02 août 2016

Fabrique à héros

Obsèques du prêtre assassiné près de Rouen. Émotions, unanimité. Sans doute le faut-il. C’est l’agneau sacrificiel: âgé, dans une petite paroisse de campagne, fidèle à son poste pour dire la messe même avec peu de présences.


père hamel,djihad,martyr,héros,On ne trouve rien pour ternir l’image du père Hamel. Cette exposition subite à la vue de tous, cet éclairage qu’il n’aurait sans doute jamais souhaité lui-même, ne conduisent pas à des révélations extraordinaires. Il est traité en héros – malgré lui.

Héros? C’est un homme simple, trop âgé pour se défendre, presque seul ce matin-là. Quelle tristesse, immense tristesse, que cet inconnu a soulevé dans la République et au-delà.

Les catholiques ont retrouvé l’affection des français grâce à lui et à son martyr bien involontaire. Renversement… renversant, si l’on pense aux vociférations anti-cléricales qui ont égayé les Manifs pour tous.

Les assassins n’ont pas eu besoin de montrer des qualités spéciales de combattants, ni physiques ni morales. S’en prendre à un vieil homme paisible dans une église presque vide, ça manque un peu de maracas.

Mais s’il imaginaient les répercussions que ce crime aurait, je ne suis pas certain qu’ils pavoiseraient. Certes le symbole est choisi: assassiner un prêtre dans une église, cela signifie que plus rien n’est interdit ou inaccessible aux djihadistes. Ils brisent les tabous et sont en croisade. Ils pénètrent et se mettent en scène dans le coeur même de ce qui fut un élément constitutif de la construction géographique et culturelle européennes pendant des siècles: la chrétienté.

Mais voilà, la victoire est courte et dérisoire. Et les gagnants nous ont fabriqué un nouveau héros, un héros malgré lui, pur et innocent par excellence, au-delà des clivages nombreux de la société française. Un héros qui nous rend plus humains. 

Encore une mort qui nous est plus inacceptable que d’autres. Et parce qu’elle est inacceptable, et que pourtant cet inacceptable s’est produit, nous devons accepter de vivre avec le danger. Les héros servent à nous en donner le courage.

 

 

 

 

16:29 Publié dans Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : père hamel, djihad, martyr, héros | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

ce prêtre qui n'a jamais cherché à être un héro, et sa paroisse, avaient tendu la main aux musulmans, leur avait donné pour 1 euro symbolique une partie du terrain de l'Eglise de cette paroisse catholique pour y bâtir leur mosquée, terrain partagé et séparé d'une porte ouverte aux représentants de la mosquée, aux musulmans dans le besoin, aux associations musulmanes par ailleurs subventionnées par les contribuables de la commune, où les femmes musulmanes venaient voir les religieuses de la paroisse pour demander et obtenir toutes sortes d'aides, dons et soutiens aux familles musulmanes

soit une réalité de la main tendue des catholiques vers les musulmans, qui va dans le sens opposé du frérot Hani qui fait sa récup de cet attentat abject, par sa manip d'une photo anonyme mais avec mise en situation, rôle et pose de chacun organisés, sur son blog "femmes contre les amalgames"

> la photo du frérot Hani est de source anonyme, date et lieu inconnus, est organisée pour mettre en situation 5 musulmanes voilées, encadrant & tenant 4 religieuses par les épaules

ce photo-montage est supposé illustrer le sujet du frérot Hani:
"quelques Françaises engagées qui donnent une bonne leçon à tous ceux qui sont, laïcards et frontistes, tentés par les raccourcis et les amalgames" du frérot.

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2016/07/30/femmes-contre-les-amalgames-277903.html


une fois de plus le frérot Hani prouve et affiche les méthodes et les objectifs visés par les frères musulmans: détourner, par la manipulation de l'image à leur profit, le plus abject des crimes, pour en faire l'apologie de leur suprématie

