06 juillet 2016

Bagdad cassé

Ça va devenir compliqué. Trouver  des mots nouveaux, des émotions non visitées. Reprendre l’indignation là où elle était restée. S’élever au nom de l’humanité, qui nous aurait comme assigné un rôle de héraut.


attentat,bagdad,Où ai-je mis mes précédents textes? Je devrais récupérer quelques tournures compassionnelles pour les recycler dans le fichier Bagdad. Parce qu’il serait quand-même bien d’en parler, non, de Bagdad?

Plus de 250 morts morts dans un attentat à la voiture piégée. Ce n’est pas rien. S’habitue-t-on à l’horreur? Peut-être. Qui peut vivre avec la totalité des souffrances de la Terre présentes à son esprit à chaque minute, à chaque seconde?

Le terrorisme a aussi pour effet d’user les émotions. La répétition, presque quotidienne, banalise l’horreur. Dans une guerre classique les lignes sont définies. Ici elles sont partout. À Bagdad des musulmans en ramadan sont tués. Ils sont des cibles, comme nous, de cet instinct de mort qui se déchaîne. Les émotions ne suffisent pas à les, à nous protéger.

Mais peut-être faut-il dépasser l’émotion. Vivre avec le risque sans état d’âme. S’armer moralement et dire non. L’émotion est narcissique, elle ne parle que de nous. La guerre n’est pas narcissique. Elle est réelle.

 

À Bagdad les cafés ne servent plus de petit noir sur le comptoir. Il est devenu rouge.

Les grandes civilisations du passé n’ont pas éteint la violence humaine.

 

 

20:44 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : attentat, bagdad | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

@Hommelibre on sait qu'au pays des informations le 80 pour cent est inventé mais une question taraude les esprits ,comment se fait il qu'on puisse encore partir en vacances à Bagdad si vraiment la situation y est aussi dramatique ?
Idem pour la Syrie !
Israel a été le premier pays de ces savants mensonges entretenus à bon escient par des agences de voyages qui avaient besoin de remplir des hôtels en Egypte ou ailleurs
Les touristes partis tout de même pour Israel sont rentrés ravis de leur voyage et y retournent chaque année depuis très longtemps
En plus ils ont compris qu'avant de partir en vacances vaut mieux ne plus écouter els infos sinon on ne partirait plus ,on ne mangerait plus rien
très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 07 juillet 2016

en cette époque de cassage tous azimuts des citoyens où la classe moyenne casque en silence pour 1 minorité de plus en plus écrasante de dépendants sociaux, il existe des ères de respiration, telle cette idée de sauvetages de pitbulls (victimes de clichés)
par 1 assoce où contribuent des condamnés en semi-liberté, tous autant rejetés par la société que les pits en sauvetage dont ils s'occupent: une leçon d'humanisme. Tia la fondatrice, une ex de l'army, est convaincante de sincérité

diffusé sur TV23, cela se passe aux USA, dans 1 atmosphère où se mélangent humanité et relents d'une sté aux extrêmes anarchiques
https://www.facebook.com/TiaMariaTorresOfPitBullsParolees

Écrit par : divergente | 07 juillet 2016

et tout ça, pendant que l'ensemble des riches chefs de pays arabes, sub-sahariens et voisins, s'emploient à refouler, à expatrier, à se défouler chez nous

- leurs guerres claniques ancestrales jamais résolues
- leurs conflits religieux jamais résolus
- leurs problèmes inter-ethniques psy jamais résolus

Tournons le focus vers nos élus. qui ont accueilli pour les pépètes et donné permis de séjour à ces infâmes, corrompus au pouvoir et fomenteurs de tueries de masse.

Écrit par : divergente | 07 juillet 2016

Les commentaires sont fermés.