13 avril 2017

Armes chimiques : Bachar el-Assad réfute les accusations

Dix jours après l’annonce d’une attaque au gaz sarin sur la ville de Khan Cheikhoun le président syrien a parlé. Dans une interview à l’AFP il affirme que son armée n’a pas utilisé une telle arme. Il accuse les occidentaux d’avoir fabriqué l’affaire de toutes pièces.


assad,armes chimiques,turquie,Damascus

On peut le croire ou ne pas le croire. Mais quoi qu’on en pense il a le droit de parler et d’être lui aussi entendu. Car les accusations contre son armée ont immédiatement suivi l’annonce des explosions et des morts. Avant toute enquête tant sur la réalité de cette supposée attaque.

J’écris supposée car rien alors ne confirmait l’accusation, et parce que le doute est aujourd’hui une attitude raisonnable, en particulier après la campagne hystérique autour de la libération d’Alep.

En temps de guerre l’information est otage des objectifs militaires avoués ou non. Cela doit faire douter de tout. Chaque partie peut mentir, Assad n’échappe pas à ce doute nécessaire. Si Hollande, Trump et d’autres avaient fait preuve d’un minimum de retenue avant d’accuser sans preuve le doute accablerait peut-être davantage le président syrien.

On sait qu’il est accusé de tout et de massacrer son peuple. Est-ce un dictateur? Possible. Néanmoins avant le début de cette guerre les communautés confessionnelles se côtoyaient. Les femmes de Damas vivaient sans être inquiétées par les intégristes. L’art et la culture avaient leur place.

 

 

assad,armes chimiques,turquie,Erdogan vs Assad

La guerre a commencé après qu’Assad ait refusé aux pétromonarchies le passage d’un gazoduc destiné à contrer l’approvisionnement de gaz russe. Le début reste confus. Mais très rapidement des islamistes ont montré ouvertement leur implication. Guerre du gaz, guerre de religion.

On a accusé Assad d’avoir fabriqué Daesh et de s’en servir. Ce sont des spéculations, comme le reste.

Sur le drame de Khan Cheikhoun il semble que la présence de gaz sarin soit confirmée. J’écris il semble parce que les analyses sur des blessés ont été réalisées par la Turquie. La Turquie, qui monnaie les réfugiés et les traite comme une marchandise. la Turquie qui profite de la guerre de Syrie pour attaquer des Kurdes.

La Turquie qui est alliée à certaines fractions rebelles dans le nord de la Syrie. La Turquie qui menace l’Europe de l’envahir par le ventre des femmes. La Turquie dont le président Erdogan rêve ouvertement à l’ancien empire et à ses frontières élargies.

Bref, la Turquie qui est impliquée jusqu’au cou dans cette terrible guerre de Syrie. Confier les analyses à ce pays c’est presque comme confier à un criminel l’enquête sur sa victime.

 

 

assad,armes chimiques,turquie,Drôle de Bouleau

Bref, selon la Turquie la présence de gaz sarin est confirmée. Possible. Peut-être. Et si oui, cela ne désigne pas de coupable pour autant.

Il ne s’agit ici pas de défendre Assad, je suis trop ignorant de ce qui se passe vraiment dans ce pays. Il s’agit de ne pas suivre aveuglément ce qui se dit sans preuve, et qui est de nature à influer sur la fin de cette guerre avec un risque de démantèlement du pays. On aurait une autre Libye.

Je rappelle ceci:

Au JT de TF1 mardi, à 5’ 10’’, le présentateur donne une info de 23 secondes sur la Syrie. Gilles Bouleau annonce qu’une analyse faite en Turquie sur des blessés confirme que du gaz sarin a été utilisé. En toute fin, Gilles Bouleau redit qu’en 2013 le régime avait déjà utilisé le gaz contre sa population.

Or il n’y a aucune preuve pour 2013. L’enquête de l’ONU n’a pas désigné de coupable, et le Massachusetts Institute of Technologie (MIT) accuse les rebelles. Pourtant le journaliste l’affirme comme si cela allait de soi.

La crise de confiance croît entre une partie de la population et la presse. On ne doit pas en être étonné. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour la démocratie. Ni pour les Syriens.

 

 

 

 

 

 

21:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : assad, armes chimiques, turquie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Pensez vous vraiment que malgré sa situation délicate sur le plan international Assad n'a pas pu se retenir de se faire un petit plaisir en gazant des enfants ?

Pensez vous vraiment qu'il est impensable que les gentils rebelles djihadistes stock des produits toxiques et utilisent un hopital comme bouclier ?

Pensez vous vraiment que la presse occidentale est neutre et critique dans cette histoire ?

Pensez vous vraiment que dégommer Assad sera une libération pour la population Syrienne, qui vivra probablement pour des années dans un chaos mortifère comme celui laissé par la "pax americana" en Irak.

D'ailleurs pensez vous tout court ?

Et le plus inquiétant est que cette presse occidentale est a la botte d'un pouvoir qui va bien au delà de la gauche ou droite européenne, puisque tous dans une alliance contre nature bêle dans le même sens. Certains y voient l’éminence grise de l'arabie saoudite... a suivre.

