09 mars 2017

L’Europe à deux vitesses a-t-elle commencé le 6 mars 2017 ?

« L’unité n’est pas l’uniformité »: pour une fois je félicite sincèrement Fanfrelande. Il a prononcé cette phrase lors du récent mini-sommet européen de Versailles. Il a ajouté: « C’est la raison pour laquelle je plaide pour qu’il y ait de nouvelles formes de coopération, pour de nouveaux projets, ce que l’on appelle des coopérations différenciées ».


UE,europe,union européenne,hollande,merkel,deux vitesses,versailles,libre circulation,Deux vitesses

Qu’a-t-il voulu dire ce lundi 6 mars 2017? Sa phrase doit être placée dans le contexte de ce mini-sommet et du prochain sommet de Rome. La réunion de Versailles marque un tournant important dans la construction européenne. Elle annonce la mise en place d’une Europe à deux vitesses (ou davantage).

Les dirigeants des quatre pays les plus peuplés de l’Union Européenne se sont retrouvés pour en parler ensemble, et tenter de relancer l’Europe après le Brexit et la crise migratoire. Pourquoi eux et pas les autres? Bonne question. Je n’ai pas la réponse, sinon qu’ils se sentent, j’imagine, investis plus que d’autres dans le moteur européen.

Du moins pensent-ils que, pour quelque raison, ils sont les mieux placés, outillés, motivés ou compétents, pour porter cette réflexion. Petit coup de patte aux autres pays à qui l’on signale en creux qu’ils n’ont ni le même poids ni la même importance au sein de l’Union.

Cela a le mérite d’être clair. Et dans la logique de cette réflexion à quatre Angela Merkel annonce:

« Il y aura une Union européenne à différentes vitesses, tous les pays ne vont pas participer, à chaque fois, à toutes les étapes de l’intégration européenne ».

 

 

UE,europe,union européenne,hollande,merkel,deux vitesses,versailles,libre circulation,Libre circulation

Il y a donc une première sorte de rupture. Certains pays, dont ces quatre, veulent approfondir leur coopération pour aller plus vite aller plus vite et…

«… plus loin dans des domaines comme la défense, comme la zone euro, à travers l’approfondissement de l’Union économique et monétaire, comme l’harmonisation fiscale et sociale, comme la culture ou la jeunesse ».

Il semble que les locomotives aient pris acte du morcèlement et des intentions contradictoires des pays membres sur plusieurs sujets. Et surtout, ils semblent décidés à lâcher la bride en accordant aux membres des évolutions temporelles et qualitatives différées.

Si ces propositions se réalisent c’est le début d’une ère nouvelle. Les pays qui veulent aller plus loin formeront une sorte de noyau dur et de laboratoire de l’union. Aux autres de les rejoindre s’ils en ont envie et s’ils veulent s’en donner les moyens.

Mais jusqu’où iront-ils? Vont-ils proposer un nouveau traité européen? Qui le signera? Avec quels objectifs: un véritable fédéralisme? Une redéfinition de l’équilibre entre les nécessités collectives de l’union et la souveraineté nationale? Et la libre circulation restera-t-elle une obligation absolue, ou les États membres pourront-ils disposer d’une marge de manoeuvre?

Tout le monde n’est pas prêt à souscrire au dogme de la libre circulation, surtout depuis les vagues migratoires récentes et le racket d’Erdogan pour qui les migrants sont une marchandise et un moyen d’influencer la politique européenne.

On devrait en reparler bientôt puisque les membres de l’UE se retrouveront à Rome dans trois semaines pour fêter les 60 ans du premier traité.

 

 

 

14:19 Publié dans Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ue, europe, union européenne, hollande, merkel, deux vitesses, versailles, libre circulation | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Je ne sais pas si c'est l'Europe à deux vitesse qui commence, mais en tous cas il y a un virage inéluctable qui est amorcé depuis le Brexit.

Cela dit, on a pu lire qu'Hollande après des sondages humiliant pour lui en tant que président de la République rêve de faire rebondir sa carrière politique avec le conseil de l'Europe.
Maintenant rien ne garantit que l'Union Européenne n'implose pas plus rapidement.
Tout dépend des prochains résultats des élections qui vont se dérouler un peu partout; les Pays-Bas le 15 mars, la France d'avril à juin, l'Allemagne en septembre, on pourrait aussi voter rapidement en Italie

Ce mini sommet serait comme le début d'une déclaration de projet pour désamorcer un bronca populaire dans les urnes ?
En tous cas ça risque de bouger !

Écrit par : aoki | 09 mars 2017

Les élections en France et en Allemagne cette année influencent possiblement cette annonce, en effet, Aoki.

Désamorcer la bronca, ou réel virage? Peut-être les deux. Merkel prônant une UE à deux vitesse, c'est un retournement majeur pour la Chancelière. Un retournement de la philosophie qui a conduit le projet d'union jusqu'à ce jour.

Écrit par : hommelibre | 10 mars 2017

Quatre pays "meilleurs" que les autres vont dicter leurs lois. Les autres seront privés de parole. L'UE va devenir une dictature et copie conforme de feu l'Union Soviétique.
amb

Écrit par : amb | 10 mars 2017

Les européistes les plus convaincus ne savent plus comment sauver leur Europe. L'UE prend l'eau de toutes parts, le brexit n'est vraiment pas l'apocalypse annoncé et d'autres devraient suivre l'exemple anglais. L'euro va sûrement connaître une nouvelle crise avec l'Italie et il n'est pas sûr qu'il y survive. Alors on cherche à couper les membres gangrenés pour sauver les organes vitaux. Quand on en arrive là, c'est que la fin est proche.

Écrit par : Kad | 10 mars 2017

Ces changements profonds et encore un flous sont une modification majeur de la donne de la politique économique, et je suis tellement surpris que personne n'évoque ce contexte dans la campagne de la présidentielle.

Etonnant non ? Rien du côté des interviewers et pas grand choses des candidats classiques. On fait comme si l'EU était immuable, les postures de chaque candidat ne bougent pas non plus d'une année à l'autre. On ignore le risque très réel d'éclatement rapide. Cette campagne est surréaliste.

Écrit par : aoki | 10 mars 2017

Les commentaires sont fermés.