01 mars 2017

La déclaration de François Fillon

Il devait faire quelque chose. La convocation des juges pour le 15 mars lui en a donné la matière. En effet dans une procédure où tout fuite comme dans un seau sans fond, François Fillon peut maintenant se montrer harcelé par une justice à charge.


 

francois fillon,présidentielle,justice,campagne,macron,le pen,les républicains,baroin,hollande,Occultation

Ce qui devrait lui redonner du tonus et le rendre à nouveau visible. Décroché dans les sondages, devenu inaudible, sa campagne était occultée par l’affaire. Les Républicains se voyaient déjà perdre ce qu’ils croyaient alors gagner presque automatiquement.

Cette convocation lui permet de réaffirmer avec plus de force sa conviction de n’avoir pas violé la loi. Il affirme que la procédure est biaisée. L’est-elle vraiment? Je ne suis pas juriste et ne peux que croire ce que l’on me dit. Mais on peut penser, sans être spécialiste, que l’empressement du Parquet et les fuites organisées sont destinés à abattre le candidat.

Sans compter le moment où cette ancienne affaire a été révélée: il ne peut y avoir de hasard. De plus le 15 mars est deux jours avant la fin du délai de dépôt des candidatures. S’il est mis en examen à cette date il sera trop tard pour le remplacer. Lui-même et son parti seraient pénalisés. Sauf s’il sait en faire bon usage.

Le tribunal médiatique est un bon moyen de remplacer la peine de mort. Mais il peut aussi être retourné si François Fillon arrive à reprendre la main. Il semble qu’il ait compris cette stratégie et qu’il la mettre en oeuvre depuis ce matin.

Il réaffirme son engagement. C’est indispensable. Une renonciation aurait été signe qu’il n’était pas un candidat de taille à affronter les crises et son parti en aurait également subi le préjudice. Il devait redonner confiance aux troupes et aux français.

 

francois fillon,présidentielle,justice,campagne,macron,le pen,les républicains,baroin,hollande,Rebondir

Maintenant il doit remonter le courant. Il a pour lui la force de l’offensé, du moins se profile-t-il ainsi. Ce qui le dédouane de ses propos passés: il sera candidat même mis en examen. Cela, il fallait le faire avaler à l’électorat! S’étant profilé comme un Monsieur Propre il ne maîtrisait pas la mauvaise image que lui donnait l’affaire.

On sentait sa perte de vitesse ces derniers jours, non seulement dans les sondages mais dans le mauvais relais de ses interventions par la presse. J’en venais à penser que son retrait devenait souhaitable. Je pensais à François Baroin pour le remplacer, un homme dont j’estime les qualités et dont le nom avait circulé. Mais après une charge qu’il considère comme unique dans les annales de la République, et que beaucoup pensent politique, FF peut légitimement aller de l’avant. 

Aujourd’hui, et paradoxalement grâce à l’empressement du Parquet, il peut rebondir. S’il gagne il aura le cuir encore plus solide. On ne sait toutefois pas comment l’électorat réagira. Il pourrait suivre cette logique et penser que l’on s’acharne sur Fillon. S’il y a une intention politique, si l’électorat le pense, ce serait plutôt favorable au candidat. Personnellement j’en viens aussi à le penser: cette vraie-fausse affaire, qu’on aurait pu sortir il y a cinq ans, sent la chasse à courre. Fanfrelande – s’il est derrière, mais qui d’autre sinon lui? – aura fait oeuvre de nuisance jusqu’au bout.

En attendant François Fillon se tient droit demande qu’on le suive. Il y croit. Il veut éviter au pays d’avoir à choisir entre le lepénisme, soit une droite plus étatique et souverainiste que Les Républicains, et le hollandisme rhabillé façon Macron.

 

Wait and see. Il reste deux mois.

