23 novembre 2016

Les bisounours, les rats et le Mur des Lamentations

Alain Juppé est comme un rat en cage. La secousse électorale de dimanche est son choc électrique. Ce choc produit trois réponses de la part des rongeurs: la lutte, la fuite ou l’inhibition.

 


fillon,juppé,nkm,trump,rock,rats,cendrillon,femmes,ninja,tortue,mur,poutine,émotion,Rats

Quand plusieurs rats sont ensemble dans la cage et reçoivent ce choc la lutte tourne souvent en agression entre rongeurs. Agression inutile: la menace ne vient pas de l’autre mais d’un élément extérieur qu’ils ne maîtrisent pas. Ici ce sont les électeurs et les électrices.

Depuis des mois Juppé ne bougeait pas trop. Superbement calé dans son rôle de favori il évitait tout ce qui pouvait écorner son image. Mais Big Badaboum! – sa posture de lièvre de la fable l’a desservi. La tortue François Fillon est arrivée devant. Horreur! Malheur!

Comment rattraper le coup? En jouant le bon et en montrant FF comme la brute. Peu de chances que cela marche. Alors qu’aujourd’hui AJ sautille comme une danseuse en tutu, FF reste concentré et offre le sentiment de sérieux et d’intégrité – au sens d’unité intérieure, d’être intégré en soi, uni dans toutes ses composantes. Les électeurs, moins dupes qu’on ne croit, le voient.

Du coup Juppé, l’homme des hautes plaines présidentielles, est descendu de son cheval pour se lancer dans le combat rapproché. Il dégaine et flingue à tout va. Tout est bon, tout y passe. Fillon aurait un programme brutal, irréalisable, serait un crypto-catho intégriste, en appelle au pape et à l’iconique sainte Vierge Nathalie Kosciusko-Morizet, et promet de créer la surprise au second tour.

 

 

fillon,juppé,nkm,trump,rock,rats,cendrillon,femmes,ninja,tortue,mur,poutine,émotion,Cendrillon

Sauf qu’une surprise ne se décrète pas par auto-suggestion. S’en prétendre récipiendaire à l’avance n’est justement plus une surprise. Cela ressemble au mieux à un baroud d’honneur, au pire à de l’arrogance.

Un angle d’attaque bien démago est d’en appeler aux droits des femmes. Référence au virginal serpent NKM qui ressort une vieille histoire en disant qu’elle ne la ressort pas, montrant par là que la Cendrillon du bal des prétendants est une peau de vache comme les autres. Ce qui est rassurant: derrière son image au glamour très people c’est une humaine normale.

Les droits des femmes n’existent pas, on le sait: il n’y a que des droits zumains. Pas de sexisme en politique, fut-il misandre (sauf à gauche où ce sexisme est une marque de fabrique). Mais cela ne semble pas prendre et NKM n’avait pas, en réalité, été mise sur la touche (pas à ma chatte). Les balles glissent sur le cuir de FF, plus épais que l’on n’imaginait il y a encore quelques semaines.

Juppé-le-bon finira-t-il dans le décor dimanche prochain? Si oui cela voudra dire que la France est enfin prête pour une bataille historique: la tortue ninja contre les bisounours de gauche. Au premier tour, au moins.

Fillon a un atout majeur dans cette bataille: il ne joue jamais sur l’émotionnel. Oh, que cela fait du bien. Il n’a pas besoin de faire jaillir les bons sentiments à deux euros. Pas d’hypocrisie larmoyante chez lui. Il ne prétend jamais à une posture morale. Pourtant son parcours montre, sur ce plan aussi, un homme intègre. Mais comme les vrais moraux, il n’a pas besoin de le montrer.

