

[4] https://russeurope.hypotheses.org/5948 :

"Car, quelles que soient les critiques que l’on peut faire à Mme Marine le Pen, et j’en ai fait quelques unes dans ce carnet, la décence devrait obliger cette même meute de reconnaître qu’il n’y a rien de « fasciste » ni dans son programme ni dans le comportement de son mouvement. Où sont donc les milices armées qui tiendraient les rues ? Depuis des années elles viennent d’une toute autre mouvance que le FN. A prétendre que le FN est « antirépublicain » on s’expose de plus à une contradiction évidente : si ce mouvement fait courir un danger à la République, il devrait être interdit et ses responsables emprisonnés. Si tel n’est pas le cas, c’est que ce parti n’est pas un danger pour la République."

A ce sujet, on peut également rappeler cet article de Guy Millière paru sur dreuz.info sur ce fantasme d'une MLP fasciste

http://www.dreuz.info/2017/05/02/assez-de-chantage-au-fascisme/

Lire également la section intitulée "La sécession silencieuse" qui nous décrit cette France qui rejette la République et ses lois.


Combien de fois n'a-t-on pas entendu affirmer par la BIEN-PENSANCE IMBECILE que MLP et son parti étaient fascisant [bien entendu, on ne le dit pas ainsi de but en blanc pour éviter l'accusation de reduction ad hitlerum, nazisme et fascisme étant souvent confondus]. Claude Rochet dans un article nous rappelle ce qu'est le fascisme et surtout quelle est sa nature

http://claude-rochet.fr/de-la-nature-du-fascisme/

et là, nous commençons à avoir des sueurs qui vous glacent le dos, il y a de fortes chances qu'avec Macron, la France, et peut-être l'Europe, va sombrer dans le fascisme. N'oublions pas l'islamophilie de Macron, le fascisme macronien ne verra aucun problème à faire entrer le fascislamisme dans la vie des Français.

Rendez-vous dans cinq ans pour voir faire le point sur cette France d'après.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 15 mai 2017

Sur la bataille des idées gagnée, selon les propos de Laurent Obertone, une philosophe, Bérénice Levet, affirme que nous vivons le crépuscule des idoles progressistes

https://www.youtube.com/watch?v=azNdHcSbLmY


Revenons à cette France d'après, titre qu'hommelibre semble avoir piqué à Jacques Sapir sur le blog de Claude Rochet, mais uniquement le titre.

http://claude-rochet.fr/france-dapres/

il ne voit pas du tout d'un œil optimiste le futur de la France, bien au contraire. Il voit une fracture de la France, une France des villes et une France périphérique pour ne pas dire la France des bouseux. Aujourd'hui, la guerre civile en France n'est probablement plus un fantasme, ce n'est plus qu'une question de temps.

Voici ce que Monsieur Sapir affirme au sujet de Marine Le Pen, "Son style pugnace [de MLP] s’est transformé en une agressivité sans borne. Tout cela ne fait pas d’elle, contrairement à ce que prétend une BIEN-PENSANCE IMBECILE [C'EST MOI QUI SOULIGNE], une « fasciste », et ne justifie nullement l’appel à faire « barrage » contre elle. J’ai dit, dans une précédente note[4], ce qu’il fallait penser de tout cela."

[4] https://russeurope.hypotheses.org/5948 :

"Car, quelles que soient les critiques que l’on peut faire à Mme Marine le Pen, et j’en ai fait quelques unes dans ce carnet, la décence devrait obliger cette même meute de reconnaître qu’il n’y a rien de « fasciste » ni dans son programme ni dans le comportement de son mouvement. Où sont donc les milices armées qui tiendraient les rues ? Depuis des années elles viennent d’une toute autre mouvance que le FN. A prétendre que le FN est « antirépublicain » on s’expose de plus à une contradiction évidente : si ce mouvement fait courir un danger à la République, il devrait être interdit et ses responsables emprisonnés. Si tel n’est pas le cas, c’est que ce parti n’est pas un danger pour la République."

A ce sujet, on peut également rappeler cet article de Guy Millière paru sur dreuz.info sur ce fantasme d'une MLP fasciste

http://www.dreuz.info/2017/05/02/assez-de-chantage-au-fascisme/

Lire également la section intitulée "La sécession silencieuse" qui nous décrit cette France qui rejette la République et ses lois.