 

 

13:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : francois fillon, présidentielle, justice, campagne, macron, le pen, les républicains, baroin, hollande | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La déferlante gauchiste est -en marche- en France, mais chez nous aussi!
On ne critique plus quelqu'un sur ses arguments et idées, on le démolit personnellement; c'est la maxime : "Quand on veut abattre son chien, on dit qu'il a la rage"! (voir Oskar Freysinger en VS)

A l'échelle politique cela devient très grave, car la manipulation de l'opinion publique est énorme et tellement bien relayée par les médias et les -artistes d'envergure soi-disante-. (voir Trump aux States)

Notre démocratie fout-le-camp à vitesse grand V et après avoir tout démoli avec leurs idées soixante-huitardes, les gauchos sont en train de nous imposer une dictature qu'ils ont soi-disant combattue et continue de le faire avec honnêteté....disent-ils....pffff (voir l'attitude et les sanctions envers Poutine).

Ces malfaisants vont faire des dégâts énormes et nous entrainer dans leur chute.
Espérons que la bonne droite (dite d'extrême par les gauchos) va tenir le coup et sur le fil rétablir la situation avec des mesures inévitablement drastiques - va falloir les canaliser ces nauséabonds-!
(En France il se dit beaucoup depuis hier soir, que si Fillon est éliminé le vote de droite n'aura aucun scrupule à rejoindre Marine Le Pen.)

Écrit par : Corélande | 02 mars 2017

Totalement d'accord avec Corélande. Le discours de la RTS, la radio nationale payée avec les sous des citoyens, est complétement au service du socialisme européen. Sur Fillon, la revue de presse ou la correspondante de Paris ne font qu'une vague allusion à la réaction de la droite, aux articles du Figaro par exemple. Chaque émission sur tous les sujets ne fait intervenir que des socialistes ou des fils de. Dominique Ziegler chez les Dicodeurs, avec la complicité de l'encarté socialiste Rausis pour distribuer des claques à tout ce qui peut faire penser à une valeur européenne de base, et chez Jonas Sneiter Ilias Panchard, le rigolo vert (voir le niveau dans son blog sur 24 heures) versus Charlet, imprécateur gauchiste (que l'on appelle humoriste mais qui n'a aucun humour) qui sévissait dans la chapelle anti-UDC La Soupe devenue l'Agence.
Après, il en est de même chez Lucas Thorens, puis dans Vertigo de Quadert (ou Kader ?): toujours le même catéchisme socialiste de base...
Les Suisses sont des veaux comme les autres. Et ils payent leurs bourreaux en payant sagement leurs 400 balles de contribution. No billag !

Écrit par : Géo | 02 mars 2017

@HL: étonnement la recherche de la vérité semble être un point complétement secondaire pour vous: Fillon peut être un parasite véreux qui profite sans vergogne du système, cela n'importe guère du moment qu'il s'agit du sacro-saint candidat de la droite... Vous manquez singulièrement d'objectivité car on devine sans difficulté que votre jugement aurait été radicalement différent si on avait eu affaire à un candidat de gauche. Non ??? Quant aux commentaires débiles genre "Notre démocratie fout-le-camp à vitesse grand V" : pourquoi, parce que des gens ne sont pas d'accord avec les opinions d'autrui ??? On sent clairement l'intolérance à la liberté de penser et d'expression: à quand ces gens oseront-ils défendre le fond de leur pensée, à savoir la Pensée Unique (de droite naturellement) et l'interdiction de toute critique contraire ???

Écrit par : Léodagan | 02 mars 2017

@Corélande
"des mesures inévitablement drastiques "
"va falloir les canaliser ces nauséabonds"

Ca veut dire quoi? Une démocrature au service du FN ?

@hommelibre
Ce qui est certain est que les électeurs jupéiste et de l'UDI no votent pas pour le FN. Quant à voter pour Fillon, il reste 2 mois pour les convaincre, et ce n'est pas gagné, les défections en série de personnalité, le montre.