 

 

fillon,juppé,nkm,trump,rock,rats,cendrillon,femmes,ninja,tortue,mur,poutine,émotion,Le Mur

On soupçonne aussi Fillon d’être un crypto-poutinien prêt à donner les clés de la maison France à l’ours de Moscou. C’est encore un angle d’attaque émotionnel: la peur. Or il semble que la peur n’intéresse plus une grande partie des français. Exit l’émotion. Enfin, je l’espère.

Si FF va au bout et gagne en mai prochain il rejoindra Donald Trump dans cette nouvelle variété de présidents: ceux qui ne sont pas émotifs (ce qui ne signifient pas qu’ils sont sans émotions pour autant). Ceux qui ne cherchent pas à se faire aimer. Ceux qui se foutent de la dictature délétère de l’émotion. Je trouve cette idée très jouissive. Trump a si bien joué le coup: se faire détester pour se faire élire. Chapeau l’artiste!

Juppé se rend-il compte que sa stratégie actuelle du rat agressif ne marche pas? Peut-être. Ou pas. S’il perd ses supporters pleureront. Les bisounours aussi, qui imaginent déjà voter pour lui contre la Marine nationale. Ils pourront faire comme les new yorkais: aller mettre un post-it exprimant leurs états d’âme sur un nouveau Mur des Lamentations.

Car cela ne diminue pas: les habitants de la grande pomme seraient toujours traumatisés par la victoire du roc Trump. Ils se mettent au yoga, se font tatouer pour exorciser le démon, et surtout collent leur bout de papier sur ce mur dans une station de métro.

 

 

fillon,juppé,nkm,trump,rock,rats,cendrillon,femmes,ninja,tortue,mur,poutine,émotion,L’éveillé

Leurs commentaires montrent un état de décomposition intellectuelle: « C’est vraiment déprimant. C’est triste », « C’est un sentiment comparable au 11-Septembre ». Les psy auront du boulot. Même les enfants posent des questions reflétant la bêtise des adultes: « Est-ce que Donald Trump est méchant? Est-ce qu’on va me retirer mes parents? »

Je viens de lire une excellente analyse du blogueur Renart Pascal Léveillé sur l’émotivité de la société en relation avec l’élection de Donald. Il ne dort pas, Léveillé! Petit extrait:

« On voit bien que dans l’émotivité, il n’y a pas de nuance qui tienne. On ne peut, actuellement, selon ce filtre, que pleurer sa vie ou se réjouir devant un monde qui bascule dans l’horreur. Même si dans les faits il a été élu avec une faible majorité dans un contexte de fort taux d’abstention, son élection est sans conteste selon ce chant macabre le résultat d’un vote sexiste, raciste et homophobe (les trois ou séparément, selon les tendances idéologiques). Il est impossible de le voir autrement, de creuser plus loin que ce constat déprimant, sous peine de devenir automatiquement un grand admirateur de Trump, un fasciste, un nazi et de se le faire marteler avec l’aide de l’argument de la honte. »

À lire en entier ici. Il propose des clés particulièrement visionnaires et pertinentes.

 

 

fillon,juppé,nkm,trump,rock,rats,cendrillon,femmes,ninja,tortue,mur,poutine,émotion,L’ombre du père

N’empêche, une population traumatisée à ce point, s’apitoyant sur elle-même comme si la pleurnicherie était le dernier moyen de rendre l’inhibition du rat plus douce, cela pose question. Comment une population peut-elle être si fragilisée, si peu capable de dignité et d’instinct de survie? Comment New York est-elle devenue un asile psychiatrique à ciel ouvert?

Hypothèse: la religion émotive du Camp du Bien a détruit leur capacité de voir le réel et à s’y adapter. L’hystérie défaitiste s’est invitée en eux à force de matraquage bienpensant. Il était temps qu’un mec vienne au pouvoir.

Bon, en France Fillon n’est pas encore élu. Le Richard Borhinger de la politique et son groove victimaire (Mélenchon), le petit sauvageon national-made-in-France (Montebourg), le mignon de la reine à la voix de castrat quand il veut impressionner (Macron), et l’éléphant de mer difforme encore en poste à l’Elysée, n’ont pas encore perdu.

