13 septembre 2016

Le rire d’Hillary, un tremplin vers l’échec ?

On se demande pourquoi madame Clinton rit autant. Le rire serait-il signe d’indépendance émotionnelle et de maîtrise des sujets? Ou de puissance personnelle, comme si rien n’était assez grave pour nous atteindre? Pourquoi pas.


Letrumo,clinton,hillary,smile,rire,maladie, style et l’image publique illustrent des aspects de la personnalité. Pugnacité, énergie, capacité à dominer les situations se lisent dans les expressions du visage, dans la vitesse et la pertinence des réparties, dans le ton et la gestuelle. 

Quelle image Hillary Clinton donne-t-elle?

 

Rire et sourire

Elle est très souvent filmée affichant un rire marqué ou un sourire racoleur – je dis racoleur parce qu’il n’est visiblement pas spontané, pas neutre. Il précède toujours la demande relationnelle au lieu de la suivre. Au point de n’être pas une simple invitation courtoise et conviviale, ce que l’on pourrait envisager en d’autres circonstances, mais de devenir une contrainte figée et stéréotypée de la communication. La contrainte affleure dans ses expressions.

 

Rigidité

La rigidité se lit dans le haut de son corps. Les gestes de ses bras et de ses épaules trumo,clinton,hillary,smile,rire,maladie,sont limités. Arthrose avancée? Ou économie d’attitude, qui contredit sa manière de se montrer ostensiblement ouverte et généreuse? Rigidité du haut, fixité d’un panel répétitif et très réduit d’expressions, démarche parfois mal assurée: elle est loin du personnage fluide qu’elle voudrait tant incarner et qui devrait signaler sa capacité à assumer la fonction de manière adaptée.

 

Automate

Le résultat est un corps qui exprime très peu et un visage qui en rajoute. Elle a adopté une expression continuellement conquérante, regardant toujours un peu de haut, mimant le naturel alors qu’elle est toujours sous contrôle et en compétition. Elle surjoue. Quand Trump réserve ses sourires pour les moments utiles, elle use et abuse de cette signalétique au point parfois d’être une caricature d’elle-même. Elle en fait trop. La posture de l’automate la guette.

 

Déni

Le malaise révélé hier dans la presse confirme cette attitude figée. Son corps dit trumo,clinton,hillary,smile,rire,maladie,autre chose que son visage. C’est même le grand écart. Après ce malaise elle est réapparue devant les caméras en faisant un petit signe et en affirmant qu’elle allait très bien (vidéo ci-dessous). Comme si de rien n’était. 

J’aurais aimé quelque chose de plus convaincant que cette attitude automatique. Sa réponse est plus proche du théâtre de marionnettes que de la sincérité politique. Elle me semble pratiquer le déni des problèmes. Circulez, y a rien à voir. Trait de sa nature, ou conséquence de l’humiliation publique vécue lors de l’affaire Lewinsky? Le décalage, l’abîme, entre l’attente de vérité du public et la brièveté de sa réponse en font un personnage de plus en plus éloigné de la réalité, trop protégé derrière ses attitudes stéréotypées. 

 

 

Le rire d’Hillary m’inspire une défiance instinctive autant que raisonnée. Donald Trump lui aussi rit souvent. Mais il apparaît presque sobre à côté d’elle. 

Cet incident d’hier s’ajoute à d’autres et sa réponse ne peut qu’alimenter un sentiment de malaise à son sujet. Ou d’une contre-performance: pour continuer comme prévu sa campagne dans les prochains jours, la candidate doit être remplacée par deux anciens présidents, soit son mari et Barak Obama.

Qu’une femme, pour la première fois en posture de devenir présidente des États-Unis, doive être remplacée ou assistée par deux hommes est une étrange situation. Pas la meilleure en terme d’image.

Sur quoi se jouera l’élection?

