18 décembre 2016

Le corps des Miss

Nonchalante, allongée sur le sable, elle rêve. C’est l’été dans son hémisphère. Il fait trop chaud pour marcher. Alors elle rêve en feuilletant un journal de la métropole. Sur une page, une photo de jeune femme, au doux prénom d’Alicia. Un corps fin, beau, aux longues jambes.


miss france,beauté,corps,sexisme,féminisme,Alicia vient d’être élue Miss France. Alors elle rêve. Et si elle, aussi, peut-être?… Si elle aussi pouvait prendre cette place? Elle changerait de vie. Quitterait son job de vendeuse où elle gagne un petit salaire.

Elle se trouve jolie, on la dit bien faite. Pourquoi pas?

Sur l’autre page un article descend en flamme le concours. Des féministes s’en prennent à la ringardise. Ringardise? Oui, peut-être. Mais avec des paillettes et du champagne la ringardise est très moderne.

Bien sûr elle devrait ne pas trop parler, dire des choses plutôt convenues. C’est comme ça qu’on a le job. Alors pourquoi pas? Le temps d’une soirée elle garderait sa langue, d’ordinaire bien pendue, dans sa poche révolver. Elle apprendrait à sourire même en ayant mal aux pieds dans ces talons plus longs que des pattes d’échassiers.

Elles dénoncent aussi la concurrence ultra-violente entre filles.« Ah bon? Ben oui, c’est un concours, pas une vente de charité. » La concurrence c’est pas: prends ma place si tu veux, je gagnerai en deuxième. Elle a l’habitude de la concurrence, entre ses soeurs plus grandes et son petit frère, ou à l’école. Ou à l’adolescence avec les premiers garçons. Elle n’en est pas morte.

miss france,beauté,corps,sexisme,féminisme,Elle aurait plus de risques de perdre que de chances de gagner? Sûr que finir sixième, même pas dans la finale, ce doit être rageant. Plein de larmes et de reproches sur soi. Mais enfin, elle ne serait pas la seule à vivre ça. Il faut aussi apprendre à perdre dans la vie. Elle n’est pas une petite princesse fragile. Elle n’a pas besoin de maternage.

Elles disent encore que c’est sexiste et dégradant. Elle ne voit pas le problème. Les filles sont là pour un job précis. Pas pour être Miss maths grosse, ni Miss informatique naine. C’est discriminant? Oui. « C’est comme ça » pense-t-elle. Elle, elle entre dans le moule. C’est injuste pour les autres? Chacune son moule. Elle voit ça comme une chance, un ascenseur social. « Qui a dit que tout était juste dans la vie? »

Elles disent aussi que c’est formaté, que toutes les femmes n’ont pas le corps idéal. Ben non. C’est comme ça. Elle se dit: « On n’est pas toutes pareilles. Chacune ses talents. On ne va pas punir les jolies, grandes et minces à cause des autres ».

Elles disent qu’il faudrait présenter un concours basé sur des femmes remarquables qui agissent contre la pauvreté et l’exclusion. « Mais elles nous emmerdent à nous culpabiliser et à nous dire ce qu’on doit être! », enrage-t-elle. « Moi je n’ai pas grand chose mais je paie encore l’école de mon petit frère depuis la mort de papa. Alors gardez vos leçons. »

miss france,beauté,corps,sexisme,féminisme,Elle regarde la photo d’une de ces féministes. Caroline Machin. Pas belle et grosse. « Pfff… Jalouse! » Oui mais elle elle a fait carrière dans un ministère grâce au féminisme. « Ouais, en tapant sur les hommes? C’est pas joli. Moi je ne veux pas faire ça. Je ne suis peut-être pas la plus intelligente mais j’ai mon éthique et du coeur plus qu’il n’en faut ».

À ce moment son ami la rejoint. Il s’allonge près d’elle. Il lui raconte les nouvelles du monde. La Syrie. Les enfants d’Alep dont tout le monde parle. Ceux de Mossoul dont personne ne parle. Les bombardements d’une armée. Les combattants d’une autre armée qui privent les civils de nourriture et de médicaments.

