04 septembre 2016

Météo : fortes chaleurs, comme en 1961

Le commencement de l’automne météorologique, ce début septembre, battra-t-il des records de chaleur? Des médias parlent de températures caniculaires et une alerte a été diffusée sur certaines chaînes de télévision. 


météo,canicule,climat,réchauffement,No canicule

Cependant on n’a pas atteint les seuils de canicule. Ces seuils sont les suivants:

« … il existe un risque de canicule lorsque pendant au moins trois jours, les températures minimales, en particulier la nuit, sont au-dessus de 20°C et les températures maximales supérieures à 33°C. »

Pas de canicule donc. Mais les journées que nous connaissons depuis une semaine sont plus chaudes que la moyenne pour cette période. Cela devrait durer jusqu’aux alentours du 15 malgré une petite baisse lundi et mardi. 

L’image 2 (cliquer pour agrandir) montre les records de chaleur en septembre pour chaque jour du mois à Genève. On constate (colonne de droite) que les records s’égrènent sur un siècle, entre 1906 et 2006.

Je le mentionne parce qu’aujourd’hui le moindre écart des températures vers le haut est attribué au réchauffement. C’est possible mais pas certain. Des épisodes extrêmes ne suffisent pas à le démontrer. Exemple: les grandes tempêtes de 1999 sont associées au réchauffement et à la péjoration climatique. Leurs vents atteignaient 160 km/h. Or en 1955 il y eut une tempête plus violente:

« ... le 16 janvier il s’agit d’un véritable ouragan - les vents se déchaînent sur une grande moitié nord et les rafales atteignent 190 km/h à Cambrai, 160 km/h à Angoulême, 135 km/h à St Quentin et Bourges. »

 

 
été-canicule-records.jpgL’exception de 2003

Autre exemple: 1961, soit il y a 55 ans, a connu un hiver doux et un printemps souvent très chaud. Août fut plus frais, mais à partir du 29 août et jusqu’au 26 septembre le mercure a grimpé à 36° à Bordeaux le 16, 32°7 à Paris le 19, 30°9 à Saint-Étienne le 26.

Les épisodes chauds ont toujours existé, seule la durée et la fréquence (plus grande?) peuvent être expliquées par le réchauffement. Quelles ont été les températures estivales en Italie lors de l’optimum médiéval, ou lors de la période romaine? Probablement plus chaudes qu’aujourd’hui, de l’ordre de l’été exceptionnel de 2003. Et tant mieux: n’oublions pas que la chaleur favorise la prospérité alors que le froid est un adversaire de taille pour notre espèce.

2003 justement: la canicule fut exceptionnelle en Europe de l’ouest. Pas en Europe de l’est (image 3, juin 2003). Par exemple à Vitebsk, ville de Belarus au climat continental, située au nord-est de la capitale Minsk, les températures maximales de la première moitié d’août ont varié entre 14° le 11 et 25°8 le 4. 

C’était à peine mieux à Moscou, avec 17° de maximum le 13 et 29°6 le 4. Soit bien loin des 35° à 41° que l’on a connu au même moment en Suisse et en France, pays qui sont sur l’axe des courants chauds du sud-ouest (Maghreb-Espagne-France-Allemagne).

 

 

météo,canicule,climat,réchauffement,Le pont de Tacoma

Et pour 2003 on peut aujourd’hui ajouter quelques explications sur la longueur et l’intensité de cette période extrême qui a duré de fin mai jusqu’à mi août, avec encore de chaudes journées jusqu’au 22 septembre.

La situation de blocage météo qui a prévalu pendant des mois a favorisé le courant chaud du sud-ouest. L’air s’est continuellement chargé de chaleur même sur l’Europe, dont le sol surchauffé n’était tempéré par aucune pluie. De plus les ondes de Rossby sont entrées en résonance avec le courant jet qui délimite l’air tropical de l’air polaire, amplifiant encore ses effets. On a vu le résultat.

Les résonances? Elles peuvent produire des variations d’orbites entre planètes, ou faire se tordre un pont, comme l’exemple célèbre du Pont de Tacoma (vidéo en bas).

« Cet ouvrage d’art, produisant sa propre fréquence, entra en résonance avec les turbulences du vent passant sous son tablier. Ceux-ci furent tellement amplifiés que le pont commença à se tortiller fortement de haut en bas pour finalement s’effondrer après plusieurs heures de « danse ».

Et encore:

« … l’onde 7 de Rossby, située sur l'Europe Occidentale, fut continuellement amplifiée par la résonance avec les vents méridionaux, ce qui donna cette forte anomalie anticyclonique sur nos régions. Cet apport continuel de chaleur maghrébine constitua finalement son propre réservoir sur des pays comme la France avec plus de 10 jours avec des températures à 40°. »

Les épisodes extrêmes ont toujours eu lieu et l’espèce humaine s’y est adaptée. Plus significative est la tendance générale dans laquelle ces épisodes s’inscrivent. Mais l’interprétation de cette tendance est d’autant plus délicate que l’on n’a pas d’échelle de référence: quelle est la température idéale pour la planète? Celle de la période 1950-1980? Ou l’actuelle? Ou celle, plus élevée, de la période romaine? Ou d’il y a 8’000 ans?

