29 juin 2016

Réponse étriquée de l’UE au Brexit

Les dirigeants européens des pays membres de l’Union Européenne ont réagi fermement au résultat du référendum anglais. La Grande-Bretagne est presque mise en demeure d’activer l’article du retrait sans attendre.


carte_europe.jpgAngela Merkel ajoute que les anglais n’auront pas d’Europe à la carte. Ce qui est peut-être un point à discuter dans la perspective d’une Union desserrée de ses liens actuels, sans rupture pour autant. Ce desserrement rendrait un peu de cette souveraineté réclamée aujourd’hui du FN à Mélenchon, en passant par bien d’autres, et pierre d’achoppement de la nouvelle contestation européenne.

Néanmoins tenir ces propos alors que rien ne se profile dans ce sens dans l’immédiat, c’est la posture d’une maîtresse d’école prête à punir le mauvais élève. La pédagogie n’est pas son fort…

Dans le même sens Jean-Claude Juncker prévient que le Brexit n’est pas un divorce à l’amiable. 

Malheureusement ces propos et l’attitude qu’ils révèlent penche dans le sens d’une critique récurrente envers l’UE: un certain autoritarisme. On pourrait me dire qu’après tout c’est le droit des membres de l’UE d’être rapidement au clair sur la séparation. 

Cependant il s’agit bien de pressions inamicales et non d’un simple constat, puisqu’il est prévu que c’est le pays sortant seul qui actionne l’article 50 (celui du retrait). Ce qui devrait donc être une demande courtoise ressemble ici à un aboiement. Cela signifie-t-il que l’Europe, on est pour ou on est contre, sans nuances? Est-elle devenue un objet de clivage? Il semble. Mais on ne peut exiger des citoyens d’être ou pour ou contre, sans nuance, une structure qui n’a pas encore inscrit sa réalité de manière intangible dans les coeurs et les priorités.

 

 

 

14:01 | Lien permanent | Commentaires (31) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

C'est l'Europe du manichéisme à l'état pur. Oui ou non, dedans ou dehors, avec ou contre...magnifique démonstration des imperfections que lui reprochent bien des opposants. Alors que chacun sait qu'il faudra se mettre autour de la table, discuter, régler les problèmes, pas à pas ! Ces aboiements me font rire et montre l'impréparation de l'Europe à gérer une crise, peu importe sa nature.

Écrit par : uranus2011 | 29 juin 2016

@hommelibre,
J'ai dû louper un épisode : jusqu'à hier, on disait que Madame Merkel voulait temporiser, ne pas humilier les Britanniques et que c'étaient Messieurs Hollande et Renzi qui étaient pressés d'obtenir la demande officielle du Royaume-Uni.

Un divorce est rarement un moment sympa.
Le fait que le "conjoint" ayant demandé le divorce reste malgré tout encore un peu pourrait avoir un côté paradoxal. Il ne faut pas oublier qu'il y a eu force insultes et tout un argumentaire pour engager le processus de sortie.
En anglais, il y a une jolie expression : "to get cold feet". Elle est utilisée, entre autres, lorsque quelqu'un hésite juste avant le mariage. Ici, il y aurait comme une difficulté à partir pour de vrai.

Le divorce n'est probablement pas une bonne métaphore. Il faudrait considérer la chose comme elle l'est :
52 % des votants britanniques ne veulent pas faire partie de l'UE.
Pourquoi chipoter, à présent ? Pourquoi ne pas suivre la volonté populaire ?
Les négociations pour obtenir des conditions favorables et autres aménagements, que vous semblez appeler de vos vœux, se passeront après la demande officielle de sortie. Ça semble assez normal. Ça s'appelle "les bilatérales".
Attendre après le 2 septembre, après la désignation du nouveau premier Ministre ? Ce n'est pas idiot, car tout le monde aura eu le temps de se ressaisir et peut-être fini d'être dans l'émotionnel.

