29 avril 2017

Un mari furieux

Un peu de légèreté mais pas de l’anodin. Cela se passe à Rochefort en Charente-Maritime, pas loin de La Rochelle. Une petite ville charmante de 24’000 habitants. C’est le quotidien Sud-Ouest qui relate le fait divers.

 


machisme,patriarcat,rochefort,ivresse,couple,Les faits

En début de semaine la police est alertée pour ce qu’elle croit d’abord être un accident. Deux voitures sont en miettes derrière la gare. Arrivés sur place les policiers ne voient personne. Pas de conducteurs, pas de blessés, rien. Grattegratte sa tête, il n’y comprennent rien.

Arrive un fourgon conduit par un homme ivre. Il vient chercher les véhicules. Comme le conducteur est ivre les policiers lui retirent son permis sur place. Ils découvrent alors que le monsieur est le propriétaire des deux véhicules: une 308 et une Scénic. Les deux cartes grises sont à son nom.

En essayant de comprendre ils apprennent que l’homme était furieux: la Scénic a été achetée par sa femme sans l’en avertir et la 308 est sa voiture avec laquelle il a détruit la Scénic. Ils ne verbalisent pas: on a le droit de détruire son propre bien.

Le titres et commentaires de presse foncent dans le mur du con:

« Rochefort : saoûl, le mari macho détruit la voiture de sa femme »

« Drame du machisme. (…) … il a appris que son épouse venait d’acheter une voiture sans prendre la peine de le consulter. (…) Il n’a pas supporté qu’elle achète une voiture sans le consulter. »

 

 

machisme,patriarcat,rochefort,ivresse,couple,Commentaires

Donc le mari est un macho et c’est un drame du machisme. Deux commentaires d’internautes aussi anonymes que stupides renchérissent comme des petits chiens savants bien dressés:

« Il s’en passe de vertes et de pas mûres du côté de Rochefort. C’est le reflet de l’inculture. Alcool, Baufitude machisme. ...et j’en passe. »

« La misère sociale (qui n’est pas que financière), n’est malheureusement pas spécifique à Rochefort. Ce que vous appelez les « cas sociaux », ne débarquent de la planète Mars, ils sont le fruit de notre société, dans laquelle des élites déconnectés ne voient que l’économie financière et la sécurité de cette dernière qu’ils sont disposés à protéger par la force. Le reste n’est pour eux qu’histoire de gueux pour lesquels on substitue la répression à l’éducation. Quand au machisme il est celui de notre culture patriarcale archaïque. »

 

Formidable, non? Alors que l’article ne dit rien du couple sinon que c’est un couple, on sait déjà que c’est le reflet de l’inculture, la beaufitude, le machisme, un problème de cas sociaux, le fruit de la société, la faute aux élites déconnectées et leur volonté de protéger l’économie financière par la force, qu’ils sont des gueux, que c’est la substitution de la répression à l’éducation. Et bien sûr que c’est aussi la faute à la culture patriarcale archaïque.

Putaing, autant de conneries en si peu de temps? Faut-il pleurer de rire, ou de désespoir sur la bêtise humaine?

 

 

machisme,patriarcat,rochefort,ivresse,couple,Journalistes de mes deux

D’abord on ne sait rien du couple sinon qu’elle a acheté une voiture sans consulter son mari. Et qu’il est très fâché. Et donc, comme il est entendu aujourd’hui, être fâché de ne pas avoir été consulté serait du machisme. Monsieur veut contrôler madame et brimer sa liberté d’acheter une voiture toute seule sans solliciter l’accord de son mari et maître.

De plus ce seraient des gueux. Ils sont donc sales, puent du cul et de la bouche, sont réduits à la mendicité. Des va-nu-pieds. Mais victimes de l’élite déconnectée.

On a ici l’exacte démonstration de l’idéologie au pouvoir: l’homme est un sale mâle macho, un beauf, un inculte, et donc la femme est forcément une victime de cet monstre qui l’empêche d’acheter en rond. Et les élites déconnectées doivent forcément être des mâles blancs hétérosexuels cisgenres...

Mais dites-moi Mesdames: si votre mari achetait une voiture tout seul sans vous consulter, qu’en penseriez-vous? À partir de quel montant est-il légitime qu’un partenaire consulte son conjoint ou sa conjointe pour une grosse dépense (à moins d’être milliardaire)?