 

 

Les deux vidéos qui révèlent le malaise d’Hillary Clinton ont été prises par des personnes privées. La presse avait été tenue à l’écart du lieu de l’incident:

 

 

 

 

09:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : trumo, clinton, hillary, smile, rire, maladie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Si Hillary ne vous fait par rire, attendez Donald qui, lui n'est pas drôle du tout, en plus d'être un incapable patenté.

Écrit par : Déblogueur | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Comme vous y allez Déblogueur? Je puis vous assurer qu'il est même soutenu par des démocrates qui eux, contrairement à vous, cauchemardent depuis un moment de la candidature de Hillary Clinton, qui n'en a pas fini avec le scandale des e-mails!

http://www.dreuz.info/2016/09/13/lassistant-de-clinton-qui-a-installe-son-serveur-de-mail-convoque-par-le-congres-disparait-de-la-circulation/

Écrit par : Patoucha | 13 septembre 2016

Hillary = la suffisance et la fourberie d'Obama + le ressentiment qu'elle a accumulé depuis l'affaire Monica, décuplé par son échec aux élections de 2008. Cela dit, le Congrès a su jouer son rôle en contrariant la capacité de nuisance d'Obama car c'est lui qui détient le vrai pouvoir, les clés du coffre et donc je n'ai plus aucune réticence à ce que les USA tentent la carte Donald Trump non plus par défaut mais par adhésion sincère car j'ai le sentiment qu'il voudra mettre un frein à cette mansuétude malsaine dont bénéficient toutes ces satrapies du Proche et du Moyen Orient et saura placer l'U.E. face aux conséquences de sa politique irresponsable et suicidaire.

Écrit par : Giona | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

"..et donc je n'ai plus aucune réticence à ce que les USA tentent la carte Donald Trump.."

ah bon ?? dis donc !!

Écrit par : Moshe | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Vous croyez que les américains vont renoncer à leur érection présidentielle 2016 et demander à Obama de rester pendant encore 1 an ou 2, ... histoire de donner le temps au congrès de modifier la constitution "God bless America!" pour devenir une monarchie "God save the Queen." ou une confédération "Au nom de Dieu Tout-Puissant!" ?

Ou ajouter un article de "laïcité économique" sur la séparation de la banque et de l'état ?

Écrit par : Chuck Jones | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Oui, je pense que nous sous-estimons la puissance de l'instinct dans nos choix.
Et le langage du corps laisse des impressions fortes.
Le scénario presque caricatural d'un Trump à la présidence n'est plus une fiction.

Écrit par : Pierre Jenni | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas une fiction, c'est un cauchemar.

Écrit par : Déblogueur | 13 septembre 2016

Que dire du langage corporel et des mimiques de Donald Trump ?

Tout a déjà été dit sur son langage verbal et capillaire ! ;-))))))

Écrit par : Calendula | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

"elle est réapparue devant les caméras en faisant un petit signe et en affirmant qu’elle allait très bien (vidéo ci-dessous). Comme si de rien n’était."

hommelibre
C'était à son arrivée! Elle est restée chez sa fille et mise "sous antibiotiques..." On se fiche du monde! Je pense surtout à une attaque cérébrale! Sa "pneumonie" elle la trainait depuis quelques jours - si pneumonie il y a - Or, une pneumonie s'accompagne avec une très forte fièvre qui vous cloue au lit! Tous ces mensonges sur son état de santé sont une honte! Les Démocrates ont bien dégringolé depuis Obama! Pffff

Écrit par : Patoucha | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Un HS

le vol Swiss Genève-Alger de samedi soir avec 110 passagers contraint de faire demi-tour....

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Swiss-annule-un-vol-apres-un-clash-entre-passagers-23844304

Vidéos des violences dans deux avions....?

