05 mars 2017

Oscarisés d’Hollywood : gloire, dollars… et inégalités

Les cérémonies d’auto-congratulation sont à la mode. Il y a un charme fou et très tendance à voir des millionnaires applaudis par d’autres millionnaires. Le peuple aime rêver. Les people, eux, comptent.


oscars,hollywood,gravity,the artist,meryl streep,bullock,ttc,inégalité,égalité salarialeStreep money 

Ils comptent sur leurs doigts ce que leur Oscar leur rapporte. Meryl Streep n’a pas reçu sa 20e statuette. L’admirable actrice, égérie d’une bande de millionnaires hollywoodiens, a des compensations: elle a touchée 82 millions de dollars entre janvier 2016 et janvier 2017.

Les oscars peuvent-ils être acheté? Un producteur a dépensé 35 millions de dollars en lobbying pour The Artist et Le discours d’un roi: ses deux productions ont obtenu l’Oscar du meilleur film (séquence TTC du 27 février, vidéo ci-dessous dès 0’57’’).

Ces Oscars intéressent, bien sûr, les actrices et acteurs. Pour la gloire, mais aussi pour la plus-value qu’ils apportent à leur carrière. Dans cette séquence vidéo Valérie Demierre en dit plus dès 1’45’’. On apprend ainsi qu’actrices et acteurs font leur propre lobbying, par exemple en achetant des pages de pub de magazines en leur honneur.

Le résultat est alléchant: un acteur oscarisé peut demander automatiquement un supplément de cachet de 4 millions de dollars pour son prochain film. Et une actrice? Seulement 500’000 $ de bonification.

 

 

oscars,hollywood,gravity,the artist,meryl streep,bullock,ttc,inégalité,égalité salarialeGravity

Ce qui fait dire à la journaliste, sur un ton plaintif et avec une vague mine de Caliméro, que « à Hollywood, l’égalité hommes-femmes, en tous cas au niveau des salaires, c’est pas encore ça ».

Quelle grande misère! Il ne manque qu’une pluie de larmes.

Pourtant celles des actrices qui rapportent de l’argent aux producteurs sont aussi bien payées que les hommes. Je mentionne plus haut les 82 millions de Meryl Streep en 2016. On peut citer également Sandra Bullock: elle a gagné au moins 70 millions (20 mo de cachet, le reste en pourcentage sur les recettes) rien que pour le film Gravity. 

Jennifer Lawrence, l’actrice de Hunter Games qui se plaignait de discrimination sexiste à propos de ses cachets, a quand-même touché 34 millions de dollars en 2014 et 46 millions en 2016. Pour mémoire Jennifer Lawrence s’était plainte de ses bas salaires comparés à ceux des acteurs masculins.

Les actrices seraient-elle payées moins que les hommes parce qu’elles sont femmes? C’est la thèse victimaire habituelle. Pourtant elle est fausse comme le montrent les gains impressionnants de Bullock ou Streep ci-dessus.

 

 

oscars,hollywood,gravity,the artist,meryl streep,bullock,ttc,inégalité,égalité salarialeContagion

De plus l’industrie du divertissement n’est pas soumise à une loi sur l’égalité. Il n’y a pas d’inégalité parce qu'il n’y a pas de raison qu’il y ait égalité, à moins de payer tout le monde pareil – même les acteurs et actrices sans talent particulier. Les vedettes femmes et hommes sont payées selon ce qu’elles rapportent. Meryl Streep l’a compris. Les moins bonnes, celles qui attirent moins, voudraient-elles une loi sur l’égalité pour compenser leur moindre succès? Le féminisme militant devient-il une prime à la médiocrité? On peut le craindre. Car il n’y a qu’une ou deux Meryl par génération. Laquelle Meryl devrait pousser ses collègues à être meilleures plutôt que les materner .