 

Dans ce fait divers on sait que la dame a mis la voiture au nom de son mari. Pourquoi? Avec quel argent l’a-t-elle achetée? On ne sait pas. Si c’est le sien à elle, met-elle en péril la sécurité financière du couple par cet achat? La liberté est-elle ici le critère principal, comme si elle vivait toute seule?

Sont-ils assez riches pour une deuxième voiture? Voulait-elle faire un cadeau à son homme, qui l’aurait très mal pris sans que l’on sache pourquoi? On l’ignore.

Mais grâce aux journalistes de Sud-Ouest et de 20 minutes, ainsi que grâce à deux internautes anonymes et déculturés, on a compris que c’est la faute au patriarcat.

Ben tiens. On nous prendrait pour des congs, cela ne m’étonnerait pas. Ou alors les humains sont à désespérer. Et dire que la presse informe et que ces deux internautes déculturés vont voter et décider de l’avenir du pays! On se demande parfois pourquoi la nature a doté les humains d’un cerveau complexe.

 

 

PS: la réaction du mari est violente, mais on ne sait pas ce qui l’a rendu si furieux. Cela me fait penser à ces femmes trompées ou en colère qui cassent des autos aussi bien qu’un homme. Ah ben non, alors ça doit pas être le patriarcat...

 

 

 

 

 

 

 

Non, non, ça doit pas être le patriarcat.

 

 

17:14 Publié dans Féminisme, Humour, société | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : machisme, patriarcat, rochefort, ivresse, couple | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Un commentaire de plus sur le site du journal:

"Et comme les lois sont bien faites, le mari ca garder la maison, et la femme ira à l'hotel... Belckacem la reine des féministes vous a quand meme offert la TVA réduite sur les tampons."

Écrit par : hommelibre | 29 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Le comble aurait été que son propre fourgon percute tour à tour ses deux voitures;-))

Bon dimanche Homme Libre, et excellent lundi sans travail, mais avec des muguets.

Écrit par : colette | 29 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Colette,

Quel désastre dans ce cas!
:-)))))

Quand-même je me demande ce qui lui a pris.
Et l'abus d'alcool n'est décidément pas génial.

Bon week-end à vous aussi, chez nous il s'annonce frais mais en principe ensoleillé.

Écrit par : hommelibre | 30 avril 2017

Répondre à ce commentaire

La responsabilité des journalistes est claire. Ils devraient d'abord s'intéresser aux faits et se poser les questions que suggère homme libre, avant de faire des commentaires misandres. Quant aux deux internautes, sont-ils stupides ou tout simplement formatés par cette idéologie dominante qui ne cesse de stigmatiser l'homme et victimiser la femme ?

Écrit par : Henri | 01 mai 2017

Répondre à ce commentaire

@ Henri, le formatage dans l'idéologie dominante est quasiment complet. J'ai continué les échanges sous l'article, sur le site du journal. C'est édifiant:

www.sudouest.fr/2017/04/29/adieu-permis-et-voitures-3403388-1504.php?SSO_context=/account/

Écrit par : hommelibre | 01 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Homme libre @ Vous avez bien du moral pour aller vous confronter à la marée de beaufitude de la presse de boulevard (ou plutôt de caniveau de banlieues pourries...). Mais d'aller mettre son nez sur ces puanteurs nous fait apprécier le charme des plateformes TdG et 24 heures. Il suffit d'éviter certains blogs particulièrement nuls pour s'y sentir très bien. Je touche du bois, on n'a plus de nouvelles de Corto...
Et je recommande d'éviter les blogs de Vincent Strohbach et de Pachakmak sur 24 heures, deux grands spécimens de beaufitude profonde par ici...

Écrit par : Géo | 01 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Bien d'accord que nous avons ici une certaine ouverture. C'est très appréciable en comparaison. Je ne vais pas souvent commenter ailleurs, mais ce fait divers est représentatif de beaucoup de choses. Il mériterait d'en faire une nouvelle comme une fiction, tellement, à partir de rien, chacun y met sa croyance ou son formatage.

Écrit par : hommelibre | 01 mai 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).