A propos de maîtres d'école peu-pédagogues ( depuis quand est-ce mal de punir de mauvais élèves ? ;-)))) :
Monsieur Cameron demande aujourd'hui à Monsieur Corbyn de démissionner.
Et moi qui croyais que c'était le début des vacances !

Voici une autre maîtresse d'école indigne :

https://www.youtube.com/watch?v=rBolIW1pxdE

Écrit par : Calendula | 29 juin 2016

Calendula,

Excellente parodie! Je ne connais pas l'original à par les deux mots répétés, donc je ne saisis pas toutes les subtilités de la parodie mais c'est bien fait. Et elle est super!

Pour les punitions, à l'école oui, mais là... :-))))

Je n'appelle rien vraiment de mes voeux, la situation est entre les mains de ceux qui l'ont créée.

Écrit par : hommelibre | 29 juin 2016

le UK est le prochain présupposé à la présidence du conseil de l'UE (as at July 2017)

ce qui participe quelque peu aux pressions de l'EU sur le UK, sommé d'activer l'art 50

Écrit par : divergente | 29 juin 2016

Calendula, on a pas lu les mêmes news,

Ça a commencé avec Junker (je dirais méchamment que quand il n'a pas sa dose d'alcool il est hargneux), puis le conseil réuni 2 jours plus tard qui demande aussi une sortie rapide, quant à Merkel elle dit ne vouloir faire aucun cadeau !!!

Pour moi c'est typiquement encore une ingérence très révélatrice, du type pervers narcissique, qui cherche désespérément à reprendre la main quand il perd la confiance d'autrui.

Le peuple a tranché une question de principe et non pas une date d'application ! Ça regarde les britanniques, c'est leurs affaires intérieures.

On aurait aimé des réactions aussi vives pour tenir compte de l'avis du peuple dans les autres référendum consultatifs.

Je rajouterais que lors du fameux 9 février 2014 en Suisse, la rétorsion est venue très vite avec le gel à la participation des programmes de recherche Horizon 2020, puis les échanges estudiantins Erasmus +, alors que CF n'avait même pas encore réfléchi à la procédure d'application...

On sait une chose: l'UE n'est pas très "fair"

Écrit par : aoki | 29 juin 2016

Bonjour aoki,

Ce qui nous sépare dans ce débat, c'est le fait que je n'attends rien de "fair" de la part des politiciens en général. Je n'ai aucune illusion, surtout pas en ce moment ! En partant de l'idée que l'Union Européenne est un machin mal fichu, que peut-on en attendre de positif !
C'est justement pour ça qu'il y a Brexit.
Oui, face à la Suisse ou le Royaume-Uni, l'UE joue de sa position de grand ! Est-ce vraiment surprenant ?

Comment se pourrait-il que le parlement européen, la commission ou les dirigeants des pays (encore) membres deviennent du jour au lendemain sympathiques et compréhensifs ?
Vous parlez d'ingérence. Quant à moi, je pense qu'il s'agit de marquer son territoire.
Il est vrai que les Britanniques ont le droit de décider de la date de leur demande de sortie et je ne pense pas qu'on soit en train de changer la règle du jeu. Tout le monde place ses pions, fait acte de présence, essaye d'établir des rapports de force.
C'est "normal" en politique.

Depuis hier, j'ai essayé de rattraper mon retard sur la position d'Angela Merkel, en visionnant des sujets à la télé ( suisse, française et allemande).
J'ai cru comprendre, que les chefs d'état veulent donner une version unique de leur position et qu'effectivement, A. Merkel a été plus ferme qu'au début.
Ce que j'ai compris en plus, c'est qu'au Royaume-Uni, on se tire dans les pattes à fond, avec des invectives et des accusations fortes. Est-ce que D. Cameron est la bonne personne pour demander à J. Corbyn de démissionner ? N'est-ce pas une sorte d'ingérence dans les affaires d'un autre parti ?

Les politiciens britanniques ne sont pas des parangons de retenue et les règles du jeu de l'arène politique n'ont, semble-t-il, rien à voir avec le cricket.