Le plus misérable dans cette lamentation récurrente, qui nous sera resservie le 8 mars, tient en deux choses:

1. la journaliste endosse un ton et une mimique plaintives, sans plus d’analyse, montrant à quel point l’idéologie victimaire est devenue un réflexe pavlovien; 

2. elle prend parti pour une poignée de millionnaires déjà richissimes alors que son salaire d’une vie n’atteindra jamais le cachet d’un seul de leur films. Elle travaille pour les dominantes de classe. Et elle endosse la victimisation par contagion virale du féminisme.

Elle croit, peut-être, qu’en parlant d’inégalité des salaires elle parle des femmes en général. Ce n’est pas vrai. Elle sert la soupe à celles qui sont déjà en haut de la pyramide des gains avec leurs salaires impériaux. Consciemment ou non elle travaille pour ses maîtres(ses) et reproduit leur idéologie. 

 

 

 

 

 

10:10 Publié dans Art et culture, Féminisme | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : oscars, hollywood, gravity, the artist, meryl streep, bullock, ttc, inégalité, égalité salariale | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Cher hommelibre,

- « Dans cette séquence vidéo Valérie Demierre en dit plus dès 1’45’’. On apprend ainsi qu’actrices et acteurs font leur propre lobbying, par exemple en achetant des pages de pub de magazines en leur honneur. »

- « Les vedettes femmes et hommes sont payées selon ce qu’elles rapportent. »

- « Elle croit, peut-être, qu’en parlant d’inégalité des salaires elle parle des femmes en général. »

Vous allez bien rigoler.

Figurez vous que, la journaliste, ben ... elle parle pas ... des "femmes en général".

Figurez vous que, la journaliste, ben ... elle parle ... de "cinéma en général".


- « Les vedettes femmes et hommes sont payées selon ce qu’elles rapportent. »

Et vous allez encore bien rigoler.
Figurez vous que les vedettes hommes rapportent beaucoup moins que les vedette femmes :-)))

Si si ! Voyez vous même ...

Par exemple, en 2015 ... dans le Top 10 des acteurs qui ont rapporté le moins, 10 c'étaient des acteurs hommes ! :-)))

Si si ! 10 sur 10 ! Le Grand Cheulem ! Voyez vous-même ... résultat certifié par la BiBiCi anglaise ...

http://www.bbc.com/news/entertainment-arts-35161380

Et en 2016, dans le Top 10 acteurs et actrices trop payés, 9 c'étaient des acteurs hommes !

Si si ! Voyez vous-même ...

http://www.bbc.com/news/entertainment-arts-38248194


- « Quelle grande misère! Il ne manque qu’une pluie de larmes. »

Si vous voulez mon avis ... vous avez farpaitement, et même tout à fait raison ! :-)))

Mais est-ce que Julien va enfin oser poser LA _Bonne_ Question ... "Qui c'est qui pleure le plus" ? Hein ?

A) les femmes actrices beaucoup moins payées que les hommes acteurs ?

Ou B) ceux qui paient les hommes acteurs beaucoup trop cher par rapport à ce que les hommes acteurs rapportent, par rapport à ce qu'ils paient les femmes actrices, beaucoup plus efficaces parce qu'elles rapportent beaucoup plus ?

http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Questions_pour_un_champion

Écrit par : Chuck Jones | 05 mars 2017

Chuck:

Elle parle bien des femmes en général même s’il s’agit des femmes dans le cinéma. Vous ne savez plus lire les connotations et intentions? Du moment où elle ne cite pas de qui précisément elle parle (sûrement pas de Meryl Streep), c’est qu’elle parle Des femmes, contrairement à ce que vous tentez d’ahaner par vos sarcasmes.


Certains acteurs sont aujourd’hui surpayés si l’on s’en tient aux critère des recettes des films. On peut supposer que leur cachet va baisser. Ou pas, car un flop ne défait pas toute une carrière.

Que cela bouge d’année en année est classique des classements. Par exemple en 2016, selon Forbes, Scarlett Johansson est la plus rentable, femmes et hommes compris.

