20 août 2016

Omrane, nouvel enfant-symbole de la guerre

Il a quatre ans. Il se prénomme Omrane. La maison de ses parents a été détruite lors d’un bombardement à Alep. Il attend sur une chaise. Car contrairement à Aylan sur la plage de Turquie, Omrane est vivant. 


syrie,guerre,alep,enfant,symbole,ormaie,aylan,Symbole de la guerre…

Secoué mais vivant. Blessé, avec du sang et de la poussière sur le visage. La photo est esthétique: il n’y a pas d’enfant-symbole sans une mise en scène propre à attirer nos regards.

L’unité des couleurs est esthétique. Beaucoup d’orangé, souligné par le contraste avec le gris. La pose et les objets autour donnent une impression de terminus: il n’y a pas d’endroit où aller.

La photo a-t-elle été prise de manière spontanée? Ou après arrangement pour l’image? Les photographes cherchent d’instinct les meilleures vues, quand ils ne les organisent pas eux-mêmes. Ils savent ce qui marche.

Peu importe. Il fallait une image. Une image qui marque par son esthétique. Et il semble que cela soit le cas: Omrane est devenu le nouveau symbole de l’horreur de la guerre en Syrie. Les médias occidentaux se la passent et repassent, comme un délicieux canapé au caviar propre à booster les ventes. Détrôné, Aylan: le règne médiatique d’Omrane commence. Jusqu’au suivant. Car il finira par s’user: syrie,guerre,alep,enfant,symbole,ormaie,aylan,l’occident est un gros consommateur d’images de ce type. Il en faudra d’autres.

 

 

… ou pas trop

Côté symbole ça ne manque pourtant pas. Cette rue dévastée et ces hommes transportant peut-être un mort (image 2). Ou cet autre enfant qui n’a pas eu droit à sa photo à la une des médias mondiaux (image 3, crédit Reuters). Comment se nomme-t-il? Pourquoi n’est-ce pas lui, le symbole de la guerre? 

Dans la même idée, sur une vidéo du sauvetage, on voit un autre enfant sorti des décombres, juste après Omrane. Pourquoi ne sont-ils pas deux enfants-symboles? Et pourquoi ne pas choisir comme symboles des adultes aux corps déchiquetés, dont les morceaux épars s’étalent les murs des décombres?

À cause de l’esthétique. La photo d’Omrane est plus intéressante du point de vue visuel. Le cadrage n’est pas anodin: la solitude de l’enfant est suggérée, accentuant  encore son drame – alors que sur d’autres images, dont une vidéo du sauvetage, il y a beaucoup d’adultes autour de lui. Le photographe a choisi ce qui convient pour syrie,guerre,alep,enfant,symbole,ormaie,aylan,les occidentaux empêtrés dans leur émotionnel. Laissons donc les émotions pour la télé, comme divertissement.

Le photographe, justement. Il s’appelle Mahmoud Rslan. Il s’est mis en scène lui-même l’été dernier, dans une image postée sur son compte Facebook. Sur cette photo, il y a lui-même en premier plan, et d’autres hommes à l’arrière. Des hommes membres du groupe Noureddine Al-Zinki, groupe salafiste islamiste. Dont deux commandants, qui ont été impliqués dans l’assassinat d’un enfant égorgé en juillet dernier.

 

 

Symboles à la pelle 

Selon un médecin d’Alep:

« Omrane a eu de la chance que son histoire ait été diffusée dans tous les médias, mais tous les jours nous avons de nombreux enfants qui ont des blessures plus graves, a déclaré ce médecin avant d’ajouter: Ils perdent la vie ou ils sont mutilés, beaucoup restent paralysés»

syrie,guerre,alep,enfant,symbole,ormaie,aylan,Beaucoup de symboles, des milliers de symboles de la guerre.

 

En résumé:

Un photographe propose une image-symbole de la guerre, à savoir un enfant, sorti blessé et choqué des décombres. Les médias choisissent de faire connaître la photo où Omrane est seul (alors que d’autres enfants sont également sortis des décombres après Omrane). 

L’image montrée d’Omrane est donc bien un choix: elle est porteuse d’une intention. 

Enfin on voit Mamhoud Rslan en photo avec des membres d’un groupe islamiste qu’il admire (image 4). Un groupe dont deux membres ont égorgé publiquement un enfant il y a peu.

Occident, choisis mieux tes symboles. Celui-ci est déjà corrompu.

