18 octobre 2016

TPMP : du baiser volé au psychodrame féministe

Le sexe marche bien à la télé. Avec une agression sexuelle en direct, c’est le buzz assuré. TPMP vient d’en donner une nouvelle démonstration. Retour sur un psychodrame français.


agression sexuelle,jean-michel maire,temp,soraya,depardieu,brialy,pulvar,Baiser volé

La mode des baisers inattendus devant des médias est ancienne et richement illustrée. Petite liste non exhaustive. 

En 1994 sur un plateau Clémentine Célarié embrasse sur la bouche un homme séropositif – sans lui demander son avis, mais il accepte. Les invités sur le plateau ne disent rien.

En 1993, devant Christophe Dechavanne, Jean-Claude Brialy touche et embrasse les seins de Sophie Favier qui, émoustillée, en redemande. C’est ici aux moments suivants: 34’33’’ à 34’49’’,  38’38’’ à 38’55’’.

À Cannes en 2015 Gérard Depardieu vole un baiser à Isabelle Huppert:

« Venu présenter La Vallée de l’amour, le film de Guillaume Nicloux dans lequel il joue aux côtés d’Isabelle Huppert, le comédien a tenté de voler un baiser à sa partenaire, qui est aussi son ex-femme, sur le tapis rouge. Celle-ci lui a d’abord tendu la joue avant de répondre favorablement à sa deuxième tentative. »

 

 

agression sexuelle,jean-michel maire,temp,soraya,depardieu,brialy,pulvar,Même elle!

Récemment c’est la présentatrice de C’est mon choix, Evelyne Thomas, qui a embrassé sur la bouche l’animateur Cyrille Hanouna, sans lui demander son accord. La présentatrice a même recommencé une deuxième fois. Elle en voulait. Si même elle s’y met! On peut voir la séquence ici. C’était sur TPMP.

Plus ancien, ce baiser volé (image 2) a marqué la fin de la deuxième guerre mondiale. Un marin vient d’apprendre la capitulation du Japon. Il est si joyeux qu’il prend dans ses bras une jeune inconnue de 21 ans et l’embrasse devant sa fiancée qui, derrière lui, partage son enthousiasme.

Le photographe Alfred Eisenstaedt a saisi l’instant. La photo sera publiée dans le magazine Life et deviendra l’icône de la fin de la guerre. La femme de la photo, Greta Zimmer Friedman, avait déclaré en 2005: « Ce n’était pas un moment romantique. C’était juste un geste pour célébrer la fin de la guerre. » À aucun moment elle ne s’est déclarée victime d’une agression.

 

 

agression sexuelle,jean-michel maire,temp,soraya,depardieu,brialy,pulvar,Soraya

Je pourrais encore citer Audrey Pulvar embrassant Enora Malagré sur la bouche à TPMP (les baisers entre personnes du même sexe étant un must de la mode actuelle).

Ou Matthieu Delormeau roulant une longue pelle à une chroniqueuse mariée, sur injonction de Cyrille Hanouna, qui aime bien la provocation autour du sexe. Je pourrais encore citer Balzac et Truffaut, et bien d’autres. Le thème du baiser volé fait partie de la culture française et a une connotation positive, provocatrice ou poétique.

Dans l’équipe de TPMP Jean-Michel Maire tient le rôle du dragueur. Alors qu’il veuille rouler une pelle à la jeune femme recrutée pour représenter Kim Kardashian, c’est de l’ordre de l’habituel sur ce plateau.

La jeune femme, Soraya, refuse, pour la raison que quelqu’un la regarde. On comprend: quelqu’un derrière le poste, peut-être son copain. Sinon elle aurait accepté? Le chroniqueur finit par déposer un bisou rapide sur le haut de sa poitrine. C’est dans le style du show. Il lui présente ensuite ses excuses, et les protagonistes finissent bon copains font  des selfies ensemble.

Le lendemain la presse mondiale parle de la séquence comme d’une agression sexuelle. Le CSA (la censure française) est interpellé. Osez le féminisme y va de son couplet: « …quand une femme dit non, c’est NON. Donc quand en direct, un chroniqueur embrasse sur les seins une femme, alors que celle-ci a, à plusieurs reprises, refusé de l’embrasser, cela s’appelle une agression sexuelle, et c’est un délit. »

 

 

agression sexuelle,jean-michel maire,temp,soraya,depardieu,brialy,pulvar,Grosses bosses

Non, il ne s’agit pas d’une agression sexuelle. TPMP montre souvent ses chroniqueurs dans des situations inconfortables, c’est même une volonté délibérée. Et Hanouna renchérit toujours quand il est question de sexe.

Soraya a refusé le baiser sur les lèvres et à proposé ensuite sa joue. Mais voilà, Soraya  porte en avant une forte poitrine – opérée pour la gonfler. La proposer aux regards de manière très généreuse est de l’ordre de l’exhibition. On veut se faire voir, avec ce qui marche. Pas de jugement: chacun fait avec ce qu’il a.

De plus la jeune femme, qui affirme qu’elle n’est pas qu’un corps mais aussi une personnalité, poste régulièrement des selfies ou vidéos d’elle très démonstratives. On est ravis de découvrir sa personnalité: deux grosses bosses devant, deux grosses bosses derrière (image 4). Toujours pas de jugement: les chameaux ont aussi deux bosses, cela n’en fait pas des bimbos.