Écrit par : Patoucha | 13 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Charles est Johann:

C'est comme cela que le troll Charlot/Johann fonctionne:

"Certaines personnes qui se prétendent de "gauche" n'ont toujours pas compris que l'islam est une idéologie POLITIQUE totalitaire de conquête du pouvoir. Leur ignorance démontre qu'ils sont seulement intéressés à obtenir des voix aux élections en ayant renoncé à toute analyse politique."

Écrit par : Charles | 14/08/2016

Bravo à Normandy. C'est un plaisir de voir que l'islam est considéré de plus en plus comme une idéologie POLITIQUE totalitaire qui instrumentalise la religion.
Écrit par : Johann | 03/06/2016

"Vous êtes de ceux qui n'ont pas encore compris que l'islam est une idéologie politique totalitaire et réactionnaire qui utilise la religion pour mieux parvenir à ses fins, c'est-à-dire la conquête du pouvoir ... se faire la guerre."

Écrit par : Johann | 02/06/2016

Ma réponse (qui je parie sera censurée sur le blog "les-crises.fr"):
""Edwy Plenel n'a rien compris à l'islam....... L'islam n'est pas une religion, c'est une idéologie politique totalitaire qui instrumentalise la religion pour parvenir à ses fins, c'est-à-dire la conquête du pouvoir."

Écrit par : Charles | 20/09/2016

Lire sur: Adieu les journalistes. Bonjour les MPC. Bonjour aussi le gauchos fascistes: le blog de Jean.- S. Gowrié

Écrit par : Patoucha | 21 septembre 2016

Ce "11 septembre" de la candidate est sévèrement commenté par de nombreux médias. Ici, un extrait du blog du Monde, "Le Monde selon Ravanello":

"Pourquoi ne pas avoir parlé de cette pneumonie alors, pour dire qu’elle était un peu souffrante ? A-t-elle autre chose à cacher ? Et pourquoi quelques heures après son malaise se pavaner sur le trottoirs devant chez sa fille (sans doute un peu dopée par ses médecins) en rigolant et en disant que tout va bien ? Non. Une pneumonie ça secoue, tout ne va pas bien madame la marquise Hillary. C’est tout cela qui alimente le doute. Ce sentiment qu’elle cache toujours quelque chose.

Ce doute peut être fatale à H. Clinton. Parce que voter pour quelqu’un de malade est un risque que peu prendront. Mais surtout parce que depuis l’affaire Lewinsky le nom Clinton est associé au mensonge, à la vérité qu’on cache et que l’on avoue contraints et forcés petit à petit. Ca suffit à briser une campagne."

En effet une pneumonie est un épisode pathologique sévère. Grosse fatigue, fièvre et vulnérabilité pulmonaire imposent normalement le lit. D'autant qu'une complication peut être mortelle. Le repos est prescrit en principe. Mais du repos, comment en prendre quand chaque élément de comportement est disséqué et que l'élection se joue à on ne sait quoi?

Le résultat de dimanche est terrible en terme d'image. Dorénavant on va scruter ses interventions non pour le contenu mais pour voir si elle tient le coup. Les détournements de vérité sur son état ne font qu'aggraver les choses. L'entendre dire "tout va bien" après son malaise est inexcusable. C'est un mépris du pays et une trouille énorme d'être prise en défaut. Non, tout ne va pas bien quand on a une pneumonie, même si l'on est muré dans le déni.

Écrit par : hommelibre | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas lu cet article, mais je constate que je ne suis pas la seule à me poser cette question. De plus, je n'ai pas compris qu'elle n'ait pas été hospitalisée mais conduite chez sa fille?

Aucun doute qu'Hillary Clinton est très malade et que sa "pneumonie" est un mensonge des plus grossiers! Les américains ne sont pas dupes de cette supercherie. De plus, Si cette "vidéo" est vraiment prise 90 mn après son "malaise", je n'ai pas reconnu son profil qui semble là bien aminci.... plus de double menton?! C'est ahurissant et au bord de l'écoeurement cette comédie!