Et la Marine nationale se tient en alerte et joue du charme à donf pour se faire aimer. Elle est belle quand elle ne parle pas. Mais pour qu’elle gagne il faudrait soit que les armées de Daesh débarquent en Provence, soit qu’elle arrive à ôter l’ombre du père dans l’expression de sa bouche quand elle parle. Et ça, c’est pas gagné.

Bon, la politique française redevient passionnante. Presque comme un bon vieux rock’n’roll. Finalement ça balance pas mal à Paris. On va peut-être enfin en finir avec le XXe siècle.

 

 

 

22:54 Publié dans Humour, Politique | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : fillon, juppé, nkm, trump, rock, rats, cendrillon, femmes, ninja, tortue, mur, poutine, émotion | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"C’est encore un angle d’attaque émotionnel: la peur."
Mais non, c'est tout le contraire. Avoir le soutien (tacite) du président russe est un plus et peut-être même une des raisons du score de FF. Et cela malgré le matraquage russophobe des médias corrompus. Étonnant, non ?
AJ comme FH sont des Young Leaders, formatés yankees. Bon débarras !
Le système est tellement pourri qu'un changement devient inéluctable même si le choix se limite toujours à des chevaux de retour.

Écrit par : Charles | 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

En effet Charles. Cela montre que le fossé entre ceux qui donnent la "bonne" opinion et une bonne partie de la société grandit. Et que de nouvelles convergences entre des personnes de bords opposés se mettent en place sur des questions primordiales.
Les lignes bougent. Il y aura d'autres désaccords mais ils feront partie du débat normal de sociétés où tous les gens comptent.

Écrit par : hommelibre | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

@hommelibre

Wawwww J'adoooore! Magistrale analyse!
Magnifique Marianne! Le sculpteur avait les mains généreuses... LOL

Je viens de recevoir ce lien:
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-droite/2016/11/23/35004-20161123ARTFIG00093-bernard-debre-a-alain-juppe-as-tu-perdu-la-tete.php

Bernard Debré à Alain Juppé : «As-tu perdu la tête ?»

«Tu es devenu méchant et menteur»

Sur l'avortement, Bernard Debré dénonce une «affirmation non seulement fausse, mais aussi et surtout nauséabonde». «Comment oser affirmer que François Fillon soit contre l'avortement et veuille en abolir la loi? Dis-toi bien que s'il en avait été ainsi, je ne l'aurais pas soutenu», précise le médecin. «Tu voudrais faire passer François Fillon pour un extrémiste, à la limite fasciste, alors qu'il est tout le contraire et tu le sais», s'emporte Bernard Debré qui dénonce des «accusations monstrueuses et inacceptables».

«Je me suis donc trompé sur toi. Tu es devenu méchant et menteur», assène encore le député, «révolté» à l'endroit d'Alain Juppé. Qui conclut: «Salir ton camp par des mensonges éhontés n'est pas acceptable».

Sur son site:
Lettre ouverte à Alain Juppé
22 novembre 2016 par Bernard Debré

http://www.bernarddebre.fr/2016/11/22/lettre-ouverte-a-alain-juppe-2/

Excellente nuit :)

Écrit par : Patoucha | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Charles: "formatés yankees" Merci !!!

Oui c'est étrange comme cette population urbaine aux USA semble incapable d'accepter la défaite. Le suicide collectif ne serait-il pas une bonne solution pour eux ? ^^

Concernant Macron, il se dit candidat - avec zéro programme politique, parce que "En marche" ça n'est que des mots et pas un programme - mais il devra encore réunir les 500 parrainages. Et il faudra aussi qu'il explique à la cour des comptes comment il finance son parti et sa campagne, alors qu'il ne reçoit pas un seul euro de l'état et que l'adhésion à son pseudo-parti est gratuite. Pour les règles de financement, c'est ici:
http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/president-republique/comment/comment-est-financee-campagne-electorale.html

Et je vous fais grâce du financement des partis, mais il faut tout de même savoir qu'il y a un plafonnement à 7500 euros des dons de mécènes. Donc un parti ne peut pas recevoir 1 million d'euros d'une seule personne. Et puisque la contribution à la campagne ne peut dépasser 4500 euros, ça veut dire qu'une seule personne ne peut donner plus de 12000 euros pour la campagne d'un candidat.

