05 décembre 2016

Campus américains : deux de plus

L’affaire avait fait grand bruit. Les États-Unis, sous le choc, hissaient Jackie au rang d’icône nationale. Puis l’affaire s’était dégonflée. Elle a trouvé récemment son épilogue.

 


hommes,fausses accusation,violence,viol,rolling stone,chasse,Les faits

Le magazine Rolling Stone en avait fait un scoop. Issus de la contre-culture hippie, ce média a pris le virage progressiste du camp du Bien de la gauche américaine dans les années 1980, avant de tabler sur la vie des people et sur le sexe. Il est aujourd’hui tiré à environ 1,5 millions d’exemplaires.

En novembre 2014 il publie un témoignage très dur sur le viol collectif (par sept agresseurs) d’une étudiante de l’Université de Virginie, Jackie. Le magazine accuse entre autres l’Université et sa doyenne adjointe, Nicole Eramo, d’avoir voulu étouffer l’affaire. Rapidement une enquête interne, une enquête de police ainsi que différents recoupements opérés par le Washington Post, soulignent l’incohérence des propos de la supposée victime. La police conclut à l’abandon des charges met un terme à son enquête, tout en laissant le dossier ouvert comme c’est la cas pour ces affaires.

Rolling Stone a dû reconnaître que son scoop n’était pas démontré. Son rédacteur en chef a même déclaré: « Au regard de nouvelles informations, il semble désormais qu’il y ait quelques contradictions dans le témoignage de Jackie, et nous en sommes venus à la conclusion que notre confiance à son égard était une erreur. »

Des associations féministes ont ensuite accusé Rolling Stone de faire porter la faute sur Jackie plutôt que sur leur propre rédaction.

 

 

hommes,fausses accusation,violence,viol,rolling stone,chasse,Conséquences

La doyenne adjointe a alors porté plainte en 2015 pour diffamation, contre la société éditrice du journal et la journaliste Sabrina Rubin Erdely, auteure de l’article. Au début novembre de cette année on apprend qu’un jury conclut à la culpabilité des deux parties mises en cause ainsi qu’au caractère intentionnel des passages incriminés de l’article.

Le montant des dommages et intérêts doit encore être fixé. La plaignante demande 7,5 millions de dollars.

À l’époque le scoop avait néanmoins été utilisé par les associations féministes. C’est depuis là que l’on parle d’épidémie de viols sur les campus universitaires. Sans  preuves étayées par des jugements, cependant.

Il ne s’agit pas de nier la réalité de crimes graves mais de tenter d’en approcher la réalité et de mettre fin aux accusations systémiques contre les hommes. Par exemple la chanteuse Kesha avait accusé son producteur de l’avoir violée et demandait à être libérée du contrat la liant à lui. Le tribunal l’a déboutée. Selon son producteur il s’agissait d’une tentative de rupture de contrat dont la raison était commerciale.

 

 

hommes,fausses accusation,violence,viol,rolling stone,chasse,Deux autres cas

Je ne rapporte pas tout ce qui sort dans les médias. Il y a de vrais crimes, d’autres faux et d’autres encore incertains faute de preuves. On ne peut affirmer que toute accusation non démontrée soit délibérément mensongère. On doit même regretter que les accusations mensongères ou infondées sèment le doute, et discuter de l’ampleur du phénomène, très variable selon les sources. En outre il est difficile de démontrer systématiquement un mensonge intentionnel et construit.

Mais le cas existe aujourd’hui de manière suffisamment significative pour en tenir compte par principe. Il faut aussi être rigoureux: la notion même d’agression sexuelle dépend de la définition précise – extensive ou non, ou idéologique – que l’on en fait, d’un climat sociétal, ou de l’interprétation donnée à un comportement et à l’intention de l’auteur.

Suite à mon avant-dernier billet les deux cas d’accusations mensongères suivants trouvent leur place ici. Le premier est celui de Joanna. En 2014, âgée de 21 ans, elle avait affirmé avoir été violée dans le sous-sol de la Bibliothèque de l’Université Lindenwood dans le Missouri. Une alerte avait même été déclenchée sur le campus. Cinq jours après Joanna avait reconnu n’avoir jamais été attaquée.

 

 

hommes,fausses accusation,violence,viol,rolling stone,chasse,La Chasse

Le second a eu lieu à l’Université de l’Alabama. Emma, étudiante de 18 ans, affirmait à la police avoir été agressée sexuellement par deux hommes sur le parking du campus. Elle avait donné de nombreux détails sur cette agression. Cependant la vidéo de surveillance avait infirmé ses déclarations et elle a reconnu avoir menti. Elle est aujourd’hui poursuivie en justice pour ce mensonge. D’autres affaires sont sous enquête et la police reconnaît qu’il ne s’agit pas de cas isolés.

