30 janvier 2017

Benoît Hamon : la gauche pure ?

Je lis deux commentaires sur un forum à propos du résultat de la primaire socialiste. Deux soutiens au candidat investi pour la présidentielle. L’un de ces commentaires dit: « Je suis profondément pour les gens et contre l’économie ».


france,primaire,gauche,hamon,valls,présidentielle,libéralisme,socialisme,révolution,1789,pureté,progrès,fillon,pénélopegate,Libéral

Cette opposition à l’économie est une tendance de la gauche d’origine chrétienne. Elle s’inspire des évangiles où il est écrit: « Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. » Il faut être très éloigné des réalités du monde pour penser ainsi. Car l’économie au sens large c’est le monde des échanges, de tous les échanges.

L’économie libérale est le moyen le plus simple pour mener des échanges commerciaux. Celui qui produit quelque chose troque ou vend son excédent contre ce qui lui manque. Opposer l’économie aux gens, l’argent à l’humain, est une erreur intellectuelle qui fait perdre la gauche sur le long terme.

En particulier en France où la gauche hait le libéralisme sans avoir d’autre solution applicable. Ce qui conduit régulièrement ses candidats à être élus au nom du Grand soir révolutionnaire ou de la pureté idéologique, avant de décevoir inévitablement leurs électeurs.

Les descendants des révolutionnaires de 1789 ont sans doute oublié que leur modèle historique fut une révolution bourgeoise et libérale. Pas une révolution communiste ou socialiste.

La richesse semble excluante pour beaucoup car elle éloigne les gens les uns des autres. Ce n’est pas faux mais cela dépend davantage de la personnalité des protagonistes que du système en lui-même. Un groupe humain disposant d’une économie solide peut financer son volet social et soutenir ceux qui en ont besoin.

 

 

france,primaire,gauche,hamon,valls,présidentielle,libéralisme,socialisme,révolution,1789,pureté,progrès,fillon,pénélopegate,Pures

L’autre commentaire mentionne Benoît Hamon comme porteur « … des idées de gauche pures ». Le mot pur signifie non mélangé, intègre, non corrompu. Cependant, en politique, la notion d’idées pures traîne un lourd passé: celui du nazisme et de la pureté supposée de la race aryenne.

Hors de la poésie, de la chimie et des sentiments, la pureté est suspecte et va de pair avec la radicalité. Les djihadistes de Daesh pratiquent un islam qu’ils estiment pur et non corrompu. Si en Suisse le mot pur n’est quasiment jamais employé en politique c’est que ce pays connaît l’art du compromis, donc du mélange, et qu’il inclut réellement les minorités et les différents. Le débat prime, reléguant loin derrière la revendication identitaire d’une pureté idéale.

La quête de la pureté est une sorte de revanche morale de celui qui se considère comme impuissant ou exclu du monde. La pureté est coupeuse de têtes. Je n’attends des élus ni pureté ni exemplarité, ni qu’ils soient meilleurs que nous: la simple honnêteté me suffit.

Benoît Hamon a des idées pures, paraît-il. De son très court passage au ministère de l’Éducation Nationale on ne retient rien de majeur, sauf le désir de suppression des notes à l’école. Selon lui ce système d’évaluation paralyse les élèves. Il voulait instaurer un système de notation bienveillante.

On doit comprendre, par là, un système non discriminant et non vexatoire. L’idéologie égalitariste, sorte de refus du réel, ne peut admettre que le mérite et les compétences innées soient des marqueurs de différences individuelles.

 

 

france,primaire,gauche,hamon,valls,présidentielle,libéralisme,socialisme,révolution,1789,pureté,progrès,fillon,pénélopegate,Progrès inversé

Or ces différences sont utiles aux dynamiques individuelles, même s’il est vrai qu’elles peuvent démotiver certains élèves plus faibles dans une matière ou une compétence – ce qui peut être amélioré par des classes de soutien. Donner les mêmes chances à tous ce n’est pas rendre invisibles les meilleurs!

Dans ce pays la compétence orthographique a diminué en trente ans: « … l’année dernière, les élèves ont fait en moyenne 17 erreurs sur un texte de dix lignes, huit ans plus tôt, ils avaient commis 3 fautes de moins, et 7 fautes de moins en 1987. Un élève sur cinq a fait 25 fautes ou plus l’année dernière, il y a presque 30 ans, seul un élève sur 20 affichait ce record de fautes. »

Benoît Hamon n’a pas assumé sa place dans le gouvernement (démission après trois mois seulement), est un pur idéologue, refuse la nature humaine de l’humain. Si c’est cela la pureté, il est préférable de s’en préserver.

Cette primaire – nommée pour une obscure raison « citoyenne » alors qu’elle n’est que la primaire de gauche – relance la division idéologique profonde de la gauche française, toujours en danseuse entre une idéologie radicale d’opposition d’une part et la prise en compte plus nuancée de la réalité de la société d’autre part.