Il prétend que son parti est financé par des dons privés, mais pour atteindre les millions que coûte une campagne, il faudrait qu'il reçoive des milliers de dons venant de personnes différentes. Je pense que ça sent au mieux, l'arnaque politique et au pire, le financement occulte...

Écrit par : Kad | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Juppé sous pression et le naturel revient!

Juppé se fait cassant avec ses 15% à rattraper. On retrouve le type qui fût premier ministre... un mec cassant, qui prend de haut ceux qui ne pensent pas comme lui. On est loin du gentils candidat friendly qui faisait du grain sur un canapé Karine Mfayokurera alias "Karine Le Marchand" pour la télé.

J'ai même entendu qu'il jouait à présent la carte féministe! Il a donc fait une réunion avec des femmes le soutenant. Il a même ramené la sienne, Isabelle. Et puis, il n'a pas oublié de rameuter tout un tas de journalistes pour faire passer le message: "Fillon est un machiste". Ses supportrices semblent avoir oubliées ou pas connues la fin rapide des Jupettes à l'Elysée dans les 90's.

En attendant, Fillon est devenu une sorte "d'oeil de Moscou" au service de Poutine, catho réactionnaire, et à la fois, un nouveau Tatcher ultra-libéral.... C'est tout juste si la CGT et SOS Racisme ne demandent pas aux lycéens de descendre dans la rue. En tout cas, les gauchistes sauront pour qui voter au second tour de cette primaire de droite!

Écrit par : Riro | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Bonne piqûre de rappel, les "Jupettes". Voir ici:

http://education.francetv.fr/matiere/economie/premiere/video/1995-arrivee-des-jupettes-au-gouvernement

Elles ont rapidement été débarquées, par Bayrou également...
Juppé féministe? Tartuffe aussi...

Écrit par : hommelibre | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Juppé est fâché et maintenant il mord. On lui avait certifié que s'il glissait quelques "merdes" dans sa communication, il serait élu par cet électorat qui le trouvait trop précieux. Pas de chance pour lui, l'électorat n'est finalement pas composé uniquement de débiles mentaux facilement manipulables.

Écrit par : Kad | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Excellent Kad. :-)

Écrit par : hommelibre | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Juppé ne peut se défaire de l'impression qu'il donne que chacune de ses interventions est "fabriquée", insincère, démagogique. Il véhicule malgré lui une forme de transparence. Peut-être parce que ce discours ne correspond pas à sa personnalité. Il fait une erreur de personnage. La faute à sa panique, ou à ses communicants, ou aux deux.

Écrit par : hommelibre | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

- « Juppé ne peut se défaire de l'impression qu'il donne que chacune de ses interventions est "fabriquée", insincère, démagogique. Il véhicule malgré lui une forme de transparence. Peut-être parce que ce discours ne correspond pas à sa personnalité. Il fait une erreur de personnage. La faute à sa panique, ou à ses communicants, ou aux deux. » (hommelibre)

C'est sûrement à cause de l'effet impulse Billary précoce retardé.