Écrit par : Calendula | 30 juin 2016

Cette UE à force de vouloir rester dans son moule devient complètement tarte.
Que La Suisse avec l'AELE aient le courage de se rencontrer-renforcer avec la GB et que commence enfin cette autre entité européenne qui sera vite rejointe par tous les pays qui ne veulent plus de ce machin dictatorial.

C'est un peu la panique, car les UEcrates commencent à sentir sérieusement le vent contraire et nous sommes à la croisée des chemins.
Pourvu que nos dirigeants aient du courage et de la détermination, mais il peut ressortir quelque chose de totalement nouveau.....et salvateur pour notre continent!

Écrit par : Corélande | 30 juin 2016

"Il est vrai que les Britanniques ont le droit de décider de la date de leur demande de sortie "

Je crains qu'il n'y ait aucune règle concernant la sortie d'un Etat membre. Il y a des règles pour entrer, pas pour sortir. C'est dire l'incroyable arrogance de ce machin et son manque de démocratie (de toutes les façons, même sans sortie d'un membre - les dirigeants parlent, éructent sans l'assentiment de leur propre peuple qui n'est pas consulté, jamais consulté sur des questions fondamentales).

Si je me trompe, merci de me le dire.

Écrit par : Johann | 30 juin 2016

Effectivement il y a des "règles":

https://fr.wikipedia.org/wiki/Article_50_du_trait%C3%A9_sur_l%27Union_europ%C3%A9enne

Mais elles en disent longs sur les couinements des dirigeants qui ne se contrôlent pas. N'a-t-on pas dit qu'il n'y aura pas de retour possible?

En tous les cas une belle usine à gaz qui va occuper nombre de fonctionnaires aux frais de la princesse.

Écrit par : Johann | 30 juin 2016

@Johann,

Par cohérence, je me suis mise à regarder les nouvelles des télés britanniques.
Pour le moment, on peut juste constater que ça part dans tous les sens.
Les couinements, les volte-face, les démentis, les interrogations sont également là, de l'autre côté de la Manche.

Le Brexit va créer un précédent, qui servira aux suivants.
Les Britanniques ouvrent la voie et c'est en cela que je les trouve particulièrement courageux.
Mais ils ne sont pas plus démocrates (au sens suisse du terme), plus fair-play ou plus altruistes que l'UE dans son ensemble, ou que les 27 autres nations prises individuellement.

Oui, l'usine à gaz va carburer à plein tube, d'autant plus qu'il y a l'intention de régler le dossier de la Suisse d'ici la fin de l'année. ( entendu sur la rts hier vers 18.30h, de la bouche de Martin Schulz)

Écrit par : Calendula | 30 juin 2016

- Calendula: « Les Britanniques ouvrent la voie et c'est en cela que je les trouve particulièrement courageux. »

- « Oui, l'usine à gaz va carburer à plein tube »

Oui, les spécialités sont des experts en ... carburation ... et en usines ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_industrielle#Premi.C3.A8re_r.C3.A9volution_industrielle

... et en ... voies, (des voies d'eau, et des voies ferrées) ...

https://en.wikipedia.org/wiki/Rail_transport#Earliest_British_steam_railways

... et ca va tellement carburer que les Britanniques libérés redeviendront enfin ... des Brit-toniques ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_brittoniques

... et des ... marins ...

http://orig04.deviantart.net/1e82/f/2012/202/b/8/british_isles_in_2100_by_the9988-d583szc.jpg

Écrit par : Chuck Jones | 30 juin 2016

Evidemment, les chutes au début et au milieu c'est juste pour ravoir votre ... attention. :-)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_chemins_de_fer

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_bourses_de_valeurs#Le_rail_en_1847.2C_un_jeu_capital_o.C3.B9_la_dette_tue

Pouët-pouët !

https://fr.wiktionary.org/wiki/pou%C3%ABt-pou%C3%ABt

Écrit par : Chuck Jones | 30 juin 2016

@Chuck Jones,

J'espère que je n'aurai pas à passer de tests de connaissance au sujet de toutes ces pages savantes de Wikipedia, si non je me retrouverai en position de mauvais élève et vous seriez amené à me punir, comme Angela Merkel l'a fait avec les Britanniques !
Ce serait véritablement une situation pédagogiquement difficile ! ;-)))
Mais peut-être malgré tout justifiable.