Fillon est un traitre de la droite. En refusant de laisser sa place à un autre candidat de droite, il a pris le risque énorme que la droite ne soit pas représentée au 2eme tour.
Un autre candidat aurait assuré las place au 2eme tour, et finalement gagné les présidentielles.

En soutenant Fillon, la droite la plus bête du monde, ne devra pas pleurer si Macron devient président.

Reste 2 mois pour que les choses changent. Fillon a choisis le jeu de la roulette russe, avec 5 balles/6 dans le chargeur.

Écrit par : motus | 02 mars 2017

"Un autre candidat aurait assuré las place au 2eme tour, et finalement gagné les présidentielles."
Et les gens qui ont voté Fillon à la primaire de la droite, vous en faites quoi ?
Est-ce qu'un électeur de Juppé = un électeur de Fillon, à vos yeux ?

Écrit par : Géo | 02 mars 2017

"En soutenant Fillon, la droite la plus bête du monde, ne devra pas pleurer si Macron devient président."
En soutenant Macron, la gauche la plus stupide de la planète ne devra pas pleurer si Marine devient présidente...

Écrit par : Géo | 02 mars 2017

@Géo
Si cet affaire s'était passée avant les primaires, est-ce que Fillon l'aurait emporté ?

Certainement pas, parce que son message n'aurait pas pu être cohérent avec ses affaires de justices.

Fillon est le vainqueurs de la droite en trompant les votants. Cette primaire n'a plus aucune signification, Fillon n'a plus de légitimité.

Écrit par : motus | 02 mars 2017

Léodagan, vous avez raison: je n'ai pas fait preuve d'objectivité dans ce billet. J'ai nuancé dans le billet suivant.

Je n'arrive pas à voir Fillon comme quelqu'un de véreux. Pas plus que je ne pourrais le voir en Mélanchon.

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2017

Il y a un avis que je considère comme valable parce que l'homme a pris un peu de hauteur et de recul pour ne pas voir que ce qu'on veut bien lui montrer.
je laisse donc Emmanuel Todd développer son point de vue ici.

http://www.vududroit.com/2017/02/plus-de-frein-pas-dairbag-accelerateur-coince-a-fond-vers-le-mur/

Comme ici, d'autres citoyens ou personnalités ressentent du malaise dans cette affaire. Je remets ici les liens.

http://www.gfaye.com/affaire-fillon-le-tueur-sappelle-macron/
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8265

Effectivement, il est difficile de se convaincre du seul hasard et du fortuit concours de circonstances qui ont eu raison de ces deux seuls candidats en pleine campagne électorale.

Écrit par : Beatrix | 03 mars 2017

"Les Suisses sont des veaux comme les autres. Et ils payent leurs bourreaux en payant sagement leurs 400 balles de contribution. No billag !"

Frustré vous avez dit ? Mon pauvre Geo mais c'est pire que ça, (en plus d'être radin) vous êtes carrément perdu en terrain hostile et on se demande bien pourquoi vous vous obstinez à écouter ou regarder la RTS, vous vous faites du mal. C'est pourtant par les médias de fachos qui manquent (et il va en avoir de plus en plus).

Quant à Fillon, imaginons-nous que c'est Macron ou pire Hamon qui auraient été pris la main dans le pot de confiture, quels seraient alors les discours de ceux qui aujourd'hui semblent prêts à tout lui pardonner juste parce qu'il est le seul représentant de la droite traditionnelle ??

Écrit par : Vincent | 03 mars 2017

La Franche aura le président qu'elle mérite! Mais elle ne s'épargnera pas une nouvelle révolution, car c'est un pays de gueux!
Les hommes biens et capables ils ne savent pas les reconnaitre, ils les jalousent et les éjectent....revoyez leur histoire.
(Il suffit de voir chez nous la mauvaise ambiance qu'il y a dans les entreprises où les français.....commandent!!!!)