Elle l’interrompt.

– Tu me trouves jolie?

Lui, étonné:

– Bien sûr. Très jolie.

– Tu pense que j’ai un corps de Miss? Tu crois que je pourrais être Miss France?

Il la regarde longuement. Son corps. Ses yeux. Ses lèvres.

– Euh, oui, je pense.

– Et si je m’inscrivais pour l’année prochaine?

Il tourne la tête, regarde la mer. C’est si beau la mer, ici. Beau comme ses yeux. La nuit, le jour, toujours. Puis il la regarde à nouveau. Il dit: « Peut-être. Mais cela me fait peur. Le succès, les hommes, l’argent: je pourrais te perdre. Je t’aime tant. »

Elle le prend dans ses bras, entre dans son regard. « Mais non mon amour. Je t’aime trop . » Elle l’embrasse. Puis elle lui demande:

– Alors, tu es d’accord?

 

Fin

 

 

16:41 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : miss france, beauté, corps, sexisme, féminisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Ok. Et la suite de l'histoire?

Écrit par : Marc Chapleau | 18 décembre 2016

Je n'en ai pas. Elle s'arrête là.
:-)
Mais chacun peut inventer la sienne.

Écrit par : hommelibre | 18 décembre 2016

Cher hommelibre,

- « c’est un concours »

Vous êtes sûr ?

Vous êtes sûr que c'est pas une loterie ?

Quelle différence avec euromillions, en dehors du fait qu'à euromillions, il peut y avoir plusieurs gagnantes pour le job d'euromillionaire ?


- « Elle a l’habitude de la concurrence »

Une façon de dire ... qu'elle est prête à tout, à tous les efforts, avant et pendant le tirage ?


- « Ou à l’adolescence avec les premiers garçons »

Les "premiers garçons" ... aussi rares que les jobs de Miss ?

Ou pour l'expérience des mâles, ... pour convaincre les juges, surtout les juges mâles, beaucoup plus vieux que des "premiers garçons", mais aussi avec beaucoup plus d'expérience dans le tirage des Miss ?


- « Elle n’en est pas morte. »

Oui. Le tirage des Miss est aussi inoffensif que le tirage euromillions.


- « Elles disent encore que c’est sexiste et dégradant. »

Ben oui. Celles qui jouent pas disent toutes ça, voyons.


- « Elle ne voit pas le problème. »

Ben non. La gagnante dit toujours ça, voyons.


- « finir sixième ... ce doit être rageant. Plein de larmes et de reproches sur soi. ... Il faut aussi apprendre à perdre dans la vie. Elle n’est pas une petite princesse fragile. Elle n’a pas besoin de maternage. »

Oui. Le paternage est beaucoup plus efficace pour offrir aux perdantes des concours de tirage de rattrapage.


- « Les filles sont là pour un job précis. »

Tout à fait. Vaut donc mieux qu'elles aient beaucoup d'expérience mais pas trop, pour pas demander trop cher.


- « Pas pour être Miss maths grosse, ni Miss informatique naine. C’est discriminant? Oui. »

Tout à fait. Aux concours de tirage de Miss, les Miss doivent vraiment vouloir se faire tirer plus que les autres, pour vouloir être ni Miss math, ni Miss informatique, des concours de Miss beaucoup durs dans la durée. C'est vraiment une question de volonté.


- « C’est comme ça » pense-t-elle. Elle, elle entre dans le moule. C’est injuste pour les autres? Chacune son moule. »

Ben oui. Certaines choisissent les concours de tirage euromillions, d'autres choisissent les concours de tirages de Miss. Et comment le jouage à euromillions coûte plus cher que le jouage à Miss France, on choisit en fonction de ses moyens.


- « Elles disent aussi que c’est formaté, que toutes les femmes n’ont pas le corps idéal. Ben non. C’est comme ça »

Ben oui. C'est comme les boules euromillions. Elles sont toutes formatées. Toutes les boules n'ont pas le numéro idéal.