Comme je suis plutôt ambitieuse, je vais retourner à mes études et aller continuer la passionnante lecture de Wikipedia.

Écrit par : Calendula | 30 juin 2016

no stress Calendula, vous savez que les données diffusées par Wikipedia n'ont rien à voir avec la connaissance
que vous vous efforcez d'acquérir. Un admin de Wikip me disait combien il était désemparé de ne pouvoir corriger des énoncés, qu'il savait erronés. Vous comme moi pouvons y ajouter tous input, aussi faux que sincères. D'autres le font faire par études de comm interposées. C'est ce qu'est l'univers de Wikipédia.
Aux débuts de l'internet, la question de l'éthique via l'usage élargi hors filtres, fut un point fondamental, discuté, en cercles restreints. j'en fus brièvement, cela ne mena à rien. on en est loin, pourtant c'était il n'y a pas si longtemps
à votre place, je me fierais à vous-même, pas à des

Écrit par : divergente | 30 juin 2016

@Calendula

- « J'espère que je n'aurai pas à passer de tests de connaissance, ... me punir, comme Angela Merkel l'a fait avec les Britanniques ! »

Ah non, non. Y'a erreur. Je suis pas prof. Prof, moi ? Oh la la, non. J'aurai fait un très mauvais prof. J'aurai même pas pu passer les tests pour devenir prof. Je doute vraiment trop de ce que je sais. Le doute rend les choses pas facile pour noter les autres, ... et encore plus difficile pour les punir, ... parce que je me suis rendu compte que ... souvent ... l'envie de punir me vient ... quand je comprend pas quelque chose. Et le problème c'est que ... je n'ai jamais compris ... comment punir quelqu'un d'autre pouvait expliquer ... ce que moi je ne comprends pas. Alors qui est-ce que je dois punir pour ça ?

Ptet qu'il suffit d'avoir juste une bonne raison de le faire, comme les punisseurs professionnels. Ou ptet que pour certains, c'est un hobby, pour se distraire, et que c'est pas vraiment important d'avoir une bonne raison pour punir des gens. Mais je ... m'égare.

Donc, ... je profite de la liberté que hommelibre m'accorde sur son blog pour exercer ma liberté d'expression, sans notes d'école. Merci hommelibre!

Mais c'est vrai que je suis assez curieux ...

Euh ... Angela et les brittaniques, ... de quelle punition parlez vous ???

Écrit par : Chuck Jones | 30 juin 2016

@divergente

- « ... les données diffusées par Wikipedia n'ont rien à voir avec la connaissance que vous vous efforcez d'acquérir. »

Est-ce que ... ça dépend pas _beaucoup_ ... du type ... de "connaissance" ... qu'on veut ... "acquérir" ?

Par exemple ...

- « Aux débuts de l'internet, »

... comment faites vous la différence entre ... l'Histoire ... et ... des histoires ?

Écrit par : Chuck Jones | 30 juin 2016

@Chuck Jones,

"Euh ... Angela et les brittaniques, ... de quelle punition parlez vous ???"

Ah la la, vous n'avez donc pas lu le billet et les commentaires ci-dessus ?
Si vous voulez comprendre le clin d’œil, il faut voir plus haut.

Quant à moi, j'ai été prof pendant 37 ans.
Ça a été une expérience très forte et le monde scolaire m'a marquée. Je crains de faire la prof dans la vie de tous les jours ...
Sachant ce petit détail biographique, vous lirez la fin de mon premier commentaire en connaissance de cause. La petite vidéo parodique très drôle et pleine de vérité, j'ai souvent vécu mon travail dans cette ambiance, surtout en fin d'année scolaire.