Le problème c'est que la toile d'araignée UE imbriquée dans tout cela va subir le choc et la toile écornée va tout faire chanceler! (le pire serait la guerre civile en Europe)

Aux français plus tu leur mets un gros tas de fumier et plus ils hument cela afin de s'en rendre malade et pouvoir vivre aux crochets de l'Etat-sauveur!

Ceux qui ont sauvé la France sont morts ou partis et depuis 1981 la chute est amorcée. Sans l'UE cela fait longtemps que la France serait reléguée aux oubliettes.
La suite c'est l'anarchie....belle perspective!

Écrit par : Corélande | 03 mars 2017

"Et les gens qui ont voté Fillon à la primaire de la droite, vous en faites quoi?"

ben rien: ils ne sont, sur 44,5 millions d'électeurs, que 2.9 mios
(66% des 4,3 mios de votants LR) à avoir choisi-payé l'élection (contraire aux modalités du suffrage universel) de leur poulain Fillon (où celui qui crie à l'assassinat démocratique est celui qui a délité le processus démocratique)

mais vous pouvez aussi leur rendre la liberté, à ces hypnotisés.

Géo, amoureux d'une intelligence étriquée au mental géré par seul son orgueil? un candidat-président qui n'a pas de parole et s'en fiche, qui ne tient pas son programme, avance puis change de lignes comme s'il distribuait du chewing gums, n'assume rien mais si peu respectueux de ses partenaires, s'imagine leur donner le change à rester buté dans le déni, au pied du mur - incapable de faire confiance, si imbu de sa personne qu'il ne s'entoure que d'incompétents, a poussé son directeur de campagne à la dem puis son dir financier en 8 minutes de conférence, aux défections tous azimuts de ses derniers soutiens

à part ça Géo, partisan (par déformation professionnelle bien sûr) du concept "creuser la dette française, c'est bon pour sa croissance"? ce que présupputent tous les programmes avancés

même si vous ne voulez pas le savoir, cette dette française qui ne sert qu'à son fonctionnement et pratiquement pas à l'investissement

est à +60% en mains étrangères et cela en aggravation et lourdement, vente de bijoux de famille (industries, stés du cac 40, immo), d'agriculture, viniculture

est passée ... de 20% à 80% du PIB, entre 1980 et 2010, à quasi 100% du PIB

déficitaire depuis 2-3 décades, croissance 2016-2017 à peine audible, lourd fonctionnariat social & +25% d'actifs à entretenir sous peine de casse sociale, leur futur président n'a pratiquement aucune marge de manoeuvre (emprunts par milliards/semaine), ne peut réussir qu'à ralentir l'augmentation de leur dette
cf experts économistes tels l'excellent brillatissime Philippe Dessertine ou la brillantissime et excellente Agnès Verdier-Molinié

Écrit par : divergente | 03 mars 2017

"je suis ici pour m'amuser et me distraire et au pire pour me défouler un chouia en vous provoquant" C'est exactement comme cela qu'on vous perçoit, Vincent. Un frustré sans arguments...

Écrit par : Géo | 03 mars 2017

Sacré Geo vous vous contentez de me traiter de frustré à chaque fois que je vous interpelle et ça serait moi qui n'aurait aucun argument.
J'imagine que c'est une tentative de faire de l'humour...

Caramba. Encore raté !

Écrit par : Vincent | 06 mars 2017

Vincent, vous n'avez rien à dire et vous tenez furieusement à nous le faire savoir. C'est lassant...