Écrit par : C. Martel | 13 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Tout ce qui vient de Turquie est suspect et l'avenir n'annonce rien de meilleur.

Écrit par : norbert maendly | 13 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Merci M. Homme Libre.

Même le Parisien (pas ma tasse de thé!) a "osé(?) publier un article à ce sujet commentant des info des USSA et disant que cette attaque chimique à khan Cheikhoun pourrait être même un Syrian Hoak(cannular), comme quoi!

J ai écrit sur un autre blog-collègue (indépendanceetvérité)ce texte:
---------------
Et les langues se "délient-elles aux USSA"? Et si l attaque chimique à Khan Sheikhoun en Syrie était un syrian hoax(Canular Syrien)?.

J ai trouvé sur le net que le Journal Le Parisien, un journal régional de l Ile de France/Paris et l Oise, que je n aime pas particulièrement, a "osé" publier cet article.

Chose très intrigante de la part d un Journal propriété du groupe LVMH, Moët Hennessy et Louis Vuitton!. Afin de soit faire oublier une affaire délicate soit la renforcer, feu Pasqua disait qu il faudrait lancer une nouvelle contre-affaire ce qui noie ou au contraire sus-estime la première et la boucle est bouclée car personne ne comprendrait plus rien !

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/l-attaque-chimique-en-syrie-un-canular-pour-l-extreme-droite-pro-trump-08-04-2017-6837282.php
-------------------

Écrit par : Charles 05 | 13 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Cannular Syrien? C est du déjà vu!

Si je soulève l hypothèse d un "cannular" syrien au sujet de l "attaque chimique" à Khan Sheikhoun au nord d Alep, ceci n est pas ni une hallucination d esprit ni un deuxième cannular!

Souvenez vous de Sarajevo, de l attaque chimique de 2013 en Syrie dévoilée, nous disent-ils, par deux "braves" journalistes-batman du journal français l Im-Monde. Ces deux Batman ont eux "réussi" à revenir de la Syrie avec deux fioles confirmant qu Assad a gazé son peuple chose que ni les Big Services secrets français (DGSE) n ont jamais ni pu ni su le faire, étonnant, non!. Pourvu que ces deux Batman ne seraient pas partis de l Aéroport d Orly à paris déjà en possession de leurs fioles? In fine, Saddam aussi avec des Armes de Destruction Massive (ADM) alors qu il n en était rien malgré une fiole de liquide limpide dit de l anthrax présentée par Colin Powel à l ONU comme étant une preuve de trop(sic) que l "affreux" Saddam a des ADM. Ce Sieur, Colin Powel s est fait avoir selon ses termes à lui et il a quitté la politique puisque la CIA/FBI se sont foutues royalement de sa poire, dit-il!

Donc, c est du déjà vu auparavant à maintes reprises et la planète terre s est faite avoir lamentablement mais ceux qui ont payé le prix fort, pas la planète certes main bien les peuples et leurs pays. Tous ont été quasi rasés dans le but, nous ont ils dit, d installer la Démocratie chez eux et en prime afin de leur protéger de leurs affreux dictateurs. Résultats des courses, effectivement oui, ils étaient bien "protégés" une fois assassinés!

Bien à Vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 14 avril 2017

Comme par hasard on reparle de TF1 :-))) et sa ligne d'information calquée sur la propagande de l'UE... ou autres chose qui ne dit pas son nom. Une chose est sûr c'est que dans ce monde de journalistes acquis d'emblée à la force du pouvoir est très arrogant.

Je dépasse la petite discussion du billet d'avant pour remettre en avant que la tendance supranationale de l'UE est un mécanisme qui a placé son réseau de relai dans chaque pays et touche tous les domaines de nos vies. Mais l'info est particulièrement primordiale pour avoir un avis ou une sensation du monde et de notre environnement. L'information telle qu'elle est aujourd'hui tendrait plutôt à cultiver notre compliance envers toutes les potions que l'on nous fait avaler.

L'UER (anciennement Eurovision), le Leading European Newspaper Alliance (LENA, le Decodex qui décrète les bons sites d'info ou non. Toutes des organisations qui veillent à ce que nous avalions le même breuvage partout en même temps.


Sous un autre regard il y a aussi ce cercle oligarchique français qui mélange le monde des affaires, des politiques du défunt UMPS (Etat ou opposition c'est pareil) et des médias.

J'aimerai bien avoir le temps pour faire une synthèse des mécanismes qui ont dévié l'information en outil de communication au service d'organisations obscurément intriquées.
En tous cas soyons sûr que la présentation de Gilles Bouleau ne doit rien au hasard, il enfonce insidieusement le clou du message qui doit passer. Il ne fonctionne plus comme un journaliste de qualité qui vérifie le cheminement de ses sources et s'exprime en conséquence.