 

 

 

13:41 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : syrie, guerre, alep, enfant, symbole, ormaie, aylan | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bien d'accord avec vous HL!

Écrit par : colette | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

Comment l'occident pourrait -il mieux choisir ses symboles alors que c'est délibérément un acte de propagande ?

Depuis le début 2015 une feuille de route états-unienne a été éditée plaçant des mesures pour déconstruire toutes propagandes hostiles (lisez les médias russes ) et adoptée par le conseil européen au mois de mars 2015 grâce à la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherin.

Dans le même mois, une alliance de journaux européens partageant une plateforme de standardisation de contenu, dans le but de « faire émerger une opinion publique en Europe » acquise aux intérêts et aux narratives atlantiques.
Cette alliance nommée "Leading European Newspaper Alliance (LENA)".
Les membres du LENA sont Die Welt (Allemagne), El País (Espagne), La Repubblica (Italie), Le Figaro (France), Le Soir (Belgique), Swiss journal de langue allemande Tages-Anzeiger et le journal de langue française Tribune de Genève.

Je crois que comme cela c'est clair !


https://en.wikipedia.org/wiki/Leading_European_Newspaper_Alliance

http://arretsurinfo.ch/comment-laxe-euro-atlantiste-veut-faire-taire-les-medias-russes/

http://arretsurinfo.ch/qui-est-le-militant-journaliste-mahmoud-raslan-dalep/

Écrit par : aoki | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

Ah j'oubliais le plus important sur cette photo et cela corrobore pleinement vos propos HL


https://off-guardian.org/2016/08/18/media-using-pro-al-nusra-media-center-as-source-for-war-propaganda/

Écrit par : aoki | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

Et que les propagandistes des sites islamistes,notre islamiste de service, et autres intervenants dans cette blogosphère très attachés au blog du négationniste antisémite Thierry Meyssan, vont attribuer à Israël!

Écrit par : Patoucha | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

A qui faîtes-vous allusion en parlant de "notre" islamiste de service Patoucha ?

Écrit par : aoki | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

? Pourquoi vous sentez-vous concerné aoki? Vous ne connaissez donc pas notre "islamiste de service"?

Écrit par : Patoucha | 23 août 2016

Merci Aoki pour tous ces liens, si intéressants.

Écrit par : colette | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

AOKI: certainement à moi , et pas à Frenkelstein facteur du peuple parfait parce que élu.
L'image de l' individu enfant" commence par l'enfant Jésus à l'origine d'un récit.
Un autre récit fondateur "Moshe" pas ou peu d'image , mais à l'origine d'une autre légende selon Shlomo Sand.
La différence: Omrane vit "Dieu merci" comme Beyonce comme Hussain Bolt : Hussain Obama d'autres images "choisies" pour un autre récit qui ne sont pas encore une autre " Histoire"

Écrit par : briand | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

" l'image" nulle représentation du Dieu de L'islam, une profusion d'écritures qui à force d'artifices calligraphiques suggèrent des contours quasi des images abstraites flirtant avec l'interdit.
très exactement l'inverse de l'iconographie chrétienne , j'ai été élevé comme bâtard italo-helvetique au sein de la "sainte Vierge"
Beaucoup plus tard James Dean- Jimmy Hendrix et Patty Smith.

Écrit par : briand | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

Ce petit garçon fait mal au cœur on voudrait tant que ce mal au cœur pénètre comme du poison au cœur du mal.

On peut reprendre les paroles du Christ: ce que vous avez fait à ces petits c'est à moi que vous l'avez fait! mais on ne voit pas bien comment ces paroles sauveront ou sauveraient les victimes présentes comme à venir de la bêtise dite "humaine"!

On regrette de ne pas lire la colère musulmane qui se devrait devant toutes ces horreurs perpétrées au non d'Allah le miséricordieux dont le moins que l'on puisse dire est qu'il ne déteint pas, ce Miséricordieux, sur ses fils!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

la photo est tirée de cette vidéo
http://www.telegraph.co.uk/news/2016/08/17/this-picture-of-a-wounded-syrian-boy-captures-just-a-fragment-of/


on voit Mamhoud Rslan de dos faire son shoot, au début de la video

Écrit par : divergente | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

"A qui faîtes-vous allusion en parlant de "notre" islamiste de service Patoucha ?"

A Hani Ramadan surement. La pauvre ne se rend pas compte que l'islamiste en question est son frère jumeau. Même attitudes, l'un pour l'islamisme et l'autre pour le judaïsme.