Écrit par : Géo | 06 mars 2017

@ Géo: vous devriez créer et animer la version suisse de Breitbart News au lieu de polluer les commentaires avec vos inepties

Écrit par : Denise | 06 mars 2017

Inutile dérive vers les attaques ad hominem. Je suggère qu'on reste dans le sujet.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2017

Dans cette affaire, il n'y a aucun acharnement de la gauche. Je pense meme qu'à la base Fillon s'est fait avoir par son camp.
La procédure serait tout a fait normal. Il se trouve que depuis l'affaire Jérôme Cahuzac ( un homme de gauche), on a créé le pnf. Le parquet nationale francais.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Parquet_national_financier

Après quelques discussion auprès d'ami français, certain pensait aussi qu'il y avait acharnement. Ce n'est pas le cas, pour une fois qu'un organisme fait son travail. Depuis sa création il me semble qu'ils ont environ 170 dossiers ouverts.

Je trouve juste extraodinaire qu'il faille créé de tels organismes suite aux différentes affaires touchant tant la gauche que la droite. Le coeur du problème n'est plus une dichotomie entre politique de gauche ou de droite. Le coeur du problème est simplement que les gens malhonnetes existent autant à droit qu'à gauche. Le karcher serait très utile dans le monde politique!

Écrit par : plumenoire | 06 mars 2017

"Ce n'est pas le cas, pour une fois qu'un organisme fait son travail." Ce n'est pas là qu'il y a un problème, c'est le moment où cela se produit. Je vous rappelle que les faits ont une douzaine d'années...
Encore une fois, quelqu'un a donné ces informations au Canard et à Mediapart à CE moment. Les journaleux ont suivi comme un seul homme sans même réaliser qu'ils étaient complétement utilisés ? Je n'en crois rien...

Écrit par : Géo | 06 mars 2017

Ce n'est pas le cas, pour une fois qu'un organisme fait son travail." Ce n'est pas là qu'il y a un problème, c'est le moment où cela se produit. Je vous rappelle que les faits ont une douzaine d'années..."

Oui mais cela fait seulement depuis quelques mois que F. Fillon représente un véritable intérêt public, avant, comme les autres députés, il pouvait faire ce qu'il voulait sans que personne ne le contrôle.

Mais là, il a voulu atteindre les sommets et son passé l'a du coup rattrapé, pas de quoi fouetter un chat, sauf pour les paranos de service, bien entendu.

Écrit par : Vincent | 06 mars 2017

"pas de quoi fouetter un chat, sauf pour les paranos de service, bien entendu."
Il faut le lire pour le croire. Continuez de vous enfoncer, Vincent. On ne va pas vous plaindre...

Écrit par : Géo | 06 mars 2017

Restons dans le sujet et surtout restons impartial.

Si ce monsieur a mal agit ou il y a suspicion qu'il a mal agit la justice fera son travail. Si un tel organisme a été créé c'est parce que justement il y avait de la matière. Si l'on veut rester neutre, il faut admettre que le comportement de certain politicien, rappelle certaine république africaine (ce qui est parfaitement normal quand on regarde la mise en place du traffic françafrique).

Les temps changent : avant un homme était élu président et après il avait des problèmes de justice. Maintenant c'est avant. Autant le dire c'est une avancée. Pour qu'une république soit exemplaire, il faut que ses magistrat le soit. Que quelqu'un ait donné les informations n'a que peu d'importance. Au final s'il est coupable (ce qui est fort probable vu que la technique a été imitée par tellement de politicien) le fait que les documents aient été donnés n'aura plus d'importance...sauf si la justice est le cadet de nos soucis et dans ce cas, il est inutile de se vanter de vivre dans une république propre.

Écrit par : plumenoir | 06 mars 2017

"Que quelqu'un ait donné les informations n'a que peu d'importance." Ah ben voyons. On retarde d'une année les affaires de MLP et on fait dans l'urgence absolue celles de Fillon, mais cela n'a aucune importance ?
Il faut parfois se servir de ce qu'il y a entre vos deux oreilles, plumenoire.

Écrit par : Géo | 06 mars 2017

@ Vincent:

Vous allez avoir "l'Association des Paranoïaques Réunis" sur le dos. Traiter quelqu'un de malade en l'affligeant du nom de la maladie, c'est comme dire "Je ne suis pas autiste"...

