01 décembre 2016

Ouf ! ... pas vraiment

François Hollande renonce. Ce pourrait être un soulagement. Mais c’est un jour de honte. Car pendant que le dépressif de l’Élysée blablate sur son bilan, sa majorité prend une décision digne de Vichy, contre la liberté d’expression. La fachosphère rose se lâche.

 


avortement,vichy,liberté d'expression,socialisme,hollande,Jour noir, jour de honte

Petit rappel: le gouvernement de Vichy avait interdit la publication de journaux s’ils ne vantaient pas la politique du gouvernement et la collaboration. On croyait ces temps révolus. Non. Aujourd’hui la majorité socialiste a rétabli la censure  d’État. Elle a voté une loi dite de «délit d’entrave numérique à l’IVG». Cette loi vise à interdire les sites internet qui proposent une information prétendument biaisée sur l’avortement. Au nom du «droit des femmes» – ce concept sexiste le plus absolu que la démocratie ait vomi.

Trois sites sont visés: https://ivg.net, http://www.ecouteivg.org et https://afterbaiz.com. A les consulter on cherche où est l’entrave. Information technique non dramatisée, proposition de réflexion sur le choix, écoute anonyme. Rien d’autre. Mais la liberté de réflexion est déjà trop pour la fachosphère. Pourtant, si même c’était le cas, en quoi serait-il criminel de décourager d’avorter? N’y a-t-il pas un choix de conscience? Ce choix ne peut-il être étayé? Faut-il interdire la religion catholique dont la doctrine refuse l’avortement?

Et surtout: les femmes seraient-elles incapables de réfléchir par elles-mêmes? Voici le vrai visage du féminisme: totalitaire, liberticide, et considérant les femmes comme des enfants, des faibles, des immatures.

Je suis favorable à l’avortement, je m’en suis déjà expliqué. Il reste toutefois deux questions éthiques sans réponses: où commence la vie, et a-t-on le droit de décider pour une vie qui n’appartient ni à l’homme ni à la femme – le foetus n’étant pas son corps? 

Avant le vote de cette loi le pouvoir socialiste a supprimé cette année le délai de réflexion de 7 jours avant d’avorter. Ce délai suivait une première entrevue avec un médecin. La femme prenait ensuite sa décision définitive. Cette année la gauche a donc rendu l’avortement aussi banal qu’une rage de dents. Il ne s’agit pas de faire de la morale. J’aurais mauvaise grâce à prétendre être mieux que quiconque, une ex-compagne enceinte de moi ayant à l’époque avorté avec mon accord. Il s’agit de dire que l’avortement est tout sauf un acte anodin, même pour l’homme.

La gauche choisit de faire taire et d’imposer une pensée unique, celle du pouvoir. Celle de l’intolérance. 

Jour noir.

 

 

avortement,vichy,liberté d'expression,socialisme,hollande,SAP

Le syndrome d’aliénation parentale est la situation où le parent gardien dresse par tous les moyens un enfant contre l’autre parent. Des hommes s’y livrent, mais davantage de femmes car elles ont plus souvent la garde. C’est un moyen de nier l’existence de l’autre parent. Peu importe les dégâts psychologique pour l’enfant.

Le SAP est de plus en plus documenté en psychologie et devant les tribunaux. Il n’est cependant pas encore reconnu dans les maladies psychiques (DSM5). On trouve sur ce lien une approche nuancée du problème.

Il a également été reconnu par la Cour de Cassation.

Or le  plan récent sur les violences faites aux femme prévoit explicitement de proscrire cette notion (action 58): «C’est pourquoi une communication visant à proscrire l’utilisation de ce concept sera réalisée, via la publication d’une fiche sur ce sujet, sur le site du Ministère de la justice».

Dans la volonté d’accaparer la violence domestique au seul bénéfice des femmes, alors que les hommes en sont victimes de 25% à 50%, la ministre Laurence Rossignol se comporte en vulgaire militante féministe.

Honte sur ce gouvernement, sur cette majorité et sur le cloaque borderline féministe.

Hollande va enfin quitter la scène. Il s’est lui-même suicidé politiquement. Pourtant ce n’est pas un jour de soulagement.