On se demande quelles raisons expliquent de prendre le risque d’une fausse accusation. Plusieurs réponses à cela:trouble psychologique, interprétation abusive ou idéologique d’un comportement masculin, vengeance, besoin d’argent, regret et désappointement d’avoir cédé à une relation d’un soir, dédouanement d’un adultère face à son compagnon, transfert d’un traumatisme passé, par exemple.

De plus le comportement masculin peut être plus insistant que le comportement féminin, par la nature et/ou la culture masculine. Il est le pendant asymétrique de la résistance féminine. Toutefois les relations femmes-hommes neutres existent aussi. Si l’on peut déplorer l’insistance masculine dans certains cas il faut aussi la relativiser. Et réaliser qu’une fausse accusation est un délit grave, qu’elle porte à conséquences et peut briser la vie d’un homme, jusqu’à le conduire au suicide.

Je soutiens même qu’il s’agit d’un viol moral, qui doit être traité à l’équivalent du viol physique. Le sujet est rarement traité. Le film danois La Chasse, sorti en 2012, est un des rares exemples de ce que peut être une accusation infondée qui dérape – et encore ici n’est-elle pas intentionnelle.

 

 

 

 

 

 

 

13:13 Publié dans Féminisme | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : hommes, fausses accusation, violence, viol, rolling stone, chasse | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bonjour Hommelibre Temps Présent votre billet reflète un mal qui sans doute n'est pas réservé aux seuls Campus Américains
On serait peut-être étonné des lycées ou Universités au pays de Sa Gracieuse Majesté qui vivent aussi des scandales mais dont la presse n'a pas encore fait les gros titres
Tous ceux ayant eut des ados partis faire un séjour en Angleterre savent que les soirées ne sont pas arrosées à coup de petit lait parfumé à la vanille et que les Petites Anglaises et leurs traditions ont été longuement visitées et revisitées grâce aux films de l'époque
D'ailleurs cette manie du tout propre en ordre par devant pour mieux cacher par derrière fait aussi partie de la mentalité des Anglo Saxons nous n'en sommes pas les seuls tenants du titre
Très belle journée

Écrit par : lovejoie | 06 décembre 2016

Bonjour Lovejoie,

Ah, les petites Anglaises!...
Le tout propre en ordre d'aujourd'hui est étrange pour qui a connu des temps plus libertaires. Le déguisement a encore de beaux jours. Et l'Escalope à la salade aussi...
:-D

Écrit par : hommelibre | 06 décembre 2016

@Hommelibre en effet tout comme mon broutage du début de la première phrase de mon texte ou Temps Présent est resté trop présent /rire
Tout de bon pour Vous

Écrit par : lovejoie | 06 décembre 2016

@Hommelibre ah le monde libertaire qui faisait si bien tourner l'économie
Etre libertaire ne signifie pas forcément être libertin
De toutes manières quel est l'humain qui pourrait vivre dans un monde ou être coquin serait punissable ,on l'est tous sous une forme ou une autre
Tout système posséde ses limites et ses failles
Il y a un non sens de nos jours qui oblige à rire si l'on sait le nombre de gens se pliant sans réfléchir à des conseils alimentaires pour ne prendre que les plus rapides à démontrer
Comme manger du Soja ,ne pas manger de gluten simple exemple alors qu'il y a de nombreuses personnes qui ne digérent ni l'un ni l'autre
On accorde de la liberté aux commerciaux aux fabulateurs à leur solde et on voudrait voir l'économie revenir à l'époque libertaire ?
Pour cela il faudrait déjà savoir lire et relire des conseils bouts de chandelles avant de parler diététique en espérant que tous s'y conforme pour ne pas tomber malade
Le soja est mauvais pour les intestins fragilisés par le stress et si en plus vous mangez de la viande nourrie au soja ce qui est un non sens bonjour les colites spastiques et les reflux gastriques
Alors au vu de mot libertaire accordé de plus en plus à de faux ceci ou cela en tous genres on voit le manque de clarté de beaucoup
On vit dans un monde ou certains politiciens aimeraient éduquer les enfants sans doute pour les jeter en pâture à des êtres aussi menteurs que des arracheurs de dents mais qui savent si bien parler que tous se font avoir ,ah le monde du paraître le moins rentable qui puisse exister
Voilà je clos pour aujourd'hui ,bonne journée pour Tous

Écrit par : lovevjoie | 06 décembre 2016

Les commentaires sont fermés.