Sa partie plus sociale-démocrate ne trouvera pas son compte avec Benoît Hamon. Des ralliements de députés socialistes à Emmanuel Macron sont déjà enregistrés. Et Macron rattrape bientôt François Fillon dans les sondages suite au PénélopeGate.

La France semble prête à se remettre dans les bras d’un homme providentiel et à réactiver ses vieux logiciels politiques clivants. La présidentielle si attendue accouchera-t-elle d’une souris?

 

 

 

Commentaires

"Cette opposition à l’économie est une tendance de la gauche d’origine chrétienne. Elle s’inspire des évangiles où il est écrit: « Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »"

Cette phrase est un peu caricaturale. je parlerai plutôt de l'allergie au dieu argent !
Autrement dit le terme économie remplace souvent et pas toujours heureusement le mot finance.
Non pas que l'argent soit le mal en soit, mais il est vrai qu'il a tendance a exacerber la cupidité et le désir de puissance individuelle au détriment de la conscience de l'ensemble et de la vie.
Et ceci se passe bien au-dessus d'un bête clivage gauche droite, désuet et caduque depuis plusieurs décennies.

Je ne crois pas que le Pénélopegate profitera à Macron puisque un Macrongate pourrait bien émerger prochainement

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-penelopegate-pourrait-bien-etre-aussi-revelateur-talon-achille-emmanuel-macron-virginie-martin-2948039.html

Je ne pense pas non plus que la France optera pour un renouvellement de bail avec les socialos, quelques soit le miroir aux alouettes tendu.

Il est temps que la presse française brise ses rapports incestueux avec le monde politique et brise aussi le fantasme de son propre pouvoir et s'intéresse aux plus petit candidats. Pour ma part, même s'il n'est pas d'un charisme démesuré, je pense toujours que Nicolas Dupont Aignan reste le plus équilibré et intègre, tant dans sa tête que dans son programme.

Écrit par : aoki | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Tauzin... Asselineau...

Écrit par : Charles | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Le gros problème en France, c'est que le système est fait pour deux partis. Le pire est que tout le monde le sait, mais personne ne fait rien! Les français les plus ouverts sur le Monde envient, bien souvent, la démocratie directe helvétique. Toutefois, les élites préfèrent garder le pouvoir pour elles et ont le calcul des risques de donner d'avantage de liberté au peuple.


"En particulier en France où la gauche hait le libéralisme sans avoir d’autre solution applicable."

Cette phrase est fausse. La gauche française propose souvent des alternatives. Les 35 heures ne sont, peut-être, pas applicables partout, mais elles peuvent prendre du sens avec les nouvelles formes de travail 2.0.... faut-il encore que les système hiérarchiques des entreprises s'assouplissent.

Aimer l'argent est mal vu en France. On associe souvent cela au Catholicisme. Mais, il me semble que l'idéologie marxiste y est également pour quelque chose. La France a été sauvée du nazisme, entre autre, par les communistes et l'industrie a fait vivre (et exploité) des régnions entières. Cela a aussi son importance quant à ce sentiment.

Écrit par : Riro | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

"La France a été sauvée du nazisme, entre autre, par les communistes"
On aura décidément tout lu dans ces blogs. Et le pacte Staline-Hitler, plus connu sous nom de Molotov-Ribbentrop, vous en faites quoi ?
Après, dans la Résistance, il y avait autant de nationalistes gaullistes que de staliniens, voire plus. Et ce ne sont pas les Résistants qui ont libéré la France, quoiqu'en dise la propagande franchouillarde.

Écrit par : Géo | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

"Cette primaire – nommée pour une obscure raison « citoyenne » alors qu’elle n’est que la primaire de gauche"
Je dirais plutôt la primaire socialiste. La gauche est très diluée et risque d'être représentée par 5 ou 6 candidats. En tout cas 3 au minimum.

Hamon ne représente en effet qu'une partie des Socialistes. Mais il ne faut pas se leurrer. Quand il s'agira de choisir un gouvernement, il faudra donner des postes à tous les petits copains. Finalement, le gouvernement Hamon ne changerait rien par rapport au gouvernement Flamby.

Écrit par : Kad | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Selon la Bible, l'Ancien Testament, la richesse (voir J Attali) ainsi que le plaisir physique ne sont pas interdits.

En revanche, une part des richesses revient de droit aux pauvres ce qui fait de l'Ancien Testament en ses textes concernés l'ancêtre de l'ISF (l'Impôt Sur la Fortune) que formés à la laïcité nous supprimons, évacuons allègrement.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Livre de Jacques Attali: les juifs, le monde et l'argemt

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

"Le gros problème en France, c'est que le système est fait pour deux partis"

ce "système" est ce qui organise les institutions étatiques en l'occurrence les constitutions. La dernière en France est celle de la Ve République écrite par De Gaulle en 1958, qu'il a "faite" comme vous dites Riro non pour le bipartisme mais à l'opposé, pour le suffrage universel de l'élection présidentielle, avec tout un système d'équilibrage des pouvoirs & leurs séparations.