Écrit par : divergente | 02 août 2016

La semaine dernière, j'ai passé beaucoup de temps à écouter les nouvelles, commentaires et analyses au sujet de cet assassinat particulièrement lâche à St Etienne du Rouveray.
A mon avis, on sur-interprète en pensant qu'il s'agit d'un acte réfléchi, avec une intention symbolique. Il me semble que ces deux terroristes ont fait le truc le plus simple, dans un endroit juste à côté de chez celui qui avait le bracelet électronique.
Par chance, ils n'étaient pas aussi organisés que d'autres.
Paradoxalement, leur acte particulièrement idiot a réussi ce que d'autres n'étaient pas arrivés à faire jusqu'à présent : obtenir que des responsables de communautés musulmanes prennent publiquement position, proposent des actions simples d'échanges religieux et que les médias relayent cela. On en arrive à un rejet clair et net, sans contorsions et sans recherche d'explications pour de tels actes.
Tuer un homme bon, un des rares qui semble n'avoir fait que le bien autour de lui, c'est se mettre forcément dans une situation intenable.
Le témoignage des deux religieuses présentes sur les lieux donne à voir deux jeunes hommes hystériques, incapables de faire la différence entre le fantasme et la réalité.
S'ils avaient une once de raison, ils auraient compris qu'ils donnaient naissance à un martyr ou un héros. Ils ont sous-estimé l'humanité des autres, en se rendant gratuitement mortifères.

Écrit par : Calendula | 02 août 2016

@Calendula, vous êtes finlandaise, installée en Suisse? pardonnez-moi si je me trompe) - Finlande, pays ex-communiste, valeurs de travail, culture de non religion sauf protestantisme, au socialisme dominant etc.

semble que l'ensemble des valeurs impliquées dans l'égorgement de ce vieil abbé catholique de +85 ans, dans l'exercice de sa religion, exerçant dans une petite paroisse du lieu de son égorgeur, vous ait échappé.

Écrit par : divergente | 02 août 2016

Fabrique à héros: détournements par islamistes

'réalité de la main tendue des catholiques vers les musulmans, qui va dans le sens opposé du frérot Hani qui fait sa récup de cet attentat abject, par sa manip d'une photo anonyme mais avec mise en situation, rôle et pose de chacun organisés, sur son blog "femmes contre les amalgames"

> la photo du frérot Hani est de source anonyme, date et lieu inconnus, est organisée pour mettre en situation 5 musulmanes voilées, encadrant & tenant 4 religieuses par les épaules

ce photo-montage est supposé illustrer le sujet du frérot Hani Ramadan:
"quelques Françaises engagées qui donnent une bonne leçon à tous ceux qui sont, laïcards et frontistes, tentés par les raccourcis et les amalgames"

- ici une fois de plus, le frérot Hani prouve et affiche les méthodes et les objectifs visés par les frères musulmans:

détourner par la manipulation de l'image à leur profit, le plus abject des crimes, pour l'instrumentaliser en faveur de la suprématie islamiste.'

nb. dsl mais faut parfois répéter, quand des commentateurs interfèrent et se profilent sans apport d'infos, mais coupent le fil du sujet

Écrit par : divergente | 02 août 2016

@ divergente,

Je vis en Suisse depuis bientôt 50 ans, mes 9 premières années en Finlande. Difficile de nier l'importance des premiers apprentissages et de l'éducation reçue en famille, mais je suis davantage formatée par les 50 dernières années passées à Genève.
Et puis, à chacun son individualité, on n'est pas seulement une nationalité ou une origine !

Ici n'est pas le lieu d'embêter tout le monde avec de longues histoires, mais je vais essayer de vous répondre.

La Finlande n'a jamais été communiste ! Il y a eu des communistes, mais ils n'ont jamais jamais réussi à s'approcher d'une prise de pouvoir.
La relation au grand voisin est très compliquée, un mélange de défi, de résistance, de méfiance et de besoin de faire avec, le moins mal possible.
La Finlande a fait partie de la Russie de 1810 à 1917, elle fêtera bientôt ses 100 d'indépendance. (Avant 1810, elle était partie du Royaume de Suède).
"La Finlandisation" était une stratégie pour arriver à gérer la situation géopolitique à une époque périlleuse. Je ne sais pas s'il faut parler au présent ou au passé, d'ailleurs ...
Le socialisme finlandais est du même type que celui pratiqué dans les autres pays nordiques.
Le luthéranisme structure le pays depuis au moins l'époque de la guerre de Trente Ans. Il a perdu de son importance, mais malgré tout, beaucoup de personnes restent très attachées à un héritage culturel fort, les rituels, l'éthique du travail, la responsabilité individuelle.
Je dirais, que les Finlandais sont bien plus respectueux des convenances et plus disciplinés quant à la vie en société que les Genevois. Je dis souvent, qu'ils sont comme de super-Suisse allemands. (c'est un compliment!)