« C’est un classement plutôt réconfortant que dévoile le magazine Forbes : en 2016, c’est une femme qui fédère le plus dans les salles de cinéma ! Effectivement, Scarlett Johansson n’a même pas eu besoin de comptabiliser les entrées du Livre de la Jungle, dans lequel elle fait pourtant une voix, pour devenir la championne du box-office dans le monde entier. Avec Captain America : Civil War et le film des frères Coen Ave, César!, elle rapporte 1,2 milliards de dollars. »

Au passage on peut se demander pourquoi ce « plutôt réconfortant », indice de soumission à la doxa victimaire. C’est surtout réconfortant pour l’actrice, qui engrange, qui engrange, des sommes qu’elle ne partage pas avec ses soeurs femelles…

www.allocine.fr/diaporamas/cinema/diaporama-18659043/


Classement par carrière: le nombre de films tournés n’est pas identique mais il y en a une série autour des 35 films. Dans ce classement qui dépasse les années, Scarlett est 10ème, et première femme.

http://people.bfmtv.com/cinema/qui-sont-les-dix-acteurs-les-plus-rentables-998929.html

Bref…

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2017

Cher hommelibre,,

- « Elle parle bien des femmes en général même s’il s’agit des femmes dans le cinéma. »

Mince alors ! J'ai raté un truc alors. Faut dire que c'est allé tellement vite !

Bon ben ... alors, voyons zalors les paroles que "elle", la journaliste femelle donc, ce qu'elle a dit.

Le clip dure 2 minutes 25 secondes.

Le clip commence par l'éjaculation du journaliste mâle, le chef de l'émission nocturnale, qui dit ...

... "Les Oscars se sont mélangés les enveloppes ...".

Vous êtes bien d'accord ?

Il est donc pas question de femme, puisqu'il a parlé des Oscars, et que Oscar c'est un nom d'homme mâle, même si Oscars est au pluriel, donc qu'il y en a au moins deux.

Vous êtes toujours d'accord ?

Et puis après, c'est la journaliste femelle qui prend le relais, et qui dit les paroles suivantes, à cause de ce que j'ai pu voir et lire quand elle bouge les lèvres de la bouche :

... "Le meilleur acteur" à 1:46

... "Acteurs et actrices" à 1:51

... "Un acteur" à 2:05

... "Une actrice" à 2:12

... "A Hollywood, l'égalité homme-femme" à 2:18

Et puis à 2:25, c'est la fin de la rétro-retransmission des matchs.

Vous êtes bien toujours d'accord ?

Alors, ... donc, ... le résultat du match d'ouverture où Oscar joue tout seul avec lui-même, c'est un point pour les hommes-mâles ados, les moins de 18 ans (Ce qui compte pas comme "hommes-en-général", vu que sinon il faudra aussi compter les hommes-femelles et les trans-hommes, mais eux ils comptent pas dans votre billet, on est bien d'accord ?)

Dac-O-Dac ?

Et le résultat du match "acteur" contre "actrice", c'est 3-2, victoire des acteurs, les hommes mâles, donc.

Toujours d'accord ?

Et dans le match de la finale de la coupe de l'égalité à Hollywood, qui oppose l'équipe "homme" contre l'équipe "femme", le résultat c'est un match nul, 1 partout, ce qui fait un excellent match de finale de la coupe de l'égalité.

Sérieusement, vous avez vu que la journaliste femelle parlait des "femmes en général" où ?


- « Vous ne savez plus lire les connotations et intentions? »

Si si. Mais où voyez vous des "connotations" et des "intentions" ? Sur les lèvres de la journaliste femelle ?


- « Du moment où elle ne cite pas de qui précisément elle parle (sûrement pas de Meryl Streep), c’est qu’elle parle Des femmes, contrairement à ce que vous tentez d’ahaner par vos sarcasmes. »

Ben non. Justement. Elle parle PAS "Des femmes". Re-voyez vous-même ... depuis le début de mon commentaire.