Écrit par : Chuck Jones | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

pitoyable jeu de chaises musicales + des profils fabriqués au fil des médias

certains oublient que Sarko s'est fait présidentiable dans le sillage & aux dépends de Chirac

Sarko dans ses oeuvres qui à son tour fit sauter Coppé, l'Un de ses fusibles

pendant que Juppé payait pour Chirac-ses oeuvres, l'a joué loyal: fusible sauté, condamné, inéligible (à souligner, le seul! de l'ensemble des bénéficiaires de la génération Chirac-Sarko), expatrié au Canada (là aussi, s'y est bien comporté),

le 1er ministre Fillon, les doigts sur la couture dans le sillage Sarko,
se contentait d'être le planqué de service, démontrait n'avoir aucune capacité à part enseigner, aucune imagination ou énergie face au cumul des petits soucis français, fidèle et constant le même profil lisse à souhait pour complaire (marchés financiers ou syndicats pas dérangés),

où l'on constate de son bilan que Fillon n'a su réaliser qu'1 chose: nourrir la patience d'un serpent dans l'ombre du maître

alors fallait trouver qq chose qui gratte le poil, dans ce profil trop lisse
(parce que derrière la façade Fillon, comment dire.. ben y'a rien à trouver)

alors euh, du Thatchérisme chez Fillon? et on lui trouve de l'anti (femmes ou ivg) et autres provocs qui buzzent bien

ben quoi, il emploie des djeuns du marketing de la comm', qui ont pris les ficelles du Trump, le Fillon (frais de campagne, à faire payer par les contribuables)

trop drôle. faut en rigoler encore longtemps? voir si les français avalent en entier.

Écrit par : divergente | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Caricature. On commence à en fatiguer, des caricatures. Quand je vois les dessins de Coco, j'en veux beaucoup aux frères Kouachi de l'avoir épargnée. Ce qui prouve que ces terroristes ont vraiment de l'instinct : les pires ignobles dégueulasses, ils font bien attention de nous les laisser en vie...
Fillon a du drôlement vivre de se faire traiter de collaborateur par cet excité de Sarkozy. Il est resté par sens du devoir, pour limiter les dégâts du nabot sous ecstazy. Il incarne maintenant le retour au vrai, au normes fondamentales, à la France profonde. Cela emmerde les pédés qui tiennent le haut du pavé dans les télés françaises, tant mieux. Parce que eux, cela fait trop longtemps qu'ils nous les cassent, avec leur vulgarité et leur arrogance. Vous ne voyez pas à qui je pense, vous avez besoin que l'on vous donne des noms ? Non, vous n'osez tout de même pas, vous avez raison.
Le vent tourne. les médias s'intéressent maintenant à ceux qui dénoncent le politiquement correct. Aujourd'hui, vers 12h50, un certain Dominique Lecourt (?) sur RTS.

Écrit par : Géo | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Extrait d'une interview de Dominique Lecourt au FigaroVox, sur le "politiquement correct" et le recours croissant à la justice pour régler et standardiser les relations humaines:

"Le mot de «juridification» désigne une construction correspondant à la standardisation des relations humaines. Est-ce le signe d'un progrès dans la liberté? C'est plutôt, à mes yeux, un symptôme liberticide. Prenons un exemple d'où le ridicule n'est pas absent. Savez-vous qu'il faudrait éviter d'utiliser le mot «violer» dans l'expression «violer une loi» compte tenu de la résonance offensante que peut avoir le mot? Une tenue correcte est exigée du langage spécialement en matière de race, de culture et de religion."

www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/10/21/31001-20161021ARTFIG00271-dominique-lecourt-le-politiquement-correct-favorise-le-retour-de-toutes-les-violences.php

Écrit par : hommelibre | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

« Une tenue correcte est exigée du langage spécialement en matière de race, de culture et de religion.»

Ouais... et dire que la novlangue nous impose aujourd'hui: "chaussures de sport" au lieu de "pantoufles de gym". Pfffh !

