02 juin 2016

Vue du port

Michel Polnareff a passé quinze mois en studio pour réaliser son nouvel album. Le groupe Queen était à l’époque resté enfermé une semaine, douze heures par jour, rien que pour mettre en boîte la partie des choeurs – 180 voix empilées interprétées à trois –  de Bohemian Rapsody. Le Floyd est resté huit mois en studio pour enregistrer The Wall. La location d’un studio peut aller jusqu’à 10’000 euros par jour. Chacun fait au mieux selon ses moyens.

 


CGT04-port-de-la-ciotat-13.jpg

Solidarité

Ici il y a la mer. Le chemin de mon hôtel jusqu’au studio d’enregistrement passe le long du port. J’ai remarqué hier matin un ponton fermé par une grille. Un panneau à l’entrée indique: Passage interdit - Réservé au secours en mer.

En lisant ce panneau je pense aux anciens habitants pêcheurs des villes côtières. Combien ne sont jamais revenus? Les humains ont mis en place des équipes et des bateaux pour sauver les navigateurs en détresse. C’est une forme de solidarité.

La solidarité n’est pas partisane. Elle est et de gauche et de droite. On la rencontre en famille, entre amis, dans le travail d’équipe. Les sociétés développées, libérales ou non, disposent de systèmes de solidarité comme les assurances mutualisées ou le soutien aux personnes touchées plus que d’autres par les difficultés de la vie.

Solidarité et collaboration font partie de modes de fonctionnements nécessaires aux groupes humains et à leurs cohésion et survie. La compétition, aussi bénéfique soit-elle, ne couvre pas tout le champ des différentes situations humaines.

 

 
 
inondation-village-de-gidy-loiret-encercle-par-les-eaux.jpgInondations

Encore de l’eau, cette pluie qui retourne à la mer. Quelques gouttes ici aussi, entre deux volées de Mistral.

Les phénomènes météorologiques extrêmes se reproduisent à intervalles quantifiés. C’est le cas des grandes crues et inondations: environ une fois par siècle. Régulièrement les conditions se retrouvent identiques à un endroit donné.

Cette semaine le centre de la France est sous l’eau. Une énorme dépression aussi lente qu’un escargot ivre a trainé ses nuages et arrosé le bassin parisien. L’anticyclone des Açores est loin au sud alors qu’un autre sur l’Islande ne fait pas barrage aux perturbations atlantiques. Pourvou qué ça né doure pas… tout l’été!

À Paris l’eau atteint déjà presque cinq mètres. Les voies sur berges sont fermées à la circulation. La peur de la grande crue de 1910 se réveille. Pourtant on en est loin. La côte de la Seine avait alors atteint la cote de 8,62 mètres.

Par ailleurs ces fortes pluies servent la nature. Les nappes phréatiques se remplissent et les rivières sont nettoyées. Le limon circule, se dépose, et le paysage s’érode et se transforme.

 

 
Grrr-flyer2016-A5.jpgSueur

Le ciel n’est pas seul à dégouliner. Le travail d’enregistrement en studio est intense. Vous avez déjà vu Johnny transpirer sur scène dès la première chanson? Moi c’est pareil! J’ai perdu un kilo par jour. Je commence à ressembler à un fil de fer.

Je suis parfois critique dans mes billets. Mais au fond de moi j’éprouve de la gratitude. Pour ce deuxième album j’ai la chance de travailler à nouveau avec Éric Miller, arrangeur de grand talent, et Vassily Cornille, l’ingénieur du son pointu de l’Eden-Studio. Je parlerai d’eux ultérieurement.

J’ai aussi la chance de pouvoir enregistrer et produire cet album dans de bonnes conditions malgré des moyens limités. J’ai de la gratitude pour notre société qui me permet de réaliser ce qui me tient à coeur et de le partager avec d’autres.

 

– Alors, et l’album?

– Patience. Aujourd’hui il est en boîte. Je prends du recul, j’écoute, je reste en contact par internet avec l’ingénieur du son. En cas de besoin il peut retoucher des mixages et me renvoyer les fichiers. Dans quelques jours j’arrêterai la version définitive, le nombre de titres – j’hésite encore à mettre tous les 12 titres prévus. Puis ce sera la fabrication et la publication numérique. Il sera disponible dans le courant de ce mois, si tout suit sans retard.

– Grrr, c’est long…

Grrr? C’est autre chose! Reprise au début juillet à Ferney-Voltaire de la nouvelle version augmentée, ainsi que le 18 juillet à Samoens.

 

 

 

09:46 Publié dans Art, Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polnareff, queen, studio, inondations, solidarité | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.