C’est un jour de honte. Un jour noir.

 

 

23:05 Publié dans Féminisme, Politique, société | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : avortement, vichy, liberté d'expression, socialisme, hollande | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Et bien ça n'est pas parce que c'est interdit de dire qu'on n'est pas d'accord avec le tout à l'avortement qu'on doit se taire. Personnellement, je ne souhaite pas l'interdiction de l'avortement car il signifierait le retour à une situation sanitaire déplorable. C'est un peu comme le canabis: l'interdiction ne résout rien car elle ne change rien au fait qu'une grande partie de la population en consomme. En revanche elle créé la clandestinité, source de toutes les dérives.

En revanche, je suis contre ce tout à l'avortement, ce droit soit disant lié à l'émancipation des femmes. Je suis pour qu'on combatte l'avortement abusif dans le cadre de sa légalité, un peu comme on le fait pour le tabac. Il y a bien sûr des cas où l'avortement s'impose de lui-même: pour raison médicale, (y compris psychologique) pour de très jeunes filles dont le corps n'est pas encore totalement développé ou en cas d'agression sexuelle. Mais dans tous les autres cas, on doit parler d'avortement de confort. (je ne veux pas d'enfant avec cet homme... ce n'est pas le moment... etc.) Je pense qu'on doit combattre ce type d'avortements pour lesquels on devrait tout faire pour convaincre les femmes de choisir l'adoption d'enfant à naître. (par un couple homosexuel peut-être ?) Supprimer le délai de réflexion va évidemment à l'encontre de ce but.

Écrit par : Kad | 02 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Kad, ça c'est sûr :

"... ça n'est pas parce que c'est interdit de dire qu'on n'est pas d'accord avec le tout à l'avortement qu'on doit se taire".

Écrit par : hommelibre | 02 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

N'empêche, Hollande est enfin en haut des sondages: 8 français sur 10 sont d'accord avec sa décision... :-)

Écrit par : hommelibre | 02 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Quelqu'un a t'il des chiffres sérieux sur le succès des dernières manifs du 25 novembre ou sur la popularité du féminisme aujourd'hui?

Écrit par : Cyril | 02 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai regardé pour Toulouse, là où elles avaient exclus les hommes, mais rien trouvé.
J'ai l'impression que les manifs sont à destination des médias pour amplifier.

Écrit par : hommelibre | 02 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

"N'empêche, Hollande est enfin en haut des sondages: 8 français sur 10 sont d'accord avec sa décision... :-)"

Oui on l'aura attendu la première bonne décision de Hollande ! :-)

Bon sérieusement, je ne suis pas surpris. C'était vraiment une évidence qu'il ne pouvait pas se représenter. Surtout depuis que Valls a dit qu'il n'y aurait pas de crise politique au sein du gouvernement. Là il n'y avait carrément plus aucun suspense.

Écrit par : Kad | 02 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

àhommelibre
Moi, j'ai vu des photos de manifs où on ne voyait que l'avant du cortège.J'ai aussi entendu des rumeurs selon lesquelles les jeunes femmes seraient de moins en moins nombreuses à se revendiquer féministes. Je ne serais pas surpris que sa popularité réelle soit très en deça de ce que s'imagiunent les élites de gauche, comme celle de leur "antiracisme". Je crois même que la débâcle de la gauche vient en partie de ce qu'ils ont surestimé les parts d'électorat que les LGBT, féministes etc leur apporteraient. Or, les politiciens ne sont généreux et complaisants qu'avec ceux qui les font élire...

Écrit par : cyril | 02 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Cher hommelibre,


- « Et surtout: les femmes seraient-elles incapables de réfléchir par elles-mêmes? »

De toute évidence non, puisque vous affirmez ...

... "Mais la liberté de réflexion est déjà trop pour la fachosphère."

Il s'agit bien de la fachosphère socialiste féministe, n'est-ce pas ?

Puisqu'il ne peut s'agir de la fachosphère "catholique" qui veut interdire l'IVG, puisque vous écrivez ...

... "Faut-il interdire la religion catholique dont la doctrine refuse l’avortement?".


