10 février 2017

Mike Horn : l’exploit en Antarctique !

Il ne s’arrêtera donc jamais. Cet homme a la passion de l’exploit en solitaire. Sa toute récente course le montre encore une fois aux prises avec la nature la plus hostile: l’Antarctique.


mike horn,aventure,antarctique,Âgé de 50 ans il vient de traverser le continent blanc de part en part en passant par le pôle sud (image 2, infographie de Manu Forney pour l’Illustré). Seul avec son traineau de 220 kg, sans assistance – sauf un ravitaillement. 5’100 kilomètres en 57 jour: une moyenne d’environ 100 km/jour. Chaussé de skis de fond, tracté par une voile quand le vent, très soutenu sur l’inlandsis, n’est pas trop fort.

L’Antarctique est la région la plus froide de la planète: le record officiel de 1983 est de -89,2°. L’expédition menée en été austral a heureusement connu la « douceur » de l’été: entre -25° et -40°.

Il est le premier à réussir cette traversée dans ces conditions. La précédente tentative date de 2016: l’aventurier Henri Worsley en est mort à 48 km de son point d’arrivée. Épuisé, déshydraté, souffrant d’une péritonite, il avait demandé son rapatriement en Argentine, où il est décédé.

 

Mike Horn a commencé ses aventures en 1997 (extrait de Wikipedia):

« En avril 1997, il entreprend sa première grande expédition, après un violent accident de voiture qui endommage son genou droit ; il part pourtant des côtes péruviennes en direction du mont Mismi. Après 600 km de marche, il rejoint le sommet à 5 800 m d’altitude. La source du fleuve Amazone s’offre à lui. Il mike horn,aventure,antarctique,défouraille son hydrospeed et entame une descente de 6 700 km à travers les canyons, les tourbillons d’eau, les courants et les animaux sauvages en tout genre. 171 jours plus tard, il nage dans l’eau salée de l’embouchure du fleuve à Macapa au Brésil. Il inscrit son nom dans l’Histoire puisqu'il est le seul à avoir achevé ce périple. »

Mike Horn ne cherche pas simplement l’exploit: il veut faire oeuvre d’éveilleur pour inciter les futures générations à respecter davantage notre milieu naturel.

 

Il faut souligner ici l’important soutien de son épouse, Cathy, rencontrée à Chateau-d’Oex, et décédée en 2015:

« Cathy devient son bras droit et coordonne ses expéditions en s’occupant de la logistique, des ravitaillements et de la communication. Malade du cancer du sein à partir de 2008, Cathy est emportée le 19 février 2015, après 7 ans de lutte contre la maladie. Elle n’a pourtant pas renoncé à soutenir son mari dans l’aventure du voilier Pangea, qui débute la même année que le diagnostic de sa maladie et s’achève fin 2012. »

Son périple continue maintenant vers le pôle Nord, en passant par l’Inde pour y gravir des sommets invaincus.

 

Admirable Mike Horn!

 

 

 

08:44 Publié dans Divers, Environnement, Liberté | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : mike horn, aventure, antarctique | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Une grande admiration, bien sûr.
Je ne puis m'empêcher de penser qu'un petit grain de folie est indispensable pour réaliser ces exploits contre soi-même, la nature...
Merci, on suivra ses pas avec attention.

Écrit par : colette | 10 février 2017

Répondre à ce commentaire

Autant j'admire les premiers explorateurs qui ont decouvert le 6eme continent, autant j'admire ceux qui bravent le froid dans les stations polaires pour faire avancer la science, autant j'ai de la peine a admirer ce qui me semble n'être qu'un exploit pour l'exploit et auquel je ne vois pas d'utilité a part peut-être flatter l'ego de son auteur.

Ca pourrait faire penser a Alain Bombard et sa traversée de l'Atlantique en solitaire sur un radeau de secours,mais non,lui l'a fait pour sauver des naufragés en démontrant qu'il est possible d'y survivre en gardant le moral.

Alors ok, Mike Horn fait ce qu'il veut, bien sût il a cherché la difficulté et l'a surmontée, c'est comme ça qu'il s'éclate. Mais qu'on me demande pas de l'admirer pour ce qui me semble être qu'une forme de vanité.