Écrit par : Patoucha | 14 septembre 2016

Il y a de quoi s'inquiéter de l'avenir des USA à la vue des candidats qu'elle nous propose.
Attention cependant à ne pas tomber, dans les commentaires, dans les pièges de la physiognomonie ou autre phrénologie des temps anciens, comme le fait l'inénarrable Hani Ramadan dans son commentaire sur Mireille Vallette "Rien qu'à la laideur de ton visage on peut deviner la haine qui est en toi!".
Mais peut-être que son commentaire n'est qu'un exemple de la "modernité" des études psychologiques islamiques et de son respect d'autrui, surtout des femmes.

Écrit par : Mère-Grand | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Elle s'en remettra, avec le bataillon de médecins qui l'accompagne et le budget dont elle dispose, je ne fais aucun soucis pour elle.

Je partage totalement l'avis d'homme libre, son expression corporelle n'est pas coordonnée avec sa posture de candidate à la présidence et ça envoie un message confus. Elle ne m'inspire aucune confiance.

Tout au contraire de Trump. Il pense ce qu'il dit, il est cohérent depuis le début de sa campagne et sa posture est claire et sans ambiguïté. Make America great again !

Si j'était citoyen US, je voterai clairement pour lui.

Écrit par : jacphil | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

"...comme le fait l'inénarrable Hani Ramadan dans son commentaire sur Mireille Vallette..."

Ah bon ?? C'est vrai ? Comme c'est curieux, je n'ai pas remarqué que Ramadan ait posté un commentaire chez Valette que soit dit en passant l'un(e) vaut largement l'autre.

Écrit par : Moshe | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

@Moshe
Vous avez raison, le commentaire cité est d'Ali. Je présente donc mes excuses à Hani Ramadan et à vous-même si ma confusion vous a touché ou blessé. Vous aurez compris que je n'apprécie pas du tout cette personne, ce qui n'est évidemment pas une excuse pour lui prêter des propos qu'il n'a pas tenus. Le fait que certaines de ses déclarations concernant le rôle des femmes (et leur valeur) aient pu induire cette confusion chez quelqu'un d'aussi hostile à ses positions que je le suis, n'en est pas une non plus. Tout au plus est-ce un semblant d'explication.

Écrit par : Mère-Grand | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Moshe est Ali et +!

Vous n'avez donc pas deviné qui est sous ces divers pseudos?

Écrit par : Patoucha | 21 septembre 2016

"...et à vous-même si ma confusion vous a touché ou blessé."

Oh nullement !

Je constate que le niveau vole vraiment très bas, que ce soit chez les auteurs de billets tel Vallette ou Ramadan, tel les commentateurs, comme vous par exemple..

Écrit par : Moshe | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Eh bien Moshe, allez-vous dès lors faire monter le niveau?
Vos commentaires très lapidaires n'y contribuent pas.

Écrit par : hommelibre | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Je me limite à constater cet état des choses. Votre blog est aussi un bon exemple de ce constat. Et vous le savez pertinemment.

Écrit par : Moshe | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

@ Calendula et Mère-Grand:

L'apparence physique m'intéresse à double titre.

D'une part j'ai déjà utilisé des méthodes de lecture du corps et tenté de mettre un sens sur les formes du corps. Dans la nature la forme d'un corps ou d'un objet lui confère certaines capacités. Une forme cubique représente l'enracinement solide et la limitation, la posture stable, alors que le rond représente l'expansion dans toutes les directions et aussi une mobilité très réactive. Cela appliqué au corps ou au visage permet d'établir une analogie que j'ai souvent vérifiée.

Mais je reste prudent. Il n'y a rien d'absolu dans une telle approche et il faut en limiter la portée. Par exemple on ne peut pas déduire les qualités morales d'une personne à partir de sa morphologie.