- « Elle se dit: « On n’est pas toutes pareilles. »

Incroyable ! C'est vraiment comme à euromillions !


- « Elles disent qu’il faudrait présenter un concours basé sur des femmes remarquables qui agissent contre la pauvreté et l’exclusion. »

Une excellente idée ... ce concours de femmes remarquables, pour le titre de "Abesse de France", ou "Pierrette de France", en souvenir de l'abbé Pierre. Une sorte de concours d'artisane de la remarquabilité française.

Une excellente concurrence aux concours de tirages de Miss et d'euromillions, tous deux de très grands concours de rémarketing français.

Écrit par : Chuck Jones | 18 décembre 2016

Chuck:

:-))

Non, pas une loterie, même si cela vous a permis une jolie divagation. Elles sont choisies par vote du jury (femmes et hommes, jeunes ou moins), puis par les téléspectateurs. Il faut quelque chose qui fait la différence: la présence, une émanation, un feeling, un éclat dans le regard, un sourire, une manière de marcher donc d'être dans l'espace, la voix, la manière de se dire, quelque chose qui touche, la manière de se présenter.
Non, pas une loterie. Je ne le crois pas. La froide indisctinction des boules lisses, non.

Écrit par : hommelibre | 18 décembre 2016

- « Il faut quelque chose qui fait la différence: la présence, une émanation, un feeling, un éclat dans le regard, un sourire, une manière de marcher donc d'être dans l'espace, la voix, la manière de se dire, quelque chose qui touche, la manière de se présenter. »

Bon ... ben je comprends plus. Vous dites ...

- « C’est comme ça » pense-t-elle. Elle, elle entre dans le moule. »

Vous parlez bien du "moule" de fabrication industrielle de Miss ?

Parce que généralement, la seule chose qui doit changer entre les produits qui sortent du moule, c'est les numéros de série ... et toutes les autres différences, c'est des défauts de fabrication.

Et comme les clients n'aiment pas les défauts (par exemple des défauts de féministes), parce que les défauts ca vend pas ou beaucoup moins bien, ... et comme que les défauts ça coûte trop cher au fabricant, ben... c'est pour ça que les fabricants éliminent les produits avec des défauts, par discrimination.

Alors que dans l'artisanat des femmes remarquables, c'est justement les défauts, ... l'agissement contre la pauvreté et contre l'exclusion, ... qui doivent bien se voir pour faire la discrimination pour élire la plus remarquable.

Écrit par : Chuck Jones | 18 décembre 2016

- « Non, pas une loterie. Je ne le crois pas. La froide indisctinction des boules lisses, non. »

Pourtant, à une époque pas si lointaine, vous étiez un ardent militant de la cause épilationniste ...

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2016/04/15/l-epilation-feminine-c-est-comme-porter-le-voile-275505.html

Écrit par : Chuck Jones | 18 décembre 2016

Chuck'n'Troll.

Écrit par : hommelibre | 18 décembre 2016

Enlevez à ces Miss le maquillage, les maillots de bains, robes, les chaussures, les bijoux et faites-les défiler vêtues comme Mademoiselle tout le monde : elles auront sans doute moins d'attrait !!!

On offre du rêve à ces femmes et une fois le concours terminé, qui s'en soucie encore ?

On va très probablement écrire que je suis une femme jalouse, etc.... :-))))

Écrit par : Lise | 19 décembre 2016

J'y reviens quand-même Chuck, pour rectifier les propos que vous m'attribuez à tort, encore une fois. D'abord parce que je vois pas où je me serais posé en ardent défenseur de l'épilation. J'ai parlé de liberté et j'ai posé une critique à l'encontre du ennième opus victimaire. Pas autre chose. Je parlais de liberté, c'est vous qui avez fait de l'idéologie: "aujourd'hui, des jeunes filles se croient OBLIGEES de s'épiler pour plaire." Affirmation non démontrée, d'ailleurs, donc ne sortant que de votre propre perception non vérifiée.