Mon regard sur les deux terroristes de St Etienne du Rouveray me vient probablement de mon incapacité à leur prêter assez de capacités intellectuelles pour planifier quelque chose de compliqué. Bien sûr, ils ont pensé que cela avait plus de poids de tuer un prêtre, plutôt qu'un boulanger, un jardinier ou un avocat. C'est certain, mais en pensant frapper un grand coup, ils n'ont absolument pas su compter avec l'aspect auto-goal.
Je ne cherche pas à imposer mon point de vue, je refuse simplement de prêter à ces types quoi que ce soit comme pensée stratégique autre, que la "facilité". Si l'église n'avait pas été si proche géographiquement, ça aurait été trop compliqué pour les assassins.

Il se pourrait que je sois aveuglée par l'idée que chaque vie humaine est précieuse.
A mes yeux, les 84 personnes décédées à Nice sont aussi innocentes que J. Hamel, ainsi que toutes les autres victimes des terroristes islamistes ( à commencer par les écoliers juifs de Toulouse, les dessinateurs de Charie Hebdo et tous ceux, qui ont été tués par des djihadistes ).

La lâcheté et la perversité des assassins est telle, que leur mort est d'un autre ordre. Ils ont choisi de mourir, mais en tuant des innocents.
Il faudrait trouver, comment ne pas médiatiser leurs crimes. Car de nos jours, on dirait que la célébrité est une valeur en soi.
C'est compliqué, parce que si on n'en parlait pas du tout, ce serait une censure inacceptable.
Si on en parle trop, qu'on les nomme, qu'on montre leur photo tous les jours plusieurs fois etc, on leur accorde une attention, qui peut donner des idées à d'autres.
L'idée de certains médias de changer leur façon de traiter ces informations me semble digne d'être débattue.

Écrit par : Calendula | 02 août 2016

Le comportement des français me fait penser à un gosse jouant à une console de jeu vidéo.

Je m'explique. Le gamin est captivé par son jeu. Il en oublie tout son environnent. Il est plongé dans une réalité virtuelle. Puis tout à coup, quelqu'un le pince. Le gosse ne réagit à peine. Puis le griffe. Il se passe brièvement la main sur la griffure. Puis, on le pique avec le doigt dans les côtes. Là aussi, il réagit à peine et continue de jouer. Et puis, il se prend un gros taquet derrière la tête. Et là, il râle un peu. Et puis au final, la partie pend fin... C'est "game over" sur l'écran. Là, le gosse se met à hurler et pique une rage énorme.

La longue série d'actes terroristes touchant la France, c'est un peu le type qui vient molester le petit joueur. Sauf que les français ne jouent pas, ils sont plongés dans le metro-boulot-dodo ou dans facebook ou dans tf1.

D'ailleurs, je suis assez surpris de voir l'émotion qu'a provoqué le meurtre d'un vieux curé. Alors que des gamins se sont fait assassinés de sang froid dans une école juive, bien avant. Il s'agissait de juifs, certes. Le bon français s'était surement dit qu'il n'était pas concerné par cette importation du conflit israelo-palestinien.... Mais là, un vieux curé de 84 ans. C'est le crime le plus horrible (alors que tuer des gosses à l'école l'est bien plus). Même quelques musulmans se bougent pour aller prier le dimanche avec les catholiques. Aviez-vous vu des musulmans aller prier avec des juifs le samedi, après le meurtre des enfants?????

Il faut croire que les morts ne se valent pas tous. Que malgré des années et des années de cathobashing, les français se sentent un peu, tout au fond d'eux-mêmes, catholiques. Part contre on s'empresse bien de leur montrer que les musulmans sont tout aussi français et croyants. Est-ce que ce petit jeu va continuer longtemps?