Ici je m'en tiens aux expressions du visage et des membres plus qu'aux formes, et à l'utilisation de l'espace. Les expressions peuvent aussi tromper: son visage gonflé et ses expressions stéréotypées peuvent être dues à la prise de médicaments. Mais le visage gonflé n'impose normalement pas de faire des mimiques presque permanentes et surjouées. On ne sait pas exactement ce qu'elle tente d'envoyer comme message.

Trump? Je pense que cela a été sa stratégie: en dire et faire trop pour capter l'attention. Depuis un temps il en dit et fait moins. Il parle avec pondération de la Russie, propose de renforcer l'État de droits contre l'immigration sauvage – ce qui n'a rien de déshonorant. Il a ménagé Hillary lors de son malaise (il est vrai qu'elle roulait pour lui à ce moment...).

On n'arrive pas à son niveau de réalisation sans quelques compétences. Il a dû négocier avec des partenaires durs. Il n'a sûrement pas joué le fanfaron pour y arriver, même s'il s'amuse de sa propre image.

On a tort de sous-estimer Trump ou de le peindre en épouvantail. Je pense qu'il donnerait une autre direction à la politique étrangère américaine – ce que nombre d'entre nous souhaitent. Il faut voir à l'usage mais je ne le perçoit pas comme va-t-en guerre.

C'est Hillary la va-t-en guerre. Si on les évalue en terme de dangerosité – ce qui est le trend actuel – je me demande si elle n'est pas plus dangereuse que lui.

Pour le reste, c'est un souverainiste, comme beaucoup aujourd'hui, ce qui n'est pas une injure, mais un souverainiste qui travaille à l'international et qui doit donc connaître l'importance des échanges internationaux.

Écrit par : hommelibre | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Cela fait des mois qu'on parle de sa dangerosité et de sa folie!

Écrit par : Patoucha | 14 septembre 2016

Faut pas être sorcier pour s'être rendu compte de son état.... Mais il faut des preuves:

"Parmi les 250 médecins, en réponse à une enquête informelle par l'association des médecins américains et les chirurgiens (AAPS), 71% ont répondu que les problèmes de santé d'Hillary sont suffisamment graves pour le disqualifier pour le poste."

The deteriorating health of Hillary Clinton disqualifies her as commander in chief

Liberal media have done their utmost for hiding the truth.

However, the far-right « conspiracy » aired ad nauseam is in tatters after the collapse of Hillary Clinton at the ceremony marking the fifteenth anniversary of the attack on the World Trade Center. Her treating doctor Lisa Bardack had said earlier that her client was “a healthy 67-year-old female whose current medical problems include hypothyroidism and seasonal pollen allergies.” The democrat candidate has cancelled her trip to California because she suffers from “pneumonia.” That alleged illness does not explain why she buckled and stumbled before being boarded by secret service in the black van. (3) The far right « conspiracy » alleges that she suffers from Parkinson disease and liver damage caused by her alcoholic binge in the past. Among the 250 physicians, responding to an informal survey by the association of American physicians and surgeons (AAPS), 71% answered that Hillary’s health problems are serious enough to disqualify her for the job. (4)

Despite these revelations, Clinton’s supporters prefer an invalid person than a villain duck at the White House. One man’s joy is another man’s sorrow. What a success to the American democracy, when Huma Abedin will rule the country behind the scenes!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Écrit par : Patoucha | 14 septembre 2016

@Moshe
Je me réjouis d'avance de lire une de vos contributions de "haut vol" intellectuel.

Écrit par : Mère-Grand | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

"Je me réjouis d'avance de lire une de vos contributions de "haut vol" intellectuel."

Il n'est pas judicieux de se réjouir à l'avance. Une absence de mesquinerie, qui est presque la règle ici, me conviendrait déjà pas mal à moi. Essayez. Là, vous risquez de vous réjouir réellement. Et à juste titre.

Écrit par : Moshe | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Mais quel charabia! Et sous x pseudos qui portent la même empreinte ce qui va me/nous donner une idée de Qui est le (la) massacreur de la langue de Molière!?

