10 mars 2017

Une histoire venue d’ailleurs

Je crois que c’était en voyage. Vers le sud. Je traversais des paysages intenses, où la lumière semblait tomber du ciel comme une pluie. Tous les arbres brillaient, toutes les prairies.


contre-courant,john goetelen,belle lumière,caféinomaneJe ne sais par où c’est venu. Une rencontre, une rêverie. Un elfe? Presque. On en rencontre dans ces paysages, paraît-il. Enfin, des conteurs l’affirment.

 

Très vite des images sont apparues, avec leur musique. C’était là dans ma tête. Je n’avais pas encore les mots. Ils sont venus plus tard, un autre jour.

 

Voici ce nouvel extrait de mon deuxième album Contre-Courant: « Belle lumière ».

 

 

 

 

Rappel: pour l’acquérir rendez-vous sur mon site personnel où tout est indiqué: version CD en boutique, CD par correspondance, version numérique en ligne (globale ou par titre). La version CD est toujours de meilleure qualité; la version en ligne est en mp3.

On le trouve aussi dès cette semaine à la FNAC de Fribourg.

 

contre-courant,john goetelen,belle lumière,caféinomane,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:10 Publié dans Art et culture, Poésie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : contre-courant, john goetelen, belle lumière, caféinomane | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

INCROYABLE MAIS VRAI!

Cela s'est passé la nuit dernière à Genève. La TdG n'en parle pas... mais 20Minutes si!

Genève
Ils copulent dans la rue sous les yeux des passants

Un homme et une femme ont eu un rapport sexuel contre un scooter près de Rive (GE), dans la nuit de jeudi à vendredi. "Ils pourraient recevoir une amende."

LOL! Ils "pourraient"......

Extrait:

"Ils faisaient l'amour sur le passage piéton, j'ai cru que j'hallucinais!» José faisait un tour avec un ami dans la nuit de jeudi à vendredi, lorsqu'il est tombé sur cette scène insolite, en plein centre-ville: un homme habillé et casqué forniquait avec une femme nue contre un scooter, vêtements et sac jonchés sur le sol. «Il y avait beaucoup de gens, ils regardaient mais personne ne disait rien, poursuit José. Je ne pensais pas voir quelque chose comme ça un jour, c'est honteux!» Il raconte que lorsqu'il s'est approché pour prendre des photos, l'homme lui a seulement demandé de «ne pas le prendre de face. Mais de dos, il n'y a aucun problème»."

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Ils-copulent-dans-la-rue-sous-les-yeux-des-passants-27333823

Écrit par : Patoucha | 10 mars 2017

Eux aussi viennent d'ailleurs!
:-)
Sait-on s'ils ont au moins eu du plaisir avant l'arrivée de la police?

Écrit par : hommelibre | 11 mars 2017

Le sujet du billet était quand-même cette chanson et la survenue de ce que l'on appelle l'inspiration.

Vous écrivez :
"Très vite des images sont apparues, avec leur musique. C’était là dans ma tête. Je n’avais pas encore les mots. Ils sont venus plus tard, un autre jour."

Pour quelqu'un qui n'a pas de fibre artistique ou créative, ce genre de témoignage a quelque chose d'étonnant.

Ensuite, il vous a fallu être de nouveau très concret pour arriver à vous organiser pour réaliser l'objet qu'est le CD et tout ce qui va avec, p.ex. réunir les musiciens, réaliser le clip ci-dessus.

Ce mélange entre l'invisible et le concret est le challenge des artistes.

Certains n'arrivent jamais à réaliser leur projet et à sortir de l'anonymat ou d'une sorte de solitude. On découvre parfois des créations bien plus tard.

Vous cheminez vraiment dans votre siècle, pieds sur terre, même si c'est alors les pieds dans l'eau, puisqu'à contre-courant. :-)))

Écrit par : Calendula | 12 mars 2017

Merci Calendula.
La création artistique est un étrange et passionnant processus en effet.
Tout ce qui vient n'est pas automatiquement bon, et ce que j'estime bon est encore sujet à être retravaillé en aval. Pour cela aussi il est nécessaire de revenir au concret, aux sons des mots, au rythme, et au sens.

Écrit par : hommelibre | 12 mars 2017

Les commentaires sont fermés.