Ensuite parce que quand on parle de moule chez les humains – mais dois-je vraiment vous le dire? – on ne parle pas de produit industriel. Si vous ne l'avez pas remarqué ces jeunes femmes sont des êtres humains. Il y a des critères, c'est le moule, mais il est adaptable. Chez les humains on peut être dans un moule en gardant des singularités. Je croyais que c'était simple.

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Bah, Lise, c'est sûr, et pourquoi pas? Les parures existent de tous temps, c'est un moyen d'attirer l'attention. Donc on ne va pas les faire défiler sans parure.

Elles sont d'accord, cela leur plaît sinon elles n'iraient pas, et elles ont envie de gagner. Elles font ce qu'il faut pour dans ce cadre là.

Que celle qui n'a jamais mis de rouge à lèvres, de fond de teint, de mascara, de poudre, qui n'a jamais arrangé ses cheveux ou ses ongles pour paraître, leur jette la première pierre.
:-)

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

@ Hommelibre : merci pour vos deux réponses.

Rassurez-vous j'ai eu ma "mini - voire très-mini période de maquillage" (j'ai gardé mascara et rouge à lèvres) et ce qui me choque le plus c'est le trop de tout principalement le maquillage (il suffit de regarder les images à la TV) alors que ces jeunes femmes sont sans doute belles avec un peu moins de maquillage.

Ceci dit, j'apprécie beaucoup le commentaire de Calendula ainsi que sa remarque très pointue sur les concours de Miss aux EU : elle a entièrement raison !

Écrit par : Lise | 20 décembre 2016

Lise, je suis bien d'accord sur le trop. À la télévision tout le monde est maquillé, pour éviter le durcissement du visage, l'accentuation des défauts sous l'éclairage très puissant. Mais en gros plan cela se voit, et comme vous je ne trouve pas top.

Écrit par : hommelibre | 21 décembre 2016

C'est vrai qu'une fois le concours terminé, on les oublie presque toutes, Lise. Mais elles restent les gagnantes de leur région et elles trouvent des jobs complémentaires de représentation au niveau local. Et elle ont eu une part de rêve, elles ont peut-être pris confiance en elles.

Je ne suis pourtant pas accroc à ce genre de divertissement (d'ailleurs je n'ai regardé que 3/4 d'heure samedi) mais j'ai appris à y voir leur rêve et l'ascenseur social, ainsi que pendant un temps une sortie de leur cadre. Et puis si elles ont envie, c'est leur affaire.

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Ces concours de Miss me font penser à la phase " princesse", que tant de petites filles semblent traverser dès l'age de 3 ans et ça peut durer plusieurs années.
C'est un vrai mystère, que j'ai essayé de comprendre en temps réel et à la maison.
Si on regarde les photos des fêtes d'Escalade successives, une de mes filles est systématiquement en "princesse", alors que sa sœur est en cow-boy, pirate, re-cow-boy, squelette, Zorro, re-pirate.
Et Miss Princesse ne l'était pas seulement à l'Escalade, elle se déguisait ainsi toute l'année. Et jouait à la Barbie.
Comme je constate, qu'il y a beaucoup de petites filles dans ce même état d'esprit, je me dis que ça doit correspondre à une structure profonde. Mais cette demande est-elle culturelle ? Est-elle provoquée ou soutenue par l'offre ambiante ? Pourquoi certaines ne se laissent pas séduire par l'archétype et d'autres sont subjuguées par ce jeu de rôle ?
Il existe une incroyable offre en jouets, livres, films, déguisements.

S'il n'y avait pas la tradition des contes de fées, je me précipiterais dans une explication du type "formatage par le marketing", dont les concours de miss seraient l'aboutissement ultime.
Pensons aux concours de beauté de bébés ou de petites filles - miss aux États-Unis, où on doit admettre qu'il y a un gros problème chez les parents...

Dans les contes de fées les plus connus, les princes et princesses sont majoritairement les héros principaux, les personnes qui sortent de l'ordinaire. Épouser un prince ou une princesse, devenir reine ou roi, c'est l'aboutissement idéal d'une vie.
Richesse, beauté, pouvoir.