Écrit par : Patoucha | 14 septembre 2016

@hommelibre,

Je pense qu'il serait fair-play d'utiliser les mêmes critères d'analyse pour les deux candidats.
Aussi en ce qui concerne leur transparence et leur honnêteté.
Pour le moment, ses faillites, sa déclaration d'impôts et la gestion de la fondation D. Trump ne font pas la une, ni de dégâts à son image. Tant mieux pour lui !
Il préconise des trucs un peu incroyables en politique étrangère ( forcer le Mexique à payer la construction du mur, liquider la guerre en Syrie en 30 jours ...). Je veux bien que certains Américains ne s'intéressent pas à la politique étrangère, mais nous sommes plusieurs ici à nous y intéresser et ce genre de propos de matamore ne font pas penser à un leader réaliste.

Bref, que pensez-vous des mimiques de D. Trump, de sa gestuelle, de sa façon de se présenter physiquement ?
A mes yeux, il a un look ringard, un fond de teint de la mauvaise couleur, une bouche bizarrement étriquée, une rigidité corporelle, une gestuelle des mains très peu souple. Il me fait un peu penser à un pantin relié à des fils.

Et de son bulletin de santé ? Celui qui se termine avec cette phrase ( je cite de mémoire ) : Jamais un candidat se présentant à la présidence des États-Unis n'a été en aussi bonne santé !

Je comprends que Trump soit sympathique, parce qu'il préconise que son pays ne soit pas "great" sur l'échiquier géo-politique. C'est très innovant et inspirant.
D. Trump donne l'impression d'être entier, toujours le même et donc sincère et spontané. Pourtant, il pourrait s'agir d'un habile jeu de scène d'un pro des médias.
En effet, j'ai trouvé que la séquence de sa visite au président mexicain était un véritable coup tordu.
Il va rassurer, serrer la main du président, sourire aux caméras, dire que tout va bien, on adore les Mexicains. Aussitôt rentré aux USA, il fait le malin en disant : Le Mexique va payer le mur, mais il ne le sait pas encore !
Si j'étais V. Poutine, je me méfierais totalement d'un tel homme. S'il y a retournement de veste après l'élection de D. Trump, et qu'il s'avèrait qu'en fait " make America great again" voulait dire "être les rois du monde", il faudra se souvenir de la visite au Mexique ...

Et pour terminer : ce n'est pas parce que H. Clinton est antipathique, probablement physiquement affaiblie, qu'elle traine des casseroles géantes, que Trump soit pour autant un candidat génial.
Cette élection est l'exemple du nivellement par la bas !

Écrit par : Calendula | 14 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

@ Calendula:

Quand Donald Trump s'est lancé en campagne des primaires je me questionnais sur sa motivation. C'est toujours le cas.

Pendant une première phase de provocation, il a joué au personnage de dessin animé, simpliste, provocateur. Il a une marge d'évolution pour les deux mois à venir. Hillary Clinton n'a plus de marge.

Look ringard, je partage ce point de vue! :-D
Sur la gestuelle les différences avec Hillary sont importantes. Il se met dans la posture de la force presque tranquille, de l'assurance, et sa gestuelle va plutôt bien avec cela je trouve, alors que je vois le forcing de la candidate.

Sur la visite au président mexicain et la suite, je n'ai pas non plus compris le pourquoi de cet épisode digne de guignol.

On voit Trump un peu comme agissant de manière impulsive et par rodomontades. Mais j'imagine qu'il y a une stratégie dans cela.

Écrit par : hommelibre | 15 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

@ hommelibre,

Merci pour votre réponse franche !