Écrit par : Moshe | 20 août 2016

Répondre à ce commentaire

http://fr.israelvideonetwork.com/des-rats-du-hamas-sencourent-dans-une-ambulance-de-lonu-quand-tsahal-approche/

http://fr.israelvideonetwork.com/la-burqa-peut-reserver-des-surprises/?omhide=true

----

Un Arabe battu à mort par la police palestinienne
23 août 20

Un Palestinien soupçonné d’être le principal responsable de la mort de deux policiers à Naplouse la semaine dernière lors d’une opération de saisie d’armes illégales a été arrêté et lynché par la police au cours de sa détention.

Ahmed Halawa a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi, emmené à la prison de Naplouse et sévèrement battu par les forces de sécurité, a rapporté le gouverneur de Naplouse, Akram Rajoub, auprès de l’agence officielle palestinienne Wafa. Il a perdu conscience puis a succombé à ses blessures, a-t-il dit.

http://coolamnews.com/un-arabe-battu-a-mort-par-la-police-palestinienne/

Écrit par : Patoucha | 24 août 2016

Ce retour en force de matériau de propagande n'est pas fortuit.

-De manière concomitante on assiste a une première; une intervention directe d'avion US contre l'aviation syrienne (sous prétexte de légitime défense en Syrie des américains ...)
-Un revirement d'alliance de la Turquie
-Et puis cette curieuse annonce dimanche du très sérieux Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung qui appelle les allemands à se prémunir en cas d'attaques ou de catastrophe ?!?!

Faut-il s'attendre à une contre attaque de l'empire américain pour reprendre la main dans sa lutte pour son hégémonie au moyen orient ? Avec tous les risques d'escalades que cela pourrait déclencher ?

C'est l'analyse que fait un journaliste américain repris dans le site "les crises "

A propos de l'hypocrisie ambiante face à cette image d'Omrane, il souligne la ligne américaine depuis la 1 ère guerre du golf :

" Les méthodes employées dans cette campagne sont pour le moins usées. Il y a vingt-cinq ans, la première guerre du Golfe contre l’Irak avait été préparée à l’aide d’un conte effrayant, raconté au Congrès américain, parlant de troupes irakiennes envahissant le Koweït, volant les incubateurs dans les hôpitaux et laissant mourir les bébés. On a appris par la suite que le prétendu témoin de cette atrocité, une femme présentée comme une infirmière, était la fille de l’ambassadeur du Koweït et un membre de la famille royale de l’émirat. Toute l’histoire était un canular de propagande.

Dans les années qui ont suivi, les États-Unis ont imposé des sanctions punitives à l’Irak, qui ont coûté la vie à un demi-million d’enfants irakiens. Madeleine Albright, alors ambassadrice américaine à l’ONU, a déclaré de façon tristement célèbre : « Le prix en valait la peine. » Des guerres américaines subséquentes en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie ont tué des centaines de milliers d’autres enfants."



https://fr.sputniknews.com/international/201608201027372266-syrie-aviation-etats-unis-hassaka/

http://www.reuters.com/article/us-germany-security-stockpiling-idUSKCN10W0MJ

https://www.les-crises.fr/alep-la-propagande-droits-de-lhomme-prepare-le-terrain-pour-une-escalade-militaire-par-bill-van-auken/

Écrit par : aoki | 22 août 2016

Répondre à ce commentaire

Ici un lien vers le Washington Post. L'article démonte encore plus cette image. Pour aller aussi loin dans les détails des blessures il faudrait être sur place.

https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2016/08/17/the-stunned-bloodied-face-of-a-child-survivor-sums-up-the-horror-of-aleppo/?tid=pm_world_pop_b

Écrit par : hommelibre | 22 août 2016

Répondre à ce commentaire

En tous cas, je suis surpris de voir dans le Washington Post un bon pourcentage de commentaires dénonçant soi la propagande soi la responsabilité américaine du désastre Syrien.

Écrit par : aoki | 22 août 2016

Répondre à ce commentaire

@ aoki et hommelibre,

De tout ça, on peut conclure que cette combine ne marche pas une seconde fois.
Les gens ont un peu de jugeote et on ne peut pas tirer sur l'élastique à l'infini.