Écrit par : Riro | 03 août 2016

idem Riro. ad nauseam. chorales d'hypocrisies de communautaires musulmanes en pleine récup d'image -fins de soldes- entérinées dans les nauséabonderies -bizness oblige- des médias & politicards

Écrit par : divergente | 03 août 2016

Cher hommelibre,

- « Obsèques du prêtre assassiné près de Rouen. »
- « On ne trouve rien pour ternir l’image ... »

Vous croyez que quelqu'un a cherché ? Même juste un petit peu ? Ou faut pas ? Tabou ? Ou si on a trouvé, faut pas dire ? Même quand on est sur le Boulevard de l'Islamisme où on peut tout dire, où il faut tout dire, comme à confesse ?


- « Les catholiques ont retrouvé l’affection des français grâce à lui et à son martyr bien involontaire. »

En somme, si je vous comprends bien, vu que environ la moitié des français sont catholiques ...

(https://fr.wikipedia.org/wiki/France#/media/File:Evolution_r%C3%A9cente_des_religions_en_France.png)

... ça revient à dire que les catholiques français s'aiment de nouveau, donc qu'ils s'aimaient beaucoup moins avant "son martyr", donc que les catholiques français ont besoin de martyrs pour s'aimer, et donc que les catholiques français aiment beaucoup les martyrs, puisque c'est vraiment mieux d'aimer satisfaire ses besoins comme manger, boire, ou se gratter les "maracas", et de préférence, confortablement.


- « Obsèques du prêtre assassiné ... »
- « Il est traité en héros – malgré lui. »

Oui. Grâce au buzzs, les victimes d'assassins deviennent de nouvelles stars.


- « Renversement… renversant, si l’on pense aux vociférations anti-cléricales qui ont égayé les Manifs pour tous.»

Oui. Si l'on considère que des "vociférations anti-cléricales" sont un assassinat, ... ou si l'on considère que être manifestant dans les "Manifs pour tous" c'est être un héros, un martyr, un membre du clergé, un membre de l'umma catholique, ou être français. Ca arrive fréquemment quand on fait l'amalgame entre religion et politique, comme en France, à cause du problème d'identité, où c'est difficile d'être français si on n'est pas catholique.


- « C’est l’agneau sacrificiel ... »
- « C’est un homme simple, trop âgé pour se défendre ... »
- « Les assassins ... les gagnants ... »
- « Mais voilà, la victoire est courte et dérisoire. »

Ben ... est-ce que ça ne dépend pas de ce que constitue la "victoire" des "gagnants", donc des "assassins", mais que vous n'expliquez pas ?

Par exemple, si la victoire des gagnants, c'était de mourir en héros-martyrs, comme le prêtre assassiné ? Ou de mourir comme des _moutons_ "sacrificiels" en se faisant tuer par la police, les sacrificateurs officiels de l'état ? Et puisqu'ils sont morts, est-ce qu'ils n'ont pas gagné ce qu'ils voulaient, tant qu'ils sont morts ?

Ou est-ce que la victoire des gagnants c'était juste de faire le buzz ? Et que les buzzs, ben ça dure le temps d'un "buzz" de jeu télévisé, et que c'est pour ça que c'est court et dérisoire, ... parce que tout le monde en parle en même temps le temps d'un buzz de jeu télévisé, et que ça doit pas durer trop longtemps, juste le temps de vider le chargeur d'une arme de service, parce que y'a une autre question pour un champion, un autre buzz, et la pub ?


- « ... un nouveau héros, un héros malgré lui, pur et innocent par excellence, ... »

"Pur" et "innocent" ne sont pas vraiment des qualificatifs employés pour décrire les "héros". Ne seriez vous pas plutôt en train de penser à un ... "agneau" ... blanc, ... comme de la neige ou un nuage ... très purs, ... et qui vient de naître, innocent, involontairement, ... sans vraiment le vouloir, ...


- « Fabrique à héros »
- « fidèle à son poste pour dire la messe même avec peu de présences. »
- « cet éclairage qu’il n’aurait sans doute jamais souhaité lui-même ... »
- « héros – malgré lui ... »
- « un homme simple, ... cet inconnu ... »
- « Un héros qui nous rend plus humains. »

Donc, si j'ai bien compris, ... en glorifiant cet homme, ... "malgré lui", ... la "Fabrique à héros", ... c'est de la publicité fine pour la ... publicité ... (déformation professionnelle ou prosélytisme ?), ... au détriment de son genre humain (un agneau de 86 ans ?), de son humilité de pécheur mortel, de sa modestie de serviteur de Dieu, et de la confiance que ses brébis placent en lui et dans l'institution qu'il représente.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Brebis_%C3%A9gar%C3%A9e

Faut croire que, même mort, on n'est pas à l'abri de servir de matière première pour fabriquer de la publicité, même quand on ne le veut pas, si on n'arrive pas à cliquer avec la souris sur les boutons "Naaan, j'veux pas être riche.", "Naaan, j'veux pas être beau", "Naaan, j'veux pas être célèbre", et "Naaan, j'veux pas avoir un gros penny".