Blague (ou pas) à part, c'est un peu facile de traiter des personnes au point de vue différent de paranoïaque. Tactique typiquement fasciste de dénigrement en vue de faire taire.

Non Vincent, vous n'obtiendrez pas d'Oscar pour cette connerie. D'ailleurs je me demande pourquoi on ne pourrait plus se poser de questions sans être bêtement taxé de paranoïaque par le pavlovien de service. Même Christian Barbier, le journaliste, disait dans une interview au matin Dimanche qu'il se posait des questions sur le calendrier.

Je sais que vous vous foutez de l'image que vous donnez, et vous avez bien raison. Sauf que là vous avez fait très fort dans l'inepte. En tous cas je ne trouve pas un millimètre d'argumentaire intéressant dans vos interventions. Le vide que vous critiquez, c'est le vôtre.

Écrit par : hommelibre | 07 mars 2017

J'abonde avec le commentaire de PlumeNoire.

Quant à l'interdiction des attaques personnelles, j'observe qu'il y a deux poids deux mesures dans ce blog, y.c. de la part de HL.

Écrit par : Manuel | 07 mars 2017

@ Manuel:

Chacun a ses préférences et contrairement à Plumenoire, je ne pense pas que l'on puisse être totalement neutre toujours et dans tous les domaines. Lui-même ne l'est pas toujours sur son blog. J'essaie de l'être souvent, en assumant parfois aussi des opinions, des choix ou des partis pris.

J'essaie de freiner les attaques personnelles pour éviter que le fil ne se perde. Aujourd'hui je renvoie l'ascenseur à Vincent. Il a attaqué le premier. C'est donc logiquement à lui que je m'adresse. Et il l'a bien cherché; je veux dire que dans un tel cas je prends le même ton, histoire d'être aussi repoussant que lui. Miroir, miroir. Il ne suffit pas de jeter le mot "facho" à la tête des gens en désaccord, comme le fait Vincent, pour avoir raison, encore moins pour avoir dit quelque chose d'intéressant.


D'autres fois je me suis pris de bec avec Géo; aujourd'hui notre communication est plus apaisée.

Non, deux poids et deux mesures, je ne crois pas. Ou alors pouvez-vous préciser?

Écrit par : hommelibre | 07 mars 2017

@ HL: la modération des commentaires est une tâche bien ardue, surtout lorsqu'elle a lieu dans le cadre de polémiques politiques/sportives. De façon générale je déplore deux choses: le ton de plus en plus agressif utilisé par certains "commentateurs"; et le fait que les commentaires servent de plus de plus de moyen de propagation de fausses infos, rumeurs, intox etc, et aussi de canal de propagande pour idées "radicales". Je ne dis pas qu'il faut croire aveuglément les médias traditionnels, mais la hargne avec laquelle certains s'expriment (pas seulement dans votre blog) me semble malsaine: on est loin des débats sereins et constructifs et au final on aboutit à un effet Trump.

Je ne souhaite pas polémiquer avec vous, d'autant qu'on est très loin du sujet de votre billet et que vos analyses sont souvent agréables à lire (même si je ne partage pas tjs vos conclusions); mais pour répondre à votre question, c'est dernière votre phrase "Le vide que vous critiquez, c'est le vôtre" qui m'a fait réagir, car cela me semblait en contradiction avec d'autres messages de vous.

Bref, passez une bonne fin de journée !

Écrit par : Manuel | 07 mars 2017

Il n'y a pas un seul argument dans le commentaire de Manuel. Juste un parfum de bien-pensance, "l'assurance d'être du bon côté". La bourgeoisie a changé de camp, en quelque sorte...

"c'est dernière votre phrase "Le vide que vous critiquez, c'est le vôtre"" Les commentaires de Vincent sont vides, mais il est du bon côté. De ceux qui pensent juste parce qu'ils sont bien nés. Mais tout est vide, et donc il faut être reconnaissant à HL d'être le seul parmi TOUS les auteurs de blogs d'avoir osé le dire...