@divergente,

Merci de vos bons conseils.
Je vous avouerai que malgré ma bonne volonté, j'ai eu de la peine à lire ce que Chuck Jones m'a donné en devoirs à domicile !!!
Il est effectivement difficile d'évaluer, quel crédit accorder à Wikipedia. Tout n'est pas faux, et je peux le vérifier dans mes quelques domaines de compétence, mais tout n'est certainement pas correct et pas forcément à jour.
Comme tout ce qui circule sur Internet, d'ailleurs.

En réalité, j'étais un peu ironique, car les articles donnés en lien concernent des domaines pour lesquels je n'arrive pas à me passionner. Le propos général était de prouver par l'industrialisation précoce du Royaume -Uni leur expertise certaine en usines à gaz ;-)))

Écrit par : Calendula | 30 juin 2016

Et bien, moi je propose un lunexit:

http://aulis.com/

Et en particulier:

http://aulis.com/skeleton.htm

C'est trop drôle. Mais suis-je surpris par cette sortie? Je pense que non.

Écrit par : Johann | 01 juillet 2016

Des politologues estiment que la position de l'UE vis-à-vis de la Grande-Bretagne évoquera les événement grecs d'il y a un an.

Le divorce "non à l'amiable" annoncé par les décideurs de l'UE, s'il en était besoin...cette intention-promesse-annonce ne confirme-t-elle pas ce qu'est réellement l'UE?! sans omettre de noter à quel point les états dits "démocratiques" du continent européen soutiennent de peu à pas la démarche démocratique de la Grande-Bretagne!

Grande-Bretagne, dignité retrouvée, parce qu'indépendante.

Les même politologues estiment qu'il n'y aura pas un second référendum qui "corrigerait" le premier... les votants, quant au premier référendum n'ayant prétendument rien compris d'autant plus que "vieux et pauvres"!

En revanche,référendum écossais prévisible la ministre écossaise concernée ne perdant pas de temps pour installer membre de l'UE son pays en remplacement des Anglais.
Une nouvelle Mme Margaret Thatcher, dit-on.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01 juillet 2016

Calendula, that's it! :-)) (je me disais aussi)

Écrit par : divergente | 01 juillet 2016

Ce matin, en regardant la rapide revue de presse de Télématin, j'ai découvert deux jeux de mots savoureux concernant les soubresauts de la politique intérieure britannique :

L'inévitable "Boxit" pour qualifier la non-candidature de Boris Johnson.

Et en titre de Libération "Shakespeare en pire".
En effet, au Royaume- Uni on a beaucoup évoqué le " E tu, Brute ", qui apparait dans la pièce "Julius Caesar" au moment du coup de couteau fatal.

Écrit par : Calendula | 01 juillet 2016

@Calendula

- « Ah la la, vous n'avez donc pas lu le billet et les commentaires ci-dessus ? »
- « Si vous voulez comprendre le clin d’œil, il faut voir plus haut. »

Si si, j'ai bien lu!
Je cherchais juste à savoir si "l'ange" que j'ai vu "passer" au-dessus de ... l'Union Européenne ... était une illusion, une obsession, ou une _idée_ rigolotte.

Lisez juste la biographie d'Angela "la Rouge" ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Angela_Merkel

Sérieusement, à votre avis, ... quelle _idée_ ... semble la plus chère ... à Angela la physicienne, ex-chercheuse de l'Académie des Sciences de Berlin-Est ...

... l'unité ... (la pensée unique, le marché unique) ... des masses ?
... la cohérence ... (les mêmes punitions, la même cuisine, les mêmes vices, les mêmes erreurs...) des masses ?
... la force ... (le Peuple ? l'Etat ?) des masses ?
... la communication institutionalisée ... de l'Etat vers les masses et des masses vers l'Etat ?
... le pouvoir ... de l'unité ? de la cohérence ? de la force ? de la communication ?
... la liberté individuelle ... de penser et d'être ... de ce qui _constitue_ ... non pas ... LA masse ... ou LES masses ... _mais l'idée que l'on se fait ... d'UNE _masse_ ... pour laquelle ... l'Etat existe ?

