08 mai 2016

Nouvelles de l’espace : Saga Solar – Le fromage d’Elon – Les princes astronomes

Un an loin des yeux, et déjà presque loin du coeur. Sort classique des grands exploits qui, une fois passé notre rêve, reprennent une dimension plus technocratique. Le rêve, cela s’use aussi.


étoiles,mercure,ciel,espace,spaces,elon musk,solar impulse,astronomie,geneveSolar Impulse: e la nave va

Il était arrêté depuis l’été 2015 au milieu du Pacifique. À cause d’un problème de batteries. C’est cool une île du Pacifique pour rester en rade. Même si nous n’avons pas à nous plaindre: à Genève on a une rade avec un jet d’eau. Solar Impulse sortant de la rade au travers du jet d’eau, dans un arc-en-ciel scintillant digne du Petit Poney, ce serait une superbe image promotionnelle pour Genève Tourisme!

Mais trêve de poney, revenons à nos moutons. Solar Impulse est reparti pour boucler son tour du monde grâce au soleil. La presse en a parlé, mais peu. Moins qu’en 2015. Cela sent le réchauffé. Il valait mieux terminer dans la foulée, l’an dernier. Par exemple on n’imagine pas un coureur cycliste faire une pause d’une heure dans sa course puis repartir comme si de rien n’était. Eh bien, toutes proportions gardées, c’est le même phénomène qui se passe.

Le rêve que nous projetions sur Solar Impulse s’est quelque peu émietté. C’est l’usure du rêve. Mais lui, Solar, il vole, vole, et danse tout autour de la Terre au gré des vents, de la lumière et du pilote. Et sans bateau à voile.

 

 

étoiles,mercure,ciel,espace,spaces,elon musk,solar impulse,astronomie,geneveSpaceX: tout un fromage

Les petites souris n’ont pas mangé les fils de la fusée d’Elon. Pourquoi? Soit il n’y a pas de souris dans sa région, ce qui serait surprenant, soit pas de fromage, ce qui serait aussi surprenant,. Ou soit encore ses usines sont très hermétiques.

Il est content Elon. Sa fusée a, à nouveau, atterri sur une barge dans l’Atlantique (ou doit-on dire amerri?). Vu de l’espace, une barge sur l’océan, c’est grand comme un timbre-poste. Si la fusée était une lettre, l’acheminement du courrier serait assuré. 

Ah, ah, ah…

Trois récupérations réussies du premier étage de la fusée Falcon 9, lancée par la société d’Elon Musk, SpaceX. Une au sol, deux en mer, et ce malgré la houle. De quoi en faire un fromage médiatique. On se souvient peut-être d’un premier atterrissage raté sur cette barge. En regardant de très près, l’atterrissage avait bien réussi, mais un des pieds-supports de la fusée ne s’était pas déployé correctement.

Elon Musk peut continuer son odyssée: SpaceX, Tesla, sont des projets qui marchent. Les industriels du secteur privé sont créatifs. Et ils arrivent à susciter l’enthousiasme des employés, comme les cris de joie dans la vidéo en bas le montrent. Des employés qui collent au projet industriel, un patron audacieux: vive le libéralisme et le fromage!

 

 

 

étoiles,mercure,ciel,espace,spaces,elon musk,solar impulse,astronomie,geneveMercure, ou le prince au petit pois

Quand je vois le nom de la planète Mercure je pense d’abord aux thermomètres de mon enfance. Il fallait éviter tout bris d’engin, le mercure étant, on le sait, hautement toxique. Je pense ensuite à mon premier baromètre, une pièce superbe. J’avais 14 ans. Je voulais être météorologue. Mon père me l’avait offert pour mon anniversaire. 

Acheté dans une boutique de la rue du Perron à Genève, son tube en verre fixé sur une jolie planche en bois, il a rapidement trôné au milieu de mes instruments de météorologue amateur. Sa colonne de mercure était en quelque sorte mon Graal de l’époque. Pensez: j’y décelais les mouvements de l’atmosphère! 

Mais le mercure de ces jours n’est pas le métal liquide: c’est la Planète. Passée devant le soleil cette semaine, elle a fait l’objet de nombreuses observations. Dont celles d’Anaxagore, dont le blog parle des étoiles et de beaucoup d’autres choses. Le passionné d’astronomie propose sur son blog une photo de toute la durée du passage de Mercure devant le soleil.

En regardant ce petit point noir devant notre étoile, j’ai l’impression de voir une illustration de la Princesse au petit pois. Sauf qu’ici le petit pois est une planète, même si elle paraît minuscule de loin.

Les astronomes sont des princes.

 

 

 

 

 

 

 

 

12:45 Publié dans Environnement, Univers | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : étoiles, mercure, ciel, espace, elon musk, solar impulse, astronomie, geneve, spacex | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Perso quand je vois la planète Mercure rétrogradant comme actuellement je me dis, aie va y'avoir des bulles dans le courrier postal
En effet cela n'a pas manqué, j'ai reçu une enveloppe de votes mais sans bulletins

Écrit par : lovejoie | 11 mai 2016

Lovejoie, encore heureux qu'il n'y ait pas eu d'éruption solaire, vous n'auriez peut-être même pas reçu l'enveloppe, ou alors calcinée...
:-D

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2016

Hommelibre en effet c'est la pensée qui a traversé mon esprit
Et pour une fois si à la Chancellerie Communal on m'avait répondu c'est pas notre faute c'est l'ordi pour une fois je n'aurais pas éclaté de rire
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 11 mai 2016

Les commentaires sont fermés.