Écrit par : Chuck Jones | 07 août 2016

Riro: « Le comportement des français me fait penser à un gosse jouant à une console de jeu vidéo. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_du_d%C3%A9ficit_de_l%27attention_avec_ou_sans_hyperactivit%C3%A9

Écrit par : Chuck Jones | 07 août 2016

John s'est mis en mode estival semble-t-il. Tout le monde a le droit à des vacances et le vide médiatique de l'été n'est pas propice à la production de billets séduisants.
Je n'ai pas bien compris le sujet. On parle de héros dans le titre, mais le sujet semble bien encore et toujours l'islamisme radical. Alors j'en profite pour venir avec ma messe.

Pour analyser avec un minimum d'objectivité la période que nous traversons, il s'agit d'abord de revenir un peu en arrière. L'Islam fait un peu sa crise d'adolescence, comme l'a fait le Christianisme à l'époque des croisades. Car la parole de Mahommet est plus jeune de 500 ans.
Si nous avions, à l'époque de l'inquisition, les moyens médiatiques dont nous disposons aujourd'hui, nous serions horrifiés par l'ampleur, la férocité et l'inhumanité dont a fait preuve l'Eglise pour propager sa bonne parole.

Aujourd'hui, le déversement en continu de l'information mondiale est devenu une sorte de passe-temps pour les grands. Les plus jeunes boudent l'actu et font un peu la même-chose mais sur les réseaux sociaux ou les jeux virtuels.
Tout ce qui nous permet d'échapper le plus longtemps possible aux questions existentielles, et surtout à notre finitude, est bon à prendre.

Et chacun y va de son couplet, comme moi ici d'ailleurs. Car, oui, j'ai aussi ma petite idée sur le terrorisme jihadiste. Non pas sur les causes que tout être censé a déjà du décoder mais sur la réponse à y donner.

La tentation est irrésistible de vouloir anéantir Daesh et tous ces groupes qui lui ressemblent. Forts de notre bon droit, armés de nos convictions, nous nous sentons du bon côté, et comme les hommes les plus en vue qui s'expriment devant leurs peuples, nous sommes persuadés que Dieu est de nôtre côté.
Seulement voilà, tout le monde pense que Dieu est de son côté. Que ce soit W. Bush pour envahir l'Irak ou les fous de de Dieu qui crient ad nauseam "Dieu est grand" en perpétrant leurs méfaits.

Je ne suis pas certain que ce fut leur plan initial d'instiller le chaos et la peur en occident. Je pense plutôt que c'est devenu, par la force des choses et surtout en raison des forces en présence, la seule alternative pour rester vivants. Et ça peut durer encore pas mal de temps car personne n'a envie de se pencher sur les véritables causes du mal qui remettraient profondément en question nos sociétés et impliqueraient un bouleversement si profond qu'il provoquerait un chaos peut-être encore plus grand que cette guerre larvée.

La réponse doit venir du monde musulman et ce dernier acte envers ce prêtre permet peut-être une première sortie du bois. C'est aux musulmans du monde entier qu'il appartient de dénoncer les dérives de leurs belliqueux représentants. Et si ça doit passer par une guerre interne entre leurs factions Chiites et Sunnites pour permettre une adaptation de l'interprétation des écritures saintes, alors qu'il en soit ainsi et le plus tôt sera le mieux.

Mais une chose est sûre, tant que l'occident chrétien interviendra, et quelle que soit la manière, le conflit perdurera de manière ouverte ou larvée. Nous sommes la justification intrinsèque du conflit et notre réaction, aussi justifiée qu'elle apparaisse, ne fait qu'alimenter le clivage.

Je laisserai aux spécialistes géopolitiques le soin de développer les stratégies qui permettraient de renvoyer les musulmans du monde à leurs problèmes, mais il me semble que les outils ne manquent pas pour mettre la pression. Un boycott général du pétrole du Golfe serait déjà un bon début, non ?