Tout d'abord, je dois corriger quelque chose dans mon post de hier soir. L'adjectif "étriqué" pour décrire la bouche de D.Trump n'est pas exact ( même si à côté des photos de Hilary, qui semble être un peu en permanence chez le dentiste, tout le monde pourrait avoir une bouche étriquée ..). Je crois que ce qui me gène, c'est l'air auto-satifait, et il me semble qu'il s'exprime par sa bouche, ouverte ou fermée ;-)))

J'aimerais répondra à ceci :
"On voit Trump un peu comme agissant de manière impulsive et par rodomontades. Mais j'imagine qu'il y a une stratégie dans cela."

Vous avez donc décidé de lui faire confiance, d'imaginer que ça va bien se passer, malgré beaucoup de signes inquiétants. ( des jugements à l'emporte-pièce, des projets sans aucun doute irréalistes, une capacité de prestidigitation évidente et des témoignages décrivant une personne très narcissique et incapable de dialoguer).
Trump fait bien sûr espérer, que les USA se retireront d'Europe, qu'il mettra fin à l'OTAN et que cela nous permettra enfin de vivre vraiment libres.

Votre dernière phrase montre, qu'il y a la part d'intuition dans nos choix politiques.
On va adhérer à un personnage, pas seulement à ses idées. On choisira celui, qui saura faire appel à nos aspirations et nous donner confiance dans ses promesses.
En cela, je suis d'accord que l'aspect extérieur et des éléments biographiques peuvent compter autant que le programme ou l'appartenance à un parti.
D. Trump est un homme d'âge mûr, sachant donner l'impression d'être un self-made man avec une baraka et un palmarès de succès respectable et qui finira toujours par vaincre, alors qu'en réalité, cela n'est pas vraiment exact. Mais comme il n'a pas de passé en politique, cela lui permet d'avoir l'air propre en ordre.
Hilary est certes expérimentée, mais pour finir, elle ne peut pas exploiter ce potentiel à son avantage, parce qu'il y a tant d'erreurs et de mauvais choix dans son bilan.

Certains ne voteront jamais pour une femme, parce que c'est une femme (p.ex. ma mère fait partie des personnes, qui ne font confiance qu'aux hommes, pour toutes les choses importantes).
D'autres ne voteront jamais pour un millionnaire, parce que c'est un millionnaire et avoir de l'argent, ce n'est pas bien, alors que pour d'autres, la richesse est un garant de fiabilité.
On peut se méfier d'un jeune, parce que l'on valorise l'expérience et que l'on craint l'impulsivité.

La démocratie nous met devant nos responsabilités et lorsque les choix final se joue entre deux mauvais candidats, on commence à douter du système. Comment se fait-il que les deux partis historiques aient nominé des candidats pareils ?!?!

Écrit par : Calendula | 15 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

"Comment se fait-il que les deux partis historiques aient nominé des candidats pareils ?"
Il semble bien qu'aux USA, comme dans la plupart des autres pays, la politique soit une sorte de théâtre Guignol géant et les spectateurs, c'est-à-dire nous mêmes, des enfants gâtés qui désirent "tout et son contraire", rechignant toujours devant le prix à payer pour un monde que nous voulons par ailleurs parfait.

Écrit par : Mère-Grand | 15 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Elle est sur pied et pas aussi alerte que son double! Mais une démarche plutôt lourde et un peu raide. Je crains un nouveau "malaise"....

Sa "mort" est venue se greffer aux mensonges de son Parti!

Écrit par : Patoucha | 16 septembre 2016

Cher hommelibre,

- « En effet une pneumonie est un épisode pathologique sévère. Grosse fatigue, fièvre et vulnérabilité pulmonaire imposent normalement le lit. »

Vous allez bien rigoler!

La pneumonie de Hillary du 11 septembre à Nouillorque, ... ben c'était pas une vraie pneumonie !