Toutes les photos de personnes blessées ou souffrantes sont des sortes de gifles pour nos yeux et notre sensibilité.
Ce petit gars n'a pas demandé à avoir sa photo partout.
C'est le contraire du selfie.
J'espère qu'il va bien, comme tous les enfants ou adultes qui ont été photographiés ou pas, bombardés par celui-ci ou celui-là.
La victime ne choisit pas toujours son "bourreau", que celui-ci soit un pilote ou un photographe.
Je n'irai pas voir ses blessures de plus près et celles de son âme ne sont de toute façon pas visibles à l’œil nu.
Comment disait-il déjà, le Renard au Petit Prince ?

Écrit par : Calendula | 22 août 2016

Répondre à ce commentaire

"Occident, choisis mieux tes symboles. Celui-ci est déjà corrompu."
Étant donné que dans cette région du monde les camps qui se combattent ont tous une part d'ombre (très très grande), que faut-il faire?
Fermer les yeux le temps que sa passe?

http://portfolio.lesoir.be/main.php?g2_itemId=988345

Écrit par : OMAR | 22 août 2016

Répondre à ce commentaire

Omar vous avez laissé Charles 05 au vestiaire,

"... le temps que sa passe? Ben... LOLLLLL

Écrit par : Patoucha | 24 août 2016

On peut se rassurer.

Cette photo d'Omrane réelle, truquée ou non dit à merveille la situation d'un enfant (il n'y a pas que la guerre pour rendre un enfant ou une grande personne désormais ou pour longtemps comme privés de raison) fou de terreur et de chagrin.

Fichu, anéanti.

On célèbre le fusillé Garcia Lorca ces jours.

Mais il n'y a pas qu'une manière de "fusiller" en s'y mettant à un comme à plusieurs.

On est croyant, on ne l'est pas mais la parole évangélique selon laquelle il ne faut pas craindre ceux qui peuvent tuer le corps mais ceux qui sont en mesure de tuer l'âme n'est pas inintéressante voire déplacée.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22 août 2016

Répondre à ce commentaire

@ Patoucha,
J'essaie d'éviter le passage aux attaques trop personnelles ou agressives, et s'il n'y en a pas je laisse le commentaire, quel que soit l'auteur.

Il peut sembler étonnant qu'après avoir malmené l'auteur de ce blog ou un commentateur dudit blog, certains puissent à nouveau s'exprimer ici? Il n'y a qu'un seul commentateur définitivement exclu sur mon blog. Autrement il m'arrive de retenir des comm ou des parties de comm pour éviter que le fil ne s'emberlificote. Pour cette raison je retiens votre dernier comm.
:-)

Écrit par : hommelibre | 23 août 2016

Répondre à ce commentaire

Si vous trouvez que son commentaire relève le débat et du billet.....

Retenir le commentaire de la personne attaquée et laisser l'idiotie d'un concierge serait la bonne décision? Les Brian/Moshe ont de beaux jours!

Écrit par : Patoucha | 26 août 2016

On apprend qu'à Haïfa arabes et juifs travaillent à ne jamais laisser la politiques les dresser les uns contre les autres de quoi, à la longue, mettre au rayon des affreux souvenirs petits Omrane... l'identité, disent ces Fils et Filles de paix obture à jamais les chances d'entente entre nous.
Rencontre des cultures, expositions préparées à deux arabe et juive belle à voir.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24 août 2016

Répondre à ce commentaire

@patoucha
"Omar vous avez laissé Charles 05 au vestiaire"
Je pense que Charles05 n'apprécierait pas d'être considéré comme un vêtement.

Écrit par : omar | 24 août 2016

Répondre à ce commentaire

Vous voulez dire que VOUS n'appréciez pas d'être "considéré comme un vêtement"..... LOL quelle compréhension du français!?
Et selon vos terminaisons:

Comprenne qui voudra et qui pourra...

MDR MDRRRRR

Écrit par : Patoucha | 24 août 2016

@patoucha
Je suis LOL que vous êtes MDR LOLL.
Ça me fait LOLLL que vous pensez que charles 05 et moi soit une seule et même personne.
LOL MDR ROFL JMRPT

"quelle compréhension du français!?" Bien meilleur que la votre...
LOL MDR ROFL JMRPT

Écrit par : omar | 24 août 2016

Répondre à ce commentaire

Et naturellement Omar 05 a raison!

Sur quoi votre meilleure compréhension? La lourdeur!?

Écrit par : Patoucha | 25 août 2016

@ Omar:

"... que faut-il faire?
Fermer les yeux le temps que sa passe?"