Écrit par : PIerre Jenni | 08 août 2016

@ Pierre Jenni

"nous serions horrifiés par l'ampleur, la férocité et l'inhumanité dont a fait preuve l'Eglise pour propager sa bonne parole."

quelle est votre connaissance de l'inquisition pour être aussi affirmatif ?

http://www.jeansevillia.com/inquisition-lhistoire-contre-la-legende/

"ils procédaient de façon formaliste et même paperassière (inquisition vient du latin inquisitio qui signifie « enquête »), interrogeaient des accusés qui avaient le droit de produire des témoins à décharge et de récuser leurs juges. En un temps où la justice civile utilisait la torture, ces tribunaux n’y recouraient que dans des situations codifiées, prononçaient parfois des acquittements, le plus souvent des sentences religieuses (réciter des prières, faire des pèlerinages), les condamnations à mort étant rares, et jamais exécutées par l’Eglise. Ajoutons que les Juifs ne tombaient pas sous le coup de ce système, fondé pour réprimer l’hétérodoxie chrétienne."

" car personne n'a envie de se pencher sur les véritables causes du mal qui remettraient profondément en question nos sociétés"

je lis Malika Sorel Sutter les sois disant causes du mal de notre société elle les explique très clairement.

Écrit par : leclercq | 09 août 2016

"L’Inquisition médiévale, fondée au XIIIe siècle, possède une légende noire qui doit beaucoup à la confusion avec les excès de l’Inquisition espagnole, organisation politico-religieuse née au XVe siècle et destinée à assurer la cohésion sociale du nouveau royaume de Castille et d’Aragon sur la base de l’unité de foi."

Leclerq, j'avoue ne pas trop bien suivre votre pinaillage sémantique. Je reconnais volontiers que mes connaissances dans le domaine sont pour le moins basiques, mais je peine à suivre le fondement de votre démarche. Que cherchez-vous à démontrer ?

Écrit par : Pierre Jenni | 09 août 2016

@ Pierre Jenni

""L’Inquisition médiévale, fondée au XIIIe siècle, possède une légende noire qui doit beaucoup à la confusion avec les excès de l’Inquisition espagnole, organisation politico-religieuse née au XVe siècle et destinée à assurer la cohésion sociale du nouveau royaume de Castille et d’Aragon sur la base de l’unité de foi."

mes sources ne sont pas de cet avis.

" En 1829, sous la Restauration, Etienne-Léon de Lamothe-Langon publiait ainsi une Histoire de l’Inquisition en France dans laquelle, affirmant avoir travaillé à partir de documents inédits tirés des archives ecclésiastiques de Toulouse, il décrivait avec force détails les crimes imputables aux tribunaux inquisitoriaux, alignant noms de victimes, dates et lieux. Dans les années 1970, deux historiens britanniques, Norman Cohn et Richard Kieckhefer, voulurent examiner la thèse de Lamothe-Langon à partir de ses sources originales : quelle ne fut pas leur surprise de constater que les archives en question n’avaient jamais existé ! « Le texte de Lamothe-Langon, raconte Didier Le Fur, est aujourd’hui considéré comme une des plus grandes falsifications de l’histoire. »"

donc vos écrits sur l'Inquisition sont de la tromperie, et que je le relève vous parlez de pinaillage !!!

là je comprends pas tout expliquez moi ?

et en plus l’inquisition espagnole n'a pas été plus meurtrière que les autres inquisitions, 1% des procédures.

http://www.democratie-royale.org/article-l-inquisition-ou-le-fantasme-des-ignorants-85282093.html

" Quelques faits et chiffres



Citons Bartolomé Bennassar. Selon lui, les juges inquisitoriaux sont "des hommes d'une qualité intellectuelle remarquable", et l'Inquisition fut une justice "plus exacte, plus scrupuleuse. (... ) Une justice qui pratique un examen attentif des témoignages, qui en effectue le recoupement minutieux, qui accepte sans lésiner les récusations par les accusés des témoins suspects, une justice qui torture fort peu et qui respecte les normes légales (...). Une justice soucieuse d'éduquer, d'expliquer à l'accusé pourquoi il a erré, qui réprimande et qui conseille, dont les condamnations définitives ne frappent que les récidivistes". (L'Inquisition espagnole, Hachette, 2001).