Ancienne candidate malheureuse à deux téléréalités, musulmane qui fait le ramadan, la demoiselle a trouvé comment entrer dans le cirque médiatique. Elle dédouane Jean-Michel Maire: « Arrêtez de l’accabler. Cet homme est un homme très respectueux et ne mérite aucune sanction malgré ses pulsions masculines ». Elle n’a d’ailleurs pas perdu le nord: elle a changé son profil sur sa page Facebook, au profit d’une image de l’émission. Une nouvelle Nabilla?

 

 

agression sexuelle,jean-michel maire,temp,soraya,depardieu,brialy,pulvar,Un homme normal

Il reste deux choses de ce psychodrame français devenu un non-événement mondial. L’une est ce que dit Soraya: « … malgré ses pulsions masculines ». Ah, il me semblait bien que c’était trop beau. Il s’agit d’une pulsion masculine? Donc de quelque chose de répréhensible puisqu’il a été contraint à présenter des excuses, suite à la furie des tartuffes? 

Heureusement pour elles, les femmes n’ont pas de pulsion… Enfin, certaines oui. Elles le montrent autrement. Par l’agression indirecte, comme par exemple certaines tenues vestimentaires. Soraya, comme Beyoncé et d’autres, a compris que le cul est un argument de vente. Ces filles savent très bien ce qui marche. J’en ai connu qui embrassent sans prévenir, qui mettent la main au paquet des hommes. En principe j’en ris. Et si cela ne me plaît pas je le dis. Je ne considère pas cela comme une agression et je ne vais même pas en discuter avec d’autres. 

La deuxième est que le chroniqueur s’est excusé au bord des larmes, terminant par: « Je suis vraiment désolé pour ceux que ça a choqué, je suis définitivement un peu con. » 

Mais non Jean-Michel, tu n’es pas con. Arrête de culpabiliser. Tu es payé pour jouer au dragueur macho et bien lourd, tu remplis ton rôle. Hanouna le veut, l’émission marche avec, la chaîne y a son profit.

Mais Jean-Michel Maire a eu peur. Il s’est couché et flagellé. Dans quelques années, quand il aura compris, quand il saura que tout comportement masculin peut être qualifié abusivement d’agression sexuelle, il redeviendra un homme normal. C’est-à-dire antiféministe.

 

 

 

14:35 Publié dans Féminisme, Humour, société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : agression sexuelle, jean-michel maire, temp, soraya, depardieu, brialy, pulvar | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

N'est-ce pas Michel Piccoli qui qualifiait la télévision comme "la boîte à décerveler" ? C'est en tout cas vrai pour toutes les émissions du genre de celles que vous mentionnez. Heureusement qu'il reste de bons films, parfois de bonnes séries, presque toujours de bons documentaires.
P.S. Il faut toujours rappeler aux naïfs, en particuliers au jeunes à la recherche de modèles à admirer, que les gens connus, qu'ils soient acteurs ou sportifs, ne sont pas plus intelligents, plus raffinés ou plus informés, ni plus "cons" d'ailleurs, que les autres. Pour ce qui est des politiciens et autres personnes de pouvoir, je mettrais un bémol (comme on dit): ils sont souvent intelligents et informés, mais aussi pris dans les luttes pour le pouvoir, ou simplement corrompus.

Écrit par : Mère-Grand | 19 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Boîte à décerveler, il y a de cela. L'absorption par les images, le rythme, les choix de ce qui est montré, les commentaires des présentateurs, font que l'esprit critique est moins aigu devant le petit écran. Je prépare justement un billet sur un exemple de présentation idéologique sous couvert "d'information".

La lutte de pouvoir est souvent présente de manière tacite, mais elle est repérable avec un peu d'exercice. Par exemple quand un présentateur ou un journaliste présentent des infos avec un sous-entendu moralisateur.

Écrit par : hommelibre | 19 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Il y a tellement d'autres émissions intéressantes au même moment que TPMP !!!
Pourquoi regarder ça ?!?!
On n'est pas obligé de se soumettre à ce genre d'émission, ses vedettes, son animateur et ses polémiques tirées par les cheveux.
On peut aussi ne pas regarder la télé du tout, à ce moment assez animé de la fin de journée.
Avant de voir ce billet, j'ignorais le sigle TPMP, l'existence de cette fille et son choix esthétique et ses choix compliqués de valeurs.
Suis-je un vieux crouton ? Un terrible doute m'envahit ...;-))))

Écrit par : Calendula | 20 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Faire un buzz mondial avec une émission aussi con, c'est offrir une tribune médiatique qu'elle ne mérite vraiment pas...

Écrit par : Kad | 20 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Calendula, l'émission est débile et c'est assumé. Mais c'est l'émission phare d'une chaîne qui ambitionne de devenir une grande. TPMP est la locomotive, avec environ 1 million de téléspectateurs par jours (et plus récemment). Beaucoup de jeunes la regardent, et les chroniqueurs sont certains d'être dans la modernité télévisuelle.

Si l'émission est déjantée ouvertement, les déclarations qui ont suivi sont gravissimes, jusqu'à lire que c'est la "culture du viol". On marche sur la tête.


Kad, d'accord, mais là j'y ai vu une illustration d'un fait de société, surtout suite aux réactions excessives. Ça continue d'ailleurs dans mon prochain billet. Avec une petite surprise...

Écrit par : hommelibre | 20 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

hommelibre, j'ai commenté ce billet de mon iPad et ....Nada?:)

Écrit par : Patoucha | 26 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).