Écrit par : Eastwood | 10 février 2017

Répondre à ce commentaire

Pas d'accord. Mike Horn réalise des exploits incroyables que lui seul peut accomplir. Il pousse le curseur des possibilités humaines dans des zones que personne n'aurait osé imaginé et à ce titre, il est éminemment respectable. Il y avait en Suisse un extra-terrestre de ce type : Erhard Lorétan. Dont on peut aussi sur le plan humain dire beaucoup de mal quand on est un médiocre qui ne supporte pas l'excellence...

Écrit par : Géo | 10 février 2017

Répondre à ce commentaire

@Geo,

Si c'est moi qui suis désigné par "un médiocre qui ne supporte pas l'excellence", sachez que j'ai aussi envisagé d'atteindre l'excellence: En étant le premier a réaliser le tour du Léman en marchant sur les mains a reculons, histoire de démontrer qu'on peut repousser les possibilités humaines dans des zones que personne n'aurait osé imaginé. Mais finalement par altruisme j'ai décider de laisser cet exploit fabuleux a des gens qui en avaient plus besoin que moi.

PS: définition littéraire de Vanité: Caractère de ce qui est vain, futile, vide de sens.

Écrit par : Eastwood | 10 février 2017

Répondre à ce commentaire

Désolé, mais je n'y crois pas un seul instant.

Écrit par : Charles | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"Désolé, mais je n'y crois pas un seul instant." Hé,hé...Après le 9/11, les Américains sur la Lune et je ne sais trop quoi, Mike Horn ? Ce ne serait pas un peu une manie chez vous, Charles ?

Eastwood@ A quoi sert l'alpinisme ? Le Vendée Globe ? Vous auriez dû la faire votre tentative du tour du Léman. Cela vous aurait beaucoup appris, après avoir renoncé juste quelques dizaines de mètres plus loin que le départ...

Écrit par : Géo | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

Flatter son ego? En partie peut-être. C'est un moteur personnel qui fait parfois réaliser des prouesses. Qui n'a pas besoin de démontrer quelque chose, y compris sa propre valeur? C'est un moteur, cela ne me dérange pas.

Pour moi au-delà de cela – ou grâce à cela – l'exploit humain est là. La capacité à endurer, le mental fort, une préparation forcément impeccable – qui est un des messages lisible dans cette tentative réussie. Peut-être apporte-t-il une meilleure connaissance du corps en situation extrême, ou teste-t-il des vêtements avec de nouveaux matériaux, je n'en sais rien, par contre il a plusieurs fois accueilli des jeunes gens pour des stages en pleine mer sur son voilier Pangaea. Une action pédagogique qui va plus loin que son seul ego.

Précision: une première traversée a eu lieu en 2006, par un autre explorateur, mais moins longue et moins difficile:

www.widermag.com/news-pourquoi-exploit-mike-horn-antarctique-hors-norme

Et ici le site de cette expédition:

www.mikehorn.com/pole-2-pole/

Écrit par : hommelibre | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"il veut faire oeuvre d’éveilleur": il l'a dit? la demande est forte et ça rapporte, le job de guru (à l'opposé de ce que M Horn recherche)

"Une action pédagogique qui va plus loin que son seul ego". Une évidence, cet altruisme
de même que. les "actions" d'un MH "vendeur" nourrissent le fond de commerce des TV réalités, le voyeurisme des extrêmes
et pour le bonhomme, être enseignant (en solo) d'un grand nombre d'inconnus (derrière l'écran) peut être un alibi

"Il pousse le curseur des possibilités humaines dans des zones que personne n'aurait osé imaginé": dixit le baromètre de Géo. pas osé imaginer plus loin, sans salaire qui tombe / sans secrétariat pour préparer vos trips Géo?
ben heureusement que non .. serait pas marrant sinon

Ce mec (Mike Horn) a pris cette route, provoque la vie en duel, s'energize de défis en folie contrôlée, teste sa solitude. jusqu'au au point de rupture

Écrit par : divergente | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

Perso, je dois dire que partagé entre les avis d'exploration extérieure et d'exploration intérieure exprimés par mes chers sacrés co-commentateurs et mes chères sacrées co-commentatrices de ce blog de liberté librement exprimée et louée par tant et tant d'autres, je dois exprimer ma sidération de constater que incroyablement, tout le monde est ... presque ... du même avis sur ce qu'est ... la liberté, ... et moi zaussi.