C'est quand le RPR organisa des primaires que le PS du suivre l'année suivante - ce qui instaura un bipartisme dans les faits et non dans les textes - ce qui pose de nombreux problèmes de légitimité etc (CSA vs temps de parole, mort du suffrage universel par accès payant de certains électeurs de 2 partis vs l'ensemble des classes politiques, discriminations des candidats dans l'accès aux financements publics des campagnes, etc), ce qui en fait un faux bipartisme.

reste à voir combien de temps encore les français accepterons de financer des élections présidentielles aux fondements démocratiques déviés, de fermer les yeux et se satisfaire de ces bricolages de leurs institutions.

Écrit par : divergente | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

ou c'était le PS qui a fait ses premières primaires en premier

- l'aubaine voulue par les partis via ces primaires, pour ceux qui le pouvaient
(question de finances en caisse, frais à débourser avant les 11 mios min nécessaires à la campagne présid.
d'où les divers dépassements, non déclarés car interdits, fausses factures & autres abus de biens sociaux, conduisant selon le code électoral à annulation inéligibilité, ou selon certains présidents à RAS, circulez)
étant la comm /visibilité supplémentaire soit 1 rallonge du temps de pub officiel autorisé (code électoral) sous peine d'invalidation des candidatures

Ce n'est pas du bipartisme ici car en théorie tous partis peuvent organiser des primaires, et parce que tous candidats ont droit au remboursement (à hauteur de) de leurs frais de campagne (par l'argent public) dès lors qu'ils dépassent 5% des suffrages.

Écrit par : divergente | 30 janvier 2017

"En tout cas 3 au minimum."
Hamon, Mélenchon. Et ? Et il n'y a personne d'autre hormis éventuellement un trotskiste.

"Et le pacte Staline-Hitler, plus connu sous nom de Molotov-Ribbentrop, vous en faites quoi ?"
Une conséquence des accords de Munich.

"Et ce ne sont pas les Résistants qui ont libéré la France, quoiqu'en dise la propagande franchouillarde."
Ce sont les Soviétiques qui y ont contribué principalement en détruisant la Wehrmacht sur le front de l'Est.
Autre rappel:
http://lesaker francophone.fr/comment-les-anglo-saxons-creerent-le-nazisme-a-versailles

Écrit par : Charles | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

On parle de tout sauf du peuple.
Quand le peuple se réappropriera-t-il le pouvoir, hélas, par la force s'il le faut!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

"En tout cas 3 au minimum."
Hamon, Mélenchon. Et ? Et il n'y a personne d'autre hormis éventuellement un trotskiste.

"Et le pacte Staline-Hitler, plus connu sous nom de Molotov-Ribbentrop, vous en faites quoi ?"
Une conséquence des accords de Munich.

"Et ce ne sont pas les Résistants qui ont libéré la France, quoiqu'en dise la propagande franchouillarde."
Ce sont les Soviétiques qui y ont contribué principalement en détruisant la Wehrmacht sur le front de l'Est.
Autre rappel:
http://lesakerfrancophone.fr/comment-les-anglo-saxons-creerent-le-nazisme-a-versailles

Écrit par : Charles | 31 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

"Il écrit que l’on préserve une Allemagne impériale et militaire sous un vernis parlementaire, et que ce noble barbarisme a un but : la destruction de l’URSS."
Les Anglo-saxons ont une part de responsabilité dans la catastrophe de Versailles : il faut rembourser les USA. Mais les demandes françaises participent de la même oeuvre de destruction de l'Allemagne. Ce sont les troupes françaises qui envahiront la Rhénanie et affameront le peuple allemand, lui retirant le dernier morceau de charbon en plein hiver, giflant en pleine rue les Allemands qui ne se découvrent pas devant l'armée française. Les Français ont eu beaucoup de chances que les Allemands se soient montrés si gentils lors de l'Occupation de 40-45 et ne se sont pas comportés comme les Français en Allemagne...

Peut-être faut-il rappeler que les massacres entre ces deux peuples ont commencé sous Louis XIV, avec son général Meylac qui a brûlé pas mal de villes allemandes en tuant le plus de civils possible...

L'instrumentalisation du NSDAP par les anti-bolchéviques américains est certainement un des chapitres les plus intéressants de l'histoire contemporaine. Malheureusement, comme tout ce qui touche à l'Amérique, l'accès en est quelque peu bouché. Il y a encore des gens qui prétendent que W.Bush a fait la 2ème GW pour améliorer la démocratie dans la région...

Écrit par : Géo | 31 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).