On pourrait se demander, pourquoi il ne subsiste de nos jours que l'archétype de la reine de beauté, avec son diadème ou sa couronne. Pourquoi le roi ou le prince n'est plus là ?
Où est-il ? Qu'est-il devenu ?
Car les concours de beauté de Mister n'arrivent pas à la cheville des concours de Miss.

Écrit par : Calendula | 19 décembre 2016

Les Irlandais ont leur concours de beauté : The Rose of Tralee
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Rose_de_Tralee
Ici, la discrimination repose sur le fait que c'est réservé aux jeunes femmes d'ascendance irlandaise ;-)

Les jeunes candidates doivent être belles et charmantes, mais - selon mon souvenir d'un été passé en Irlande quand le concours passait - elles devaient aussi être emblématiques de leur pays d'origine et avoir de belles qualités personnelles: gentillesse, dévouement envers les pauvres et les faibles, avoir fait qqch d'héroïque ou de particulièrement généreux etc....

Ce n'était donc pas qu'une question de mensurations et de rondeurs placées au bon endroit. Avouez que c'est tout de même plus intéressant!

Écrit par : Arnica | 19 décembre 2016

Arnica, j'ai regardé rapidement quelques images de ce concours.
En effet elles n'ont pas les mensurations habituelles des concours de beauté. Intéressant, oui, et je ne suis pas par principe contre l'exposition des qualités morales.

Mais l'un n'empêche pas l'autre. Pour moi la beauté est inspirante de choses qui ne sont pas qu'en-dessous de la ceinture! Après on peut épiloguer sur la beauté, mais celle-ci correspond quand-même à certains critères, depuis les grecs.
:-)

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Calendula,

Bien d'accord: les concours de Mister sont imbuvables pour moi. Pas assez de masculinité, je pense. On pourrait leur faire faire des tournois plutôt que de se mettre du gel dans les cheveux!

L'évocation des contes est importante. Il y a quelque chose d'archétypal dans toutes les sociétés connues, sur une certaine représentation de la beauté, et de qualités qu'on lui prête (à tort parfois). Que beaucoup de filles y souscrivent est un signe de la profondeur de cette identification. Mais que d'autres ne s'y identifient pas montre aussi que ce n'est pas que culturel, puisqu'elles ne sont pas influencées par l'ambiance générale.

L'aspect marketing actuel ne crée à mon avis pas la demande, il la suit et la consacre.

Mais dans les contes il y a aussi les sorcières, ou la Bête, ou l'ogre. Aujourd'hui il y a les Simpson, ou feu Harakiri, comme contrepoids à la Princesse et au Prince. Mais bon, pour tout dire, je préfère la belle princesse à la famille Adams...
:-))

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Cher hommelibre,

- « Si vous ne l'avez pas remarqué ces jeunes femmes sont des êtres humains. Il y a des critères, c'est le moule, »

Vous voulez dire des critères pour plaire ?

Des critères que les jeunes femmes sont obligées de suivre pour plaire, pour avoir une chance de plaire assez pour participer à la finale, pour avoir une chance d'être élue Miss ?

Comme les jeunes femmes qui s'épilent pour plaire, pour avoir une chance de plaire ?

On parle bien de critères que les jeunes femmes sont OBLIGEES de suivre, ... les critères du "moule", ... LE "moule" dans lequel elles DOIVENT rentrer, ... pour pouvoir participer aux grands concours de celles qui plaisent, n'est-ce pas ?

Écrit par : Chuck Jones | 19 décembre 2016

Excusez-moi de la comparaison, mais tout ça me fait penser à des expositions félines, les cages des "fauves" en moins.

Écrit par : petard | 19 décembre 2016

Vous la préférez plutôt Maine Coune, Bengale ou Siamoise... sphinx, peut-être.. Pffh !

Écrit par : petard | 19 décembre 2016

Chuck,

Elles ne sont pas obligées de participer. Elles le font c'est librement, en connaissance de cause. Si elles entrent dans les critères et qu'elles veulent tenter leur chance c'est leur choix, pas une OBLIGATION...