- « Voici le vrai visage du féminisme: totalitaire, liberticide, et considérant les femmes comme des enfants, des faibles, des immatures. »

- « Je suis favorable à l’avortement, je m’en suis déjà expliqué. »

Donc, puisque les féministes sont aussi favorables à l'avortement, faut-il croire alors que vous-même considérez les femmes comme des enfants faibles et immatures, surtout que vous semblez bien mieux savoir que les féministes et les femmes elles-mêmes, comment ces mêmes féministes et ces mêmes femmes considèrent elles-mêmes les femmes ?


- « Il reste toutefois deux questions éthiques sans réponses: »

"Ethique" ?

Quelle genre d'éthique ? De l'éthique religieuse ? politique ?


- « où commence la vie, ...»

Quel rapport avec l'IVG ?


- « a-t-on le droit de décider pour une vie qui n’appartient ni à l’homme ni à la femme ... »

"Décider" quoi ?


– « le foetus n’étant pas son corps? »

Quel foetus ? Le foetus de qui alors, si c'est pas le sien ?


- « Cette année la gauche a donc rendu l’avortement aussi banal qu’une rage de dents. Il ne s’agit pas de faire de la morale. »

Ben ... si c'est la gauche, ... c'est ptet parce qu'il s'agit de faire de la politique, non ?

Les hommes contre les femmes, pour la domination de l'un des genres par l'autre. Ou de la politique féministe consensuelle, où les hommes et les femmes votent pour décider des lois sexistes qui s'appliquent surtout pour les femmes, puisque les hommes qui tombent enceints sont moins nombreux que les femmes, non ?


- « Il s’agit de dire que l’avortement est tout sauf un acte anodin, même pour l’homme. »

On peut le dire, effectivement, sauf que pour l'homme, si c'est tout sauf anodin, alors c'est parce que le traumatisme a deja eu lieu ... avant ... l'avortement, ... vu que l'avortement est une opération sexiste qui n'est pas pratiquée sur l'homme, comme la vasectomie n'est pas pratiquée sur la femme.


- « Le syndrome d’aliénation parentale est la situation ... »

Donc, ... si c'est une situation, ... c'est donc pas un syndrome médical ?


- « Il a également été reconnu par la Cour de Cassation. »

Ah ben, c'est donc un syndrome juridique, alors.


- « Dans la volonté d’accaparer la violence domestique au seul bénéfice des femmes, alors que les hommes en sont victimes de 25% à 50% »

Faut croire que c'est pour monopoliser la violence domestique pour les femmes, pour victimiser les hommes à 100%.


- « le cloaque borderline féministe. »

Est-ce que par hasard, c'est bien comme une clique de féministes un peu hoministes aussi ? Ou des féministes lesbiennes qui aiment aussi un peu les hoministes homos ? Ou c'est tout mélangé ou tout la même chose ?


- « Hollande va enfin quitter la scène. Il s’est lui-même suicidé politiquement. ... C’est un jour de honte. Un jour noir. »

Oui. Cette victimisation est terrible pour les hommes.

Écrit par : Chuck Jones | 03 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

@Chuck: Votre rhétorique est incompréhensible, car vide de cohérence.
"Il s'agit bien de la fachosphère socialiste féministe, n'est-ce pas ?

Puisqu'il ne peut s'agir de la fachosphère "catholique" qui veut interdire l'IVG, puisque vous écrivez ...

... "Faut-il interdire la religion catholique dont la doctrine refuse l’avortement?"."

Si vous ne voyez pas la différence entre une loi et une croyance, même pas la peine de discuter.

"Quel foetus ? Le foetus de qui alors, si c'est pas le sien" VOTRE mère n'est pas à vous non plus. Arrêtez de sortir des phrases du context pour questionner leur sens. Lisez l'ensemble et vous comprendrez.

Écrit par : Ben Palmer | 08 décembre 2016

@ Cyril:

Je viens de recevoir ceci sur Toulouse:

http://actu.cotetoulouse.fr/marche-feministe-manifestation-manifestantes-interpellees-toulouse_51460/

Écrit par : hommelibre | 05 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).