13 août 2016

Ninja Warriors ou l’insolente domination masculine

L’animation, entre l’ambiance de cour de récré et les sensibleries superfétatoires, ne m’a pas découragé. J’ai quand-même regardé quelques séquences du divertissement estival de TF1. Il s’est achevé sur la victoire de Valentin Dubois. Un crack.


ninja warrior,tf1,sport,performance,valentin dubois,JO,rio,domination masculine,guignol,Bras et têtes

Deux cents candidats au départ, vingt à l’arrivée, et seulement deux à réussir le premier parcours de la finale. Certains d'entre eux sont plutôt rigolos, d’autres impressionnent. Tous veulent gagner les 100’000 euros promis au vainqueur.

Et ce n’est pas une partie de plaisir. Les candidats, comme les sportifs de Rio, se sont préparés. Ils et elles ne sont pas des clowns engagés par TF1 pour amuser le public. Les animateurs sont supposés tenir ce rôle. 

Les candidats, sportifs accomplis, gymnastes de haut niveau très entraînés, varappeurs depuis des années, artiste du Cirque du Soleil, bref ceux et celles qui ont avancé sur ce parcours hallucinant sont vraiment des cracks. Ils faut les voir dans l’effort! Le haut du corps en particulier est sollicité de manière maximale pendant plusieurs minutes. Bonjour l’acide lactique!

Il faut donc des capacités d’exception pour réaliser les parcours. Capacités physiques et mentales. On a vu certains candidats terminer les derniers mètres au bord de l’épuisement, à la force du mental et au prix d’une volonté hors du commun.

 

 

ninja warrior,tf1,sport,performance,valentin dubois,JO,rio,domination masculine,guignol,Où sont les filles?

Les résultats montrent une domination masculine sans partage. La chaîne avait pourtant pris soin de recruter des candidats des deux sexes, soit deux tiers de garçons et un tiers de filles. Et comme les garçons les filles étaient des pointures.

Or parmi les vingts finalistes une seule fille restait en course: Charlotte Dequevauviller (image 2). Elle avait réalisé jusque là des parcours enthousiasmants, mêlant technique et puissance physique. Elle n’a cependant pas terminé. Elle n’a pas démérité: seuls deux candidats ont passé le premier parcours de la finale. 

On peut se demander si, comme dans d’autres épreuves sportives, on n’aurait pas dû proposer un parcours spécifique pour les filles. La comparaison avec les garçons est déprimante: une fille sur trois candidats au départ, une sur vingt à l’arrivée, et l’échec final. 

Car Ninja Warriors nous rappelle sans ménagement que les différences sexuées ne sont pas de simples constructions sociales. Les performances – et, partant, certaines fonctions sociales – résultent de notre nature biologique.

Mais un simple divertissement sans idéal philosophique particulier autre que de valoriser la performance individuelle, vaut-il une telle ivresse télévisuelle?

 

 

ninja warrior,tf1,sport,performance,valentin dubois,JO,rio,domination masculine,guignol,Guignol. Ou pas.

L’émission aura au moins permis au candidat belge de la finale (image 3) de demander en public la main de sa compagne. Détestable exhibitionnisme télévisuel. Je ne le connais pas et je me fous totalement de son mariage: pourquoi m’impose-t-il de partager un moment qui devrait être une démarche très intime du couple? Bullshit. D’ailleurs, à mon avis, c’est ce qui lui a fait perdre sa concentration et sa force émotionnelle, entraînant sa chute avant la fin. Raaahhh, bien fait!…

Il y a aussi ce gamin qui récite à son père une phrase apprise par coeur. Cela fait s’extasier la mère et les animateurs. Le petit singe savant fait pleurnicher dans les chaumières. Détestable racolage.

Mais que vont chercher les candidats dans un tel challenge? Ils pourraient réaliser leur exploit dans la solitude, pour la seule satisfaction de l’effort accompli et l’estime de soi qui en résulte. Non: ils vont se mesurer à d’autres, évaluer leur niveau par comparaison, et chercher une forme de reconnaissance sociale.  

Comme les athlètes aux JO de Rio. Mais si ceux-ci se livrent duel dans une ambiance sérieuse et un protocole sportif reconnu mondialement, les Ninja Warriors sont en comparaison des guignols. D’ailleurs l’émission étant assez répétitive, il faut meubler et rythmer par des petits reportages distrayants ou par des candidats aux accoutrements farfelus. 

Mais malgré ce côté Guignol, l’exploit est réel. 

Et puis, question filles, on ne les aime pas moins si elles n’ont pas gagné.

 

 

10:56 Publié dans Humour, Jeu, sport | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ninja warrior, tf1, sport, performance, valentin dubois, jo, rio, domination masculine, guignol | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"L’émission aura au moins permis au candidat belge de la finale (image 3) de demander en public la main de sa compagne."
Encore un beauf qui n'a pas compris que le fait de montrer ses biceps à sa "dulcinée" n'empêchera pas cette dernière de le détruire psychologiquement.
Ah mais oui, c'est ce qu'on appelle l' "amouuuuurrr" ce syndrôme de la parfaite poire dont un malheureux va en prendre le rôle

Les gars, oubliez l'amour, c'est du même acabit que la Belle au Bois dormant, ne soyez pas dupes, ne vous laissez pas influencer par les premières bêcheuses venues...

Écrit par : rhooo | 13 août 2016

Répondre à ce commentaire

"Car Ninja Warriors nous rappelle sans ménagement que les différences sexuées ne sont pas de simples constructions sociales. Les performances – et, partant, certaines fonctions sociales – résultent de notre nature biologique."

l'homme est plus fort physiquement ce qui est encore indispensable dans beaucoup de métiers, et leur salaire n'est pas plus élevé pour autant, en compensation de cette discrimination, (qui n'existait pas dans le milieu agricole dans les temps passés), la femme donne des enfants à son compagnon, enfin devrait, c'est plutôt selon son bon vouloir, elles n'ont pas besoin de consulter leur compagnon pour avorter, je pense que c'est inégalitaire, je pense que pour une femme mariée, la signature de l'homme devrait être nécessaire pour la contraception où pour l'avortement.

Écrit par : leclercq | 14 août 2016

Répondre à ce commentaire

dans ce domaine les femmes ont beaucoup écouter les sirènes du féminisme, je connais un cas où un homme (argenté), a viré sa compagne parce quelle avait avorter sans lui en parler, donc ça éviterait aux femmes ce genre de désagréments.

il est à la mode actuellement que les femmes investissent des métiers dits masculins, apportent telles un plus dans ces métiers sincèrement, je ne crois pas, malgré ce que peuvent affirmer les féministes, je pense plutôt que c'est le contraire. donc les affirmations féministes qui disent qu'en employant peu de femmes dans les métiers dits masculins c'est du potentiel qui se perds, sont totalement dénuées de fondement.

Écrit par : leclercq | 14 août 2016

Répondre à ce commentaire

@leclercq

Regardez le domaines où l'on a introduit massivement des femmes, voyez le niveau dudit domaine par rapport à un niveau où la parité n'était pas passé par là.
En mettant plus de femmes dans un domaine ce domaine s'autodétruit, je ne sais pas pourquoi mais c'est toujours comme celà.

Écrit par : spartacus | 16 août 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).