03 juillet 2016

Michel Rocard : la gauche a perdu la bataille des idées

On apprend sa mort à l’âge de 85 ans. Michel Rocard? C’est un des hommes politiques français les plus respectés. Sa carrière fut parsemée d’obstacles et sa propre famille politique ne l’a pas épargné.


michel rocard,francois hollande,mitterrand,J’écris délibérément carrière politique. Cet homme n’a pas démérité dans sa longue marche. Oui, il y a des carrières bonnes (le principe de carrière est légitime et a priori positif). Des femmes et hommes politiques corrects et qui, par l’expérience accumulée, servent avec compétence la communauté. 

Si les élus étaient désignés par tirage au sort, comme certains le proposent pour éviter les dérives du carriérisme, un homme de cette qualité intellectuelle pourrait ne jamais être entendu.

Michel Rocard me donnait des envies de gauche, à l’instar de Pierre Bérégovoy, ou de René Longet à Genève. Des politiciens mesurés, non dogmatiques, agis par la force de leurs convictions et par une réflexion continuelle et nuancée sur la société.

Dans son éloge François Hollande a salué en Michel Rocard une grande figure de la République et de la gauche:

« Doté d’une personnalité exceptionnelle, il avait entraîné derrière lui de nombreuses générations et avait cherché à réformer et à apaiser la France. Sa méthode fut celle du dialogue, du compromis. Il nous inspire encore michel rocard,francois hollande,mitterrand,aujourd’hui. »

 

Rocard brocardait pourtant la gauche ringarde (selon ses propres mots), celle qui a perdu la bataille des idées (même si quelques postures idéologiques donnent encore le change):

« Oui, la gauche a perdu la bataille des idées, et pas seulement en France », constatait-il. « La gauche française est un enfant déformé de naissance. Nous avons marié deux modèles de société radicalement différents, le jacobinisme et le marxisme », analysait-il. »

Quand on sait que Fanfrelande divise profondément la France, qu’il nourrit une admiration publique sans bornes pour Mitterrand, et quand on lit dans la presse la manière dont ce même Mitterrand a tout fait pour casser Rocard, son éloge est quelque peu décalé. Le grand écart ne rebute pas l’actuel président. 

Michel Rocard pensait continuellement. C’est peut-être ce que le président actuel n’a pas compris. Il faut dire qu’entre la pensée de Michel Rocard et celle de François Hollande, il y a quelques années-lumière de distance. 

Je devrais plutôt dire qu’à la différence de Hollande, Rocard, lui, avait une pensée.

 

 

 

 

13:45 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : michel rocard, francois hollande, mitterrand | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Grand Monsieur, honnête et droit.
Tout le contraire de Mittterand (pour honnête et droit) et Hollande (pour Grand Monsieur)....

Écrit par : A. Piller | 03 juillet 2016

Pensant ne veut pas forcément dire bien-pensant Patoucha

Écrit par : aoki | 04 juillet 2016

Reportez-vous à la dernière ligne du billet aoki. J'ai renchéri avec une autre pensée qu'il avait pas très avouable et avouée :)

Écrit par : Patoucha | 04 juillet 2016

les français ont perdu le dernier souffle réformateur de leur 5e République, un mondialiste - plus qu'européen à la Delors, à qui ils doivent leur RMI/rsa depuis fin 1989, financé par la CSG... dans son projet initial

Michel Rocard, un bosseur d'une honnêteté intellectuelle rare parmi les socialistes en particulier et les politiciens en général, d'une vivacité d'esprit brillante d'intelligence, qui ont impressionné un Mitterrand au point que ce dernier s'est empressé de le tuer en 1 an. politiquement.

(test: mes commentaires du 1-2 juillet c/ réponse étriquée de l'UE... sont passés à la trappe)

Écrit par : divergente | 04 juillet 2016

test OK donc. veuillez m'excuser pour ce surplus

Écrit par : divergente | 04 juillet 2016

Vous devriez lire le lien que j'ai donné plus haut

Écrit par : Patoucha | 04 juillet 2016

Sans blague, en France, c est la descente intellectuelle et idéologique à l enfer. Leaders (ou dealers )peu ou pas charismatiques. Ceci passerait il en Suisse ou aux EUA selon la vidéo ci dessous?

https://www.youtube.com/watch?v=kc-v1-FjtAMfRA

Écrit par : Charles 05 | 04 juillet 2016

hello Patoucha, lu ce que votre lien présente. Propos et position inadmissibles, et en totale contradiction avec ses idées d'1 socialisme mondial. certes, j'ignorais l'ensemble de ses positions - ce que je savais de Roccard date de l'époque sans internet, de mes études de droit en F-

j'en profite (merci à Hommelibre pour son espace de libre-expression) pour vous repasser ma réponse à propos des 'pelés', qui était ... :))!
(mes msg des 1-2-3 juillet sont restés non édités, n'ai plus accès au blog de Michèle Roullet, et ce n'est pas de son fait).

Écrit par : divergente | 05 juillet 2016

"Quand on sait que Fanfrelande divise profondément la France"
Ca c'est pas vrai. Hollande fait la quasi-unanimité... contre lui.

Écrit par : Kad | 05 juillet 2016

Les commentaires sont fermés.