Écrit par : petard | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Juppé et ses gauchos de médias nagent en pleine paranoïa

"Mauvais score de Juppé : Quand les médias accusent Europe Israël, la fachosphère et Poutine"

Les médias avaient choisi « leur » candidat Alain Juppé. Au vu de son mauvais score au premier tour, les médias se déchainent accusant Europe Israël, la « fachosphère » et Poutine !

http://www.europe-israel.org/2016/11/mauvais-score-de-juppe-quand-les-medias-accusent-europe-israel-la-fachosphere-et-poutine/comment-page-1/#comment-465655
-----

Raphaël Stainville : “Juppé ou la stratégie du désespoir”

Billet d'humeur. Raphaël Stainville, rédacteur en chef du service politique de Valeurs actuelles, réagit à la nouvelle ligne d'attaque d'Alain Juppé dans l'entre-deux tours de la primaire de la droite.

Chez le maire de Bordeaux, prévenait Anna Cabana qui connaît son Juppé sur le bout des doigts, “l’orgueil l’emporte sur l’ambition”. “Le meilleur d’entre nous”, le fils et l’héritier de Jacques Chirac, se devait de toute éternité d’être le prochain chef de l’Etat, celui qui devait définitivement clore la parenthèse sarkozyste, cet intrus qui n’était pas de son monde, pas de sa droite et n’appartenait pas aux mêmes cercles que lui. Les sondages et les journalistes l’avaient déjà sacré. Hillary Clinton lui donnait déjà du “Mister President”. La primaire ne devait être qu’une formalité. C’était sans compter sur la surprise Fillon.

Alain Juppé l’avait sagement épargné pendant la campagne, se contentant d’admonester de sages leçons. A quoi bon l’attaquer quand il devrait rassembler le centre, le centre gauche et même... jusqu’à sa droite. Le maire de Bordeaux était sûr de son fait. Ses proches s’étaient déjà répartis les postes clefs. Et soudain, voilà qu’Alain Juppé découvre en François Fillon, un libéral fou, pire, un conservateur de la pire espèce. Son crime ? Considérer que l’avortement n’est pas un droit fondamental. Pire, confesser que “philosophiquement et compte tenu de ma foi personnelle, je ne peux pas approuver l’avortement”. Sans pour autant le remettre en cause ni vouloir rouvrir le débat.

Alain Juppé qui se réclame du pape François et pense que sa parole est d’Evangile l’a sans doute-t-il mal entendu parler de l’avortement. Un “mal absolu” et un “crime”, confiait-il aux journalistes qui l’accompagnaient entre Mexico et Rome, le 18 février 2016. Dans cette soudaine irruption volontaire de grosse-tête (IVG) dans la campagne, il faut surtout y voir la stratégie désespérée d’un ex-futur président qui ne compte plus pour se faire élire que sur l’appui des progressistes de tous camps.

Mais les soutiens d’Alain Juppé - de Manuel Valls en passant par Laurent Joffrin qui s’époumone aujourd’hui dans Libération contre “ce Tarik ramadan des sacristies” que serait François Fillon -, devrait mesurer à quel point cette stratégie hasardeuse achève de le suicider politiquement. Certains hésitaient peut-être à droite, après que leur candidat eut été défait, de voter dimanche prochain pour conforter le succès de François Fillon et assoir sa légitimité. Alain Juppé ne fait que les pousser davantage à prendre part à cette élection pour ne pas voir la gauche se choisir le candidat dont elle rêverait. Les propos que le Canard Enchainé, dans son édition à paraître, prêtent Alain Juppé, considérant que le maire de Bordeaux part à l’assaut de “la France moisie” de Fillon, devraient les inciter à sceller le sort du roi de Bordeaux.

http://www.valeursactuelles.com/politique/raphael-stainville-juppe-ou-la-strategie-du-desespoir-45828

Écrit par : Patoucha | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

France 2 Le Grand débat .... Fillon/ Juppé

Journalistes: Pujadas - Alexandra Bensaid (qui essaie de déstabiliser Fillon! Devrait-on se demander pourquoi?) et Gi Bouleaux.

Écrit par : Patoucha | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Erratum Gilles Bouleau:)

Écrit par : Patoucha | 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).