 

 

 

Pont de Tacoma:

 

 

13:32 Publié dans Environnement, Météo | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

@Hommelibre qui vivre verra dit la chanson mais au fait que signifie ces trois ou deux D écrits en lettres majuscules dont vous êtes adepte après avoir lu mes commentaires
Comme je ne vais pas faire de longs os sur cette terre je ne voudrais pas mourir encore plus idiote qu'au moment de ma naissance
Merci de votre réponse !

Écrit par : lovejoie | 04 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

@ Lovejoie: ce D majuscule, c'est la bouche qui éclate de rire! deux points pour les yeux, un tiret pour le nez, un D pour le rire ou une parenthèse ) pour le sourire. Parfois on omet le tiret, ou on met deux ou trois parenthèses.

:-)
:)
:-))
:))
;-)
;)

Ou:
:-(
:-/
:-P (il tire la langue)

Il y a aussi cc genre-là:

(ô_ô)

etc...


:-)

Écrit par : hommelibre | 04 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Cher hommelibre,

- « Mais l’interprétation de cette tendance est d’autant plus délicate que l’on n’a pas d’échelle de référence: quelle est la température idéale pour la planète? »

Voyons cela, ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Terre

Température de surface: Moyenne: 15° Celsius

Fait chaud, hein ?

Écrit par : Chuck Jones | 04 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

"Température de surface: Moyenne: 15° Celsius" Sauf que personne ne vit dans la surface moyenne ou dans la température moyenne.
Cette température moyenne est une construction mathématique qui n'a rien à voir avec la réalité. Pour obtenir plus de détails à ce sujet, je propose d'appeler le numéro de téléphone moyen de la Suisse (ou de Genève? je ne me souviens plus).

Écrit par : Ben Palmer | 04 septembre 2016

Oui Chuck, c'est la moyenne au XXe siècle. Quelle était-elle au plus fort du petit âge glaciaire? Et pendant l'optimum médiéval? Et il y a 8'000 ans?

Peut-être que 15° de moyenne est l'idéal, ou peut-être pas.

Si c'est le cas c'est mieux d'y rester (ou d'y revenir, la nature s'équilibrant visiblement par ses mécanismes de compensation ou de rétroaction), sinon il n'y a pas d'empêchement conceptuel à changer, seulement une série d'adaptations.

On n'a pas expliqué les raisons du rafraîchissement de 1950 à 1980 environ, alors que jusque là on montait progressivement en chaleur depuis la grosse baisse du petit âge glaciaire. Jusqu'alors en montée progressive, il y a un arrêt brusque et un plateau plus frais. Que s'est-il passé? La Nasa ou le Grec ont-ils analysé et expliqué cela? Je n'ai rien vu de certain, j'ai même peu vu sur ce point. C'est pourtant important. Peut-être serait opportun d'expliquer ce qui a eu lieu et sur quoi on a des informations réelles, avant que de prédire ce qui se passerait hypothétiquement dans 100 ans. La climatologie y gagnerait en crédit.

Écrit par : hommelibre | 04 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

@Hommelibre merci pour ces précisions et je comprends mieux pourquoi le canton de Thurgovie ou d'Argovie délasse la langue française au profit de la langue allemande /!!!! nouvelle manière d'écrire rire par ma pomme
très belle soirée

Écrit par : lovejoie | 04 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

@Bonjour Hommelibre Pour en revenir à cette peur avec laquelle joue de nombreux scientifiques de pacotille et quand on voit la peur en retour qui contraint même les gouvernements à ne plus savoir sur quel pied danser pour mieux museler les terroriste ,il y a de quoi rester interloqué face à tous ces hauts responsables acceptant que le peuple soit pris en otage pour permettre aux technologies de remplacer peu à peu tous les vrais contacts humains ,non virtuels
La vrai peu vécue par tous ceux ayant vu mourir un proche faute de pouvoir être sauvé par le Samu quand Lothar a frappé ce qui a fracassé de nombreuses familles , tous vous diront, la vraie peur fait sentir à distance toutes les magouilles pour faire vendre n'importe quoi
Depuis tous ont appris à marcher hors des sentiers battus et nul ne pourra jamais détruire leur ressenti ce que Lothar leur a légué c'est à dire une intuition phénoménale pour sentir si l'info est basée sur des faits réels ou montée en épingle avec des photos montage pour mieux jouer avec les émotions des lecteurs et surtout permettre la vente de nouvelles technologies
Très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 07 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).