Dans tout job il y a des critères. Jockey, basketteur, comédien (sans voix ni charisme ça va être difficile), par exemple, et ces critères ne sont pas seulement des compétences acquises. Où est le problème pour celui-ci plus que pour un autre sinon vos préjugés vaguement... moraux? Vous inventez des victimes (obligées) là où il y a choix et opportunité.

Assez curieux cette critique de l'aspect physique. Les arguments des féministes s'adressent à ce concours, pourquoi pas aux chanteuses? Les stars sont physiquement très formatées. Miley Cyrus a un physique de sex symbol, pas de camionneuse, qui sont plus musclées.

Ou bien voudriez-vous surtout des qualités morales ou sociales? Qui dit que ces miss ne les ont pas? Le physique vous dérange? Moi il me ravit. Mais pour une relation, il faudra autre chose que le physique.

Vous vous noyez dans un moralisme convenu. Vous êtes passé chez les dames patronesses?

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Pétard, pourquoi pas? Les comparaisons ne sont ni triviales ni déshonorantes. L'exposition physique, Mao savait comment lutter contre: tous pareils! De plus la parti décidait de ce qui était bon pur les autres. C'était plus reposant.

:-)

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Les Miss posent un vrai problème philosophique: est-ce bien ou non?¨:-)

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Je veux dire: est-ce bien ou non d'être miss, de s'exposer, de jouer sur des caractéristiques non acquises par la sueur et les larmes, de se montrer? Elles révèlent une sacrée machine à jugements de valeur chez certains...

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Au fond, Chuck-Inspecteur Gadget, leur crime seraient d'entrer dans certains critères de beauté et d'en jouer?

Je propose un candidat pour une prochaine foire aux célibataires. Il trouvera sûrement chaussure (sans talon) à son pied:

http://humourtop.com/hommes-les-plus-moches-du-monde/Homme_avec_de_la_morve_au_nez.jpg

Pour la zigounette, je ne propose pas d'image. Je ne voudrais pas obliger des femmes à faire des comparaisons offensantes et décerner des points.

Écrit par : hommelibre | 19 décembre 2016

Audience de Miss France: les 16-24 ans très fans.

"TF1 a couronné la plus belle femme de France en 2017 ce samedi 17 décembre. Le sacre d’Alicia Aylies, Miss Guyane et désormais Miss France, a été applaudi par 7.36 millions de Français et 37.7% de part d’audience, dont 60% des 15/24 ans et 46% des femmes de moins de 50 ans. La chaîne s’est classée très nettement leader malgré un score inférieur aux précédentes éditions."

Écrit par : hommelibre | 20 décembre 2016

Cher hommelibre,

- « Bien d'accord: les concours de Mister sont imbuvables pour moi. Pas assez de masculinité, je pense. »

Ah ben !

Et c'est quoi les critères du "moule" de la ... "masculinité" ... dans lequel les candidats doivent rentrer pour avoir le droit de participer aux concours de Mister ?

- « Pour la zigounette, je ne propose pas d'image. Je ne voudrais pas obliger des femmes à faire des comparaisons offensantes et décerner des points. »

"Offensantes" pour qui ? Pour vous ?

Et puis pour juger les critères du "moule" de la "masculinité" là ... en quelle tenue ?

http://img.dxcdn.com/productimages/sku_389111_1.jpg

http://p8.storage.canalblog.com/83/47/485316/55834335.jpg

http://p8.storage.canalblog.com/88/78/485316/55834356.jpg

Et puis, ... des "femmes" ? ... Vous voulez parler des femmes "féministes" bien sûr, les plus offensives ?


- « Au fond, Chuck-Inspecteur Gadget, leur crime seraient d'entrer dans certains critères de beauté et d'en jouer? »

Comme les hommes, vous croyez ?

Écrit par : Chuck Jones | 21 décembre 2016

Vous creusez, Chuck. Vous finirez bien par toucher le fond.

"Offensantes": je pensais à vous.

Écrit par : hommelibre | 21 décembre 2016

Les commentaires sont fermés.