Pour finir et pour aller dans le sens de votre conclusion, ce petit rappel:

https://francais.rt.com/france/30604-bourdin-demande-internautes-si-medias-mentent

Écrit par : aoki | 14 avril 2017

Répondre à ce commentaire

De quelle manière le gaz neurotoxique a-t-il été répandu?

Je pense que les explosions sont recensées dans des catalogues de balistique dans lesquels on doit pouvoir être mis sur la bonne piste permettant de définir la nature de la rupture du matériel examiné et d'indiquer les moyens possibles qui ont été utilisés pour la provoquer. De même, l'action des fluides et son ampleur dans l'atmosphère requièrent plusieurs paramètres qui doivent être collectés et analysés. L'action doit parfois être simulée et répétée expérimentalement en laboratoire pour obtenir une image conforme au constat sur site pour qu'elle soit parlante.

La hâte dans la désignation du coupable et la réponse quasi immédiate par des lancers punitif de missiles font tristement sourire: Félicitations à celui qui connaît déjà la réponse et l'auteur.

http://www.les-crises.fr/la-maison-blanche-a-publie-un-rapport-de-renseignement-manifestement-faux-trompeur-et-amateur-par-theodore-postol/

Écrit par : Beatrix | 14 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Il a des milieux, y compris religieux chrétiens synodaux comme paroissiaux, ou plus haut dans la hiérarchie, qui accusent sans savoir de préférence dans le dos des gens ce qui ne leur donne pas la possibilité d'affirmer ou d'infirmer les accusations les concernant.
Les "je pense que", ou "du moment que" présentement c'"est Achar"! non seulement n'arrangent rien mais font courir des risques humains et environnementaux jusqu'à l'échelle planétaire.

Cette fête du Vendredi-Saint en l'occurrence est exemplaire.
Un homme, le disciple Jean, "couché sur le sein du Seigneur", pour l'apparence, est le signe qu'attendait Judas pour aller vendre trente deniers, soit le prix du "champ du potier" Jésus de Nazareth.

On peut imaginer que Jésus et ses disciples mangeaient étendus à la romaine. Il faut donc se demander si Jean était vraiment couché (comme "vautré") sur le sein de Jésus ou simplement très proche. L'Eglise avait intérêt à voir en Jésus l'image féminine, maternelle de Dieu et Jean un mystique ou un homme souffrant au point d'appeler "Maman! tel un petit enfant accueilli en un sein.
Egalement se poser la question du langage araméen, sans doute, hébreu, grec... ou tel être couché sur le sein de quelqu'un pour en recevoir les confidences... mais du moment qu'il a été décidé qu'il faut trouver quelque chose de coupable pour aller dénoncer Jésus... l'apparence suffira.

Comme, avant de rien savoir de précis, pour Achar ou d'autres.

Les médias, pour ne parler que d'eux, se font une spécialité de ne pas attendre de connaître la vérité pour se permettre d'orienter voire de manipuler le public en racontant ou en écrivant n'importe quoi: non comme des pros mais comme des débiles qui semblent ne pas avoir encore pris conscience de la gravité de leurs discours, annonces ou écrits.

Or... il suffit d'une "étincelle" pour allumer un feu.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Or... il suffit d'une "étincelle" pour allumer un feu, dit à raison la collègue- contributrice @Myriam Belakovky.

Le hic aussi est qu ils allument le feu tout d abord et en premier puis l affaire de l étincelle viendra en 2ème temps tout en faisant porter le chapeau de cette étincelle à ceux et celles qui sont sensés cramer dans ce feu. La "Réplique de Trump" a tué quand même des Syriens dont des enfants et a détruit une partie de la base militaire attaquée. Autrement dit, un vieil adage dit que je tue mon chien tout d abord puis après coup je lui trouve toutes les maladies imaginables et in-imaginables. Réplique contre la Syrie par le "Militaire en Chef" Trump, Hollande qui s indigne avec des cris d orfraie car il vient de se rendre compte subitement qu il y a une élection présidentielle dans 15 jours et que lui, il quitte l Elysée. Le Conseil de Sécurité du gros machin l ONU s agite, re-accuse, re-menace et on n a aucune preuve par un comité d enquête impartiale et à ce jour si cette attaque chimique ait eu lieu et si oui, qui l avait faite?

PS: Bonnes Fêtes de Pâques à ceux qui les célèbrent.

Écrit par : Charles 05 | 14 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Petite contribution ici de Ron Paul:

..."« S'il y avait quoi que ce soit de vrai, je ne sais pas pourquoi ils ne pouvaient pas attendre et examiner la situation. En 2013, il y avait des histoires semblables qui n'ont débouché nulle part, car avec un peu de temporisation, il y a eu une résistance du Congrès et de la part du peuple américain. Ils pensaient que c'était une fraude et rien de tel ne se passait, et maintenant, je ne peux pas imaginer que ce qu'ils prétendent soit concevable, car cela aide ISIS, car cela aide Al-Qaeda."

fr.sott.net/article/30380-Ron-Paul-a-propos-de-la-frappe-sur-la-Syrie-Ils-etaient-terrifies-que-la-paix-puisse-survenir

Écrit par : Beatrix | 14 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).