Combien de fois n'a-t-on pas entendu affirmer par la BIEN-PENSANCE IMBECILE que MLP et son parti étaient fascisant [bien entendu, on ne le dit pas ainsi de but en blanc pour éviter l'accusation de reduction ad hitlerum, nazisme et fascisme étant souvent confondus]. Claude Rochet dans un article nous rappelle ce qu'est le fascisme et surtout quelle est sa nature

http://claude-rochet.fr/de-la-nature-du-fascisme/

et là, nous commençons à avoir des sueurs qui vous glacent le dos, il y a de fortes chances qu'avec Macron, la France, et peut-être l'Europe, va sombrer dans le fascisme. N'oublions pas l'islamophilie de Macron, le fascisme macronien ne verra aucun problème à faire entrer le fascislamisme dans la vie des Français.

Rendez-vous dans cinq ans pour voir faire le point sur cette France d'après.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 15 mai 2017

«Comment résoudre l'équation qui, d'un côté, énonce que le Président élu doit faire en quelque sorte le ménage et de l'autre postule qu'il est préférable de préparer tout ce qu'il est possible pour qu'il n'y parvienne pas.»

«Tout s'explique par les mathématiques et les équations !»

À la bonne heure !

Hé bé, c’est pas pour rien que Cédric Villani est dans la liste «REM»…

Ainsi la «gauche LVMH» qui n’en pouvait plus de se salir à défendre les «sans dents» s’est recyclée en «parti de notre temps», comme dirait Fabius. Son enjeu pour ce prochain quinquennat sera donc l’«EQUATION», découvrir le Boson de Higgs de la politique française…

Attendons donc de voir la France sortir du bousin !

Écrit par : petard | 15 mai 2017

@ G. Vuillomenet:

Les propos de Sapir sont d'autant plus intéressants que son itinéraire est très libre et atypique.
Sur le titre je ne lui ai pas emprunté. Je pensait d'abord mettre "France, le jour d'après", plus proche du titre de film connu. Mais devant la supposée révolution annoncée j'ai changé vers ce titre. Cela dit c'est intéressant que le même titre sorte à plusieurs endroits, il y a une concomitance de perception et de pensée.

La fracture mentionnée est citée par de plus en plus de gens qui ont les outils pour l'analyser. Je publie aujourd'hui une présentation de l'anglais David Goodhart qui avec d'autres désignations soulève le même problème.

Je vais consulter ce soir les autres liens que vous avez mis. Merci.

Écrit par : hommelibre | 15 mai 2017

Hommelibre, si j'ai fait remarquer que vous aviez utilisé le même titre, ce n'était pas pour vous accuser de plagiat, j'avais d'ailleurs fait remarqué qu'il semblait que vous aviez piqué le titre mais que ça s’arrêtait là. D'ailleurs on utilise à pas mal de sauce cette expression. Ne voyez donc aucun mauvais reproche de ma part.

Fin de la mise au point.

Pour en revenir à cette nouvelle présidence, il semble que Macron a nommé comme premier ministre un islamophile, pour ne pas dire un parfait futur nazislamoKollabo.

Qui est donc ce premier sinistre?

La première fis que j'ai entendu parler de ce vil personnage, c'est sur un site juif:

http://www.lemondejuif.info/2017/05/nouveau-sherpa-de-lelysee-philippe-etienne-a-apporte-assistance-terroriste-franco-palestinien-salah-hamouri/

En lisant Dreuz.info, on en apprend un peu plus:

http://www.dreuz.info/2017/05/15/ce-quil-faut-savoir-sur-edouard-philippe-premier-ministre-qui-fit-jeter-8500-desserts-qui-contenaient-de-la-gelatine-de-porc/

Le summum se trouve sur le site islamisation.fr riche en détails:

http://islamisation.fr/2017/05/09/edouard-philippe-en-marche-a-inaugure-une-mosquee-radicale-proche-des-freres-musulmans/

Rien d'étonnant que ce triste personnage ait été le premier lieutenant de 'Ali Juppé, vous savez cet autre islamolâtre. Il n'a pas été élus aux primaires des LR, le voilà qui revient par la fenêtre sous le visage d'un autre vendu à l'islam.

http://www.causeur.fr/edouard-philippe-portrait-premier-ministre-44335.html

Finalement, la France n'a jamais coupé ses liens avec l'anti-sémitisme. Les juifs se verront probablement obligés de fuir ce pays obscène qu'est la France, que dis-je, la Rance: Pétain, De Gaulle, la gauche française en général et là avec le chef du gouvernement du nouvel homme fort de la Rance voisine.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 15 mai 2017

Pétard, pas mal la "gauche LVMH"...

Écrit par : hommelibre | 15 mai 2017

@ G. Vuilliomenet:

Je n'ai pas perçu de reproche, ne vous inquiétez pas. Je donnais cette précision à titre d'information. C'est en effet une expression qui se répand. Je lui trouve une force: "quelque chose s'est passé d'assez remarquable".

Écrit par : hommelibre | 15 mai 2017

Les commentaires sont fermés.