- « Certains acteurs sont aujourd’hui surpayés si l’on s’en tient aux critère des recettes des films. On peut supposer que leur cachet va baisser. Ou pas, car un flop ne défait pas toute une carrière. »

Non, mais ça décoit ceux qui paient les acteurs surpayés. Alors ceux qui paient les acteurs se posent des questions. Par exemple ...

... Pourquoi cet acteur là me coûte plus cher que cette actrice là, et pourquoi l'acteur qui me coûte plus cher que l'actrice, ben ... pourquoi l'acteur, il me rapporte pas autant que l'actrice ?

Une question tout à fait passionante, non ?


- « Que cela bouge d’année en année est classique des classements. Par exemple en 2016, selon Forbes ... "C’est un classement plutôt réconfortant ..." ... Au passage on peut se demander pourquoi ce « plutôt réconfortant », indice de soumission à la doxa victimaire. »

Ptet que c'est à cause de ...

... Etre ou ne pas être ?

Ou ptet à cause de ...

... Etre ou ne pas être ... Shakespeare ?

Ou ptet à cause de ...

... Etre ou ne pas être ... un acteur ?

Ou ptet à cause de ...

... Etre ou ne pas être ... une actrice ?

Ou ptet à cause de ...

... Etre ou ne pas être ... la doxa ?

Ou ptet à cause de ...

... Croire ou ne pas croire ... la doxa ?

... avec des vraies croyances que tout le monde parle mais que personne voit ?



- « C’est surtout réconfortant pour l’actrice, qui engrange, qui engrange, des sommes qu’elle ne partage pas avec ses soeurs femelles »

Ah ben! Vous croyez que ça veut ptet dire qu'elle arrive pas à dépenser dépenser aussi vite ce qu'elle engrange engrange, ou en tout cas pas aussi vite que Johnny Depp ?

Ptet que c'est une femme comme Meryl Streep que Johnny Depp aurait du se mettre dans un marriage.

Écrit par : Chuck Jones | 06 mars 2017

Hommelibre, votre démonstration rejoint parfaitement celle qui démonte l'enfumage féministe sur les différences salariales hommes-femmes. A Hollywood, on paye les actrices et les acteurs selon ce qu'ils rapportent aux producteurs. Si des actrices moins payées faisaient autant d'entrées que les acteurs mieux payés, on ne ferait appel qu'aux femmes, à moins d'être masochiste.
Dans l'activité professionnelle en général, c'est le même principe qui guide les employeurs. On sait que la main-d’œuvre coûte cher. Cependant, les chefs d'entreprises sont prêts à payer plus certains employés, non par philanthropie, mais dans la mesure où ils leur rendent plus de services. Et, comme les hommes s'investissent davantage que les femmes dans le travail, ils sont mieux rémunérés en moyenne. Si les femmes faisaient le même boulot que les hommes pour un salaire moindre, les patrons n'hésiteraient pas : ils n'embaucheraient que des femmes.
Que des féministes obtuses ne comprennent pas cela, on peut l'admettre. Mais que des journalistes et des politiques (hommes) se laissent berner, cela en dit long sur la pensée unique et totalitaire.

Écrit par : Henri | 09 mars 2017

@hommelibre

Je vous donne un exemple d'un homme de plus de 60 ans qui a été embauché par une entreprise. Et je vous dis que c'est faux de dire que les "vieux" sont discriminé à l'embauche. Eh oui, absurde de prendre un exemple pour en faire une généralité.

Soit on s'appuie sur des études sérieuses, et on discute sérieusement, soit on prend comme vérité son avis personnel et il y a aucune discussion possible.

En résumé, trouver des études sur ce sujet au lieu de prendre un exemple et d'en faire une généralité.

Au moins vous n'avez pas comparé les joueurs et joueuses de football !

Écrit par : motus | 09 mars 2017

Les commentaires sont fermés.