C'est une fausse pneumonie psycho-médiatique d'hypnose commémorative du 11 septembre ... pour les pompiers et les Nouillorquais morts pour les guerres des George Bush I et II en Irak ... pour faire quelques dollars en plus, liquider les stocks de munition radioactifs (qui ont rapporté beaucoup d'argent à ceux qui les ont fabriqué et coûté encore plus aux contribuables étatzuniens), et déclasser les champs de petrole sableux aux Hue-Ess-Ahhhhh et vendre des permis de polluer les Hue-Ess-Ahhhh après avoir pollué l'Irak.

http://blog.mondediplo.net/2012-12-05-Irak-apres-les-feux-de-la-guerre-les-cancers

http://www.lexpress.fr/informations/les-saletes-de-la-guerre-propre_641235.html



Ah ! J'ai oublié de vous dire, Nouillorque, ben Hillary elle connait bien. Elle a été élue sénatrice des Nouillorquais en 2000, et ré-élue en 2006 avec 68% des suffrages. Avec sa pneumonie, et son programme de sécurité sociale d'assurance maladie, Hillary a dit aux Nouillorquais ...

... "Je vous ai compris!".

http://www.rfi.fr/science/20110908-10-ans-lutte-malades-oublies-11-septembre-sante-pompiers-sauveteurs

----
Parmi ces 5.441 victimes, 4.692 sont des personnes qui sont intervenues (personnel de santé et de nettoyage, travailleurs et bénévoles), au World Trade Center et au Pentagone lors des attentats ainsi que sur le site de l'accident près de Shanksville, en Pennsylvanie. Les 749 autres sont des survivants qui ont vécu, travaillé ou fréquenté l'école à proximité du World Trade Center, le jour de l’attaque ou dans les mois qui ont suivis.

À ce jour, le programme de santé « World Trade Center Health » compte environ 75.000 victimes des attentats. En plus de celles qui ont été diagnostiquées d’un cancer, plus de 12.000 sont atteintes de problèmes de santé mentale et plus de 32.000 souffrent de problèmes aéro-digestifs (asthme, toux chronique, trouble de reflux gastro-œsophagien ou d'une maladie pulmonaire obstructive chronique).

( http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/20160907.OBS7618/etats-unis-plus-de-5400-cas-de-cancers-lies-aux-attentats-du-11-septembre.html )
----


Et quelque certificats journalistiques de plus pour prouver tout ça ...

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante--septembre--la-colere-des-sauveteurs-atteints-de-cancers_4570.html

http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/09/02/01008-20110902ARTFIG00580-le-lourd-bilan-sanitaire-des-attaques-du-11-septembre.php

http://www.lesoir.be/467965/article/soirmag/actu-soirmag/2014-02-14/l-autre-drame-des-rescapes-du-11-septembre

http://www.elle.fr/Societe/News/Marcy-Borders-la-Dust-Lady-des-attentats-du-11-septembre-est-decedee-2978899

Écrit par : Chuck Jones | 15 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

"malgré beaucoup de signes inquiétants."
Refuser de rencontrer le Porochenko me semble au contraire très rassurant.

"ben c'était pas une vraie pneumonie !"
Comme ce n'était déjà par un vrai coup de chaud. Bref mensonge sur mensonge comme d'habitude dans ce pays-là.

Agent orange au Vietnam, munitions à l'uranium en Irak et certainement en Syrie aujourd'hui: et les Hue-Ess-Ahhhhh qui osent accuser les autres d'utiliser des armes chimiques. Alors que ce sont leurs propres proxis qui le utilisent, ceux avec qui ils coordonnent leurs actions contre l'armée syrienne. Ne plus dire: mentir comme un arracheur de dents, mais mentir: comme les Hue-Ess-Ahhhhh.

Écrit par : Charles | 21 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Et surtout mentir comme Johann/Charles/Helmut......

Écrit par : Patoucha | 22 septembre 2016

Apparemment je me suis trompé sur le diagnostic. Voici une analyse des symptômes qui semble pertinente (16'36"):
https://www.youtube.com/watch?v=Zr1IDQ2V1eM

Écrit par : Charles | 22 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).