Mais bon, si ce que dit wikipedia c'est que des histoires à dormir debout, autant s'allonger par terre, regarder le ciel, et chercher ... des anges.

Écrit par : Chuck Jones | 01 juillet 2016

contrairement à vous Chuck Jones, qui n'avez ni vécu ni travaillé à Bln-W et ne connaissez rien de ce qu'était la DDR et de ce dont vous blablatez,

je peux faire ça à votre sujet: vous présenter la facture. vous squattez tous billets / histoire de tirer la couv à votre pomme: le centre du sujet ça doit être vous. vous n'apportez aucune contribution mais interrompez le fil des discussions en toute inconscience que nul n'arrive à vous lire / votre ego est l'important. On vous le dit gentiment, vous ignorez.

là c'est l'heure. suisses, nous sommes courtois, tolérants, patients - jusqu'à ce que vous en profitiez un peu trop. Une lecture de Pierre DESPROGES "Manuel du savoir vivre à l'usage des rustres et des mal polis", vous est conseillée.


à lecteurs de Chuck Jones qui n'en peuvent mais, ces mots d'Audiart:
"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.
Quand on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner.
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule" etc.

Écrit par : divergente | 01 juillet 2016

@divergente

- « vous qui n'avez ni vécu ni travaillé à Bln-W »

Oui! C'est vrai !

- « ... et ne connaissez rien de ce qu'était la DDR ... »

Maintenant que vous le dites, je n'en suis plus du tout sûr.

- « ... et de ce dont vous blablatez, ... »

C'est vrai! C'est vrai ! Je blablate tout le temps!

- « ... je peux faire ça à votre sujet: ... »

Ouii, vous le pouvez. C'est un blog très libre, vous savez!

- « vous squattez tous billets ... »

Ouiii! C'est vrai !!! Je profite de toutes les occasions! J'ai des commentaires à donner sur ... presque tout! Mais j'ai ... deux ... bonnes excuses! D'abord, j'aime bien donner des commentaires. C'est ptet parce que le blog d'hommelibre est fait pour ça. Et ensuite, j'aime beaucoup faire rire. MDR MDRRRR !

- « histoire de tirer la couv à votre pomme: »

Toute la couv ? Impossible ! Mireille Vallette ne me veut pas dans son ... Boulevard! Elle aime pas rire. Vous non plus, on dirait. Vous-même, vous préférez faire peur aux gens ? Ou les punir ?

- « le centre du sujet ça doit être vous. »

Ouiiiii! Depuis le temps que vous me lisez, vous devez savoir une tas de choses sur moi. Comme google.

- « vous n'apportez aucune contribution »

Encore vrai! Vous êtes vraiment très fort! Je peux vous dire un secret ? Mais vous le répétez pas, hein ? Je donne pas des commentaires pour contribuer, ... je donne des commentaires pour faire rire, et rire moi aussi. Parce que pour rire, faut réfléchir un peu. Tandis que pour punir, ca vaut mieux de ne pas trop réfléchir. Et pour faire peur, ya ka punir sans réfléchir du tout. Ca, ça fait vraiment peur. Comme un gros volcan ! Ou un mega killer astémoroïde.

- « mais interrompez le fil des discussions en toute inconscience que nul n'arrive à vous lire »

C'est parce que je squatte les trous de vide que vous me laissez. Faut bien que je trouve un peu de place pour mes messages codés.

- « votre ego est l'important »

Promis! Je vais essayer de m'en souvenir. Pouët-pouët!

- « On vous le dit gentiment, vous ignorez. »

C'est pas assez méchant. Pouët-pouët!

- « là c'est l'heure. suisses, nous sommes courtois, »

Isch ... bin ... ein ... Schwytzerli ! Moi aussi! Pouët-pouët!