Ou si vous préférez, ... personne n'est d'accord sur ce qu'est ... la liberté ... ou sur son prix ... à défaut d'y trouver un intérêt, ... ou des intérêts, ... ou un espoir.

}:-)~>

Écrit par : Chuck Jones | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

here you go Chuck Jones@ - méditation dans l'action

Écrit par : divergente | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"pas osé imaginer plus loin, sans salaire qui tombe / sans secrétariat pour préparer vos trips Géo?" Qu'est-ce que c'est que cette connerie ? je suis censé me comparer à Mike Horn ?

Écrit par : Géo | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"des jeunes gens pour des stages en pleine mer sur son voilier Pangaea. Une action pédagogique qui va plus loin que son seul ego."
Oui, ça c'est le point faible. Il a le mental pour survivre à ce qu'il a fait, un des rares ou le seul humain à en être capable, et il se fait piéger dans les stupidités écolo-humanitaires dignes des plus stupides ONGs. Nobody is perfect, et il a besoin de sponsors...

Écrit par : Géo | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

Géo sait ce qu'il dit: "Pas d'accord. Mike Horn réalise des exploits incroyables que lui seul peut accomplir" "Il pousse le curseur des possibilités humaines dans des zones que personne n'aurait osé imaginé"

donc oh crime de lèse-Géo je le conteste "pas osé imaginer plus loin ?"

faut pas contredire Géo aujourd'hui. donc j'ai contredit Géo: "ben heureusement que non .. serait pas marrant sinon "

réaction de Géo: "Qu'est-ce que c'est que cette connerie? je suis censé me comparer à Mike Horn?"

petite colère, un peu vulgaire et grossier dans les bottes, Géo, ou intolérance aux femmes dans le domaine aventure-exploit-hors du commun?

Écrit par : divergente | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"Ce ne serait pas un peu une manie chez vous, Charles ?"
Message personnel à Geo: quand vous aurez lu TOUTES les analyses présentées ici, on en reparlera.
aulis.com
Bonne lecture.

Quant à l'autre, faire environ 100km/jour dans les conditions de l'Antarctique sans moteur, même en été, je dis que c'est impossible.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/76/Katabatic-wind_hg.png

Écrit par : Charles | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"petite colère, un peu vulgaire et grossier dans les bottes, Géo, ou intolérance aux femmes dans le domaine aventure-exploit-hors du commun?"
C'est peut-être vulgaire mais c'est à la mesure de vos allégations...
J'espère qu'on va en rester là...

Écrit par : Géo | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"Quant à l'autre, faire environ 100km/jour dans les conditions de l'Antarctique"
Oui mais justement, c'est Mike Horn. L'autre jour sur "Trek", j'ai vu les images de Kilian Jornet courant de Cervinia jusqu'au sommet du Cervin et retour en 2h et quelques. Cela aussi, c'est totalement impossible à réaliser pour des gens comme nous. J'ai fait deux fois la patrouille des glaciers, en 17h50 et 18h. En touriste, avec des compagnons de patrouille inconnus auparavant. Les gens comme Kilian Jornet mettent sauf erreur moins de 5h. Pour trois jours de Haute Route Zermatt - Verbier.
Les gendarmes du groupe de haute montagne : Chamonix - Mt-Blanc et retour en moins de huit heures...
Le petit Louis : Solalex- miroir de l'Argentine (une face qui se fait en 4h encordés, mais encore faut-il atteindre le pied) et retour : 1h20. 20 minutes pour le Miroir : toute personne comme vous dira que c'est impossible. Eh ben oui...

Nous ne sommes pas tous égaux...
Et 100km par jour ? Que voulez-vous qu'il fasse de sa journée si ce n'est marcher ?

Écrit par : Géo | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

Je rêve d'une Cathy dans ma vie.
Ou d'être une Cathy pour un Horn.
Ensemble on fait des miracles.

Écrit par : Pierre Jenni | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

@divergente:

- « méditation dans l'action »

Like !:)

Écrit par : Chuck Jones | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

"des jeunes gens pour des stages en pleine mer sur son voilier Pangaea. Une action pédagogique qui va plus loin que son seul ego."
Alors ça, c'est un aspect déplaisant. Se sentir obligé de faire comme tout le monde, de l'humanitaire à la con pour se justifier. Que Mike Horn n'ait pas eu de personnalité assez forte pour éviter ce truc à la mode qui le ridiculise quelque peu : nobody is perfect. Il a un mental incroyable pour avoir survécu à ce qu'il a fait, mais il doit avoir des gens qui l'ont mal conseillé. Et puis il a besoin de sponsor...