Vivre avec cette réalité, la connaître, la dire, continuer sa vie sans trop être dupe. Que faire d'autre au niveau individuel?

Écrit par : hommelibre | 25 août 2016

Répondre à ce commentaire

En disant ce qui est on se retrouve à l'isolement.
Persona non grata.

Tricher ou non à propos d'une photo?

Quelle est la vérité?

S'il n'y a pas en réalité exactement de petit Omrane tel que présenté, aucun autre petit enfant Omrane de par le monde?

Combien de vivants ces dernières heures baptisés au chlore ou assaisonnés au gaz moutarde?

En même temps qu'une annonce de paix historique en Colombie... il est vrai.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25 août 2016

Répondre à ce commentaire

@patoucha
Et bien? on a perdu le sens de l'humour!
LOL MDR ROFL JMRPT ?

Écrit par : OMAR garde son sens de l'humour | 26 août 2016

Répondre à ce commentaire

N'y a-t-il pas un temps pour chaque chose: rire, s'amuser, danser, certes, mais pas toujours, pas seulement.

J'apprécie tout particulièrement le commentaire de Calendula du 22 août 2016: "Toutes les photos de personnes blessées ou souffrantes sont des sortes de gifles pour nos yeux et notre sensibilité (...) Je n'irai pas voir ses blessures (d'Omrane) de plus près et celles de son âme ne sont de toute façon pas visibles à l'œil nu."

Blessures de l'âme... "bleus" à l'âme"! Françoise Sagan.

Et cela commence plus que tôt: joie ou non d'une femme à l'annonce de la venue d'un enfant pas forcément appelé de ses vœux. Avortements ratés. Grossesses subies en ce cas problèmes non seulement cardiaques et du système nerveux mais, toute la vie affective d'une personne incroyablement "jamais contente"!

Grossesses subies sans langage dit de chair entre la mère et son enfant.

Souffrance effroyable de l'enfant le temps de l'accouchement qu'il ne peut dire ou "accuser" par la suite mais qui laisseront une empreinte (Arthur Janov EMPREINTE) propre à influencer son comportement.

Misère, guerres, peurs, terreurs.
Mésententes familiales, conjugales.

Alcool, coups

Echecs voire à répétition... pas tellement forcément de quoi rire.

Enfants de la guerre: vite à l'école!
Séquelles: imagine-t-on que ces jeunes suivront l'école comme s'ils avaient vécu paisiblement auparavant?

Vœux de réélection à Madame Lyon qui a parfaitement compris les situations variées et accomplit des merveilles quitte à supporter certaine sottise propre aux envieux.







Ce petit Omrane tels tant d'autres enfants pourrait tout aussi bien se trouver dans un pavillon au fond du jardin avec, pour une raison ou une autre, tout son monde de l'enfance chaviré après avoir basculé...

Une fois passé six ans, s'il le peut il parlera.
Auparavant... pas vraiment.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26 août 2016

Répondre à ce commentaire

Le photographe du petit garçon d'Alep serait en lien avec les rebelles décapitateurs d'enfants

Le photographe dont les images du petit garçon blessé d'Alep ont fait le tour du monde, serait un sympathisant du groupe rebelle qui a décapité un enfant en juillet dernier. Sur son compte Facebook, l'homme pose fièrement avec ses membres.

La photo du petit Omrane 4 ans, le visage hagard, couvert de sang et de cendres à l'arrière d'une ambulance à Alep a fait le tour de la toile en quelques heures, devenant un véritable symbole de l'horreur de la guerre en Syrie.

Selon Christophe Schmidt, Mahmoud Rslan ne participe pas à des opérations militaires, mais fréquente des tas de combattants, ce qui est le cas de nombreux photographes et journalistes. C'est ainsi qu'il serait entré en relation avec Noureddine Al-Zinki. Mais les véritables liens que le photographe entretient avec ce groupe barbare ne sont pour l'instant pas définis.

Ainsi, selon le journaliste de l'AFP, le photographe, en posant aux côtés d'un groupe islamiste décapitateur d'enfant, serait en fait un journaliste humaniste qui ne ferait que son travail en fréquentant des terroristes sans pitié.

La suite: https://francais.rt.com/international/25303-photographe-petit-garcon-alep-en-lien-terroristes

@MB
Vous avez un "blanc" là! LOL

@OMAR

Une panne technique! SA passe... pas MDRRRRRRR
LOL MDR ROFL JMRPT

Écrit par : Patoucha | 29 août 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).