Écrit par : Chuck Jones | 01 juillet 2016

@Chuck Jones,

Malgré tout, je vais essayer de vous répondre un peu sérieusement. ;-)))

Bien difficile de savoir ce que Angie M. pense vraiment et ce qui est le plus important pour elle. Elle est généralement considérée comme assez mystérieuse.
Peut-être faudrait-il lire les deux livres un peu auto-biographiques données sur la page Wikipedia, mais ils sont déjà vieux :

- Der Preis des Überlebens. Gedanken und Gespräche über zukünftige Aufgaben der Umweltpolitik (« Le Coût de la survie. Pensées et discussions quant aux devoirs futurs en matière de politique environnementale ») (pas de publication en français). Stuttgart 1997

- À ma façon : entretiens avec Hugo Müller-Vogg (titre original : Mein Weg), traduit de l'allemand par Véronique Médard, Paris, L'Archipel, 2006

Il y aura aussi ce film sur sa jeunesse, en préparation. Mais c'est plus fictif que documentaire, si j'ai bien compris.

Vous proposez des options, mais je serais incapable de choisir parmi elles.
Il y a chez vous, me semble-t-il, l'idée qu'elle serait très fortement imprégnée par une pensée du type DDR.
Alors que je perçois cette femme plutôt comme une diplomate énigmatique, rationnelle mais en même temps fidèle a des principes chrétiens. Elle doit avoir beaucoup d'entregent et d'habileté, pour arriver à s'imposer comme elle le fait.
J'essaye souvent de décrypter ses gestes et sa façon d'être. On dirait juste une femme ordinaire, une voisine. On se moque d'elle, de son physique ingrat et en tant qu'Allemande, elle est hitlérisée plus souvent qu'à son tour.
Quelle purge !

Dans votre liste ne figure pas un truc comme "redorer l'image de l'Allemagne". Si je devais absolument me prononcer, je dirais qu'il s'agit de ça.
Angie est de ma génération et nous sommes encore très marquées par l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Ce n'est pas un héritage tout rose pour une Allemande... ( Je ne suis pas allemande, mais très germanophile, vous l'aurez compris !)
Attention : je ne me projette pas du tout en elle, je ne l'admire pas particulièrement, mais puisqu'on parle d'elle et qu'une fois de plus, elle passe pour un emm......, je me demande, comment c'est de porter le destin d'un grand pays et même un peu d'un continent.
Être leader, à quelque niveau que ce soit, comporte des aspects très pénibles, ce n'est pas seulement une jouissance mégalomaniaque du pouvoir.

Tout porte à croire que Angela n'a pas été séduite par la doxa de la DDR, ça a dû être très dur de grandir dans de telles circonstances, surtout si la vie à l'Est a été le choix atypique de son père et non une simple donnée " de naissance".
Quel parcours et quelle longévité ! On peut ne pas l'apprécier, ni sa politique, mais voilà, elle est là et bizarrement, elle se maintient.

Vous, vous la décrivez un peu comme un personnage d'une peinture de Chagall, c'est original !

Écrit par : Calendula | 01 juillet 2016

le Chuck Jones, lisible sans devoir se tordre les neurones-miroir, pour faire rire? dont acte :-) (en français, divergente > féminin)

Écrit par : divergente | 01 juillet 2016

Angela, 'Mutti' Merkel - travailleuse acharnée, doctorat en physique, cerveau puissant
eine mächtige Kanzlerin, non comparable à Thatcher
elle dérange: c'est une femme, de pouvoir, au pouvoir

https://lupocattivoblog.com/tag/eine-machtige-kanzlerin/

intéressant, pages personnelles sur https://www.angela-merkel.de/

Écrit par : divergente | 01 juillet 2016

@Calendula

D'abord, merci beaucoup pour votre très intéressant point de vue.

- « Il y a chez vous, me semble-t-il, l'idée qu'elle serait très fortement imprégnée par une pensée du type DDR. »

Euh ... une "pensée du type DDR", c'est très vague pour moi. Plus précisément ?

- « On dirait juste une femme ordinaire, une voisine. »

Une académique citoyenne venue à la politique, comme Ruth Dreifuss, plutôt qu'une politicienne formée pour diriger un état, comme François Hollande ?