Écrit par : Géo | 07 mars 2017

"La bourgeoisie a changé de camp, en quelque sorte..." Non, ce n'est pas ça. C'est plutôt l'effet de meute, à propos de Fillon. Tous ces chiens n'ont qu'une expression à la bouche : "pris les doigts dans la confiture".
Cela fait penser à l'affaire de Bruay-en-Artois : malgré les lunettes de la victime retrouvées chez le frère de l'assassin de 16 ans, la meute a exigé que ce soit le notaire le coupable. Il avait mal parqué sa voiture et n'a pas osé dire qu'il allait chez sa maîtresse...

Écrit par : Géo | 07 mars 2017

Et pendant ce temps là, aucune affaire Macron n'est relevée par la presse !

Frais de bouche de Bercy pour préparer sa campagne

Gagner autant de million et avoir une feuille d'impôt de misérable grâce à un système de compte bonneteau.

On a crucifié Fillon pour bien moins que cela et l'agenda n'est pas le même pour tous !

Écrit par : aoki | 07 mars 2017

Manuel,

La dernière phrase est provocatrice. D'ailleurs lui-même appelle ce commentaire-jugement quand il commente avec désinvolture, pour provoquer un autre commentateur (même si c'est aussi sa liberté).

Je n'ai pas toujours ce ton ni ce vocabulaire, c'est vrai, j'essaie de maintenir justement un espace de débat. Mais tout est tendu partout aujourd'hui, exacerbé.

Je vous dois peut-être une précision: j'ai échangé de belle manière avec Vincent il y a quelques temps. Mais nous savons que nous pouvons nous confronter en débat. Je suis d'accord, mon ton est en contradiction avec d'autres messages, et j'aurais pu laisser continuer Géo qui a du coffre. Mais voilà, je voulais éviter que le fil ne se fige sur des attaques.

Bref aussi, vous êtes le bienvenu, comme aujourd'hui, pour écrire vos désaccords.

Écrit par : hommelibre | 07 mars 2017

Est-ce que Manuel a repris son bâton de pèlerin en direction d'autres blogs pour donner des leçons aux blogueurs de la manière de gérer leur blog? Monsieur..... s'offusque par une "sortie" bizarroïde : "c'est dernière votre phrase....." sans penser à l'antipathie que suscite son intervention provocatrice qui devait le démanger depuis un moment......

Inutile que j'en rajoute, Géo m'a devancée.

Écrit par : Patoucha | 08 mars 2017

Pour les Français salariés modestes, au chômage... malades, jeunes des banlieues sans avenir,sans horizon... liste non exhaustive, l'ancien Premier ministre n'a pas laissé le souvenir d'avoir été proche "activement" de ceux que la Rome antique appelait la plèbe.
On ne peut souhaiter l'élection de François Fillon à part ceux qui estiment que les pauvres "ne font que nous emm... et perdre notre temps pour rien".

Cynisme des gens au pouvoir auto nommés l'"élite" qui diminuent toujours les prestations sociales en disant des pauvres que si on ne peut rien leur prendre on peut toujours leur en donner encore moins/rires.

En son livre Résolution française François Bayrou qui évoque le tribun de la plèbe, magistrat romain, écrit clairement que le rôle du Président de la république est à rapprocher de celui du tribun de la plèbe. Le candidat, loyauté, morale comme fondement... sans courir après les titres et privilèges... n'a pas à présenter un programme. Elu il est un entraîneur, un inspirateur: une présence porte-parole des sans voix. Son rôle, sa fonction n'est pas à confondre avec celui du Premier ministre. Par cette description on ne voit pas se profiler ce magistrat romain tribun de la plèbe en la personne d'Emmanuel Macron.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 08 mars 2017

Les commentaires sont fermés.