Charles-Henri Léa, historien américain libéral du XIXème, très défavorable à l'Inquisition (son ouvrage a été récemment réédité), note : "La croyance populaire selon laquelle la chambre de torture était le théâtre (...) d'un acharnement particulier à extorquer des aveux est une erreur imputable aux écrivains à sensation qui ont exploité la crédulité publique."



Et Henry Kamen, historien britannique auteur d'une Histoire de l'Inquisition espagnole (Paris, 1966) : "A une époque où la torture était universellement répandue dans les cours criminelle de toute l'Europe l'Inquisition espagnole suivait (à cette égard) une politique de modération et de circonspection qui permet de la juger favorablement" (p. 183).



Avant 1500, sur 300 procès devant le tribunal inquisitorial de Tolède, on relève 5 ou 6 cas de torture (catalogo de las causas seguidas ante la Inquisicion de Toledo, dressé par Vicente Vignau, Madrid, 1903) ; de 1480 à 1530, sur 2000 procédures à Valence, 12 cas de recours à la question sont attestés (Sévillia, p. 92). "

"car personne n'a envie de se pencher sur les véritables causes du mal qui remettraient profondément en question nos sociétés et impliqueraient un bouleversement si profond qu'il provoquerait un chaos peut-être encore plus grand que cette guerre larvée."

Ah bon, un peu moins de faiblesse et de laxisme envers les musulmans serait de bons aloi, ça limiterai de beaucoup la propagation de l'islamisme radical, c'est pourtant simple à comprendre et a appliquer, la gendarmerie française l'appliquait bien avec succès cette méthode à Marseille du temps de la jeunesse de Zinedine Zidane. alors réappliquont les recettes qui ont fait leurs preuves.

Écrit par : leclercq | 10 août 2016

Leclercq, je n'ai fait que reprendre un passage de votre premier lien. L'auteur, Jean Sevilla, semble être un révisionniste très prisé par ceux que vous mentionnez plus bas car il y font tous référence.
Vous me voyez ravi d'avoir suscité autant d'intérêt et d'enthousiasme à faire profiter de son savoir. Mon propos est ailleurs.

Écrit par : Pierre Jenni | 10 août 2016

@ Pierre Jenni

"Mon propos est ailleurs."

oui vous comparez le fonctionnement du catholicisme du moyen âge à une crise d'adolescence, et c'est cette crise avec l'islamisme radical que serait en train de reproduire l'islam aujourd'hui.

excusez moi, mais franchement je ne vois pas le rapport entre les deux religions sur ce plan, pas le rapport entre l'inquisition et les attentas de Daesch en France.

le révisionnisme est indispensable par rapport à l'Inquisition parce que franchement il s'écrit n'importe quoi sur le sujet.

Écrit par : leclercq | 11 août 2016

http://www.democratie-royale.org/article-l-inquisition-ou-le-fantasme-des-ignorants-85282093.html

"Commentaire personnel : L’Église n'interdit pas de penser autrement qu'elle, elle interdit simplement que SA doctrine soit dévoyée sous son nom. Dans les autres cas, elle s'en fout, si ce n'est sur le plan de la conversion. En gros, elle ne s'intéresse qu'à mettre dans le droit chemin ceux qui se prétendent catholiques malgré de graves déviances dogmatiques, ce qui se conçoit d'ailleurs fort bien."

"Leclercq, je n'ai fait que reprendre un passage de votre premier lien."

je ne trouve pas dans mon premier lien le passage que vous auriez repris

http://www.jeansevillia.com/inquisition-lhistoire-contre-la-legende/

car il y font tous référence. d'autres révisionnistes sont cités dans mes liens.

Emmanuel le Roy Ladurie note que l’Inquisition en use fort peu

Charles-Henri Léa, historien américain libéral du XIXème

Et Henry Kamen, historien britannique auteur d'une Histoire de l'Inquisition espagnole

L'historien danois Gustav Henningsen, dans les années 70



Pierre Chaunu (historien protestant) :"La révolution française a fait plus de morts en un mois au nom de l'athéisme que l'Inquisition au nom de Dieu pendant tout le Moyen Age et dans toute l'Europe..."