"pas osé imaginer plus loin, sans salaire qui tombe / sans secrétariat pour préparer vos trips Géo?" Qu'est-ce que c'est que cette connerie ?

Écrit par : Géo | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

Si j'avais son matos, ses sponsors, son physique, son mental... et que j'étais citoyen d'honneur de Château-d'Oex, j'irais sur la lune en ballon à air chaud.

Il a un certain manque de reconnaissance, ce garçon... aurait-il a le melon comme "pic-pic"?

Écrit par : petard | 11 février 2017

Répondre à ce commentaire

Il y a un Autrichien qui s'y est essayé - avec de l'hélium, il est vrai...- mais il s'est dégonflé et a sauté au 39ème kilomètres.

Écrit par : Géo | 12 février 2017

Répondre à ce commentaire

"Et 100km par jour ? Que voulez-vous qu'il fasse de sa journée si ce n'est marcher ?"
Oui, oui, pas besoin de dormir, de manger, de chier, de pisser, etc. avec un traineau de 200 kg. On ne parle pas de 2h ou de 5h. On ne parle pas de temps calme, de conditions normales, etc.

Et sur
http://aulis.com/
on reste muet...

Écrit par : Charles | 14 février 2017

Répondre à ce commentaire

".....Que voulez-vous qu'il fasse de sa journée si ce n'est marcher ?"

Et vous, Johann, si ce n'est commenter.....!

Écrit par : Patoucha | 14 février 2017

Répondre à ce commentaire

Charles@ Je n'avais pas lu l'article mais c'est chose faite : MH s'est aidé d'un kite machin truc, une voile si vous voulez. Il a réussi à faire 200 km un jour de bon vent. Mais si vous n'avez pas envie de le croire, hein...
Je ne vais pas me plonger dans les polémiques sur 9/11 ou autre. Sur 9/11, il est hautement probable que la CIA l'avait vu venir mais ne l'a pas communiqué à ses grands rivaux du FBI. Ils ont peut-être été complétement surpris par l'aspect "suicide de masse" et espéraient mettre la main sur les commanditaires, on peut tout imaginer. Mais ces disturbances entre services donnent des airs de conspiration, évidemment. Quant aux doutes sur le fait qu'un crash d'avion de cette taille, avec l'incendie de dizaines de tonnes de kérosène, provoque l'effondrement des structures métalliques d'une tour : ich kann nur lachen (oui, toujours ce médecin allemand rencontré par N.Bouvier en Iran...).
Quant aux doutes sur la présence des Amerloques sur la Lune, on va laisser ça aux plus arriérés des arriérés, si vous le voulez bien...
What else ?

Écrit par : Géo | 14 février 2017

Répondre à ce commentaire

@geo
Les américains ne sont pas allés sur la lune, c'est la lune qui est allée à eux. :))

Écrit par : omar | 15 février 2017

Répondre à ce commentaire

C'est quoi le rapport entre les missions Apollo et Mike Horn ?

Écrit par : Chag vpered | 15 février 2017

Répondre à ce commentaire

"C'est quoi le rapport entre les missions Apollo et Mike Horn ?"
demandez à Charles/Johann/jenesaispastropquiencore/ les complotistes

Écrit par : Géo | 15 février 2017

Répondre à ce commentaire

Chag vpered @ http://aulis.com/

Écrit par : Géo | 15 février 2017

Répondre à ce commentaire

Je vois que j'aurais dû mentionner le kite dans mon billet. Cela aurait été plus simple pour le fil. J'en suis désolé pour les contributeurs. Je voulais me concentrer sur l'exploit et laisser les détails et conditions dans le lien, mais cela n'a pas été clair. À prendre en compte une prochaine fois.

Écrit par : hommelibre | 16 février 2017

Répondre à ce commentaire

Je précise: j'ai bien mentionné "tracté par une voile quand le vent ... n'est pas trop fort".
Mais ce n'était pas assez explicite.

Écrit par : hommelibre | 16 février 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).