- « Tout porte à croire que Angela n'a pas été séduite par la doxa de la DDR, ça a dû être très dur de grandir dans de telles circonstances ... »

Ca n'a pas dû être facile, effectivement, et certainement très frustrant. Mais de là à décrire les conditions de sa jeunesse comme "très dures", ne serait-ce pas un peu ... excessif ?

Par contre, j'ai aussi de la peine à comprendre ce que vous appellez ... "doxa". Un petit coup de main pour m'aider à comprendre ?

Écrit par : Chuck Jones | 01 juillet 2016

@Chuck Jones,

Doxa ? hmm ... qu'en dit Wikipédia ;-))) ?

"La doxa est l'ensemble – plus ou moins homogène – d'opinions, de préjugés populaires ou singuliers, de présuppositions généralement admises et évaluées positivement ou négativement, sur lesquelles se fonde toute forme de communication."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Doxa

J'ai pris ce mot, parce qu'il renvoie à l'orthodoxie : la juste doctrine, qui est très importante dans un système politique rigide et du type "dictature du prolétariat".

Comment juger, à quel point c'était dur ou pas dur de vivre dans un état totalitaire, avec une organisation comme la Stasi, avec ce qu'on appelait " le rideau de fer" etc etc ?
En lisant simplement les pages de Wikipédia que vous avez mises en lien, on apprend qu'une thèse de doctorat scientifique devait comporter "un travail écrit prouvant que les connaissances en marxisme-léninisme du postulant avaient été approfondies durant ses études. Elle rédige un texte intitulé : Qu'est-ce que le mode de vie socialiste ? qui reçoit la mention « correct ». " Ce n'est peut-être pas "très dur", mais ça doit quand-même être très agaçant de devoir se soumettre à de telles obligations dans le monde universitaire, surtout si on a un tant soi peu l'esprit logique !

Certes, la famille d'Angela n'était pas la plus mal lotie, mais je ne peux
pas envier d'avoir grandi dans un tel système.
Je pense que c'était plus dur, qu'en Suisse ou en Allemagne de l'Ouest. ( Je veux comparer ce qui est comparable, car il y a bien sûr des régions du monde, dans lesquelles c'est encore bien plus dur.)
L'absence de liberté intellectuelle est assez dure, le mensonge d’État, ainsi que l'ambiance de délation, entretenue par le régime.
"La pensée type DDR" , c'est justement une idéologie d’État très contraignante et policière, telle qu'on avait pu la connaître, tant dans le régime national-socialiste, que dans l' Allemagne de l'Est (DDR).
Je prends exprès des exemples allemands, pour ne pas entrer dans une discussion au sujet d'autres pays, car il y a eu tant de dictatures à travers le monde que je ne veux pas entrer dans un concours, pour savoir qui était le plus pire de tous.

Écrit par : Calendula | 01 juillet 2016

@Calendula

- « Vous, vous la décrivez un peu comme un personnage d'une peinture de Chagall, c'est original ! »

- « Doxa ? hmm ... qu'en dit Wikipédia ;-))) ? »

- « "La doxa est l'ensemble ... sur lesquelles se fonde toute forme de communication." »

- « J'ai pris ce mot, parce qu'il renvoie à l'orthodoxie : la juste doctrine, qui est très importante dans un système politique rigide et du type "dictature du prolétariat". »

Oui. C'est juste que ces temps, j'arrive pas à faire la différence entre l'orthodoxie du libéralisme, l'orthodoxie de la publicité, et l'orthodoxie de la finance.

Ptet parce que depuis George Bush II "Avec nous ou contre nous", le message qui, il me semble, ressort surtout de la campagne présidentielle US, c'est Donald Trump: "Avec moi ou contre moi."

Et depuis un célèbre chancellier-dictateur-caporal, à moustache autrichien ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_brut

https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_premier

https://fr.wikipedia.org/wiki/Primitivisme

https://www.google.ch/search?q=chagall&tbm=isch

Écrit par : Chuck Jones | 02 juillet 2016

MDR Impayable Chuck-Chuck!

Écrit par : Patoucha | 02 juillet 2016

Les commentaires sont fermés.