Pierre Chaunu :"J’aurais bien préféré comparaître devant les tribunaux de l’inquisition que devant ceux du roi ".



Dominique Lacordaire :"l'inquisition est un progrès véritable comparée à tout ce qui avait eu lieu dans le passé. À la place d'un tribunal sans droit de grâce, assujetti à la lettre inexorable de la loi, on avait un tribunal flexible duquel on pouvait exiger le pardon par le repentir, et qui ne renvoya jamais au bras séculier que l'immense minorité des accusés. L'inquisition a sauvé des milliers d'hommes qui eussent péri par les tribunaux ordinaires".



Régine Pernoud, "pour en finir avec le moyen-âge" :"Car auparavant, c'était en bien des cas une justice laïque ou même un déchainement populaire qui infligeaient aux hérétiques les pires peines"

- Jean-Louis Biget. Hérésie et inquisition dans le Midi de la France. Picard, 2007.
- Jacques Heers. Le Moyen-Âge, une imposture. Perrin, 2008.
- Jean Sévillia. Historiquement correct. Perrin, 2003.

Écrit par : leclercq | 11 août 2016

@ Pierre Jenni

"Et ça peut durer encore pas mal de temps car personne n'a envie de se pencher sur les véritables causes du mal qui remettraient profondément en question nos sociétés et impliqueraient un bouleversement si profond qu'il provoquerait un chaos peut-être encore plus grand que cette guerre larvée."

j'aimerais un éclaircissement sur vos propos ci-dessus ?

"les véritables causes du mal"

ça peut être intéressant.

Écrit par : leclercq | 14 août 2016

Le plus simple Leclerq pour un développement sérieux de ces propos c'est de prendre connaissance des travaux des économistes comme Piketty ou Stiglitz prix nobel, ou encore plus récemment et plus proche, Sergio Rossi qui vient de publier un nouvel ouvrage.
https://www.researchgate.net/publication/303690119_Quantum_macroeconomics_A_tribute_to_Bernard_Schmitt

Pour le reste, il ne faut pas être bien grand sage pour comprendre que nous ne pourrons plus tenir le rythme de croissance éternelle avec un surplus quotidien de population de plus de 240'000 chaque jour. Nous aurons décuplé en à peine trois cents ans à la fin de ce siècle. Sauf imprévu...

Écrit par : PIerre Jenni | 14 août 2016

- « Il ne faut pas être bien grand sage pour comprendre que nous ne pourrons plus tenir le rythme de croissance éternelle avec un surplus quotidien de population de plus de 240'000 chaque jour. »

En fait, en ce mois d'août, l'humanité vient d'épuiser le renouvellement annuel des ressources naturelles de las terre.

En d'autres termes, jusqu'à la fin de l'année, donc pendant 4 mois sur 12 que compte une année, l'humanité va consommer des ressources naturelles qui ne serviront plus au renouvellement ces prochaines années.

Pour ceux qui comprennent mieux la gestion d'entreprise, c'est comme si, partant d'un capital de ressources naturelles de 100 francs au 1er janvier 2016, au rythme des dépenses effectuées pendant les 8 premiers mois de l'année, le capital qui restera au 31 décembre 2016 sera de ... 66 francs.

Telle est la situation.

Écrit par : Chuck Jones | 14 août 2016

«au rythme des dépenses effectuées pendant les 8 premiers mois de l'année, le capital qui restera au 31 décembre 2016 sera de ... 66 francs.»

C'est vraiment pas nouveau. Ça fait un bout de temps que les cerveaux qui nous dirigent nous additionnent de la dette publique.

Et nous qui nous époumonons à dénoncer la démographie galopante, la spéculation et la fuite en avant; passons pour de vieux singes aigris ou des nazillons populistes, des ennemis du Marché, des anti-libéraux et j'en passe.

Alors que les bobos se démerdent avec ce qu'il reste sur cette planète, qu'ils fassent marcher la planche à pot de fleur ou qu'ils se goinfrent avec leurs OGM.

Je m'en fout, j'ai un jardin, des fruits et des légumes, une fermette avec quelques poules et je ne vais pas vous dire où !

Écrit par : petard | 14 août 2016

tout simplement. Excellent! post Merci .

Écrit par : film vf | 22 octobre 2016

Les commentaires sont fermés.